Face aux bêtes sauvages en forêt

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar freko78 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:09

Salut tout le monde,

Réalisant mes sorties le soir en forêt de Rambouillet, je suis tombé hier en pleine nuit face à un sanglier lors d'une sortie VTT. L'adrénaline aidant et le voyant déjà s'enfuir sur le côté, je me suis contenté de faire un écart.
Par contre, je ne pense pas que j'aurais été aussi serein si j'avais été en train de courir et je n'ose pas imaginer si je m'étais retrouvé face à un cerf :roll: .

Du coup je me demandais si d'autres kikoureurs faisaient ce genre de rencontres et souhaiterais avoir des conseils. Ces rencontres sont-elles vraiment dangereuse et je dois changer de parcours ou bien suffit-il de faire profil bas en attendant que la bestiole parte?

@+

Messagepar canoecl » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:43

Pour le cerf , biche et chevreuil pas de problèmes, ils s'enfuiront les premiers... Par contre méfiance pour les sangliers, un gros solitaire ou une laie avec des marcassins ça peut charger....donc vigilance et se tenir à distance ! Ceci dit, je vis dans une région ou il y a beaucoup de gros gibier mais je crains plus les projectiles des chasseurs (tir tendu à balle) que les animaux.

Messagepar @lex_38 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:46

Si tu rencontres un cerf, profites-en et admire-le!
C'est une rencontre relativement rare et le cerf aura bien plus peur de toi que toi de lui!

Messagepar Tercan » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:51

Le sanglier qui charge est un excellent exercice de fractionné !!!

Van Damme l'avait d'ailleurs testé dans un de ses films mythique (si si ;)) ou son coach (asiatique, maître d'art martial) lui file un morceau de bidoche et lâche 2 chiens affamés à ses trousses :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Tercan_putain_c'etait_quoi_le_titre_de_ce_film_deja ????

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:53

freko78 a écrit:Salut tout le monde,

Réalisant mes sorties le soir en forêt de Rambouillet, je suis tombé hier en pleine nuit face à un sanglier lors d'une sortie VTT. L'adrénaline aidant et le voyant déjà s'enfuir sur le côté, je me suis contenté de faire un écart.
Par contre, je ne pense pas que j'aurais été aussi serein si j'avais été en train de courir et je n'ose pas imaginer si je m'étais retrouvé face à un cerf :roll: .

Du coup je me demandais si d'autres kikoureurs faisaient ce genre de rencontres et souhaiterais avoir des conseils. Ces rencontres sont-elles vraiment dangereuse et je dois changer de parcours ou bien suffit-il de faire profil bas en attendant que la bestiole parte?

@+



On voit que tu ne cours pas en forêt d'Ecouves. Les bêtes, on les rencontre par groupes parfois d'une dizaine. J'ai compté une fois jusqu'à douze sangliers en comptant les marcassins.

Dis-toi bien que les bêtes ont peur de toi. Les cervidés sont craintifs, même les mâles hormis lors du brame. Ils ne te feront aucun mal. Les sangliers sont plus grincheux et il ne faut pas les approcher de trop près pour qu'ils ne se sentent pas menacés. J'en ai déjà débusqué un à moins de cinq mètres et il a eu la trouille.

Nous avons une grande forêt et en vingt ans, je n'ai connu qu'une agression de sanglier perpétrée par une bête affolée qui était chassée. Par principe, ne cours pas au milieu des chasses et tout se passera bien. En plus, à Rambouillet, vous avez du gibier parisien, c'est pas sauvage. :wink:

Messagepar Krapo07 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 08:58

ça m'est arrivé en VTT, j'étais tranquillement sur un chemin longeant un terrain vague, et un espèce de gros chien genre rottweiller trainait par là. Dès qu'il m'a vu il a foncé droit sur moi, j'ai jamais pédalé aussi vite, vu la taille de la bête s'il me rattrapait il me mangeait une jambe, un bon exercice de cardio :mrgreen:

heureusement que j'étais en vélo, parce qu'à pied c'était mort! du coup maintenant quand je cours et que je me retrouve face à un gros chien j'ai toujours une petite pointe de stress

Messagepar Yael » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 09:57

Tercan a écrit:Le sanglier qui charge est un excellent exercice de fractionné !!!

Van Damme l'avait d'ailleurs testé dans un de ses films mythique (si si ;)) ou son coach (asiatique, maître d'art martial) lui file un morceau de bidoche et lâche 2 chiens affamés à ses trousses :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Tercan_putain_c'etait_quoi_le_titre_de_ce_film_deja ????



Kickboxer.

Messagepar pitas » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 10:04

Si jamais un animal nous charge, la bonne réaction c'est de courrir en zig zag, en sprint pur sur une ligne droite on a peu de chance, mais dans le changement de direction on arrive a s'en tirer...

Messagepar KrysDaix » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 10:27

Vraiment sincèrement , j'ai la chance de courir exclusivement en colline et foret. Et franchement les animaux sauvages sont la cerise sur le gâteau d'une belle sortie. Par contre la ou j'ai vraiment la trouille c'est en ce moment quand vous entendez une clochette ou des voix , et la vraiment je flippe, j’évite de souffler comme un porc , pardon un sanglier je fais attention a ma tenue vestimentaire -->bien flaschie.
Et je chante!!!! non je deconne mais je fais des bruits bien humain pour signaler ma présence.
Donc non les animaux ils détalent bien avant qu'on soit sur eux , ah si je mettrais une mauvaise note aux lapins , ils attendent qu'on soit a leur hauteur pour couper le sentier.
Et ce matin par temps humide attention aux crapauds ...
En attendant bonne sortie a tous et profitons de ce que les chasseurs voudront bien nous laisser

Messagepar Elcap » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 10:37

Chanter est une excellente solution, elle m'a été recommandée.. pardon, commandée, par un chasseur en battue, un jour où je me promenais avec mon fils....

Messagepar freko78 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 10:39

Merci pour toutes ces réponses! Donc rien à craindre de ce côté là c'est cool. Moi aussi j'aime bien croiser des bêtes, d'autant plus que suis vraiment tout seul sur le parcours, il n'y aucun bruit parasite. Mais bon il ne faut pas que ça m'amène à l'hopital!
Pour la chasse, ça va de mon côté ils posent des panneaux bien avant le lieu, j'ai le temps de modifier mon parcours.

Messagepar freddo90 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 10:53

Tu as effectivement très peu de chances de te faire charger par un animal, même si comme déjà souligné il faut se méfier des sangliers, c'est bourrin ces bêtes-là et quand ça a décidé de passer quelque part, ça ne fait pas de détours.

Côté chasseurs, si tu tombes sur une société de chasse bien gérée, en général les mecs sont postés aux endroits stratégiques pour encadrer la parcelle chassée. Par contre quand ce n'est pas bien géré... il vaut mieux prendre la direction inverse des bruits de fusils :mrgreen:

Messagepar dinococus » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 11:08

freko78 a écrit:Salut tout le monde,

Réalisant mes sorties le soir en forêt de Rambouillet, je suis tombé hier en pleine nuit face à un sanglier lors d'une sortie VTT. L'adrénaline aidant et le voyant déjà s'enfuir sur le côté, je me suis contenté de faire un écart.
Par contre, je ne pense pas que j'aurais été aussi serein si j'avais été en train de courir et je n'ose pas imaginer si je m'étais retrouvé face à un cerf :roll: .

Du coup je me demandais si d'autres kikoureurs faisaient ce genre de rencontres et souhaiterais avoir des conseils. Ces rencontres sont-elles vraiment dangereuse et je dois changer de parcours ou bien suffit-il de faire profil bas en attendant que la bestiole parte?

@+

Bonjour,

Les seules animaux sauvages dont il faut éviter le contact : abeilles, guêpes et les chasseurs.

Messagepar Gwendalito » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 12:00

En général je ne crains pas le gibier (chevreuils et sangliers) que je croise souvent en courant forêt à la tombée du jour/nuit ou au petit matin car comme souligné par la plupart il détale à ton approche et cela fait de jolis souvenirs. 8)

Cependant il m'est arrivé il y a peu (fin août) de croiser un sanglier (enfin une laie) avec sa portée qui ne l'entendait pas de ce ton là. Pleine bourre en descente je suis arrivé droit sur elle en soufflant fort, elle a pris peur avec ses petits et s'est bloquée au milieu du chemin pour les protéger en soufflant plus fort que moi (et pourtant j'avais le moteur dans le rouge :oops: ) :shock: ! Bah là je peux vous dire que ça m'a stoppé net et j'ai bien compris qu'il était inutile de continuer, demi-tour :arrow: et je suis remonté aussi vite que j'étais descendu ! Merci le sanglier, ce jour là j'ai battu mon record sur cette côte !!! :P

Du coup je confirme en général c'est tout bon mais pour les sangliers en période de reproduction (mâles) et/ou des 1eres sorties des petits (femelles) soyez méfiants et ne tentez pas le diable (en tentant de vérifier leur sexe... :lol: ), s'ils se montrent menaçants demi-tour, en zig-zag si vous voulez mais dans l'autre sens ! :mrgreen:

Messagepar lemulot » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 15:36

Je cours moi aussi dans la forêt de Rambouillet, dans un secteur bien fourni en sangliers (rambouillet, le Perray, vieille église), au printemps je me suis tapé un grand moment de solitude quand au détour d'un chemin je me suis retrouver nez à nez avec une dizaine de marcassins.... sans savoir où était la mère :shock: :shock: , du coup je me suis tiré très vite et les petits aussi :lol: , après ce qui est bien sur les sacs salomon c'est que tu as le sifflet intégré, dans le doute je m'en sert de temps pour les bêtes sauvages (avec ou sans fusil :D )

Messagepar petzel » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 15:41

Elcap a écrit:Chanter est une excellente solution, elle m'a été recommandée.. pardon, commandée, par un chasseur en battue, un jour où je me promenais avec mon fils....

Il t'a certainement conseillé de chanter "boire un petit coup c'est agréable, boire un petit coup c'est doux..."

Messagepar paulotrail » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 16:07

Je cours dans Lyon depuis chez moi jusqu'au Parc de Parilly : il m'arrive aussi de rencontrer (avant le parc) des bêtes sauvages et en plus elles n'ont pas peur de moi ....
Au choix, je préfèrerais sangliers, cerfs ou autres bestioles de ce genre ....

Ok, je sors :oops:

Messagepar joris » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 20:29

Krapo07 a écrit:ça m'est arrivé en VTT, j'étais tranquillement sur un chemin longeant un terrain vague, et un espèce de gros chien genre rottweiller trainait par là. Dès qu'il m'a vu il a foncé droit sur moi, j'ai jamais pédalé aussi vite, vu la taille de la bête s'il me rattrapait il me mangeait une jambe, un bon exercice de cardio :mrgreen:

heureusement que j'étais en vélo, parce qu'à pied c'était mort! du coup maintenant quand je cours et que je me retrouve face à un gros chien j'ai toujours une petite pointe de stress


Pitas a écrit:Si jamais un animal nous charge, la bonne réaction c'est de courrir en zig zag, en sprint pur sur une ligne droite on a peu de chance, mais dans le changement de direction on arrive a s'en tirer...


Surtout pas ! C'est valable pour les chiens mais aussi pour les lynx et autres prédateurs : ne surtout pas courir ! En prenant la fuite vous prenez le statut de proie et déclenchez la phase d'attaque et de capture du chien. Même en zigzag vous avez aucune chance (sauf contre un yorkshire et encore...)
Si vous apercevez un chien, vous vous stoppez net, et vous passez en marchant doucement. Sans aller vers le chien (faites un détour).
S'il viens vers vous vous lui faites face en vous arrêtant, et attendez qu'il vienne vous reniflez puis partez en marchant. S'il semble un peu trop "curieux" vous écartez les bras et vous criez fort. Ayez toujours sur vous une bombe au poivre ou lacrymo au cas où vous tombez sur un psychopathe (c'est rare mais yen a).

Si c'est un sanglier ou une laie, même technique, sauf que il risque de charger, si c'est le cas viser l'arbre le plus proche et grimpez dedans, un sanglier ça court beaucoup plus vite que vous et son attaque peut être mortelle (ses canines sont très tranchantes et peuvent vous éventrer facilement).

C'était l'instant discovery channel

Joris_qui_s'appelle_pas_vandamme_mais_qui_est_veto_ça_aide

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 20:55

Et contre les ours vous avez un remède. Parce que chez nous il y en a plein d'ours et eux aussi ils courent très vite :mrgreen:

Messagepar map-o-spread » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 21:04

@lex_38 a écrit:Si tu rencontres un cerf, profites-en et admire-le!
C'est une rencontre relativement rare et le cerf aura bien plus peur de toi que toi de lui!

pas en période de rut :mrgreen:

Messagepar joris » sa fiche K
» 24 Oct 2013, 22:29

Cedric09 a écrit:Et contre les ours vous avez un remède. Parce que chez nous il y en a plein d'ours et eux aussi ils courent très vite :mrgreen:


il semblerait que la meilleure parade soit de jeter loin de soi toute nourriture, de se coucher sur le ventre avec son sac à dos sur la nuque et de prier très fort ...... good luck :mrgreen:
ou alors de déménager où ya pas d'ours. 8)

Messagepar Socrate » sa fiche K
» 25 Oct 2013, 10:32

Bien le bonjour,
Moi je dis aux bestioles que je suis charcutier (c'est pas vrai mais ils le savent pas !! ), bon d'accord ça marche pas pour les chiens mais j'en croise moins en forêt .
Une réponse comme celle là va certainement t'aider :roll:

Messagepar Le Loup » sa fiche K
» 25 Oct 2013, 19:13

Le Lutin d'Ecouves a écrit:J'en ai déjà débusqué un à moins de cinq mètres et il a eu la trouille.


Tu m'étonnes !!
Moi aussi je t'ai croisé à quelques reprises et à chaque fois c'est assez effrayant. :twisted:

Sinon pour y aller de ma petite remarque il m'est arrivé de croiser des humains en pleine nuit au milieu des bois. Me suis toujours demandé ce qu'ils foutaient dans ma forêt ; à mon avis ils sont bien plus dangereux que nous autres les bêtes sauvages... :|

Messagepar Eric Kb » sa fiche K
» 25 Oct 2013, 22:20

joris a écrit:Si c'est un sanglier ou une laie, même technique, sauf que il risque de charger, si c'est le cas viser l'arbre le plus proche et grimpez dedans, un sanglier ça court beaucoup plus vite que vous et son attaque peut être mortelle (ses canines sont très tranchantes et peuvent vous éventrer facilement).


Si je devais utiliser cette technique chaque fois que je vois un sanglier, je ne ferais plus du trail mais de l'accrobranche :lol:

Il faut démystifier l'image du méchant solitaire ou de la laie qui combat pour défendre sa progéniture . C'est faux et facile à comprendre . Une laie ne risquera pas sa vie pour sauver un marcassin car son instinct de survie lui conseil de survivre pour elle-même et les petits qui la suivent dans sa fuite. Cette saison, j'ai été "défié" deux fois par des laies . C'était des jeunes laies (pas plus de 40 kg ) inexpérimentées. L'une d'elle m'a soufflé dessus avant de grogner et descendre le talus, je trouvais curieux qu'elle ne s'enfuit pas plus loin jusqu'à ce que je vois un de ses marcassins dans l'herbe un mètre devant moi, j'ai essayé de l'attraper, il s'est échappé et a rejoint ses deux autres frères ou soeurs. La fine équipe a alors pris le large. L'autre a fait mine de charger , juste pour laisser le temps à ses rejetons de traverser le chemin. C'est de l'intimidation très mesurée, qu'une femelle plus âgée ne pratique pas.
Une plus grosse laie (100 - 120 kg ) que j'ai dérangée pendant une séance d'allaitement, m'a un peu plus inquiété. Je suis rentré dans le buisson où elle était couchée car j'avais senti sa présence. Mais comme il pleuvait, je n'ai pas compris que ce que je prenais pour une grosse souche derrière des branches basses, cinq mètres devant moi, était à l'origine de l'odeur qui m'avait attiré. Tout d'abord effrayé par le départ de cette souche animée, j'ai ensuite essayé de la suivre pour l'identifier. Quand j'ai aperçu dans les herbes la dizaine de petits qui était restée immobile, là j'ai su que c'était une femelle et que comme elle n'était pas suivie, elle risquait de manoeuvrer pour d'abord m'attirer ailleurs et ensuite, venir récupérer ses petits , toujours en train d'imiter la feuille morte ( le marcassin est très fort pour imiter la feuille morte :D ). J'ai donc rapidement repris mon entrainement en faisant mine de n'avoir jamais été là :mrgreen:

Avec les cerfs, le danger c'est de se trouver sur sa trajectoire. Il ne fera pas beaucoup d'écart pour t'éviter mais il faudrait ne pas avoir de bol !!! Il y a deux ans l'un deux a sauté cinq mètres devant moi et mon VTT . J'étais sur une monotrace au milieu des buis ...à la vitesse et la hauteur où il est passé, j'ai eu du bol !!!

Pour la petite histoire, au début du mois, j'ai pu approcher un cerf au brame à moins de trente mètres, caché par un gros rocher. Je l'ai même pour la première fois vu se coucher pour bramer. Quand je me suis montré il a fait une cinquantaine de mètres , s'est souvenu que c'était lui le couillu de la forêt et s'est remis à bramer :roll: Tout ça n'arrangeant pas la moyenne horaire de ma sortie !!!

Quand je cours dans le noir, j'ai surpris plusieurs fois des sangliers. En train de fouiller dans les feuilles , si tu arrives face au vent, il ne t'entendent même pas tellement ils font du bruit. Alors je m'accroupis pour les observer dans la pénombre , à un dizaine de mètre de moi il leur faut parfois plusieurs minutes pour détecter ma présence , et quand ça dure trop longtemps, je me lève en leur disant "alors les cochons , on ne m'a pas vu". Je n'ai pas fini ma phrase qu'ils ont déjà tous détalé, les gros comme les petits....

Seul un animal blessé dans l'incapacité de fuir ou acculé peut se montrer dangereux. C'est assez exceptionnel sur les chemins qu'on fréquente....

Je dirais donc qu'il vaut mieux s'amuser à les observer que d'en avoir peur !!! Surtout qu'eux aussi s'amusent parfois à t'observer mais parce qu'ils ont peur :wink:

Messagepar totof35470 » sa fiche K
» 25 Oct 2013, 23:36

Pour ma part les < bestioles > à 4 pattes ne me font pas trop peur et c'est vrai que les biches ou autres sont encore plus effrayées que moi.

Par contre, par 2 fois déjà, je me suis fais attaquer par une buse :evil: (j'entends déjà les moqueries :roll: ) et là, je peux vous dire que je n'étais pas fier...

A tel point que la deuxième fois, j'avais fini par enlever mon tee shirt pour le faire tournoyer au dessus de ma tête pour qu'elle arrête de me foncer dessus! :| Ça faisait bien 10 minutes qu'elle me tournait autour..

Je ne sais pas si c'est déjà arrivé à l'un ou l'une d'entre vous mais à chaque fois que j'en parle on me prends un peu pour fou :)

Tof_qui_n'aime_pas_les_rapaces

Messagepar torchure » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 15:03

A mon tour... Au détour d un virage a la sortie d un bois je suis tombé nez à nez avec un lama...
Non non je n habite pas au fin fond des andes mais bien dans les monts du
lyonnais. J ai essayé de passer à droite à gauche dans le talus dans le fossé.... Il a bien fallut se rendre à l évidence que seul le demi tour m était autorisé !!!

Messagepar jpoggio » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 15:12

totof35470 a écrit:Pour ma part les < bestioles > à 4 pattes ne me font pas trop peur et c'est vrai que les biches ou autres sont encore plus effrayées que moi.

Par contre, par 2 fois déjà, je me suis fais attaquer par une buse :evil: (j'entends déjà les moqueries :roll: ) et là, je peux vous dire que je n'étais pas fier...

A tel point que la deuxième fois, j'avais fini par enlever mon tee shirt pour le faire tournoyer au dessus de ma tête pour qu'elle arrête de me foncer dessus! :| Ça faisait bien 10 minutes qu'elle me tournait autour..

Je ne sais pas si c'est déjà arrivé à l'un ou l'une d'entre vous mais à chaque fois que j'en parle on me prends un peu pour fou :)

Tof_qui_n'aime_pas_les_rapaces

Buses, non, mais je me souviens de la réaction d'une bande de Sternes Islandais dont les nids étaient proches du sentier sur lequel nous nous promenions, c'était un peu Hitchcockien comme ambiance...

Et c'est à peine si j'ose le raconter, mais en jardinant dans les Fiz l'été dernier, je me suis fait gueuler dessus par une marmotte. Je reprenais mon souffle près de son terrier, elle est sortie en adoptant ce que j'ai interprété comme une attitude menaçante et m'a sifflé aux oreilles, je n'ai pas traîné. :oops:

Messagepar joris » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 20:26

Eric Kb a écrit:Il faut démystifier l'image du méchant solitaire ou de la laie qui combat pour défendre sa progéniture . C'est faux et facile à comprendre . Une laie ne risquera pas sa vie pour sauver un marcassin car son instinct de survie lui conseil de survivre pour elle-même et les petits qui la suivent dans sa fuite.


ça sera vrai la plupart du temps, il suffit que tu tombes sur une plus maternelle que les autres et tu vas t'en rappeler un moment, attention à ne pas faire de généralités ni à trop jouer les crocodile dundee

Eric Kb a écrit:... jusqu'à ce que je vois un de ses marcassins dans l'herbe un mètre devant moi, j'ai essayé de l'attraper, il s'est échappé et a rejoint ses deux autres frères ou soeurs. La fine équipe a alors pris le large.


no comment, attraper un marcassin :x premièrement tu risques qu'il se blesse en essayant de t'échapper, deuxièmement tu risques que la mère te charge dans ton dos pendant que tu courre derrière le petit, soit t'es un grand malade soit t'es pas très futé, je vais mettre ça sur le compte de l'ignorance.

Eric Kb a écrit:L'autre a fait mine de charger , juste pour laisser le temps à ses rejetons de traverser le chemin. C'est de l'intimidation très mesurée, qu'une femelle plus âgée ne pratique pas.


Le jour où elle fera plus que "mine de charger" ça va te faire drôle et t'aura intérêt à te rappeler tes bases d'accrobranche. Je remarque aussi que tu sais voir l'âge d'une laie au premier coup d'oeil, chapeau....

Eric Kb a écrit:Une plus grosse laie (100 - 120 kg ) que j'ai dérangée pendant une séance d'allaitement, m'a un peu plus inquiété. Je suis rentré dans le buisson où elle était couchée car j'avais senti sa présence. Mais comme il pleuvait, je n'ai pas compris que ce que je prenais pour une grosse souche derrière des branches basses, cinq mètres devant moi, était à l'origine de l'odeur qui m'avait attiré. Tout d'abord effrayé par le départ de cette souche animée, j'ai ensuite essayé de la suivre pour l'identifier. Quand j'ai aperçu dans les herbes la dizaine de petits qui était restée immobile, là j'ai su que c'était une femelle et que comme elle n'était pas suivie, elle risquait de manoeuvrer pour d'abord m'attirer ailleurs et ensuite, venir récupérer ses petits


ok donc t'es vraiment un grand malade :mrgreen: et peut être aussi marseillais ? on ne trouve des sangliers >100kg en général que dans les parcs de chasse privés où ils sont nourris au maïs, celle que tu as vu devait être plus proche des 70-80kg.
sans déconner arrête de faire de la psychologie de sanglier il va t'arriver des bricoles.
Il faudrait que tu vois un sanglier charger une meute de chiens, et observer ainsi les anglo de quasi 40kg voler dans les airs les boyaux dehors, ça te ferait peut être changer d'attitude.

Eric Kb a écrit:Seul un animal blessé dans l'incapacité de fuir ou acculé peut se montrer dangereux. C'est assez exceptionnel sur les chemins qu'on fréquente....


c'est vrai, mais vu que tu ne peux ni présager de son état de santé (surtout en cette saison de chasse), ni de ce qu'il va lui passer par la tête même s'il ne rempli par ces deux conditions, personnellement je ne parierai pas ma vie dessus.

Eric Kb a écrit:Je dirais donc qu'il vaut mieux s'amuser à les observer que d'en avoir peur !!! Surtout qu'eux aussi s'amusent parfois à t'observer mais parce qu'ils ont peur :wink:


"amuses"-toi bien alors, mais à distance ! :wink:

jpoggio a écrit:Et c'est à peine si j'ose le raconter, mais en jardinant dans les Fiz l'été dernier, je me suis fait gueuler dessus par une marmotte. Je reprenais mon souffle près de son terrier, elle est sortie en adoptant ce que j'ai interprété comme une attitude menaçante et m'a sifflé aux oreilles, je n'ai pas traîné.


t'as eu raison ! c'était peut être la cousine du lapin tueur des monty python ! :D

Messagepar Eric Kb » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 22:00

joris a écrit:ça sera vrai la plupart du temps, il suffit que tu tombes sur une plus maternelle que les autres et tu vas t'en rappeler un moment, attention à ne pas faire de généralités ni à trop jouer les crocodile dundee


tu préfères Razorback à Crocodile Dundee, pas moi !

Eric Kb a écrit:... jusqu'à ce que je vois un de ses marcassins dans l'herbe un mètre devant moi, j'ai essayé de l'attraper, il s'est échappé et a rejoint ses deux autres frères ou soeurs. La fine équipe a alors pris le large.


joris a écrit:no comment, attraper un marcassin :x premièrement tu risques qu'il se blesse en essayant de t'échapper, deuxièmement tu risques que la mère te charge dans ton dos pendant que tu courre derrière le petit, soit t'es un grand malade soit t'es pas très futé, je vais mettre ça sur le compte de l'ignorance.


Où tu as vu que je courais après, j'ai juste eu à me baisser pour qu'il comprenne qu'il valait mieux qu'il rejoigne sa mère ( restée dans mon champs de vision, 30 mètres plus bas ). Je n'en ai attrapé un qu'une fois, c'était pour lui éviter de finir étripé par des chiens ( en passant c'est un chien qui m'a mordu légèrement....) Mais j'ignorais sans doute beaucoup de chose, je n'avais que 15 ans :D

joris a écrit: Je remarque aussi que tu sais voir l'âge d'une laie au premier coup d'oeil, chapeau....


J'ai donné l'âge ? Où ça ? Une laie de 30-40 kg suitée de 2 ou 3 marcassins c'est assez souvent une très jeune laie primipare, aucun mérite à le savoir !

joris a écrit: on ne trouve des sangliers >100kg en général que dans les parcs de chasse privés où ils sont nourris au maïs, celle que tu as vu devait être plus proche des 70-80kg.


Je t'invite à venir courir dans les zones d'agrainage par chez moi et tu comprendras comment sont nourris les sangliers ici. Quand une clairière est jaune ce n'est pas souvent des giroles ou des pieds de moutons :D

joris a écrit:Il faudrait que tu vois un sanglier charger une meute de chiens, et observer ainsi les anglo de quasi 40kg voler dans les airs les boyaux dehors, ça te ferait peut être changer d'attitude.


Fils de chasseur et traqueur occasionnel donc déjà vu hélas :cry: Même si je considère que chasser le cochon avec des chiens de 40 kg est une hérésie: les petits volent mieux avec moins de dégât. Le ferme est toujours un moment de frayeur pour les maitres. Tiens, le dernier c'était un setter il y a 1 mois dans un maïs. Un piège à chien le maïs, 2 heures de véto mais ça va !


joris a écrit:
Eric Kb a écrit:Seul un animal blessé dans l'incapacité de fuir ou acculé peut se montrer dangereux. C'est assez exceptionnel sur les chemins qu'on fréquente....


c'est vrai, mais vu que tu ne peux ni présager de son état de santé (surtout en cette saison de chasse), ni de ce qu'il va lui passer par la tête même s'il ne rempli par ces deux conditions, personnellement je ne parierai pas ma vie dessus.


Il ne s'agit pas de parier, il s'agit de ne pas créer de psychose ! Et si crainte de ce genre de rencontre il y a, il est très facile de les éviter: déplacez vous bruyamment, vent dans le dos en faisant de grands moulinets avec les bras :lol:. J'exagère, bruyamment suffira :D La faune sauvage n'aime pas le son de nos voix, nos odeurs et nous détecte de loin si nous bougeons. Dans ces conditions je vous défie de rencontrer le moindre animal sauvage .....quoique pour les rapaces, je ne sais pas :wink:

joris a écrit:
Eric Kb a écrit:Je dirais donc qu'il vaut mieux s'amuser à les observer que d'en avoir peur !!! Surtout qu'eux aussi s'amusent parfois à t'observer mais parce qu'ils ont peur :wink:


"amuses"-toi bien alors, mais à distance ! :wink:
T'inquiète pas , avec mon buff kikourou, je peux les hypnotiser (mais ça c'est une autre histoire ) Là je déconne hein !

Messagepar joris » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 22:50

waa j'ai du googeliser le razorback, je me coucherai moins con ce soir 8)

Je suis d’accord avec toi sur le nourrissage de sanglier en forêt, c'est courant, mais quand même une laie de 120kg on en croise pas tous les jours hors des parcs.
Idem pour les chiens, d'accord avec toi aussi, les petits c'est mieux, ça s'écarte plus facilement quand le sanglier charge, mais quand le mec à une meute de 400 chiens, difficile de lui dire de changer de race, même si ça doit te faire passer tes week ends à recoudre ses chiens.

Pour en revenir au sujet, mon but n'est pas de créer une psychose, mais je dis juste qu'il y a un juste milieu entre se déplacer furtivement pour observer les animaux, et fourrager dans les buissons derrière une laie suitée et essayer d’attraper ses petits.
ça veut pas dire parcourir la forêt en hurlant et gesticulant mais bon, se tenir à distance et rester sur ses gardes me parait plus sage. Pas seulement pour éviter de se faire embrocher, mais aussi pour préserver la tranquillité de la faune sauvage (même si on est d'accord que le sanglier n'est pas vraiment menacé d’extinction :wink: )

Messagepar bipbip74 » sa fiche K
» 26 Oct 2013, 23:39

Bonsoir à tous,
Il m'arrive souvent de croiser des animaux sauvages. la dernière fois que j'ai croisé une laie et ses marcassins, mon toutou en a croqué un...arrfff. J'entendais le marcassin "hurler" pdt que mon chien (super affectueux par ailleurs) l'éventrait. :?
Courir avec un chien est une bonne solution pour se protéger.
Moins gore : j'ai vu des lapins, renards, ragondins, des biches.A chaque fois je me persuade que ces animaux on plus peur de moi que moi d'eux.
Sauf pour les sangliers, j'aime bien croiser des animaux. La forêt leur appartient la nuit.
Une autre fois j'ai croisé un sapiens sapiens (enfin je pense) le soir assez tard et cette fois là j'ai fait l'animal sauvage, je me suis sauvée... :lol:

Messagepar Godot » sa fiche K
» 02 Déc 2013, 15:35

Eric Kb a écrit:
joris a écrit:Si c'est un sanglier ou une laie, même technique, sauf que il risque de charger, si c'est le cas viser l'arbre le plus proche et grimpez dedans, un sanglier ça court beaucoup plus vite que vous et son attaque peut être mortelle (ses canines sont très tranchantes et peuvent vous éventrer facilement).


Si je devais utiliser cette technique chaque fois que je vois un sanglier, je ne ferais plus du trail mais de l'accrobranche :lol:

Il faut démystifier l'image du méchant solitaire ou de la laie qui combat pour défendre sa progéniture . C'est faux et facile à comprendre . Une laie ne risquera pas sa vie pour sauver un marcassin car son instinct de survie lui conseil de survivre pour elle-même et les petits qui la suivent dans sa fuite. Cette saison, j'ai été "défié" deux fois par des laies . C'était des jeunes laies (pas plus de 40 kg ) inexpérimentées. L'une d'elle m'a soufflé dessus avant de grogner et descendre le talus, je trouvais curieux qu'elle ne s'enfuit pas plus loin jusqu'à ce que je vois un de ses marcassins dans l'herbe un mètre devant moi, j'ai essayé de l'attraper, il s'est échappé et a rejoint ses deux autres frères ou soeurs. La fine équipe a alors pris le large. L'autre a fait mine de charger , juste pour laisser le temps à ses rejetons de traverser le chemin. C'est de l'intimidation très mesurée, qu'une femelle plus âgée ne pratique pas.
Une plus grosse laie (100 - 120 kg ) que j'ai dérangée pendant une séance d'allaitement, m'a un peu plus inquiété. Je suis rentré dans le buisson où elle était couchée car j'avais senti sa présence. Mais comme il pleuvait, je n'ai pas compris que ce que je prenais pour une grosse souche derrière des branches basses, cinq mètres devant moi, était à l'origine de l'odeur qui m'avait attiré. Tout d'abord effrayé par le départ de cette souche animée, j'ai ensuite essayé de la suivre pour l'identifier. Quand j'ai aperçu dans les herbes la dizaine de petits qui était restée immobile, là j'ai su que c'était une femelle et que comme elle n'était pas suivie, elle risquait de manoeuvrer pour d'abord m'attirer ailleurs et ensuite, venir récupérer ses petits , toujours en train d'imiter la feuille morte ( le marcassin est très fort pour imiter la feuille morte :D ). J'ai donc rapidement repris mon entrainement en faisant mine de n'avoir jamais été là :mrgreen:

Avec les cerfs, le danger c'est de se trouver sur sa trajectoire. Il ne fera pas beaucoup d'écart pour t'éviter mais il faudrait ne pas avoir de bol !!! Il y a deux ans l'un deux a sauté cinq mètres devant moi et mon VTT . J'étais sur une monotrace au milieu des buis ...à la vitesse et la hauteur où il est passé, j'ai eu du bol !!!

Pour la petite histoire, au début du mois, j'ai pu approcher un cerf au brame à moins de trente mètres, caché par un gros rocher. Je l'ai même pour la première fois vu se coucher pour bramer. Quand je me suis montré il a fait une cinquantaine de mètres , s'est souvenu que c'était lui le couillu de la forêt et s'est remis à bramer :roll: Tout ça n'arrangeant pas la moyenne horaire de ma sortie !!!

Quand je cours dans le noir, j'ai surpris plusieurs fois des sangliers. En train de fouiller dans les feuilles , si tu arrives face au vent, il ne t'entendent même pas tellement ils font du bruit. Alors je m'accroupis pour les observer dans la pénombre , à un dizaine de mètre de moi il leur faut parfois plusieurs minutes pour détecter ma présence , et quand ça dure trop longtemps, je me lève en leur disant "alors les cochons , on ne m'a pas vu". Je n'ai pas fini ma phrase qu'ils ont déjà tous détalé, les gros comme les petits....

Seul un animal blessé dans l'incapacité de fuir ou acculé peut se montrer dangereux. C'est assez exceptionnel sur les chemins qu'on fréquente....

Je dirais donc qu'il vaut mieux s'amuser à les observer que d'en avoir peur !!! Surtout qu'eux aussi s'amusent parfois à t'observer mais parce qu'ils ont peur :wink:



J'ai connu la même aventure avec un sanglier, une laie, que j'ai débusquée malencontreusement. Cela m'a fait peur, elle a fuie, deux mètres devant moi. Les petits, dans la bauge, quasi invisibles, comme des feuilles dans la boue, immobiles. Sublime! suis parti assez vite.

Pour les cervidés, hier soir encore, de nuit dans la forêt, sur un sentier, les biches étaient tellement affolées qu'elles nous coupaient la route, à même pas un mètre, sautant, traversant, retraversant! Nous étions deux, on a du serrer les fesses! Ca bondissait de partout!
Les cerfs lors du brame, méfiance! ou même durant l'année, quand on tombe sur une harde, les mâles viennent de suite faire barrage, et franchement, plusieurs fois j'ai rebroussé chemin…

Sinon, vous n'avez pas parlé des renards, et bien dans le sud, deux m'ont fait rebrousser chemin, cessant de courir pour marcher, lentement, les regardant fixement, alors qu'ils "grognaient" babines relevés. (Je pense que les petits devaient être à côté…)

Et puis, pour finir, cette petite piqure de rappel - ce qui est extraordinaire peut cependant se produire- il y a quatre ans environ, une dame âgée a été attaquée par les cygnes du parc de Versailles, et suite aux coups de bec, elle est tombée dans le canal, ou ces derniers ont fini de la noyer. Tuée par des cygnes! (encore par défense des petits).

Mais qu'est-ce que c'est beau ces rencontres fortuites! j'avoue que je cours presque pour ça.

Messagepar keaky » sa fiche K
» 19 Déc 2013, 19:53

Dans le cas d'une charge de sanglier, j'ai souvenir d'avoir parcouru un "Chasseur Français" dans la salle d'attente de mon médecin (chasseur..) et relatant les différentes méthodes pour esquiver un sanglier. De mémoire, une méthode préconisée été de sauter au-dessus lorsqu'il arrivait à notre porté.. :shock: Il faut oser..
Mais en travaillant la proprioception, on travaille les esquives porcines ;)

Messagepar Trixou » sa fiche K
» 20 Déc 2013, 12:07

Ca fait 2 kikous qui parlent de renards agressifs :shock:
J'en vois pas mal en Correze, mais toujours de loin car ils m'entendent bien avant que je ne les vois.

Pour les cygnes je confirme, une fois en canoé j'ai du me défendre à coups de pagaie ! Et le 1er coup ne l'a pas arrêté (je n'osais pas encore taper trop fort).

Il y aussi le mouton qui veut manger du sandwich en montagne... Pas méchant mais obligé de remballer car même les coups de pied n'ont pas l'air de le déranger.

Messagepar cedricmtpl » sa fiche K
» 20 Déc 2013, 12:13

C'est autorisé de chasser en courant? moi qui aime bien le tir ça me plairait de combiner trail et chasse au chamois! :lol:
Bon j'ai juste une licence de tir mais pas de permis de chasse pour le moment.

Messagepar Dejay » sa fiche K
» 20 Déc 2013, 13:04

totof35470 a écrit:Pour ma part les < bestioles > à 4 pattes ne me font pas trop peur et c'est vrai que les biches ou autres sont encore plus effrayées que moi.

Par contre, par 2 fois déjà, je me suis fais attaquer par une buse :evil: (j'entends déjà les moqueries :roll: ) et là, je peux vous dire que je n'étais pas fier...

A tel point que la deuxième fois, j'avais fini par enlever mon tee shirt pour le faire tournoyer au dessus de ma tête pour qu'elle arrête de me foncer dessus! :| Ça faisait bien 10 minutes qu'elle me tournait autour..

Je ne sais pas si c'est déjà arrivé à l'un ou l'une d'entre vous mais à chaque fois que j'en parle on me prends un peu pour fou :)

Tof_qui_n'aime_pas_les_rapaces


Ca m'est arrivé une fois, j'ai fini avec 2 griffures de 10cm sur le crane. Mes collègues en rient encore 3 ans après les faits :lol:

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 20 Déc 2013, 15:14

Trixou a écrit:Ca fait 2 kikous qui parlent de renards agressifs
J'en vois pas mal en Correze

Y a des renards agressifs en Corrèze ? Moi j'en connais deux mais l'un est bientôt hors course et l'autre commence à ne plus pouvoir courir à part les salons mondains ! :mrgreen:
:arrow:

Messagepar jmf » sa fiche K
» 20 Déc 2013, 15:37

Attaqué une fois par un oiseau, genre pie, en courant sur une route le long d'une haie. Il est venu me piqué sur le crane. :o

Messagepar beubeuh » sa fiche K
» 24 Déc 2013, 13:27

Le plus gros danger serait de surprendre un animal qui se sentirait menacé et serait un peu bougon, et encore cela ne concerne que les sangliers.

Une solution, courir avec une clochette attachée au poignet ou sur le sac.
Double protection: ca évite de surprendre les bestioles et surtout ca informe le chasseur que l'animal qui fait bouger les buissons n'est pas un lapin, vu qu'il sonne!

Messagepar gnoufee » sa fiche K
» 24 Déc 2013, 14:42

Bonjour à tous
Je vois que l'on a à peu prés tous rencontré cerf , sangliers avec marcassins , renard , chiens , agressifs de temps en temps ; moi j'ai fais une rencontre avec un serpent , qui a heurté ma chaussure , au début j'avais l'impression qu'une balle de golf était tombée sur mon pied , j'ai continué à courir et je me suis retourné , j'ai alors vu ce que j'ai pris pour une magnifique couleuvre qui avançait , en direction de hautes herbes , en faisant des mouvements en forme de s , elle devait faire au moins 1 mètre 20 de long .

Je n'ai pas eu le temps d'avoir peur , les serpents ne sont pas , de loin , les animaux que je préfère , mais je pense que la couleuvre a été encore plus surprise que moi !

Suivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran