Récit de la course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel 2007, par agnès78

L'auteur : agnès78

La course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel

Date : 9/6/2007

Lieu : Cancale (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 3045 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

35 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

"Allez annie!" ou Le tiercé dans le désordre…

 

Je souhaite en préambule dédier ce récit à Franck dossard 4568 pour son soutien sans faille du 25ième au 42ième qui ont été les 17kilomètres les plus longs et les plus douloureux que je n'ai jamais courus.

 

 Franck, merci de m'avoir aidée, protégée malgré ta déconvenue. Merci pour tes encouragements inscessants, tes félicitations et merci surtout de m'avoir caché les yeux lors de l'approche des grands panneaux "ABANDONS" qui me tendaient les bras! Merci de m'avoir empêchée de marcher entre les ravitos, merci de m'avoir attendue malgré ma lenteur d'escargot sur ce dernier kilo qui m'a semblé interminable avec ce tapis rouge dont je ne voyais pas la fin…  C'était ton anniversaire Franck, mais c'est toi qui m'a fait ce merveilleux cadeau de croire en moi jusqu'au bout! Du fond du cœur merci, je n'oublierais jamais cette gentillesse qui fut la tienne et tes "allez annie!!!" qui, chaque mètre, me donnaient la force de continuer et d'aller au bout de moi-même et chercher des ressources insoupçonnées. Pour tout cela MERCI, Franck...

    

 

 

Vendredi 12 heures : départ d'Orchies dans le chnord, direction la Bretagne

 et le Mont Saint Michel!
Enfin! Le jour tant attendu après ces 8 semaines de prépa pointe le bout de son nez…
Mon premier marathon avec un ptit chrono escompté de 3h15, réalisable au vu de mes dernièrs résultats et de mes séances sur piste… Oui… réalisable… en théorie…

  

    

 

18h30 : j'arrive à l'hotel près de Saint Malo… Et qui c'est que je croise sortant de la réception ??? C'est ti pas le chippendale en chef, tatt's! Quel plaisir de le retrouver avec toute sa petite famille venue le soutenir pour sa grande première. Allez, je file chercher mon dossard, un beau dossard orange elite, Peuchère! Chocho n'a pas fait les choses à moitié! Je lui suis très reconnaissante (mais aussi honteuse au vu de la suite) de ce geste amical de chocho, qui m'aura permi de faire ce marathon dans de très bonnes conditions.  C'est un grand Monsieur que je n'oublie pas d'aller remercier au le Village marathon. Quelques petits conseils au passage…  Merci chocho! Allez, retour à l'hotel pour ma classique demi-heure de veille de course et les quelques lignes droites à la Karl Léwis et je rejoins le chippendale et sa petite famille pour le repas du soir. Puis c'est l'heure de se reposer… Toujours aucun stress, c'est pas beau la vie???

 

 

 

Samedi 8 heures : en route vers le ptit dej léger car cela ne passe pas… pourtant je ne ressens toujours aucun stress! Bon… on ne va pas insister, ça ne passe pas, ça ne passe pas… Je ne suis pas au top… Je repars me reposer, les jambes en hauteur, comme les pros, faut bien faire honneur au dossard Elite de chocho! … ;-) …

Les encouragements de cricri par mel…

 

A 11 heures 30, je me dis qu'il serait bien de se bouger un peu, d'aller manger quelque chose… mais toujours rien qui passe, bon sang!!! Tant pis, je n'insiste pas. Un coup de fil de la ptite Caro S, amie et collègue de travail, qui me va droit au cœur et ses conseils judicieux après son 3h15 au marathon de Paris… Merci Caro, tu es une fille formidable.

 

 

Et je retourne me reposer, toujours comme les pros, histoire de faire illusion encore une petite heure, car par la suite… Un ptit coup de fil de Stéphane l'ourson que je rejoindrais plus tard, puis d'Olivier… j'appelle kiki pour prendre de ses nouvelles… Tout le monde va bien! Allez, il est temps de revêtir la tenue : brassière bleue flashy et shorty noir seront de rigueur car le soleil tape déjà très fort, mazette! Un dossard devant, un dossard derrière, le bandana buff qui va bien et c'est parti … Je croise will sur le pallier ainsi que quatre autres coureurs qui se préparent… On plaisante… Allez, à tout à l'heure, direction Cancale!

 

16h00 : arrivée à Cancale, je gare la voiture à 1 kil du départ (il sera long celui là à la sortie de la navette au retour, Peucher!)… Je prends le sac, le portable qui n'arrête pas de sonner avec plein de gentils messages pour m'encourager…

Allez, direction l'arche du départ, des centaines de coureurs sont déjà là, allongés sur l'herbe du stade en train de se reposer… Je retrouve les kikous juste au coing! néoh, Monique, Stéphane l'ourson en personne … Quel plaisir d'enfin pouvoir les rencontrer, même si, même si, on a l'impression de se connaitre depuis si longtemps déjà!... Puis c'est au tour de kiki de nous rejoindre avec sa petite femme venue l'encourager pour l'occasion de son premier marathon… . ENFIN! Je rencontre cet homme formidable et d'une gentillesse qui n'a d'égal que sa générosité et avec lequel j'ai partagé ma prépa marathon… "Le Chippendale en string de la croix rouge" nous rejoint alors…Mais malheureusement avec will, on a beau regarder partout pas de trace d'Olivier rtth… Dommage, je comptais sur lui pour que l'on se serre les coudes, ayant tous deux le même objectif… et, je l'appris plus tard, ayant tout deux vécu la même galère…  franchissant quasiment ensemble la ligne d'arrivée…

 

Mais pour l'instant, le sourire est de mise… Les ptites photos qui vont bien, avec l'Ourson, Bourriquette et Bourric, s'il vous plait! Une vraie ménagerie… ça rie, ça parle, ça stresse un peu aussi… et c'est déjà l'heure d'aller porter les sacs aux camions qui nous les amèneront au Mont, sains et saufs…eux!!! Et M…credi! J'ai oublié les gels dans le sac… Je coure vers le camion "dossard 1-170", fait un grand sourire d'excuse aux bénévoles… Rienggg à faire, pas possible… "s'il vous plait…."… non… je m'en retourne, dépitée et furieuse après moi… je ferais mieux de me concentrer… et tout à coup j'entends : "eh dis, elle a un dossard orange des pros…." "Ah, bon, quel numéro? 54??? " "Ok je le cherche…." "Mademoiselle!!!!, on l'a retrouvé!!!"… grand sourire, merci Chocho!!! Y a pas à dire, ç'est cool d'être une pro;-)))))))!!!!! Peuchère, je ne m'enflammerais pas un peu là, heing????

  

  

17h00 : je rejoins le groupe kikou… mais il est grand temps d'aller s'échauffer… Mon beau dossard orange me permettant de rentrer à la dernière minute dans le sas, j'en profite pour faire un bon échauffement, tranquille. Un tour de piste avec mon chippendale… pffffffff…qui a oublié de revêtir le string de la croix rouge... Pschiiiiitttttttttt : un courant d'air à côté de nous, ce sont les kenyans qui s'échauffent!!!! Un tour de piste avec mon petit kiki en plaisantant… puis, encore deux tours de piste et je rejoins l'arche pour faire mes lignes droites en compagnie des pros… Toujours pas de stress… Allez, c'est l'heure… le commissaire nous fait signe de rejoindre le sas… Prudemment, je recule du sas ELITE au sas Préférentiel… Pas la peine de s'enflammer… j'ai prévu de suivre les conseils de bertrand et de ma ptite caro : partir prudemment…

 

Cinq, quatre, trois, deux, un, top! C'est parti!!! Comme prévu, je laisse filer les premiers tranquillement sans me presser… Il fait super méga chaud… déjà le premier kil, même si j'ai mal aux jambes, je me sens "bien"… 4min45 au kilo : parfait… J'accélère légèrement, j'attends le ballon des 3h15 que m'a conseillé de suivre Chocho… 4min40 au second kilo : toujours parfait, même si j'ai très chaud…

 

 

 

Je me retourne, j'aperçois le ballon jaune des 3h15 mené par Laurent du Team Endurance 72… suivi d'un nuage de coureurs… bizarre, le ballon rouge des 3 heures n'est qu'à 300 mètres, tout au plus... J'emboite le pas à ce petit groupe… je trouve que cela va vite mais cela doit venir de moi, j'étais en sous-régime, il fait chaud et je n'ai pas de superbes sensations, le temps de se mettre dans le rythme sans doute… Je loupe le passage des 3 kils car on est trop nombreux et je ne vois pas le marquage au sol, mais je ne suis pas bien, pas bien du tout… Je continue en me disant que c'est le changement de rythme mais c'est bizarre tout de même, cela va vite et de nombreux coureurs à côté de moi soufflent déjà!!! Bon, là… arrêt forcé pour rejeter le peu de repas que j'avais réussi à avaler le matin… ouh là là là là là là… mazette… C'est pas gagné du tout…

 

Allez, haut les cœurs, je me remets dans le mental, je suis maintenant en fin de peleton du ballon jaune des 3h15… Mais c'est moi, ou ça va vite? Bon, ne pas louper le chrono au 4 kils pour être sure… Eh ben le vla!!!! Et là, stupeur!!! 8min16 pour faire 2 kils!!!

Ça raie dans le peleton! Tout le monde s'en prend au meneur d'allure qui nous a ammené sur un train d'enfer! "il est fou!!!", "mais il n'est pas bieng, lui!!!"… "tu vas trop vite!"… là, réponse déconcertante : "je prends de l'avance…." … Laurent, meneur d'allure des 3h15 au dossard 25 a tellement pris d'avance qu'il ne passera pas la ligne d'arrivée au Mont...

 

Voyant cela, je ralentis, illico presto… mais je ne suis pas bien. Quelle idiote! Quelle idée de ne pas faire sa course, seule comme une grande aux sensations… Je m'en veux mais je me reconcentre. J'espère ainsi limiter les dégats… Mais second arrêt pour dire coucou aux bas-côtés! Zut et rezut! Cela continuera jusqu'au 15ième… Pourtant, j'arrive a retrouver le bon rythme après encore trois kilos trop rapides en 4min26, 4min29 et 4min 32… Je me cale maintenant sur 4min36, c'est ok… Je passe au 10kils avec beaucoup trop d'avance en 45min30… mais le ballon jaune est déjà hors de ma vue!!! On m'annonce 14 ième femme. Devant moi, deux nanas ont laché en pleurant déjà tête baissée… Cela m'arrivera 5 kilomètres plus tard après plusieurs arrêts rapides sur le coté de la route. Je suis maintenant à plus de 4min40 au kilo… je commence à subir, je souffre énormément de la chaleur. Pourtant, je m'hydrate et m'arrose régulièrement tous les 2,5 kils… Je passe au 15ième kils en 1h08, ce qui est bien mais avec des kilos en 4min45… C'est le début de la fin…

 

 

  

Les points de côté arrivent, le vent de face… Ni les chaleureux encouragements des spectateurs, ni ceux des coureurs me voyant à la dérive ne pourront rien y faire, désormais. Je ralentis, kil après kil… Il fait chaud, j'ai des points de côtés et les cuisses me brulent comme jamais… J'arrive à mi-parcours en 1h41min, avec des kilos à plus de 5min… Là, c'est le début du cauchemard!

 

Sur les côtés, déjà des abandons. Je n'entends même plus les encouragements… avancer, avancer, côute que côute en faisant fi des mes douleurs aux cuisses, en faisant fi de ma déception, avancer, jusqu'au bout… Le vent de face commence à me glacer ce qui n'arrange pas mon état déjà pas au top. Le ballon des 3h30 me dépasse… Impossible d'accrocher, j'ai l'impression qu'il est au sprint!!! Mazette! Ce n'est pas gagné...

  

J'arrive au 25ième kil… Là, je passe à côté d'un coureur qui marche, l'air dépité… Pourtant, il à l'air "taillé"… Je l'encourage doucement… avec le peu de force qu'il me reste. "Allez, on y va…" Il me regarde l'air triste… "je suis comme cela depuis le 8ième kil, je visais 3h15…"… triste petit sourire pour lui répondre : "bienvenue au club…on finit ensemble?"… "oui, on finit ensemble, on va y arriver"… "Tu t'appeles comment?", lui demandais-je... "Franck et toi?"… Je lui murmure à bout de force : "agnès"… il comprendras "annie", et me donnera ce prénom jusqu'au Mont… A ce moment là, je n'ai pas la force de le corriger…

 

Les cuisses brulent et brulent de plus belle… avec frank, on prend un petit rythme tranquille. Ne surtout pas marcher, continuer... On discute. Il m'apprend que c'est son anniversaire. Il a, lui aussi, essayé de suivre le ballon jaune et en a subi les conséquences… On parle un peu préparation, mais le cœur n'y est pas… Il m'encourage de la voix quand il me voit lacher prise. "ne marche pas annie"… "tu es courageuse, tu va y arriver, annie…" Il me donne à boire au ravito, me force à m'asperger les bras… j'ai mal au cuisses, un enfer… Chaque pas est une souffrance non descriptible. Les petites descentes sur la route des polders, se trandforment en calvaires. Je ralentis, franck m'attend, m'encourrage inlassablement : "allez annie"… Il fait froid maintenant…

 "Plus que 10 kils, annie, 25 petits tours de piste, tu te rends compte, ce n'est rien…."… oui… Les plus longs de ma vie… Sur les côtés, des abandons, partout, des coureurs en proie aux crampes, des coureurs sous perfusion aux postes de la croix rouge… je les aurais finalement vus, ces messieurs en string de la croix rouge tant promis par Chippendale en chef!!! ...mais pas de trop près, je n'y tiens pas!!!! Des gars par terre se tordant de douleur, les autres s'arrêtant sur le côté pour réccupérer… un cauchemard… franck me cache les yeux de la main alors que mon regard se porte sur les pancartes "ABANDONS" qui jalonnent le parcours… "ne regarde pas annie, ce n'est pas pour toi"… "ne t'arrête pas, le ravito n'est plus très loin… continue à courir"… "c'est bien annie, tu es courageuse"… je n'ai plus la force de parler, un sourire pour le remercier et on avance… on avance…

37ième kil… "plus que 12 petits tours de piste, annie"… Mon sauveur continue à m'encourager… Je vais de plus en plus lentement… rien à faire, rien de rien… j'ai l'impression d'avoir des aiguilles dans les cuisses… j'ai froid… Ravito : mouillage de bras, de jambes, une gorgée de glucose et on repart… on avance… coute que coute… Le Mont  au loin… enfin!!!! Des spectateurs tout le long maintenant… je les entends à peine me concentrant sur les paroles de mon sauveur. Le ballon des 3h45 nous dépassera à, ce qu'il me parait alors, une très vive allure… on avance… coute que coute … l'objectif que me donne Franck est de ne pas se faire rattraper par le ballon des 4 heures… il reste 4 kils… ce n'est pas gagné à l'allure à laquelle j'avance, mais je relève fièrement le défi…

 2 petits kils… mais si longs malgré les applaudissements des spectateurs… j'ai envie d'arrêter… franck ne veut pas en entendre parler… "pas maintenant, c'est la fin… 5 petits tours de piste, annie"… à nos côtés, un nauffragé du sas ELITE avec qui on fait des chassé-croisés depuis le 25ième kil car il alterne marche course, se met à sprinter… n'importe quoi!!! Je me contente d'avancer… mais il est IN-TER-MI-NA-BLE ce dernier kilo… Quand verais-je la fin de ce calvaire? Quand? Mais QUAND???… On avance… côute que coute… et il m'en coute, vous savez, de me retourner et de voir au loin le ballon des 4 heures qui se rapproche inneluctablement…

   

Mais je franchirais la ligne avant lui, peucher!... 500m de tapis rouge… "allez annie, tu es courageuse, tu sais"… Je coupe la ligne enfin…les larmes aux yeux… avec un 3h51 affiché au chrono… une histoire de tiercé dans le désordre somme toute…;-))))

 Mon sauveur m'aidera jusqu'au bout pour descendre les marches de cette fichue passerelle…
 On se fait la bise, on se dit à très bientôt … merci…

 "Merci franck, je suis MARATHONIENNE et c'est à toi que je le dois…"

Je suis transie de froid… je rejoins le sas des coureurs où je réccupère mon sac… Je retrouve kiki  très content de sa course au vu des conditions, Chapeau bas, Monsieur!!!. Je suis super contente pour lui. Il le mérite vraiment. Stéphane arrive après. Il est super méga content de sa course qu'il a géré d'une main de maitre. Je lui fais un gros bisous de félicitation.

  

Me voyant les larmes au yeux, il me prend dans ses bras pour me réconforter… Merci… Je me couvre car je suis transie de froid… cela ne suffit pas… J'enlève mes chaussures, les pieds en sang. Je m'entoure de ma serviette, mais rien à faire, j'ai tellement froid. Stéphane va me chercher un sac poubelle, un trou pour la tête un trou pour le bras droit et un trou pour le bras gauche… le tour est joué… Mais, il faut se ressaisir… Et puis, c'est l'heure de rassurer tout le monde … Répondre aux nombreux messages de soutien de votre part qui me font chaud au cœur et me permettront de sourire malgré ma déconvenue. Merci à Cédric et à Say pour leurs paroles réconfortantes...

Avec Stéphane, on se dirige vers les navettes. Il retrouve ses amis venus l'encourager… je repars tristement vers mon car pour rentrer sur Cancale… Peuchère, dans mon égarement, j'ai failli prendre celui pour Saint Malo!!!Je redescends avec l'aide du chauffeur… direction 'Navettes retour Cancale"…  Allez, en voiture, direction le fond du bus pour pouvoir allonger mes jambes. Le bus se remplit : il est 23 heures et des brouettes… 5 charmants jeunes hommes prennent place devant moi… des nauffragés du ballon jaune aussi… on en plaisante ensemble… on l'a voulu notre premier marathon, on l'a eu… ces petites plaisanteries me réchauffent le cœur… on plaisantera tout le long du trajet… le sourire aux lèvres…

 

On assiste au feu d'artifice au dessus du Mont de notre place assis dans le bus, des coureurs continuent à arriver dans la nuit noire… Le pin pon des ambulances… les navettes des abandons pour lesquels j'ai un pincement au cœur… Minuit 45 : arrivée à Cancale… Un kilomètre interminable à faire à pied pour rejoindre la voiture l'âme en peine dans mon sac poubelle et enroulée de ma serviette…

Je suis marathonienne… mais à quel prix? Je ne peux plus marcher, je n'avalerais plus rien pendant plus de 60 heures… J'ai atteint mes limites… mais je suis marathonienne… est-ce que cela valait vraiment la peine?...

À méditer...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Remerciements

Je souhaite tous vous remercier pour vos encouragements d'avant-course et votre soutien d'après course sans lesquels la déception aurait pris le dessus.

Bravo à kiki, will, et Stéphane pour leur belle performance sur ce marathon. 

Je partage la déception d'olivier, ayant vécu exactement le même cauchemard que lui... Merci à kiki pour son soutien d'après marathon.Merci Olivier d'avoir partagé avec moi cet après marathon, cela m'a fait un bien fou...

  Enfing, une énooooorme pensée pour monique et néoh qui n'ont pas eu la chance de pouvoir fouler le tapis rouge... mais ce n'est que partie remise pour ces deux championne et champion.

merci à Stéphane pour les quelques photos empruntées

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Alors, après ces photos... qu'a donné la méditation???

Bah... on remet ça l'an prochain!!!!

Du fond du cœur,  merci et rendez-vous en 2008 pour remettre les chiffres dans le bon ordre cette fois!

SourireSourireSourire

35 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 14-06-2007 à 00:03:00

M'enfinnnggg !!! le voilà ce CR ;-)))..4 jours que j'attengg;-)) Tu m'as bien mis de la buée dans les neuneuilles en + !!! Félicitations pour ton courage et tu retrouveras des photos de ton Chevalier-Servant sur mon diaporama http://tinyurl.com/32nmkc
Biengggvenue au club des marathonienggs -))

L'Ourson_trèèèèèèèès_fier_de_toi_:-)))

Commentaire de tess2002 posté le 14-06-2007 à 00:23:00

vraiment très poignant ton récit !, tu as été au bout de ce marathon au bout de toi même ! encore BRAVOOOOOOOOOOOO my haribo cop's et aussi à Mr franck ki a été d'un énorme soutien pour toi s'il passe par là.
T une vraie battante, à très bentôt sur une future course.
ta p'tite cricri qui t'adoreeeeee ! :-D

Commentaire de L'Castor Junior posté le 14-06-2007 à 00:47:00

Bravo encore pour cette aventure terrible que tu as cependant vécue jusqu'au bout.
Marathonienne, tu l'étais déjà, et bien plus.
Mais il est vrai que cette épreuve reste parmi les plus difficiles, à la lisière etre courses courtes et longues, plus longue des courses courtes que l'on se doit de courir rapidement.
Ton prochain sera, j'en suis sûr, plus en accord avec tes ambitions et tes capacités.
à+

Commentaire de l'ourson posté le 14-06-2007 à 00:49:00

Trop bienggggggg avec les photos ;-)))

Commentaire de Say posté le 14-06-2007 à 07:36:00

Eh ben voilà. C'est fini cette aventure. Une belle prépa, parfois difficile, avec des contre coups liés à la MR200 et aux 3000m. Une avant course physiologiquement dure elle aussi. Mais après tout, qu'est ce qu'on retient? Un sourire transi de froid enveloppé dans un sac pvc et une couverture, mais un sourire quand même.

Il y aura d'autres marathons, d'autres objectifs, d'autres prépa. D'ici là, récupères bien.

A peluche

Coli

Commentaire de Olycos posté le 14-06-2007 à 07:41:00

On l'attendais, le voila....
Toujours rempli d'émotion...

J'adore la photo dans ton sac plastique ;-)

Maintenang de nouveaux objectifs se profilent pour toi... Alors repose toi bieng pour être en forme cet été...

Merci pour tout.
A+
Oly

Commentaire de titifb posté le 14-06-2007 à 08:04:00

Chapeau de n'avoir pas jeté l'éponge comme tant d'autres l'ont fait...Tu es allée au bout au prix d'un courage exceptionnel. Et ce "titre" de MARATHONIENNE, qui le mérite plus que toi ??? Personne ! B R A V O ! Et puis ne t'inquiète pas comme dit CJ, des marathons, il y en aura d'autres et si tu vaux 3H15, tu les feras. Ici ou ailleurs (pour faire un bon chrono, choisis en un peut-être à l'automne ou au début du printemps pour avoir moins chaud)! Il faut continuer à y croire et à te battre. Mais, je te connais, t'es une battante dans l'âme et après la bonne récup qu'il te faut faire (INDISPENSABLE pour bien repartir), tu vas reprendre le chemin de l'entraînement avec encore plus de "pêche" !

Commentaire de la panthère posté le 14-06-2007 à 08:26:00

ah!!!! tant pis si je suis en retard au boulot, je dirai qu'il y avait urgence à laisser un petit commentaire, devant un cr digne du mont st michel!!! superbes photos! et superbe championne!!!! le meneur d'allure va avoir les oreilles qui sifflent très fort, il était dans le bus des rescapés avec son bâton vide......... l'infâme! oser fausser le rythme de notre championne!!!!! bonne préparation pour la montagne, sur les monts de flandres? J- ai été absolument ravie de faire ta connaissance ainsi que celle des autres kikoureurs, l'ourson si mignon, kikival le valeureux,et agnès la déesse!!!!bisous

Commentaire de laurent05 posté le 14-06-2007 à 09:01:00

Bravo bravo AGNES
je vois que ça n'a pas vraiment était une partie de plaisir tu as vraiment tout donnée...
mes ça fait plaisir de te voir avec le sourire à la fin emmitouflée dans ton sac poubelle
merci pour se beau récit et ces magnifiques photos
bonne recup et maintenant à toi la montagne....
gros bisous
laurent

Commentaire de KIKIVAL posté le 14-06-2007 à 09:05:00

bonjour ma petite agnes, je lis toujours tes recit avec admiration, tu es qqu'un de vraiment formidable, tu es une championne tu sais!!! tu es marathonienne et ça personne ne pourra te le retirer!!! te temps on s'en fou c'est ton premier !!! regarde la saison que tu fais c'est extraordinaire... Tu vas faire LYON l'année prochaine et la je suis persuadé que tu vas tout déchirer!!! j'ai des frissons quand je te lis, trés dur de voir comment tu as souffert... Un grand MERCI encore pour se tour de chauffe, j'espère qu'il y en aura d'autres. Merci pour ton amitié... je te fais un enorme bisou...
KIKI qui est content et triste à la fois

Commentaire de totote01 posté le 14-06-2007 à 10:02:00

bravo à toi d'avoir eu le mental et le courage d'aller jusqu'au bout. c'est pas facile un marathon, surtout lorsqu'on se fixe un objectif.
ne soit pas déçue du chrono, et pour le prochain je te souhaite de remettre les chiffres dans le bon ordre et surtout de te régaler!
récupère bienggg ;o)))

TOTOTE_qui_récupère_tout_doucement_de_celui_de_lyon

Commentaire de lulubelle1010 posté le 14-06-2007 à 10:33:00

J' adore tes récits , toujours aussi bien illustrés et superbement écrits il y a tant d' émotions,de sympathie qui s' en dégage!
Je sais tu es décue par ton temps;mais c' est ton premier et il y en aura d' autres qui seront meilleurs!! j' en suis sure car tu es une vraie championne, notre championne de tous les kikoureurs et kikoureuses!!!
Bravo à ton chevalier servant qui a su te motiver et t' encourager jusqu' à la fin, quelle classe ce mec!!!!
Merci pour tes magnifiques photos , je ne connais pas le Mont St Michel et ça me donne vraiment envie de faire ce marathon avec celui du médoc mais ça sera pas avant 2009!

Commentaire de Zeb posté le 14-06-2007 à 10:42:00

Chaque course détient sa part de vérité et d'enseigenement ; si tu considére ce chrono comme un échec, ne retient (peut-être) que ceci : on n'apprend plus de ses échecs que de ses succès...et tu repartira de plus belle !!!!

En attendant, félicitation, et à bientôt dans la montagne !

Commentaire de Run To The Hill posté le 14-06-2007 à 10:45:00

Ca va mieug ? Merci pour ce récit poignant.
Nous avons vécu la même course mais j'ai l'impression d'avoir beaucoup moins souffert que toi. Pour la 1ere fois, mes pieds sont nickels après un marathon (merci Akileine NOK). Mais cela ne fait que renforcer ma culpabilité... Je n'ai pas vomi. Je me sens presque frais musculairement, je serai partant pour courir un trail de 30km dès le week prochain, mais je vais rester raisonnable pour éviter la casse et ne pas compromettre nos futurs objectifs (j'inclus Corto dans le 'nous')

Bonne récup' !
Olivier.

Commentaire de JLW posté le 14-06-2007 à 10:49:00

Marathonienne tu l'étais déjà assurément en km et en esprit, maintenant en plus dans la douleur et bientôt dans le succès, personne n'en doute. On te savait courageuse, résistante à la douleur et nantie d'une volonté à toute épreuve, tu nous l'as démontrée une nouvelle fois.
Comme le suggère titifb, choisis peut-être un marathon dans une saison plus propice et puis c'est sur tu reviendras vers la Mont St Michel une autre fois pleine de revanche. Repose toi biennngg.

Commentaire de Karllieb posté le 14-06-2007 à 11:04:00

Est-ce que ça en valait la peine ? C'est la question qu'on se pose tous, je crois, à un moment ou à un autre sur un marathon. Parce que c'est dur, de toute façon, pour tout le monde. Je dois dire que j'ai souffert avec toi à la lecture de ton CR et je te tire mon chepeau pour être allée jusqu'au bout (avec l'aide de ton chevalier servant). Tu es déçue par ton temps... je comprend ça mais tu es MARATHONIENNE ! Et ça c'est fort ! Le prochain, tu va exploser le chrono. Finalement, ça en valait la peine, non ? Bravo encore Agnès et bonne récup.

Commentaire de tatt's posté le 14-06-2007 à 12:37:00

Plein de gros bisous pour te reconforter.
Il etait quand meme sympa ce marathon, surtout en entrainement..mdrr..ca c'est pour le trail de Cheptainville, tranquillement façon jogging..mdrrrr

Commentaire de eric41 posté le 14-06-2007 à 13:36:00

Bravo Agnès,tu es la championne de la combativité.
La marathon est vraiment une course très dure.Tu as ce putaingg de chrono qui conditionne toute ta course.
Si un élément n'est pas favorable çà devient très vite galère.
Tu as rèussi à aller au bout même sans plaisir.
C'est très,très fort.Beaucoup aurait jeté l'éponge.
Récupère bien.
Bises.
Eric

Commentaire de veurb posté le 14-06-2007 à 13:49:00

Coucou Agnès, magnifique récit comme il se doit...beaucoup de déception mais quel enseignement! je partage ta peine et souhaite plein de bonne choses...maintenant.
bisous amical ;-)
Fred_des_étoiles...

Commentaire de corto posté le 14-06-2007 à 14:01:00

Comme toujours, un magnifique CR. Tu sais nous transmettre beaucoup d'emotion à travers.

On t'adore, tu es notre Championne.
Et on est tous avec toi.

En un seul mot: BRAVO

Commentaire de lafeuille17 posté le 14-06-2007 à 16:18:00

Tu es marathonienne et tu demandes si ça en valait vraiment la peine? OUI. Pour comprendre pleinement toutes ces grandes sensations, les joies et douleurs que tu as éprouvées et que tu as si bien exprimées, il faut je pense être soi-même un marathonien. Et là où d'autres jugeraient mais à quoi sert un tel effort gratuit et qui fait mal, nous on sait que c'est dans un tel dépassement de soi que l'on peut atteindre les sommets d'une si grande satisfaction personnelle, un peu comme celle de l'alpiniste qui arrive au sommet après des efforts à la limite de l'humain. Alors oui ça en valait la peine, et dans les moments ou le moral serait au plus bas, rappelle toi de ton marathon et tu retrouveras la confiance... biz lafeuille17 dossard 3279

Commentaire de taz28 posté le 14-06-2007 à 16:18:00

Ma petite chérie (Agnès ou Annie....)
Je viens de dévorer ton récit, et les yeux me piquent..
Tu as fait preuve d'un courage admirable, et ce que tu as partagé avec Franck est si beau !!!
Merci de nous donner autant en écrivant aussi biengggggggg tes émotions !!!!

Tu sais que je t'adore ma tite marathonienne ??

Pour moi tu es une sacrée championne....et je suis si fière de toi !!!

Taz_tite_chérie

Commentaire de calimero posté le 14-06-2007 à 19:54:00

Et bien tu ne nous a pas habitués à attendre tes CR si longtemps!!M'enfinggg!!
Tu ne dois surtout pas être déçue. Même à ton niveau déjà balèze et même si c'est dur un 1er marathon çà se finit, point!!Le chrono vient ou ne vient pas, ce n'est pas important!!
Tu es venue, tu as vu, tu as vaincue le Marathon!!
Si tu choisis maintenant un marathon pour faire moins de 3h15, il vaut mieux le faire avant le 15 avril, après le temps est souvent contre toi!!
Bisous ma belle et 3h51 c'est quand même BALEZE!!
Donnes moi SVP ton adresse par MP et je t'envoie un grand sac de fraises TAGADA pour te remonter le moral!!!

Commentaire de ch'ti vincent posté le 14-06-2007 à 22:18:00

Coup de chapeau a "Annie" et a son compagnon d'infortune.
C'est une belle lecon de courage que vous nous donnez là, respect émus !
Vivement ton prochain marathon et son recit toujours aussi agréable a lire.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 14-06-2007 à 23:34:00

Décidément, au mois de juin sur KIKOUROU, c'est l'invasion de moucherons...
Tout d'abord, ma p'tite Agnès, bravo pour cette course au mental. Tu es
vraiment très forte de ce côté là... Et bravo aussi pour le temps, 3h51 !
Te rends-tu compte ? Malade, à la dérive, et en plein cagnard, 3h51...
Je connais un tas de fille qui voudraient faire ce temps là sur marathon,
j'parle même pas de moi, mon cas est désespéré !!! mais y'en a pleinggg, crois-moi !
Et puis, merci pour ce TRES joli CR où on a mal de te voir souffrir autant...
La prochaine fois sera la bonne, je n'ai aucun doute, c'était un essai.
Repose-toi bien maintenant et à dans 10 jours, à la TransBaie ;-))

NoNo_pô_près_de_faire_un_marathon...

Commentaire de cedre posté le 15-06-2007 à 15:55:00

oh puttaingggg
ça s'est du récit
je suis encore essouflé.... bravo Agnès
a+

Commentaire de béné38 posté le 15-06-2007 à 23:59:00

Merci Agnès,
moi qui rêve aussi de faire un marathon un jour... un jour....peut-être... je méditerai ton récit...
Et quel récit, tu nous a fait partager ce douloureux passage vers le marathon, et finalement tu l'as bien passé. Même que je suis sure que tu en redemandes, pas vrai ?
Allez reposes-toi bien et pas de folie ! Heinggg !
Bises
Béné

Commentaire de zakkarri posté le 17-06-2007 à 08:56:00

Salut Agnès !

Je comprends un peu ta déception mais tu peux être fière d'être aller au bout !
Plus je lis et j'entends parler du vécu d'un marathon, plus ça me parait vraiment trés trés dur ...
Bravo aussi pour ton cr marathon !
Récupère bien championne !
zak.

Commentaire de Pasqui posté le 17-06-2007 à 15:59:00

Bravo Annie!
Sous cette chaleur; tu as fait un bon temps: sous les 4h! Je ne me fais pas de souci pour toi, tes prochains marathons t'aideront à réaliser le tiercé dans le bon ordre!
Mes félicitations, t'es une battante!
Biz
++

Commentaire de jeanluc78 posté le 17-06-2007 à 23:03:00

Salut Annie!

Tu vois t'as pas tout perdu, t'as même gagné un deuxième prénom...

Voir également le nombre de kikoureurs qui t'encouragent montre bien l'estime qu'on a tous pour toi..

Et n'oublie pas que c'est dans l'adversité que le caractère se forge...

A très bientôt.

Jluc

Commentaire de Tortue géniale posté le 20-06-2007 à 20:16:00

Bravo Agnès ! merci pour ton CR, je vais bientôt attaquer le MVA et donc mon 02ème marathon après le Mont- Blanc l'année dernière ... je n'ai jamais eu l'idée de faire un chrono sur une course et j'imagine ta déception à l'arrivée ... pour quelques minutes vu ton sourire !
Je pense que la chaleur et le départ précipité de votre ballon qui jouait au Kenyan a indéniablement joué dans la balance ... but you are une marathonienne now !!!
P.S. Jette un coup d'oeil une fois que j'aurais fait mon CR sur le MVA ...

Bisous, Biru.

Commentaire de gdraid posté le 22-06-2007 à 23:26:00

Agnès, marathonienne adorée !
Le bonheur, pour un premier marathon, c'est de franchir la ligne d'arrivée.
Tant d'entre nous , ont échoué sur la première tentative.
Les marathons à venir, seront pour toi, de belles aventures, réalisées chaque fois plus près de ton objectif de 3h15 .
Et puis cet objectif atteint, comme tout le monde tu tenteras les 3h10, et puis 3h05, et tu rêveras de franchir la ligne d'un marathon, à Paris , à Londre, à Rome, à New York, ou ailleurs en 3h00 !
Tu as de belles années de marathonienne à vivre d'ici là, ma belle Agnès !
Cela n'empêchera pas j'espère notre rencontre en mars 2008, sur la Race200 Mauritanienne, où tu fus là aussi admirable de courage en mars dernier.
Je te félicite de tout mon coeur, et je t'embrasse très fort.
JC

Commentaire de bigout66 posté le 24-06-2007 à 15:58:00

Salut Annie :-))),

bon désolé pour le com tardif mais comme je te l'ai dis j'avais pas trop le tps de me connecter ces derniers temps.
Je te dis un grand BRAVO pour a

Commentaire de bigout66 posté le 24-06-2007 à 16:04:00

Je te dis un grand bravo pour avoir terminer ton 1er marathon dans une si grande douleur.
Tes sensations m'ont un peu rappelé celles que j'ai ressenties à Barcelone.
Je sais qu'à ce moment là la tentation d'abandonner est très grande mais tu as sû y résister avec un peu d'aide.

Comme certains l'ont déjà dis, le but du 1er marathon est de terminer plus que d'atteindre un objectif (même si l'objectif engendre la motivation).
Je comprends ta déception mais en contre partie, tu as fais l'un des plus beau marathon de France et tu as rencontré pleins de kikous.

Si j'ai bien compris, tu risque de faire le marathon de Lyon l'an prochain alors peut-être qu'on s'y croisera car il est également à mon programme.

@+ ;-)

Commentaire de feudeumeu posté le 01-07-2007 à 21:52:00

Bravo Agnès pour tout ça (marathon moins de 4h + récit toujours au top). Tu as visiblement apprécié à sa juste valeur cette distance de barjot qui fait qu'à un moment donné on pleure on ne sait plus pourquoi (joie, douleur, fatigue ..?).
J'espère qu'on aura l'occasion de partager un marathon futur et que je pourrai m'approcher des 3h15 en ta compagnie, pourquoi pas !
Bravo de ma part à Franck également car mon Franck à moi (Benoît) a effectivement été aussi héroïque sur mon premier 42.195.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran