Récit de la course : L'O'Rigole - 75 km 2010, par TomTrailRunner

L'auteur : TomTrailRunner

La course : L'O'Rigole - 75 km

Date : 4/12/2010

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1539 vues

Distance : 75km

Matos : Mizuno CabraKan
TS ML Nike Sphere
Gants & Bonnets Odlo
Collant Gore
Buff KIKOUROU

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'origole : un ultra-cross-blanc

3 décembre : L’Origole

 

Samedi 18h - Bruxelles

Une drôle de préparation terminale : semaine de boulot un peu folle avec des gros deals en perspective (leurs réussites pouvant valoir une bonne dose de tranquillité qui pourrait être utile à l’heure de la saison 2011), un voyage express en Belgique avec des galères en gare et un samedi passé à piétiner les rues et beautés de la capitale belge recouverte de quelques centimètres de neige, un manque de sommeil flagrant… Reste 2h20 de Thalys (contre 1h25 en temps normal) pour se reposer avant d’alterner métro, passage express à la maison et voiture pour voir que la météo reste clémente (pas si froid et pas de précipitations) et enfin arriver 45mn avant le départ dans le fameux gymnase du Perray : pas vraiment le temps de penser à la course mais aussi pas assez de temps pour discuter avec toutes les têtes connues (UFOs, Kikourous, autres…)


 

Stratégie simple : partir à l’économie et gérer au feeling en poussant le cyrano qui m’a réussi l’année dernière ; un timing anticipé à la hausse au regard de l’état de forme terminale.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 23h00

Suis pas loin de la ligne au départ mais tout de suite cela déboule de partout : à gauche à droite pour enfiler les rues du Perray, passer dans la ZI où a eu lieu le dernier TVC et rejoindre la forêt. La couleur du terrain est annoncée : sous-couche un peu gelée avec un zeste de neige humide dessus -> pas trop boueux avec une adhérence très correcte mais un peu mouillé (on en reparlera) ; température flirtant avec le zéro et aucun soucis d’habillement puisque j’ai sorti mon arme fatale : un tshirt mono-couche Nike Sphere qui se suffit tout seul jusqu’à -5°C. Par contre côté frontale, ce n’est pas l’arme fatale car ma Petzl Myo XP me parait toute pâlichonne vis-à-vis de ceux qui passent avec des phares et me font avoir une très forte ombre portée : à revoir certainement.

 

La B1 est la même que l’année dernière donc pas vraiment de surprise : je fais ma première minute de marche de cyrano exactement au même endroit et vois des têtes connues (JC Duss, Ouster, Caro qui me double et plein d’autres…). Je repars avec un trio d’UFO qui permet de tchatcher de la saison et des courses vécues ensemble (Crest, GRP / coucou Christian) : on fait forcément l’élastique au gré de mes minutes de marche pendant quelques kms. Le temps défile ainsi de 1/4h en 1/4h et je zappe de groupe en groupe en croisant pas mal de monde, ca bouchonne un peu dans les montées mais relance joyeusement en haut (tiens, aurais-je finalement un peu de jambes ?).

Les lumières sont superbes avec les reflets dans la neige mais les pieds mouillés et le froid par-dessus les rendent gelés (pas des plus agréables :) ). On franchit l’échelle ou une bénévole me dis d’y aller molo et un photographe nous flash. Je suis étonné par ma capacité à reconnaitre chaque pas (chaque arbre ?) et à anticiper le chemin malgré la faiblesse de ma frontale. Nous voici de retour sur le plateau où ca souffle franchement sur un chemin vraiment glissant : prendre garde, mettre le buff sur la bouche et le nez (ne dépasse plus que les lunettes !) et je trottine en facilité sans me presser mais en trouvant ce passage bien plus court qu’en 2009 : je reprends quelques concurrents de ci de là pour rentrer dans le gymnase en 40ème position et 3h28 (soit à la minute prêt mon timing de 2009 : ce qui ne manque pas de me surprendre).

 

 

 

Dimanche 2h28

1er passage au gymnase : j’ai décidé d’optimiser mes temps de pause suite au GRP où nous avions un peu abusé (1h et 1h10 aux 2 bases vie :) ) : j’attrape du salé, je dis coucou à Marioune la ravitailleuse de choc ainsi qu’à Caro déjà arrivé et file dans les gradins : je change de chaussures-chaussettes (souvenez-vous les pieds gelés) sali mon magnifique TS ML Kikourou (achetez le sur la boutique) car je n’ai pas encore ma serviette Kikourou (achetez le sur la boutique), ai juste le temps de voir mon trio d’UFO arrivé et repars après 2 grands verres de Coca en 5mn chrono.

A peine sorti que j’entends mon nom hélé dans la fraicheur de la nuit. C’est JC.Duss et on pars ensemble pour quelques kms sur la B2. L’inversion des boucles par rapport à l’an passé ne m’est pas des plus favorables a priori mais je n’en ai cure : j’avance toujours au feeling, on discute, on ramasse un gant, on rattrape quelques concurrents, le temps passe assez vite dans ces sous-bois où il faut slalomer pour suivre un balisage aux petits oignons.

Du fait du cyrano, nos rythmes se séparent un peu et je me retrouve devant en continuant à remonter pas mal de concurrents pour finalement arriver sur Caro qui n’a pas l’air au mieux pour l’heure. Les grandes allées herbeuses et imbibées de l’année dernière sont toujours là avec moins d’herbes hautes mais quelques flaques de boues sous la couche de neige et j’y enfonce joyeusement un pied jusqu’à mi-mollet !! Pas top l’idée car j’ai de suite froid et la foulée plus lourde. Mais nous voilà déjà à un croisement d’une route et de retour dans des sous-bois que je sais proche de l’arrivée de cette boucle : mon timing me semble trop rapide et je décide consciemment de lever sensiblement le pied pour rejoindre le gymnase plus tranquille : Caro me rattrape alors dans le Perray à quelques encablures de celui-ci où nous rentrons en 6h environ en 20ème position (comme l’année dernière, j’aurai doubler du monde sur cette B2)

 

 

Dimanche 5h05

2ème passage au gymnase : rebelote : j’attrape du salé, je dis coucou à Marioune la ravitailleuse de choc et file dans les gradins : je change de chaussettes-chaussures (souvenez-vous encore les pieds gelés) pour prendre une demi pointure au dessus, houspille un peu Caro car je sens qu’il ne faut pas que je m’attarde, prends une banane puis 2 autres et ressort seul en 10mn chrono.

C’est parti pour la B3 des Vaux de Cernay si souvent courue en Off ou seul, lors du TVC ou de l’édition 2009 dans un sens ou dans l’autre. On passe le pont, on rattrape le chemin qui descend sur Aufargis où je me fais surprendre par habitude à tirer un tout-droit qui me fait perdre 1mn et quelques places. Voici enfin les montées-descentes que j’aime tant et qui s’enfilent assez rapidement en donnant un côté ludique (quand on a encore la force de relancer en haut) : tout va bien, je redouble un ou deux concurrents avec qui on échange des mots d’encouragements... Tout va même un peu trop bien car voici venir un petit coup de mou et de froid au dessus de l’abbaye : j’accuse un peu le coup, laisse passer l’orage, met en route le mental, perd un peu de capacité de relance et passe une mauvaise demi-heure ; ceci dis, je ne dois pas être le seul car ca ne revient pas franchement derrière ni ne me lâche devant :) . Voici le pointage du fin fond de la B3 : quelques mots avec le bénévoles qui m’aide à attraper le coupe-vent et je suis requinqué (comme quoi, il en faut peu, un clin d’œil à ce monsieur qui se reconnaitra à la lecture).

Reste plus qu’à rentrer en fait : le jour pointe, les lumières sont sublimes, la frontale toujours utile pour faire briller les rubalises et ne pas perdre le fil. Le parcours oscille entre single track et sous bois, bosses montantes et bosses descendantes, travers et pas de replats !! Mon cyrano perd de son efficacité car la capacité de relance se fait de moins en moins sentir. Je suis un peu juste en flotte et me rafraichit avec un peu de neige (trop fraiche pour hydrater mais la sensation est bonne) et gère mon stock faiblissant. On débouche sur des grandes lignes droites bien ventées et je me branche en mode économe sans trop me préoccuper ni de timing ni de vitesse (même pas allumé le GPS) mais de ma place car je suis 19ème à cet instant et me dis que ce serait sympa de finir à la même place que l’année dernière…

Puis voilà les derniers kms et Caro qui me rattrape une dernière fois : elle semble un peu au bout du rouleau et veut savoir combien il reste (« si le bénévole nous dis 3km, je marche ») : je la pousse un peu puis c’est elle quelque hectomètre plus loin alors qu’il me manque un dernier souffle : bref on se soutient se supportent gentiment (une gorgée de coca pour moi, un description pas à pas du reste à courir) pour arriver ensemble avec une nouvelle place de première pour elle et une petite contribution à la première place de l’équipe Kikourou pour moi…

 

 

Dimanche 9h10

UltraStéph est là et plus qu’heureux d’avoir vaincu sa bête noir, Le loup tout sourire pour avoir explosé son temps de l’an passé, Marioune qui donne quelques news (un peu) inquiétante de Maco et on voit les uns les autres arrivés sous des applaudissements tous plus mérités. Discussion avec les bénévoles, petite douche, changement de tenue et il me faut à regret partir sans voir tous les copains arrivés mais mon petit doigt me dis que l’on reviendra sur ces terres…

 

 

Mini-bilan

  • Une course féérique, des lumières magiques, un lever du jour à toujours dans la mémoire

  • Une organisation sans faille, un balisage parfait, des bénévoles impliqués et souriant

  • Une fin de saison qui donne faim pour la suivante

  • Un problème de frontale à régler de toute urgence

 

Et un grand merci à Philippe et toute l’équipe des bénévoles ; rendez-vous en 2012…

 

origole2010_tomtrailrunner_b1.jpg 

 

                                                                        Merci à Tonton Trailer pour la photo

 

 


 

 

19 commentaires

Commentaire de ouster posté le 07-12-2010 à 23:25:00

Il y a comme un aire de publicité subliminale dans ton récit ;-)

Bravo pour ta course et content de t'avoir vu

Andrew

Commentaire de caro.s91 posté le 07-12-2010 à 23:28:00

Coucou Tom,

C'est vrai que nous nous sommes beaucoup croisés sur cette course. Doublés, redoublés ! Et au final on arrive ensemble ex aequo au gymnase! Pour moi, 2 petits coups de moins bien, dans la B2, quand tu m'as rattrappée, le terrain ne me plaisit pas et puis dans la B3 où j'allais trop vite dans les montées trop raides et j'avais trop chaud!
C'était une belle course malgré tout qui me donne envie de tenir mon pari des 8h30 à EcoTrail !!!

Commentaire de david a posté le 08-12-2010 à 09:10:00

bravo, belle place dans le top 20 !
trop forte cette équipe kikourou ...

Commentaire de Le Loup posté le 08-12-2010 à 12:24:00

Bravo Tom : tu as eu le nez creux avec ta technique cyrano, mouarf ! Belle complicité avec l'amie Caro ; à toi, à moi, à toi... Vous devriez carrément envisager de monter une équipe pour l'Euskal ! A+

Commentaire de JCDUSS posté le 08-12-2010 à 13:53:00

salut tom,

On est resté pas très loin l'un de l'autre, au bout d'un moment dans la boucle 2, j'ai préféré te laissé partir, je n'étais pas sur de pouvoir tenir ton rythme.

Bravo pour ta course.

alex

Commentaire de Insigma posté le 08-12-2010 à 14:17:00

héhé bravo le presque binome !

Commentaire de Jorge posté le 08-12-2010 à 15:10:00

Bravo Tom et merci pour le récit.

Commentaire de Tonton Traileur posté le 08-12-2010 à 18:08:00

super récit, super course.
La "méthode Cyrano" fait ses preuves.
Bravo Tom.

Commentaire de Land Kikour posté le 08-12-2010 à 19:14:00

Bravo Tom une saison qui s'achève dans les meilleurs conditions pour toi, tu peux être fier :)
Bonne récup.

Commentaire de Bleau78 posté le 08-12-2010 à 22:17:00

Bravo Tom super course, beau mental.

Commentaire de Ponpon posté le 08-12-2010 à 23:02:00

Bravo Tom pour cette course !
Super récit très complet !!

Commentaire de Ponpon posté le 08-12-2010 à 23:02:00

Bravo Tom pour cette course !
Super récit très complet !!

Commentaire de gdraid posté le 09-12-2010 à 13:49:00

Récit précis et intéressant, pas besoin de photos .
Merci et bravo Tom !
JC

Commentaire de Eponyme posté le 09-12-2010 à 16:45:00

Bravo pour ta course. Ton récit fait plaisir à lire, et permet de se faire une vraie idée de ce qui te passe par la tête durant la course. :)

Commentaire de a_nne posté le 09-12-2010 à 18:29:00

Bravo pour ce compte-rendu et cette belle performance avec Caro ! Il fallait être motivé par ce froid...
a_nne

Commentaire de olafmax posté le 09-12-2010 à 22:25:00

Comme d' hab, cr super sympa ! Pour la frontale : fenix hp 10 avec le câble ralongé pour ranger (ou pas) les accus dans le sac...

Commentaire de patfinisher posté le 10-12-2010 à 02:19:00

Beau cr, adepte de la petite version, ça donne envie ! belle perf..... au plaisir de te croiser de nouveau. PAt

Commentaire de trinouill posté le 25-12-2010 à 22:35:00

comme si j'y était !!!
à la prochaine

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 30-11-2016 à 12:12:53

C'est vrai que c'est bien raconté Tom, bravo pour cette belle place :)
Tu nous refais la même chose Samedi-Dimanche qui viennent ? ;)
Marrant de relire après 6 ans... Même froid, sans neige, parcours différent.
(J'y étais en 2010)
@+
Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran