Récit de la course : La Moins'Hard 2014, par Arclusaz

L'auteur : Arclusaz

La course : La Moins'Hard

Date : 5/7/2014

Lieu : St Nicolas De Veroce (Haute-Savoie)

Affichage : 1428 vues

Distance : 37km

Objectif : Pas d'objectif

37 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ça monte et ça descend

 Ce CR est une escroquerie !!!

 

Comme en vacances, je suis fainéant, pas envie de faire un CR précis et détaillé (ça vous arrange, hein ?).

 

Comme en course, je suis fainéant, pas envie de prendre des photos (bon, le temps ne s’y prêtait guère).

Ce CR sera donc illustré de photos de nos vacances  familiales d’il y a deux ans. D’abord, je fais comme je veux et si vous zetes pas contents, zetes pas obligés de lire !

 

Alors voilà. Je suis savoyard et donc forcément pendant des années, j’ai dit que la Haute-Savoie c’est moins beau car moins sauvage, trop artificiel, toussa toussa. Bon, je ne vais pas écrire ici le contraire car mes ancêtres vont sortir de leurs tombes pour venir me tordre les oreilles que j’ai fort grandes. Mais, à l’occasion de vacances à St Gervais il y a deux ans, j’ai découvert que le Val Montjoie, quand même, c’est pas mal.

J’ai d’ailleurs constaté pendant ces vacances que, sans y avoir mis les pieds, je connaissais fort bien la région grâce aux nombreux CR de la montagn’hard que j’ai dévorés.

 

Forcément quand je découvre sur le calendrier familial, un mystérieux trou le 05 juillet où tout le monde est occupé sauf moi, je pense à venir participer à la Moins’hard. Mais, j’ai peur ! Ben voui, 3400 m de D+, je vois exactement ce que sais et je mesure la hauteur de la marche. Je tergiverse un peu, me fait un peu prier sur kikourou et après un maratrail de Lans moyen je m’inscris. Mais ma course vertacomicorienne (c’est comme ça qu’on dit ?) m’a permis de comprendre un truc : je n’aime pas courir en montagne !!!!! J’aime me déplacer en montagne, regarder, profiter. Donc, c’est décidé je n’irais plus chercher mes limites au delà de 4h, je veux apprendre à gérer. Objectif : finir dans les temps, se promener, rien à battre du classement (bon, de toute façon, je finis toujours dans les derniers !).

La semaine avant la course, je fais n’importe quoi, dors très peu, mange n’importe comment, me stresse pour des conneries qu’on appelle le boulot. Mais, c’est pas grave, je veux juste finir.

J’arrive donc à 6h30 à St Nicolas de Véroce, le temps de saluer les courageux de la MH60 (les fous de la MH100 sont partis 2 h avant). Je salue plein de monde, en loupe certains (désolés ! on est tous plus timide dans la vraie vie que sur un forum).

Quelques photos du sas, puis du départ de la fusée Mat95 et d’un olibrius qui fait des grimaces pour se faire remarquer.

 


 

Je pars avec Sapi (que je connais), Trinouill et Benman que je ne connaissais pas et avec qui nous passerons plein de temps ce WE. Badaboum, 50 m après la ligne, je perds mes bâtons tout neufs achetés la veille ! Première fois que ça m’arrive, ça fait franchement touriste de ne pas savoir attacher correctement ses bâtons sur son sac. Je voulais partir dernier, ben là, c’est réussi !

Mais, je ne m’affole pas, je marche tranquillou dans la première côte. Je double un peu, ramasse un buff que je rends à son légitime propriétaire après avoir lancé un hurlement pour le retrouver. Les km s’enchainent, je suis vraiment super bien.

Dans la montée vers Montivon, je rattrape Trinouill et le trio ALA « Aurore-Land-Astro » : c’est le premier grand trail de montagne d’Aurore et elle a deux chevaliers servants. Descente tranquille au ravito des Toiles que j’atteins avec seulement 10 minutes d’avance sur la BH. Mais, franchement, je suis totalement frais, pas du tout émoussé. Pour faire « celui qui force », j’ai fait semblant de transpirer, exercice  de simulation dans lequel j’excelle.

Je me jette sur le jambon cru absolument divin : bien sur, je dis à une bénévole qu’il est immangeable, elle me regarde l’air désespéré tant elle a envie que tout soit parfait. Bon, ça va, elle comprend que je plaisante et on rigole bien. Tout le monde l’a dit mais ça ne fait pas de mal de le répéter : les bénévoles sont top, super gentils, efficaces, ils sont contents de nous recevoir et nous …. ben on se fait dorloter, ça fait du bien.

C’est moins typique que le jambon certes, mais j’apprécie de tester de la poudre énergétique commençant par H et à la terminaison bulgare. C’est la première fois que je suis parti avec de la boisson isotonique (d’une marque de grande distribution de sport). Je ne sais pas si c’est grâce à la poudre H ou D mais je n’aurais aucune crampe et ne souffrirai d’aucune déshydratation.

Ce premier ravito a été l’occasion de mon premier « bîp !--> Tirpouêêêt !! »,, je souris en pensant au remarquable CR de Free Wheelin' Nat.

 

Montée tranquille au Prarion, je suis bien, tout va bien.

Normalement, on voit ça....




Je sais, je sais, la vue sur le Mont Blanc est aussi superbe mais bon, je ne l'ai qu'avec mes enfants, ça fait pas du tout crédible pour la course. Si vous voulez voir la vue, zavez qu'à monter...


Juste avant le sommet deux gars en bleu au physique de 2eme ligne (c’était mon poste, je suis en confiance !) me rattrapent. On fait mine de se tirer la bourre pour la dernière place. Je leur dit que de toute façon elle est pour moi comme en 2013 à Faverges. Ce à quoi, l’un me répond qu’en 2012, le dernier de Faverges, c’était lui : marrant ça, j’ai trouvé mon alter ego.

 

Je les lâche dans la descente et arrive à Bionassay. Plus de jambon cru mais une bonne soupe de pâte et plein de fromage. Je fais le plein de ma poche à eau (première fois sur une course !) avec du produit D et rempli une autre gourde de H.

 

Les deux bleus arrivent mais je repars seul. Un peu plus haut, je vois arriver un gars en sens inverse. Quelque chose dans son allure me semble familier : je crie « Alex » et effectivement il s’arrête. C’est bien lui, le grand Alex Forestieri (Forest Alex sur kikourou) double vainqueur de la mil-kil. Je me présente, il se souviens de mes commentaires sur ces récits (franchement si vous avez loupé celui ci, allez-y, c’est collector  Tor des Géants), me parle de mon absence en tant que bénévole à l’Ultra Boucle de la Sarra qu’il a brillamment remportée. Il m’accompagne un bon quart d’heure, c’est vraiment super sympa, ce mec transpire la gentillesse. Il finit par repartir dans l’autre sens pour aller à la rencontre du trio ALA qu’il accompagnera jusqu’à bon port (bravo Aurore !).

Un peu plus loin, un avion me rattrape, mais un avion qui a envie de discuter. C’est un gars des Contamines qui a un bien meilleur niveau que moi mais qui a affreusement mal au genou en descente. Il me lâche au bout d’un moment, me dit que je vais le rattraper dans les descentes, ce qui arrivera effectivement.

 

Nous arrivons en dessous du glacier de Bionassay et sa fameuse passerelle. L’occasion pour moi de caser des photos et de vous recommander cette rando familiale spectaculaire.

 


 





Montée au Col du Tricot (je ne connais pas) bien tranquille, bien facile. Un gars me rattrape, j’en rattrape un autre, match nul. Descente du Col que je trouve assez raide mais je ne suis pas trop mauvais dans ce genre d’exercice. Nous arrivons aux chalets de Miage, lieu sublime même si les sommets bouchés gâchent un peu l’ambiance. A nouveau, une orgie de jambon cru : je demande si il y a du stock pour les derniers, on me rassure, je me lâche . Une petite soupe, un peu de H et c’est reparti.

 

On enchaine sur un agréable chemin en balcon puis une descente très raide. Un gars à l’accent franc comtois me rattrape, on discute un peu. Il marche très vite, je le distance un peu en descente mais me rattrape systématiquement sur le plat. On arrive au Nant, on nous promène un peu et ça y est, on y est, au pied de la dernière difficulté 400 m de D+ sur environ 2-3 km. Là, faut quand même avouer que je commence à être un peu cuit (Olivier, tu es un sadique, y avait forcement plus simple et plus rapide  pour retourner à St Nicolas !). Mais, je monte régulièrement à mon petit train de sénateur : de toute la course, je ne me serai jamais arrêté à part aux ravitos et pour des pauses techniques. D’ailleurs, j’en fait une, le franc comtois me lâche et un gars me double. Il me parle, je ne comprends rien, il a une casquette saharienne et c’est bizarre le même genre de tatouage que Trinouille au mollet (je ne vais comprendre qu’à l’arrivée qu’il lui ressemblait tellement que…. c’était lui !).

 

Nous arrivons un peu au dessous du plan de la Croix, rejoignons le parcours de la M60 et de la M100 et il n’y a plus qu’à se laisser glisser jusqu’à l’arrivée.

Passage de la ligne tout sourire en 9h46 soit environ 45 minutes de mieux que prévu, 151eme sur 176 sans le faire exprès. C’est sur, c’est comme cela qu’il faut que je courre dorénavant, tout à l’économie.

 

Vont s’enchainer les heures élastiques d’après course où on ne voit pas le temps passer (3h30) entre accueil des autres coureurs, discussion avec des kikoureurs dont le « sadique en chef », soupe à profusion (au moins 5 ou 6 tant ça faisait plaisir à la « mamie » qui faisait rien qu’à vouloir nous faire manger). J’adore ses moments et je trouve en Sapi et Benman deux forts agréables compagnons de soupe…. et de génépi (car oui, Sapi a respecté la tradition et nous a amené de sa production personnelle ainsi qu’un fameux saucisson maison). Je loupe quand même plein de monde (Arcelle, Françoise, Mickey, …..), ne reconnais pas tout de suite Jack (lui non plus je crois !).

 

Bon, obligé quand même de partir, car je dois aller planter ma tente dans un camping que je ne connais pas. Finalement, je trouve très facilement, retrouve la Elcap-Nini’s family et Calpas.

 

Nuit moyenne, réveil matinal, déception d’apprendre l’abandon de Nini dans la nuit (nous avions prévu d’aller la chercher le lendemain à 10h avec Bubulle). Je remonte à St Nicolas et il fait tellement beau que le Mont Joly me fait de l’œil. Sans attendre Bubulle qui est un peu à la bourre et beaucoup plus rapide que moi, je monte, découvre avec satisfaction que je n’ai aucune courbature et encourage les rescapés de la M100. Juste en dessous du Mt Joly, je  croise Bacchus puis retrouve Rayarun que j’accueille en hurlant « et elles sont où, et elles sont où les Buttes Chaumont ». Il est certes fatigué, mais raya-onnant (OK, celle là je la pique à Bubulle mais il n’a pas mis de droits d’auteurs, le naïf). Je laisse tomber Raya pour finir le sommet car je sais que l’empereur des live-Bob l’Eponge arrive pour retrouver son Pinguouino. J’arrive sans encombre au sommet, toujours aussi beau. On embrasse une bonne partie du parcours de la MH100 et on se rend compte du truc de ouf. Et puis, il y a deux ou trois sommets débonaires dans le coin....









 




Je redescends à St Nicolas, ne prend que deux fois de la tartiflette (était-ce l’énorme assiette de taboulé qui m’avait pré-calée) ? et file à la remise des prix avec plein de kikoureuses-eurs sur les podiums (Tine, Souris, Zorglub, ….).

 

Je manque encore plein de monde, redescend Rayarun au train et cap sur une semaine de vacances...... en Savoie (parce que bon, c'est beau aussi la Savoie, hein ?)

 

Super WE, c’était magnifique, je commence à rêver de la MH60 pour quand je serai grand….

 

Merci à tous, merci Olivier, merci au village de St Nicolas.




37 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 08-07-2014 à 11:24:53

Et ben il est beau ce récit... elles sont belles ces photos ( même si ce ne sont pas celles du vrai jour !)... et elle me plait bien cette philosophie : peu importe le temps, pourvu qu'il ait le plaisir !! Heureux de te voir aussi bien ! Bonnes vacances et au plaisir d'une prochaine rencontre lyonnaise !

Commentaire de elnumaa[X] posté le 08-07-2014 à 12:33:38

" courir à l'économie" !! après les low-coast et la slow-food , vla la slow-race made in Bauge ;-)

bien ouej la moins-hard & ton récit , il envoie du diot ( de savoie , bien sur ! )

Commentaire de sapi74 posté le 08-07-2014 à 12:54:10

qui dit montag'hard 60 dit plus de ravito, qui dit plus de ravito dit plus de jambon cru allez la prochaine fois on vas sur la 100km pour être sur de bien profiter du jambon ;-)

Commentaire de Sabzaina posté le 08-07-2014 à 13:21:56

"c’est bizarre le même genre de tatouage que Trinouille au mollet (je ne vais comprendre qu’à l’arrivée qu’il lui ressemblait tellement que…. c’était lui !)."

EXDR ! Suis pliée

Commentaire de Hockeyeur posté le 08-07-2014 à 13:24:58

Joli CR et très belles photos !!
Et Bubulle fidèle à lui-même ^^

Commentaire de Kirikou69 posté le 08-07-2014 à 13:45:23

A la vue de la 1ere photo, je me suis demandé si Bubulle courait avec les gants de Michael Jackson et faisait toute la course en moon-walk :)
Merci pour ton cr : sur cette course, on aura tout lu comme cr : des cr écrits avant la course, d'autres avec des photos recyclées.

Commentaire de caro.s91 posté le 08-07-2014 à 14:15:33

Si je comprends bien, c'est un course "charcuterie" que tu étais venu faire !!! En tout cas, j'aurais dû rester avec toi, comme tes photos en témoignent, tu as eu une bien meilleure météo que j'ai pu avoir sur mon parcours ! :) Moi aussi quand je serai grande, je ferai la 60 !!!
Bises,
Caro

Commentaire de Mamanpat posté le 08-07-2014 à 14:30:51

Fidèle à lui même l'Aigle des Bauges... Il plonge sur els ravitos et attrape avec dextérité le meilleur à manger !
Bravo !

Commentaire de tidgi posté le 08-07-2014 à 15:28:30

Allez le savoyard, l'an prochain sur la MH60 et dans 2 ans la totale.
Les photos sont une escroqueries mais le reste... Merci pour ce CR.

Commentaire de bubulle posté le 08-07-2014 à 15:57:29

Je suis déçu, mais déçu. Cette place de dernier était pourtant tellement à ta portée, Vous auriez pu faire un effort au moins Môôsieur! (un nez fort, tu peux pas, ça c'est moi)

Et puis cette orgie de jambon, c'est d'un navrant. T'en as même oublié les saucissons amoureusement laissés au haut du Prarion, trop occupé à faire des photos d'escroc.

Enfin, je me permets de protester contre cette façon permanente de m'éviter, y compris en allant te sauver en haut d'une montagne pour échapper à Mon Juste Courroux.

Pour Etoile des Neiges, j'assumerai l'échec mutuel : on devait manquer de génépi (même si j'ai eu la part de Sab).

Commentaire de Françoise 84 posté le 08-07-2014 à 16:01:24

Excellent!!! Comme le jambon...! C'est vrai qu'il était super bon ce jambon! Bonnes vacances et... bravo!

Commentaire de ejouvin posté le 08-07-2014 à 18:56:37

Elles sont belles tes photos en tout cas et ton CR trop fort.
Le jambon était très bon, je suis d'accord avec toi.

Quelle belle philosophie aussi : "Rien a secouer du classement, je viens pour me ballader". Au moins tu dois bien profiter comme cela.

Commentaire de stphane posté le 08-07-2014 à 19:13:37

..., pour un récit très drôle et qui fait la part belle aux jambon de pays et à la mystérieuse boisson H??? (Heinekein?)
Bravo pour ta course....

Commentaire de TomTrailRunner posté le 08-07-2014 à 20:00:56

Pour avoir un beau récit : la recette est facile : prenez une tome des Bauges, faites la monter et descendre , assaisonner d'un zest d'humour et laisser reposer en vacances...superbe mon ami

Commentaire de Philippe8474 posté le 08-07-2014 à 20:54:31

Ben dis donc ça donnerait envie d'aller se balader du côté de St Nicolas...
En tt cas le mélange boisson H ou D + jambon cru fallait oser! Mais ça as l'air de bien fonctionner!
Félicitation !
Une course avec sagesse et un grain de folie

Commentaire de Benman posté le 08-07-2014 à 20:59:56

Qu'apprends-je? Que tu t'enfiles de la préparation H aux ravitos? aïe aïe aïe.
C'est le fondement de ce récit... forcément, on vit la course de derrière après ça.
Bon, sinon, c'était bien sympa cette petite course enfants, non? Une petite dizaine de soupes et au lit... tout va bien!
Personnellement, j'aurai été incapable de m'enfiler le Joly dimanche, même en suppositoire. Tu l'a fait, bravo à toi., j'en suis sur le c...
Probablement l'effet du H...
Merci pour ton récit et ces moments bien sympas passés ensemble.

Commentaire de ogo posté le 09-07-2014 à 09:12:33

Que c'est beau Kikouroù et quel merveilleux ambassadeur tu fais ! Bonnes vacances à toi !

Commentaire de Jean-Phi posté le 09-07-2014 à 09:27:00

Ca y est j'ai définitivement basculé dans la 4° dimension ! Arclusaz qui prend de la boisson énergétique ! Je n'en reviens encore pas !
Par contre une remarque : Si tu t'en fous du classement, pourquoi prendre du H ???? hein ??? Pourquoi ????

Commentaire de Taldius posté le 09-07-2014 à 11:04:45

Bravo Arclusaz. Sympa de t'avoir vu dimanche ;)

Commentaire de sebmelalix posté le 09-07-2014 à 12:00:51

Merci Laurent,
tes récits, c'est comme le jambon des ravitos.... on s'en goinfre!!!
Bravo pour ta course sénatoriale. C'était un bon cocktail!
Une chose qui me rassure, il n'y a pas que dans le Nord qu'il pleut ;) Bonne fin de Vacances.
Seb

Commentaire de zeze posté le 09-07-2014 à 12:45:04

Bravo Laurent
Tu as fait le bon choix. A Pralo il n'y avait pas de jambon
Bonnes vacances et à bientôt

Commentaire de bruno230 posté le 09-07-2014 à 13:01:04

Si tu voulais du soleil ,il fallait venir avec moi!
bon en même temps,y avait pas de jambon cru aux ravitos,c'était donc p'têt le bon choix pour toi.
Bonnes vacances,bravo à toi et à bientôt .

Commentaire de fildar posté le 09-07-2014 à 21:12:27

La Montagne ça vous gagne !

Merci pour ce beau CR

Commentaire de Zorglub74 posté le 09-07-2014 à 21:37:21

Quel escroc cet arclusaz ! Il a profité de la course pour s'empiffrer de jambon cru au frais de l'organisateur !
Génial ce récit, quel fluidité dans le propos, qu'elle allégresse à la descente du verbe, quelle gouaille, mêler course à pied et hédonisme. Bravo !
Il faudra un jour que je fasse cette course en mode arclusaz, j'entrevois un nouvel univers à explorer.

Commentaire de Japhy posté le 10-07-2014 à 08:08:29

Bravo Arclu! A force de lire ces CR, je regrette bien de ne pas avoir pu venir, vous vous êtes bien amusés (un tout petit peu souffert peut-être dans les montées, mais pour du jambon, ça vaut le coup)

Commentaire de millénium posté le 10-07-2014 à 11:45:28

Quand je pense que j'ai eu ce jambon sous les yeux des heures durant....Pfffffff
Bravo mister voisin pour ce beau récit , ainsi que pour ta course évidemment

Commentaire de snail69 posté le 10-07-2014 à 21:23:40

Le coup des bâtons qui tombent au départ : oh que j'ai ri !

Commentaire de Arcelle posté le 12-07-2014 à 15:58:33

J'aime bien le reportage photos qui ne sont pas celles de la course :-)
On s'est raté dimanche : j'ai choisi l'option tartiflette pendant que tu montais au Joly !

Commentaire de PhilKiKou posté le 12-07-2014 à 21:42:15

.. Je suis tombé sur une mine de beau récit.. après celui de Ptijean, celui d'Arclu vaut le détour dans son style "jambon cru, recyclage des photos de vacances familales (très belles) et la chasse à la lanterne rouge !!
et quelle ambiance sur cette course.. merci de nous en avoir fait profiter !!

Commentaire de marKeau posté le 12-07-2014 à 22:55:55

Belle course, et tout en maitrise du début à la fin, cool et facile l'Arclusaz. Bravo.

Commentaire de Fimbur posté le 16-07-2014 à 21:31:33

Chapeau pour ton récit, à force de bien gérer l'effort faudra bien tenter un peu plus long puisque tu aimes bien le dénivelé, et tu pourras faire de nouvelles belles photos

Commentaire de samontetro posté le 24-04-2015 à 14:50:58

A un peu plus de deux mois de la prochaine édition, le vertacomicorien se plonge dans l'ambiance pour découvrir la montagn'hard à travers vos yeux, et quoi de mieux qu'un CR d'Arclusaz pour sentir une course ?
Dit, y'a des cornichons avec le jambon? Parce que le Samontetro, il aime le jambon cru lui aussi!

Commentaire de sapi74 posté le 26-06-2015 à 21:37:06

Tu sais que que tu vas me manquer sur cet édition 2015 mon petit Laurent d'amour......

Commentaire de Arclusaz posté le 26-06-2015 à 21:40:09

on se verra l'année prochaine. Toi sur le 100 moi sur le 60....

Pense à moi en buvant le génépi et en mangeant le saucisson, ça atténuera ma déception de ne pas en être cette année....

Commentaire de Sabzaina posté le 26-06-2015 à 21:46:55

C'est pour ça que j'y vais pas moi cette année: y a pas arclu :)

Commentaire de trinouill posté le 23-10-2017 à 10:30:26

on s'y retrouve en 2018 !!!

Suis déjà inscrit :p

Commentaire de Arclusaz posté le 23-10-2017 à 11:26:40

j'hésite, j'hésite......
mais j'ai très très envie d'y aller !!! mon hésitation vient de ma capacité à finir un chantier pareil (et je ne parle "que" du 60)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran