Récit de la course : Saintélyon 2010, par Natou

L'auteur : Natou

La course : Saintélyon

Date : 5/12/2010

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 2005 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Saintélyon 2010

Saintélyon 2010

Et voilà.... La dernière épreuve de l'année est enfin arrivée. La Saintélyon, course magique, se présente enfin !!! Mais beaucoup le dise déjà, il va s'agir d'une sacrée édition !!

Départ samedi pour le stade de Gerland où nous laissons la voiture. Nous avons décidé Mickaël et moi de rejoindre Saint-Etienne en train. Et oui, la logistique d'une course en ligne....pas toujours évident. Nous goutons aux joies de transports lyonnais pour rejoindre la gare de Perrache où , très confiants, nous prenons notre billet. Mais voilà, les nouvelles intempèries de la veille ont engendré l'annulation d'une grande partie des TER . Mais pas de soucis pour la SNCF qui nous indique qu'au départ de la gare de la Part-Dieu, les trains sont tous au départ. Ni une, ni deux, nous voila repartis. Sauf qu'une fois sur place, surprise !!! Pas de TER !!! ARRGGHHHHH................ca commence bien !!! Il ne nous reste plus qu'à retourner à Gerland et sauter dans la navette !! Comme quoi à la SNCF, il y a toujours des trains, mais ils ne circulent pas !!!

Nous voilà enfin arrivés au Palais des expos pour récupérer nos dossards. Nous y retrouvons quleques kikous qui se promènent au milieu des stands. Enfin nous ne sommes pas seuls

Nous retrouvons d'autres kikous à l'AAB, et c'est avec grands plaisir que je mets de nouveaux visages sur des pseudos. Nous partagerons le repas avec Steph04, yann78, Fimbur. et Yves_cool_runner . Quatre nouveaux compères bien sympathiques, sans compter tous les autres kikous présents avec qui nous discutons (Béné, LtBlueberry, Foxtrot, Blob, Lutin d'Ecouves...). Se retrouver dans un lieu "kikourous" a été plus qu'apprécié : détente, repas, et préparatifs pour la Sainté au chaud BRAVO !!!

 

 nath_sainte.jpg

L'heure du départ approche et c'est avec une certaine excitation que je piétinne sur la ligne de départ. Le temps est plus que frais, mais l'effervescence des coureurs qui m'entourent me fait oublier la température négative.

Et Voilà : c'est parti !! La traversée de Saint Etienne est très agréable. Les rues sont bien larges, et je ne suis pas du tout gênée par les autres coureurs. C'est au 7eme kilomètre que nous commençons la montée en direction de Saint Christo en Jarez. La montée se fait sans problème. Les jambes vont bien, malgrè les douleurs persistantes des semaines précédentes au niveau des tibias. Sur les conseils d'Ilouan, je saute le 1er ravito. Tout se passe bien et j'évite ainsi la cohue sous la première tente !!

Nous continuons Mickael et moi en direction de Sainte Catherine (27eme kilomètre). Les sentiers sont tous recouverts de neige, ce qui par moment est traitre puisqu'elle cache sous son manteau de longues plaques de verglas qui apparaissent au fur et à mesure du passage des runners. 

Là il n'y a pas de doute : le but sera d'arriver entier. Peu importe le chrono

Tout va bien jusqu'au permier goulet d'étranglement. Nous restons quelques minutes à l'arrêt. Le sentier s'est retréci et les passages sur le verglas sont très délicats.

Dommage que certains coureurs, se croyant plus intelligents que d'autres bousculaient en passant les coureurs moins intrépides, au risque de les faire tomber et de les blesser. Et là, autant vous dire, que les premières chutes ont commencé dans la descente de Sainte Cathreine. Une pensée à tous ceux qui se sont blessés ou ont dû abandonner pout cause de blessure. Les couches de glace ont été impardonnables pour certains.

Arrivés au ravito, nous décidons de refaire le plein en eau et de nous ravitailler un peu. Mais là nouvelle galère : essayer d'atteindre tant bien que mal quelques bouts de bananes.... Va falloir jouer du coude !! Dommage : les accès au ravitos ne sont pas faciles du tout et c'est vraiment très difficile de circuler même pour atteindre la sortie. Heureusement que l'ensemble des bénévoles, tous très souriants et serviables étaient là.

Le plus dur semblait être derrière. Mais il n'en est rien. Les prochainse descentes se révèlent acrobatiques. Impossible de les descendre en courant. Ce sont de vraies patinoires bien luisantes. Et il y a du monde. Il faut donc prendre son mal en patience et trouver la meilleure façon de faire pour arriver en bas s'en eclater quelque chose. C'est accroupie que je me laisse glisser (c'est bon pour les cuisses)

Mais il faut toujours être sur ses gardes, car certains coureurs chutant, entrainent d'autres concurrents dans leur mésaventure. D'autres se blesseront même à cause de leurs bâtons. C'est bien périlleux.

Arrivés au ravito de Beaunant, nous essayons d'en garder encore sous la semelle car il y a encore la montée de Sainte Foy les lyon avec certains passages à plus de 20%. Les jambes sont toujours la pour le moment et c'est en marche rapide que nous atteignons le somment, mais nous commençons à sentir les permiers signes de fatigue. La jour est déjà là depuis plus d'une heure et a mis un terme à la féérie des frontales dans la nuit.

C'est dans la descente de Sainte Foy que je comprends que la fin va être plus longue que prévue. Mon genou droit commence à  avoir des faiblesses et des douleurs lancinantes se font de plus en plus présentes. Je suis obligée d'alterner course et marche. Mais les derniers kilomètres sont interminables. Je n'avance plus. C'est hyper douloureux. La fin le long du fleuve sur les pavés (galets) est glissante. Je me fais encore quelques frayeurs. Et ce foutu vent fort et froid qui ne cesse de souffler

Les derniers kilomètres vont se jouer au mental. Mais j'avoue que ce verglas et plaque de glace commencent à me sortir par les yeux. Nous atteignons enfin l'arrivée en 10h17 , heureuse d'avoir mené cette nouvelle course jusqu'au bout, encore une partagée avec l'Amour de ma vie.

Maintenant l'heure est enfin au repos.... 2010 va tirer sa révérence sur une année riche en courses à pied.

Bonne récup à tous ;-)  et à très bienôt pour de nouvelles aventures

19 commentaires

Commentaire de strac posté le 05-12-2010 à 20:38:00

Bravo, tu es allée au bout, et ça n'a pas été simple.
Pour moi, +2 heures par rapport à 2009.
Comme toi, l'objectif pour beaucoup était juste de finir cette édition dantesque.
A l'année prochaine.....

Commentaire de LtBlueb posté le 05-12-2010 à 21:49:00

Content d'avoir fait ta connaissance !
Bravo pour le finish : vu les conditions, c'est ce qui compte !

Commentaire de amelo posté le 06-12-2010 à 08:44:00

Merci pour ce récit qui explique bien les conditions dantesques de la course!
Bravo à tous!
AM

Commentaire de fulgurex posté le 06-12-2010 à 11:55:00

Ce qui m'épate le plus, c'est que tu aies eu encore assez d'énergie pour déjà faire un CR!
Bravo!

Commentaire de Klem posté le 06-12-2010 à 13:19:00

Bravo pour ta course la Sainté c'est magique.
Seul ceux qui vont au bout de la nuit, goûter le plaisir de l'arrivée te le diront.Et puis quelle fraternité entre coureur, malgré la compétition.

Commentaire de mokujin13 posté le 06-12-2010 à 18:37:00

bravo pour la course,et comme tu l'as dis si bien cette année arrivé entier était déjà un succès!!!

Commentaire de Pat'jambes posté le 06-12-2010 à 22:27:00

Bravo, conditions sacrément hivernales en effet.

Je retiens qu'il vaut mieux partir en autonomie et zapper les premiers ravitos vu le monde.

Merci pour le CR et bonne récup'

Commentaire de béné38 posté le 06-12-2010 à 23:21:00

Contente de t'avoir un peu mieux connue ainsi que Mickaël. Vivement qu'on puisse se faire des sorties au printemps, et peut-être à ski en attendant. Bravo pour ta course, c'est vrai que cette fin interminable et verglacée en fin de parcours avec la fatigue, c'était au mental qu'il fallait la faire.
Bonne récup !

Commentaire de laurent05 posté le 07-12-2010 à 09:06:00

un grand bravo pour ta course
ce qui cool c'est que tu n'as pas perdue ton beau sourire
bises à bientôt

Commentaire de steF4 posté le 07-12-2010 à 10:43:00

Très heureux d'avoir pu discuter avec toi et ton compagnon au cours du repas du samedi soir. Félicitations pour ta course et bonne récup.
Au plaisir de vous revoir tous les deux sur une prochaine épreuve.

Commentaire de ThomasL posté le 07-12-2010 à 13:09:00

Tu as réalisé le temps que je comptais mettre avant que le temps se rafraichisse ;-) Double bravo pour ta course!

Commentaire de yves_cool_runner posté le 07-12-2010 à 21:38:00

Bravo, félicitations pour cette belle escapade amoureuse dans les sentiers bucoliques des monts du lyonnais... Ca paraît moins dur dit comme ça, non ?
Finisher 2010 de la STL, c'est à mettre dans le CV !

PS : j'étais aussi avec vous à table (arrivé plus tard) !

Commentaire de foxtrot posté le 07-12-2010 à 22:47:00

Bravo a toi ,sur la fin ,c'est le mental qui nous a
fait tenir, a bientot sur le plateau du vercors

Fox

Commentaire de Baobab posté le 08-12-2010 à 13:50:00

Merci pour ce CR, bravo pour ta course. Simplement inir cette édition 2010 n'aura pas été chose facile, et sans se faire mal, presque impossible. Bonne récupération à présent!

Commentaire de Ironmickey posté le 08-12-2010 à 23:00:00

Tout simplement un grand BRAVO. Tu as bien géré. Très heureux d'avoir participé à cette épreuve à tes côtés. Bisous.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 09-12-2010 à 21:10:00

A deux minutes près, on finissait ensemble !
Bravo pour ta course et heureux de t'avoir croisée.

Commentaire de gdraid posté le 10-12-2010 à 11:38:00

Merci Natou, pour ce bon récit d'une course si difficile, à la lumière de ton si beau sourire !
JC

Commentaire de Fimbur posté le 22-12-2010 à 22:01:00

Bravo Natou,
une belle première !

Bonne récupération avant d'enchaîner sur 2011,
Joyeuses fêtes

Fimbur

Commentaire de matos posté le 03-01-2011 à 23:31:00

Bravo Nathalie pour ta grande première et pour ton récit qui fait revivre l'émotion du moment !
Jean-Patrick, alias Matos

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran