Récit de la course : Semi-Marathon de Rambouillet 2007, par chtigrincheux

L'auteur : chtigrincheux

La course : Semi-Marathon de Rambouillet

Date : 11/3/2007

Lieu : Rambouillet (Yvelines)

Affichage : 4306 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

J’en garderai des souvenirs en bien des points du semi marathon de Rambouillet et pour cause, pour planter le décor du cru 2007 il faut prendre en considération l’énorme changement de température .En effet à 7 h 30 du matin il faisait -2°C la pelouse attenante à la salle des sports ou l’on retirait les dossards était totalement recouverte de gel .Un joyeux 25°C ornai le tableau de bord de ma voiture en sortant du resto le midi (enfin pratiquement 15h00)
A 5h00 du mat je grattai le pare brise dans la banlieue de Beauvais ou je mettais rendu deux jours auparavant .Ce qui m’a permis de faire un entrainement autour d’un plan d’eau qui se situe au centre de plusieurs sentiers de randonnées réputés, riche en découverte autant pour marcheurs, coureurs et vététistes que je recommande sans aucune réserve.






Le fléchage dans la périphérie de Rambouillet est bien organiser, on oriente le flux des véhicules sur un parking situé à environ un kilomètre de la ligne de départ (qui s’avérera également ligne d’arrivé à quelques mètre prêt).Je trouve sans mal une place à deux pas de la salle. Je ne sais comment me vêtir je prends en considération la météo qui annonçait pour ce jour le même temps qu’hier .Nuit très froide et soleil rapidement dans la matinée .Au fur et à mesure que les minutes s’égrainaient je m’effeuillai (me v’la poète)
Nous sommes 2300 pèlerins environ à claquer des dents, certains gardes sur eux tout un tas de vêtements qui vont très vite les pénaliser et les envoyer droit dans le mur. J’en ai vu un avec blouson muni de capuche, gants et sac à dos il ne lui manquait que les chiens de traineaux
Je pense qu’une sensibilisation pour ceux qui participe pour la première fois à un semi marathon serait judicieuse en bien des points, en quelques seconde on pourrait leur éviter bien des désagréments et leurs faire garder intacts leurs envies de courir.
Je fais la connaissance de kikoureurs Taz28 et Monstertruck ainsi que Al 27 .Echange très rapide de banalités ils sont pris par le temps juste de quoi retirer leurs dossards et ensuite retourner à leur voiture se changer à plus d’un kilomètre, sans mobylette (Marly-Gomont).
Nous nous parquons tels des moutons dans nos « box « respectifs selon nos ambitions, je me mets sagement dans celui réservé à 1h50.
Ce qui est dommage c’est que nous sommes munie de puce électronique qu’un contrôle intermédiaire sera effectué mais qu’ils n’en fassent pas un pour le départ en sachant toutefois que le contrôle de la ligne d’arrivé sera fait une dizaine de mètres plus loin .Bref donc je franchi la ligne de départ 48 sec après le coup d’envoi.
On gambade joyeusement dans le centre ville pavés, je garde en mémoire les différents CR de cette course .Prudence, prudence y a pas le feu .Nous sortons doucement de la ville qui se réveille et nous prenons notre premières pistes cyclable qui nous a fallu partager hélas avec quelques vététistes pas toujours discret.
J’avoue qu’une fois l’envie d’en propulser un dans le fossé histoire de voir si son vélo flottai ma traversé l’esprit .Zen fifi zen, heureux les simples d’esprits.
Je suis rappelé à l’ordre par mon asthme l’évaporation, le taux d’humidité ainsi que la chaleur dans la forêt deviennent très vite étouffants .Un petite dose de « pitch pitch » dans le filtre à air et cela deviens un peu plus gérable .Les ravitos sont très bien situé, bonne répartition et les bénévoles plus que sympa .Je transpire à grosses goutes et nous ne sommes qu’à mi course je suis dans les temps que je mettais fixer ,il ne faut pas rêver que je fasse un chrono ici après plus de deux heure de route dans le brouillard .Le tracés dans la forêt n’emprunte que des chemins bitumés, d’autres parallèles, plus accueillants sont déserté, c’est bien dommage .Il y à peu être une raison à cela ?
Pas de difficultés majeurs sinon les conditions météorologiques très pesantes qui on assommé plus d’un coureur .Il y à eu une moisson d’abandon et de « jambes sciées «.Au 17 km je retrouve une jeunesse, un deuxième pucelage grâce à une très bonne hydratation .Note à moi-même « évites les oranges l’estomac vide » ta » l’impression d’ingurgité du « canard wc »
Nous sommes quatre cinq depuis quelques minutes à se suivre d’un commun accord on se relance mutuellement selon nos dispositions et possibilités .Comme à mon accoutumé je regonfle le moral de deux femmes qui on fait un bon boulot mais qui commencent à avoir des baisses sérieuses de régime .Quelques phrases de mon cru personnel et les « vla « avec de nouvelles vapeurs, prêtent à croquer le bitumes à pleine dents, cela fais plaisir, chut je suis la car je l’ai voulu.
Je termine comme je l’avais estimé en 1h49’ 39’’à la 1341 places sur 2323 engagés.

Ensuite commencent les choses sérieuses
Petite conversation avec Olivier91 kikoureur de son état avec nos comparses
Début de la troisième mi temps
Dans les grandes lignes, petite dégustations de bières réservé dans un sac iso thermique dans ma voiture .



Tout le monde ou presque à eu droit à sa bouteille souvenir
Nous avons eu bien du mal à trouver un resto dans le centre ville mais à force d’acharnement nous avons posé tout les quatre nos popotins à la terrasse d’une brasserie à laquelle j’ai choppé un ch’ti coup de soleil sur la nuque.
Ce n’étais pas la st profiterole aujourd’hui glacé et chaud à la fois ?
Ce que j’en retiens par-dessus tout, c’est que j’ai rencontré trois vrai gentils avec la même vision que moi (tout aussi loufoque également) et qu’ils n’ont eu aucune difficultés à me faire rêver quand aux bienfaits du trail et de l’ultra.
Cette direction promis, je la prendrai après mon marathon

13 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 12-03-2007 à 11:16:00

Ton récit m'a bien fait rigolé Philippe.
Faire une course à tes côtés doit être bien sympatique !
Bravo pour ta jolie perf et ce récit plein d'humour.
Et surtout, garde ton sang froid envers nos amis VTTistes ;-))
( bon d'accord, tu peux leur crever les pneus, Fffff !!! )

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de titifb posté le 12-03-2007 à 12:39:00

Salut Chti' !
Je crois que je ne pourrai jamais faire une course à côté de toi, car je passerais plus de temps à rire, à faire des jeux de mots, plutôt qu'à faire...des jeux de jambes !!! Ah, ça doit pas être triste de courir avec toi, je pense que certains et certaines s'en souviendront longtemps !
Reste comme ça, ne change rien : c'est pour ça qu'on t'apprécie !!! (Tu t'entendrais bien avec Défi Franck, mon Chti copain...)
Bravo néanmoins pour un chrono à moins d'une heure cinquante...

Commentaire de JLW posté le 12-03-2007 à 16:08:00

Sympathique récit plein d'humour et sans se prendre la tête comme on les aime. Pour la bière n'oublie pas celles qui viennent de ma région d'origine, l'Alsace ....

Commentaire de calimero posté le 12-03-2007 à 19:22:00

Merci pour ton CR plein d'enthousiasme!!Le chrono juste comme il faut et il ne nous reste plus qu'attendre la prochaine course.

Commentaire de zakkarri posté le 12-03-2007 à 20:43:00

Ah oui excellent ton cr, tu me fais marrer !
Bravo pour ta course le chticomique !
zak.

Commentaire de Franciss posté le 12-03-2007 à 21:53:00

Ben v'la un gars qui s'laisse pas bobiner par les VeuTeuTeu ! 1h49...tout en distrayant la gente féminine et donc en en gardant sous les panards... moi j'dis bravo !
Qu'est-ce que tu mets dans ta flamiche ?

Commentaire de ch'ti vincent posté le 13-03-2007 à 20:37:00

Sympa cette idée de dégustation des produits de notre terroir en fin de course, ca vous requinque un kikoureur n'est ce pas
Longue vie aux maitres brasseurs !!!

Commentaire de al27 posté le 15-03-2007 à 20:28:00

Salut Chtigrincheux,
Ca a été un réel plaisir de partager la troisième mi-temps avec toi, Taz28 et Monstertruck. Oui tu as raison nous sommes des hédonistes de la course à pied et c'est grâce à des rencontres comme celle-ci que j'ai complétement changé mon regard sur ce sport. Il y a de la joie, de la bonne chair et des gens sympathiques.
Bravo pour ta perf mais, je suis persuadé que tu n'es pas à ton maximum.
A plus
Al27

Commentaire de taz28 posté le 15-03-2007 à 22:41:00

Ravie Philippe d'avoir enfin fait ta connaissance !! Tu as bien fait de mettre ton bonnet de kikoureur, on ne t'a pas raté !!!
Encore un beau dimanche ensoleillé, où de nouvelles rencontres se sont faites ...
Merci pour ton sourire et ton humour !
Bisous
Taz

Commentaire de Say posté le 15-03-2007 à 22:48:00

Tiens, un Ch'ti qui vient s'encanailler dans les Yvelines! Merci de nous avoir fait ce joli récit.

PS : les vtt, ça ne flottent pas mais les gars dessus, si... ;-)

Commentaire de _azerty posté le 16-03-2007 à 07:55:00

oupsssssss Désolé Philippe

Dans cette formidable banque de données de CR, j'ai pris beaucoup de retard en lecture ces derniers jours.

Je suis ravi de t'avoir enfin rencontrer et ce petit repas à la terrasse ensoleilée fût un vrai petit bonheur.

Te voilà prêt pour ton marathon où je te souhaite le meilleur.

A très bientôt ... la transbaie ????
Merci pour cette fabuleuse bière à l'arrivée
Domi

Commentaire de defi franck posté le 18-03-2007 à 20:13:00

SALUT TCHIOT GRINCHEUX BIN REMIS DE TIN COUP DE VAPEUR ? BRAVO POUR CETTE SORTIE ET L ENCOURAGEMENT DES TROUPES CHA DOIT ETRE LE PANARD DE COURIR AUPRES DE TI SOT.

NOTRE PROPOSITION TIENT TOUJOURS LA ROUTE (et celle du côte du rhône) PAROLE DE CHTI. A BIENTOT BILOUTE.

Commentaire de Kiki14 posté le 07-03-2008 à 09:05:00

superbe récit comme d'ab...Bravo à toi pour la course .....heu ! ....dommage j'étais pas là pour la bière....!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran