Récit de la course : Trail de Vulcain Ultra - 72 km 2017, par Cheville de Miel

L'auteur : Cheville de Miel

La course : Trail de Vulcain Ultra - 72 km

Date : 5/3/2017

Lieu : Volvic (Puy-de-Dôme)

Affichage : 1521 vues

Distance : 73km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un Tiramisu dans le potage

"... Si les hommes ne dansaient pas sur des volcans, je me demande où et quand ils danseraient; l'important est de bien savoir qu'on a le volcan sous les pieds afin de goûter son vrai plaisir d'homme libre. »

Dans mon programme de 2017, complètement débile et déraisonnable, j’avais rapidement coché et donc cliqué sur cette coursette comme premier test.  Pierre-Yves, mon « Coach » me l’a vendue comme vraiment sympa, pas mal de Kikous et plein de CR qui me permettent d’anticiper un peu ce qui m’attends. J’espère que ça va contribuer à faire grossir mon moteur en prévision des promenades à venir. Laurent, un pote version avion de chasse avec qui j’ai fait la STL vient aussi.

Après justement une STL faite vraiment à l’aise et sans forcer en 11H (l’effet d’un groupe hétérogène en niveau), je me dis que faire le même temps avec du D+ en plus sera déjà très bien. Surtout que depuis janvier je fais beaucoup de volume en EF, un peu de seuil, de vélo et du renforcement mais pas du tout de vitesse. Une sortie longue 3 semaine avant la course (Le Off en Berjallie) me permet de me rassurer un peu mais je fini quand même bien cramer (mais j’ai fumer le BouK ;-) ).

Samedi 04 mars, ça y est, c’est partie, direction Le Mulot pour un co-voiturage sympa. On a prévu de dormir à l’hôtel la veille pour partir « frais ». Tomtom et Laurent doivent nous rejoindre plus tard. Avec Le Mulot, je ne sais pas pourquoi, on craque un peu en prévoyant le petit dej du lendemain matin, 1 kg de jambon, des céréales, soupes, pains. On va partir léger……Encore plus léger après le resto du soir ou en guise de Tiramisu, on nous sert un mélange de Chantilly/Nutella/Crumble totalement indigeste. Déjà que j’ai 3kgs de barbac à trainer de plus que cet été (C’est bien le renfo, mais couplé avec un régime protéinique (Jambon/Œuf/fromage), ça aide pas à perdre du poids !)

On arrive néanmoins a dormir tant bien que mal après avoir eu un animé mais très marrant débat entre Le Mulot et Tomtom sur l’heure du réveil (4H00 pour l’un, 5H15 pour l’autre ;-) ). De mon côté je me réveil sans réveil a 4H00 pour commencer à manger un peu, j’ai la digestion lente et on est tous un peu brassouille de la veille. On retrouve toute la bande des Kikous à la salle, ou l’on vient nous chercher 5 minutes avant le départ. Ça m’arrange car j’ai prévu de partir en Short/TSMC/Manchettes avec un coupe vent léger. Je transpire beaucoup et j’ai un peu la trouille de cramer (récurent sur tous mes dossards).

 

 

Les flèches et la buse (photo Mme Bubulle)

Départ :

C’est bien de pas s’être cailler à attendre dehors mais on se retrouve avec Laurent en toute fin de peloton. Le départ est donné, c’est plutôt zen et tranquille comme ambiance. J’ai l’impression que dès les premiers kilomètres, le peu de concurrent qu’il y avait derrière nous double alors que l’on ai sur une allure correct. Ma tactique de course est clair, Sub 140 le plus longtemps possible, on verra au 50ème s’il reste du jus pour accélérer. J’ai imprimé le Road Book de Bubulle pour avoir une idée des difficultés et les lieux de Ravitos sans forcément prendre ses temps en course qui me semble inatteignable (10H18).

 

Jusqu’à Nugère  1H08,  8Km

Une montée régulière et facile, marche rapide dans les côtes, course tranquille sur les faux plats.  J’ai déjà chaud et ouvre en grand le T-Shirt et le coupe vent. J’ai les yeux sur la montre et arrive à ne pas monter dans les tours tout en gardant un rythme correct. Il faut déjà calmer Laurent, je sais qu’il est beaucoup plus rapide que moi mais il a peur de la distance. Il veut que l’on fasse la course ensemble au moins jusqu’au PDD. On double un peu de monde dans les côtes. Le ciel est clair, on est loin de l’apocalypse météo annoncée et tant mieux. Surprise à Nugère, on a seulement 10mn de retards sur le road Book de Bubulle alors que celui-ci était à priori rapide sur la première moitié de course.

Nugère-Puy de Jume 1H53, 13,2Km

Le jour se lève, le sol est enneigé, les chemins souples mais stable, la vue est dégagé, un vrai plaisir commence. On continue notre montée en marche rapide en reprenant de plus en plus de monde mais en restant en dedans en FC. En plus comme j’ai découvert en an après l’avoir acheté que ma montre faisait altimètre (le boulet) je dose l’effort pour être le plus régulier possible. En haut de cette première difficulté petit coup d’œil au RB, 12 minutes de retards, mais pas pression, se concentrer sur SA course.

Puy de Jume-Puy des Gouttes. 2H18 16,6Km

Première descente avant une montée toujours facile. Les conditions de courses sont parfaites, la visibilité sur les volcans est top, c’est vraiment un bonheur à courir. J’ai déjà le sentiment d’aller un peu vite mais tout va bien et qu’est que c’est agrèable.

 

Puy des Gouttes- Lemptégy R1 2H48 20,2Km

J’ai l’impression de ne pas m’y être arrêter, mais 4mn quand même. On a les encouragements d’Elizabeth en arrivant, la classe, ça fait plaisir. Une soupe et c’est reparti. Petit coup d’œil au RB, on a stabilisé l’écart à 14minutes, signe que l’on ne traine pas non plus. Je prévois de m’arrêter un peu plus sur le prochain ravito pour faire le plein de la poche et récupérer un peu avant d’attaque le PDD. En attendant, du faux plat roulant et une petite montée nous attends.

 

 

 L'appel du ravito! (Photo Mme Bubulle)

Lemptégy- col de ? 3H34 27,3Km

On a clairement accélérer et couru toute les longues sections de faux plats montants. J’essaye de donner le rythme mais je sens Laurent impatient derrière ce qui me pousse un peu. On double clairement. Dans ma tête je me dis que l’on n’est même pas à mi-course et que l’on se grille inutilement. Au final on gratte 4mn sur le RB qui semble vraiment rapide.

Col de ?-  Ceyssat R2 4H16 33,6Km

Craquage, c’est tellement beau et facile que l’on s’emballe, je m’emballe. La descente du col est faite très rapidement et le faux plat montant derrière est avalé goulument. Nawack Style. Bien sur le genou se mets à grincer sérieusement, merde, quel con ! Je ne dis rien en espérant que ça passe. Je fini la section clopin/clopan mais tours a bon rythme. Il est temps de se poser. R2 7mn d’arrêt bienvenue. On a rattrapé le RB Bubullien, deux options soit je tiens et c’est jouable, soit je craque et je vais me ramasser les 20 derniers KM. Surtout que maintenant c’est le PDD qui nous attends…..

 

Ceyssat – Puy de Dôme 35,8km 4H54

En partant à l’assaut du PDD, on croise Tomtom, Bubulle et Le Mulot qui en finisse, les fusées ils ont presque une heure d’avance sur nous. Mais les montées j’aime plutôt, le sol est enneigé et très glissant rapidement mais j’envoie. Je passe sur le côté pour être sur la neige fraiche. Bon rythme, régulier, je double un max, 31mn pour montée, check. Bon en haut c’est Hiroshima, le seul moment de la course ou je n’aurais pas chaud, du vent qui t’oblige à courir quand tu l’a dans le dos. Le Genou me laisse tranquille mais cata je commence sérieusement à cramper. Je bois, bouffe un gel (aux anti-Oxydant, la bonne blague) en espérant que ça passe.

 

Puy de Dôme- Lemptégy R1 6H19 47,6Km

Au milieu il y avait un ravito sur le RB que j’ai pas vu, soit j’ai été téléporté pendant un moment, soit le RB avait une boulette (ouh ouh ouh). La Descente du PDD est une galère, mes Xodus 6 sont des savonnettes, je suis obliger de marcher presque tout le long. Laurent part devant. Arriver en bas j’accélère pour essayer de le rattraper, quand je le prends enfin en point de mire, je prends un mal de bide qui m’oblige à larguer le Tiramisu derrière un arbre et dis adieu au garenne. Beaucoup de faux plats montant et descendant sur cette section, je cours tout du long en essayant de pas non plus me cramer complètement. J’ai du le faire a bon rythme car j’arrive à Lemptégy avec 6mn d’avance sur le RB et en croisant Bubulle et Le Mulot sortant du Ravito. 6mn c’est aussi le temps passer à se ravitaillement.

Lemptégy- Louchadière 7H29, 53,1Km

La métèo depuis le PDD est bouché, et le pro commence à être usé à courir sans arrêt. Que faire sur ses foutus faux plats, courir et se griller, marcher et se trainer ? J’essaye de trottiner pour maintenir mon sub 7’30 au mille. En plus j’ai paumé le RB en faisant le plein à Lemptégy. Bien sur c’est là que ma montre choisie aussi de plus avoir de batterie. Bref, je suis cramé et maintenant va falloir gérer pour arriver entier à Volvic.

Louchadière- Gare de Volvic R4 61,5Km

Première mission, arrivé aux ravitos, je commence à trouver le temps longgggggg, surtout que je suis tout seul depuis un bon moment. J’arrive néanmoins à trottiner et de manière surprenante je continue de gratter des places. Comme j’ai plus de RB, la côte de Nugère me surprends un peu mais je la passe rapidement. Je bois, mange, lève pas trop la jambe pour éviter de cramper (foutus arbres au milieu du chemin qu’il faut passer). J’arrive enfin au ravito ou je choppe deux rondelles de saucissons et filent directement, plus vite je pars, plus vite se sera fini.

Gare de Volvic- Volvic Arrivée 10H22 73,2Km 10H22.

Tout au feeling et au final pas si mal que ça. J’essaye de savoir le temps qu’il me reste à courir, parce qu’on arrête JAMAIS de courir, en regardant l’heure. Les bénévoles, pour une fois, donnent les bonnes indications km. Mais vraiment peu de plaisir sur ses derniers Km. Juste la fierté de finir au final ce qui est mon deuxième Trail le plus long, fierté d’avoir réussi à courir tout du long, réussi a tenir un rythme correct. La dernière descente toute boueuse et encordée nous permet de couper rapidement après un interminable faux plats montant. Ça y est je franchi la ligne. Il n’était pas si pourri que ça le RB  de Bubulle. Laurent est arrivé depuis plus de 30 minutes en reprenant pratiquement 80 places, quel flèche celui-là, j’espère que les cailloux moelleux de Belledonne vont le calmer le jeune Loupiot. Une bonne douche, un repas moyennasse (comme la qualité de la bouffe aux ravitos) mais des bénévoles très sympa.

 

Le pro vous salut

Une STL avec plus de dénivelé mais plus roulante. Il faut vraiment courir presque tout le temps et c’est usant. Un cadre enchanteur, jusqu’à 12/13H, l’ambiance était magique. Bonne gestion de la bouffe et du glou/glou, des crampes du un départ trop rapide (ou au Tiramisu :-) ), mais je fini encore cramer par la transpiration, un vrai problème auquel je dois trouver des solutions! Maintenant du repos, je vais sans doute perdre mes lunettes et essayer d’être plus raisonnable (pas sur). Bon j’ai déjà réservé mon barbek pour mon prochain dossard fin mai !

@Plouf

R

« Si les volcans d'Auvergne se réveillent, on perd au bas mot une bonne cinquantaine de fromages. Croisons les doigts. »

15 commentaires

Commentaire de Gilles45 posté le 08-03-2017 à 13:00:45

Très chouette CR. J'y ai bien retrouvé ma course et l'ambiance paisible du Vulcain.
+1 sur un point: La justesse des indications des bénévoles. Mention spéciale à celui qui avant la montée finale au château me dit "1,7 km de montée puis 2 km et c'est l'arrivée". là je me dis: "J'suis mal ça veut dire 1 heure !!".
Et bien non, pile poil il avait raison.
Bref mention spéciale au balisage et à la gentillesse de tous les bénévoles

Commentaire de tricky posté le 08-03-2017 à 15:05:54

Sympa le CR ! Pas fait l'ultra (mais le marathon) cette année mais ça m'a remis dans ma course de l'année dernière ! :)

Commentaire de bubulle posté le 08-03-2017 à 16:39:25

C'est le Traversin, le col qui est entre Lemptégy et le Col de Ceyssat. Sinon, désolé pour le "ravito" d'après PDD : en fait, c'est celui du Col de Ceyssat où les années précédentes on repassait. Là, on pouvait aller y refaire un crochet si on voulait, mais il n'était pas directement sur le chemin.

Merci pour le CR, il me permet bien de recaler les moments où je t'ai vu et donc mieux comprendre comment s'est passée ta course. En tout cas, pour un premier Vulcain, c'est un très beau résultat !

Commentaire de Cheville de Miel posté le 11-03-2017 à 14:12:56

Merci Bubulle, faut que je te pique tes RD JLBHAC pour les promenades de cet été.

Commentaire de Jean-Phi posté le 08-03-2017 à 17:49:45

Bravo Rémi ! Jolie perf !!

Commentaire de anthodelb posté le 08-03-2017 à 18:26:50

Bravo pour ta course te pour être allé au bout.
Et merci pour la 1ere photo (puisque je suis dessus, avec mon buff jaune debout derrière vous).
Au plaisir de te croiser sur un Off à Lyon.

Commentaire de Benman posté le 08-03-2017 à 19:34:48

Bravo pour la course un peu tiramisuée, mais sacrée perf pour un beau trail blanc, de belles photos et un récit bien mené. Clap clap.

Commentaire de Lanternerouge posté le 08-03-2017 à 21:31:57

Bravo pour ta course avec une belle progression jusqu'au bout, je vois en fonction de se que j'ai fait ou je me suis endormi entre le PDD et lenptegy (40 mm de plus sur 10 km)
Pour le ravito en descendant de PDD , je me suis aussi fait avoir je l'ai zappé en montant en me disant que je m'arreterai en descendant, le temps que je revienne tout avait été remballé normal vu le froid, et le temps que j'ai mis

Commentaire de Kirikou69 posté le 08-03-2017 à 21:56:46

Merci pour ce cr et bravo pour ta belle course

Commentaire de franck de Brignais posté le 09-03-2017 à 21:34:07

Merci pour ton chouette récit !
Pour la transpiration, essaie d'enlever une couche... je suis en train de comprendre de mon côté que les quelques minutes à avoir froid en début de course (lorsque tu pars avec une couche de moins que prévu...) valent largement le coup : le reste de la course est beaucoup plus facilement gérable : moins de transpiration, donc moins froid... A essayer en sortie aupravant bien sur...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2017 à 18:38:45

Tu es un grand champion !!!
Et quelles jolies photos :)
@Plouf l'ami

Commentaire de Mazouth posté le 10-03-2017 à 23:00:42

Bravo pour ce beau finishage ! Finalement pas si mal géré je trouve, avec un altimètre de PRO en plus !

Commentaire de Cheville de Miel posté le 11-03-2017 à 14:11:31

Je suis quand même une belle buse!!!!

Commentaire de TomTrailRunner posté le 11-03-2017 à 14:09:08

Pas mal du tout pour quelqu'un qui a bouffé du tiramiu n'importe naxak la veille :)

tout était parfait sauf le réveil trop tôt :)

Commentaire de Cheville de Miel posté le 11-03-2017 à 14:11:04

Le Mulot m'a dit pareil sauf le réveil trop tard ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran