Récit de la course : Saintélyon 2016, par Mams

L'auteur : Mams

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2016

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1179 vues

Distance : 72km

Objectif : Terminer

27 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Saintélyon, queue de peloton!

Bon, j'ai hésité avant de partager mon vécu de course, étant bien lente, ça n'a rien de passionnant...

Ensuite, je me suis dit que ça pourrait servir à d'autres qui, comme moi, n'ont pas été gâtés par la nature en termes de VMA Clin d'œil

Historique d'une décision

Depuis ma 1ère Saintélyon en 2013, je rêve d'y revenir pour la faire sans souffrances. J'avais péniblement fini en trainant la patte depuis Saint-Genou à cause d'une tendinite du TFL: "Saint-Genou, ça tue les genoux!!"

Après ma CCC en 2014, où  j'avais donné tout ce que je pouvais,  je manquais de jus et d'expérience pour enchaîner un 2ème ultra.

L'an dernier, le TFL ayant refait des siennes sur la TDS, l'automne a été consacré à la récup et à la rééducation.

Cette année, la TDS a été un pur bonheur (en dehors des pbs gastriques et du Tricot Clin d'œil ), du coup, je suis en pleine forme dès le lendemain et l'idée de la Saintélyon me trotte dans la tête Rigolant

 J'attends un mois, car je sais qu'une fois l'euphorie passée vient le coup de pompe!

Mais tout va bien. Certes, j'ai un coup de fatigue en octobre, seulement l'envie est toujours là et ça me fait un objectif pour ne pas trop me relâcher (comme chaque année à cette période). En plus, je me dis que ça me permettra de gagner quelques points pour l'UTMB 2018.

 La seule chose qui me fait hésiter, c'est que je serai seule. En 2013, on l'avait faite en amoureux, cette année Tof sort de son opération des LCA et donc est hors course. Son boulot ne lui permet malheureusement pas de venir avec les enfants pour m'encourager.

Le repas Kikourou fait céder mes dernières réticences, je sais que je pourrai passer un bon moment avant de rejoindre la ligne de départ Cool

Finalement,grâce à Tikrimi, j'apprends que j'aurais les points pour 2017 si je finis, cool! ça fait une motivation supplémentaire, s'il en fallait.

 

Préparation

Je ne veux pas me mettre la pression pour garder le plaisir comme fil conducteur de l'entraînement, j'ai suffisamment donné pour la TDS.

En même temps, faut que je garde une certaine régularité.

Je me fais donc un petit plan de 4 sorties variées, que j'aurais du mal à tenir en volume avec les vacances familiales de la Toussaint et la crève des dernières semaines.

Je sais donc que mon temps ne sera pas glorieux, faudra surtout gérer pour finir sans se blesser!

Le temps froid du mois de novembre me permet de tester les différentes combinaisons de matos.

Vu la météo annoncée, ce sera donc t-shirt HH manches longues, un T-Shirt technique manches courtes et veste Montane, gants, buff sur la tête, collants Salomon et mes trabucco 4 pour ne pas avoir froid aux petons... Clin d'œil J'emmène mon magnifique sac poubelle Columbia, bien pratique pour le temps d'attente avant le départ.

Mon S-lab avec des 2 flasques remplies d'isostar fera parfaitement l'affaire. J'emmène de la poudre au cas où car je ne veux pas avoir à m'arrêter trop souvent hors ravito avec le froid de canard qu'il y aura. Quelques barres amandes et des pâtes de fruits aux groseilles feront l'affaire.

J'ai imprimé le roadbook en espérant la faire en 11h30. C'est pas terrible, vous me direz, mais je peux difficilement faire mieux avec mon niveau! Embarrassé

 

Jour J

Je quitte Colmar en début d'aprem par le tgv. Impossible de dormir avec la tension qui monte, alors je somnole.

Mon échauffement commence dès l'arrivée à Lyon: en sortant du métro, je ne sais pas vers où aller, donc je suis deux accolytes qui ont l'air de savoir ce quils font. En fait on tourne en rond avant de prendre le tram...DéçuArrivée à la halle, je rejoins la file de retrait, je récupère le dossard (en vérifiant le numéro) et file vers le bus... au moment de monter, je réalise que je n'ai pas de ticket! Je n'ai vu aucun stand de vente donc je retourne aux dossards, en profite pour mettre ma puce.

La vente des tickets se fait près de l'entrée, je rebrousse chemin en pestant et distingue péniblement une table derrière une file de queue, faut le deviner, mais c'est là!

Le bon côté des choses, c'est que le stand d'à-côté me fait penser au gobelet que je n'ai pas et je m'empresse de m'en acheter un.

Je retourne au bus et me retrouve devant une queue interminable... heureusement, tout se passe vite, comme pour les fouilles que j'aurais passées au moins 2 fois; l'organisation est au top.

Dans le bus, je somnole car les nuits précédentes étaient trop courtes. A Lyon, je rejoins le Flore. Il n'y a aucune tête connue (les mordoriens sont sur l'Origole) alors je rejoins une table au hasard. En fait, je me retrouve avec 2 alsaciens dont le fameux Poucet et les amis du Lutin.

Après ce bon repas et m'être changée, je cherche une endroit pour m'allonger. Il ne reste que l'estrade où je me fais une petite place. Devant moi, une table de joyeux lurons dégustent du génépi Surpris

Au moment de m'allonger, voilà-t'y pas le fameux Benman qui dit :" ah c'est toi Mams!" Je rejoins alors leur tablée et ai le privilège de faire connaissance avec un bel échantillon des légendes de Kikourou ... et au-delà ( y a Jean-Mi quand même)!

J'ai pitié d'Arclusaz et de son stand de la boutique kikourou encore bien rempli (Rigolant ), je finis par lui acheter un buff qui je garderai autour du coup jusqu'au matin.

Vers 22h45, je quitte la salle en même temps que coco38 et d'autres pour déposer mon sac. On se met à l'abri du froid dans le gymnase bondé. Même si je ne suis pas rapide, je n'ai pas envie de partir avec les dernières vagues, car cela me fait partir avec un handicap, tout du moins psychologique, et j'ai horreur d'attendre...

Arrivée 30' avant le départ, je m'élance au son de U2 avec la 3ème vague, en courant. Si, si, je vous assure!Langue tirée

Saint-Etienne - Saint-Christo: 15,6km - 2h 11

Je cours cool jusqu'au chemin de terre, et même ensuite, tant que ça ne monte pas vraiment franchement. Les premiers de la 4ème vague m'ont dépassé, mais je suis vite dans le rythme des personnes qui m'entourent.

Je suis trop contente d'être là! Je suis ma vitesse sur ma Suunto, n'yant plus de pile pour ma ceinture HR. ça me change de ne pas courir au cardio. Je veille à ne pas dépasser les 8km/h pour ne pas être dans le rouge, mais bien vite je tourne autour de 7km/h.

Avant le ravito, je me prépare à passer comme prévu sans m'arrêter, mais comme il n'y a pas de queue, je sors mon verre et continue avec un bon thé chaud dans les mains qui fait du bien. Je n'ai pas le temps de me refroidir et repars rapidement retrouver l'obscurité des chemins parsemés de frontales.

Saint-Christo - Sainte-Catherine: 28,2km - 4h11

 Je veille à boire régulièrement, même si c'est juste par petites gorgées. Au début toutes les 15', après j'aurais tendance à espacer. Je mange une demi-barre ou une barre toutes les heures.

Il fait bien froid, mais je gère. Je suis contente de mes Trabucco qui accrochent bien et m'évitent les glissades. Vu mon rythme, je n'y perds rien.

A l'approche du ravito, je sors mon verre et me dirige vers la soupe, avant d'enchaîner avec du thé. J'embarque du fromage et du pain et  me dirige vers les robinets pour remplir mes flasques. Deux malheureux bancs sont placés après le ravito. Les deux files sont géniales pour éviter les bouchons, mais il n'y a aucun endroit couvert pour s'abriter du froid. Je me sers de mon verre pour diluer ma poudre et remplir mes flasques et je repars, direction Saint-Genou, un peu frigorifiée.

Sainte- Catherine - Saint-Genou: 39,4km - 6h33

Mes genoux n'aiment pas Saint-Genou!! Si tout se passe bien depuis le début, je m'éclate dans les montées et les descentes, à côté de la TDS et de la CCC, c'est du gâteau, par contre les lignes droites, j'ai plus de mal.

La descente sur Saint-Genou commence à titiller mes genoux, et c'est sur le plat que la douleur commence à poindre. Je connais ce signal, donc je ne cherche plus à courir. Je passe en mode marche rapide. Je ne suis vraiment pas entraînée pour du roulant, moi!

Les chemins défilent, tout est en noir et blanc: le ciel étoilé (enfin, y a pas de lune, donc ça ne vaut pas le ciel d'été), la terre verglacée... Je suis bien dedans, je vais mon bonhomme de chemin en profitant de chaque instant.

Depuis le début, les gens sont présents dans les villages et parfois au milieu des champs, avec le braséro et la musique, pour nous encourager; c'est la magie de la Saintélyon! ça fait chaud au coeur!Embarrassé

Saint-Genou - Soucieu: 52,2km - 8h50

Au ravito de Saint-Genou, je m'arrête après un verre de soupe et du thé pour me mettre un peu de baume Saint-Bernard sur les genoux afin de les endormir. Je mange quelques bricoles et je repars.

Mon pouce droit est resté sensible depuis le coup pris avant la TDS 2015, le releveur pince légèrement, alors je veille à ma posture, mon alignement et j'essaye de relâcher le releveur à chaque foulée (euh, enjambéeClin d'œil). Je sais déjà que c'est mort pour les 11h30, mais j'aimerais quand même bien faire 12h max. Alors je me ménage en espérant pouvoir courir après Chaponost.

Le jour se lève et avec la brume du matin, c'est magnifique!

Soucieu - Chaponost: 61,9km - 10h31

A Soucieu, je suis mon rituel: soupe, thé, pims, pain, fromage et retourne sur un petit coin de banc pour mettre ma crème miracle sur les genoux et les releveurs cette fois-ci. La douleur reste faible, mais je ne veux pas forcer, je veux finir cette Saintélyon sans blessures!

Je ne me rappellais plus que c'était aussi long! A chaque fois, on croit se rapprocher et ça se rallonge!!

Un village, des champs, un village, des champs... Je crois que c'est sur cette portion-là qu'on se croise de temps en temps avec Coco38 avant qu'il prenne définitvement le large!

Enfin, Chaponost! Contrairement à 2013, le ravito est dans un gymnase, au chaud, ça fait du bien!

Chaponost - Lyon: 71,9km - 12:20:14

C'est reparti. D'ailleurs, il commence à faire chaud alors je retire ma veste. J'essaye de trottiner mais ce n'est pas terrible. Alors je me force à marcher vite. Je me rappelle bien de cette dernière portion. Comme tout au long de la course, les montées et les descentes me réussissent mieux que le plat. Certains sont en souffrance dans les descentes, alors que je descends les fameux escaliers en courant tranquillement. Une fois sur le pont, je me dis que je peux courir, même si mon releveur droit chauffe bien.

Sur le pont, Arclusaz qui est là, m'encourage, fait quelques photos, et ça me donne la pêche pour finir en courant!

Je passe l'arche contente de cette balade, même si j'aurais aimé faire moins long. Je me serais fait plaisir, c'est déjà ça!

Je file vers le repas, car on me prévient au ravito qu'il ne reste plus grand'chose. J'ai compris maintenant, les pâtes chinoises, c'est quand il n'y a plus assez du vrai repas de fin de course! J'avais déjà pas apprécié en 2013, là ça me dégoûte un peu quand même. Après 12h20 de course, un bon repas ce n'est pas du luxe. Ce sera le seul bémol de cette Saintélyon pour moi.

Je me retrouve avec des pointures de kikous de la 180 et le fameux Jean-Mi, avant d'aller me rincer sous une douche glacée. La récup, ce sera à la maison, tant pis pour mes voisins de TGV! Langue tirée

Conclusion

Ben, une Saintélyon, ça demande de bien bosser la course, la vraie! Clin d'œil J'ai de quoi faire devant moi pour progresser... en tous cas, je finis sans blessure, dixit le médecin à l'arrivée, juste mon releveur à ménager pendant 2 semaines. J'ai même eu droit à l'osteo et au massage de kiné, le top!

J'ai mes points pour le tirage au sort UTMB 2017, mais je ne suis pas sûre de tenter le coup car si j'étais chanceuse, je ne  sais pas si j'aurais suffisamment de marge pour terminer la boucle l'été prochain dans les temps... Incertain Je vais cogiter avant de cliquer...!

PS: encore un grand merci aux organisateurs de la Pasta Party Kikourou!!

27 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 16-12-2016 à 10:54:53

ben et la suite ???

Commentaire de Khioube posté le 16-12-2016 à 10:59:04

Mams est sans doute comme moi : elle ne sait pas comment sauvegarder son CR sans le publier. Si tu peux résoudre ce mystère, Jean-Phi, je suis preneur !

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 11:03:55

LOL! That's it!;)

Commentaire de tidgi posté le 16-12-2016 à 11:23:32

Tu l'écris sous Word.
Puis tu l'importes via la fonctionnalité avec l'image "Word".
Après, c'est de la mise en page + photos éventuelles ;-)

Commentaire de Jean-Phi posté le 16-12-2016 à 15:09:54

+1, je fais pareil !

Commentaire de coco38 posté le 16-12-2016 à 13:54:37

ça avance bien ; on est déjà à Chaponost en 2 ou 3 heures ... de Compte rendu !

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 13:57:21

Mdr. Pourtant, j'ai finu par ttouvet la disquette en haut! Trop tard malheureusement ;) je fais ça dans le train, alors ça évolue au fil des correspondances ;)

Commentaire de Benman posté le 16-12-2016 à 14:31:29

rhooo le teasing! Enorme!

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 14:54:27

ça y est, la blonde à réussi à finir... et même à mettre des images (enfin, les horizontales)! ;-)

Commentaire de Benman posté le 16-12-2016 à 15:15:07

Eh ben il est super chouette ce récit. C'était sympa de te repérer au Flore. On a tellement raconté de bêtises avec toi ou sur toi pendant les live CCC et TDS, que maintenant, on pourra écrire (ou pas) en connaissance de kikoute. Mams, elle assure, c'est sûr. Bravo pour ta course avec ton saint Bernard qui veille pour que tu ne devienne pas Notre Dame des 7 douleurs (ou notre Mams des 7 douleurs)...
Désolé pour la douche froide, tu aurais dû aller chez les hommes, la douche y était brûlante (bon je ne sais pas si tu te serais sentie très à l'aise vu l'alignement impressionnant de douches sans aucune séparation...)
A la prochaine.

Commentaire de Jean-Phi posté le 16-12-2016 à 15:16:29

Et en + ça valait la peine d'attendre le CR qui est super sympa ! Bon, c'est beau par chez nous c'est pour ça que tu as mis 12h20 et puis voilà !!!
L'an prochain tu reviens comme ça j'aurai le plaisir de faire connaissance de la légende de Colmar !! Bonne récup !

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 23:06:11

Jean-Phi, je te souhaite vraiment que cet hiver soit l'hiver de la récup!! Et pareil pour Arclusaz!

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 15:58:20

Merci les gars! La douche chez les hommes,ça ne me dit pas trop, non, j'ai déjà du mal chez les femmes... J'ai beau être à moitié finlandaise, j'ai la pudeur française!

Commentaire de coco38 posté le 16-12-2016 à 16:09:23

Bien ce compte rendu... j'aime bien les détails d'alimentation et d'hydratation, c'est toujours intéressant de partager ce genre d'infos.
Sympa de t'avoir croisé (et même recroisé sur les chemins)... tu fais partie des rares kikous que je peux espérer suivre... voir précéder (en l'absence de Laurent :) ).
A bientôt, à Sainté ou ailleurs.

Commentaire de Kino posté le 16-12-2016 à 16:20:33

chouette récit ! par contre je suis navré car tu n'auras pas les points car ta dernière étape montre que tu as du te perdre ... tu as refait chaponost - saint etienne ! soit une presque 180 à l'envers !

Commentaire de Benman posté le 16-12-2016 à 16:32:38

excellent: et en plus, Chaponost Saint Etienne en 1h50, c'est un sacré perf!

Commentaire de tidgi posté le 16-12-2016 à 16:52:43

Tu es prête pour être une "pointure de la 180" en faisant demi tour à Chaponost ;-)
Ravi d'avoir fait ta connaissance à l'arrivée.

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 17:29:21

Bon, ben les gaffes sont pas finies...ça devrait t'inspirer, Benman!

Commentaire de bubulle posté le 16-12-2016 à 22:45:33

J'ai choisi le bon récit dans les 3000 récits de Saintélyon ! Et bravo pour cette nouvelle aventure de la plus finlandaise des kikous et de la seule finlandaise qui déteste les douches glacées. Et l'UTMB, voyons, il est fait pour toi !

Commentaire de bubulle posté le 16-12-2016 à 22:47:14

Par contre, "Saint-Lyon", faudra me corriger ça : ça mélange trop les torchons et les serviettes (déjà que tu étais visiblement à une table avec plus de torchonsque de serviettes, au Flore....mais quelles serviettes, par contre !)

Commentaire de Mams posté le 16-12-2016 à 23:04:31

Décidément, les smartphones c'est pas top pour écrire les CR... Entre mon cerveau qui marche au ralenti et l'écran tactile, je crois que j'ai battu le record de coquilles!! ;)
Merci Bubulle!!
Pour l'Origole, c'était visiblement pas ton jour, et ça manquait peut-être de passion, non? Je sens que la prochaine sera du tonnerre avec tout ce que tu auras emmagasiné!

Commentaire de Arclusaz posté le 17-12-2016 à 11:56:32

Ce récit me confirme un truc que je savais : je fais pitié aux filles!!!!! si si, ne déments pas, tu l'as écris ainsi.

Bien content d'avoir fait ta connaissance au Flore et de t'avoir revu sur le Pont Raymond Barre.
C'est la fameuse pudeur fino-française qui fait que tu n'as pas mis mes "superbes" photos dans ton récit ? superbes car éclairées par ton sourire de finisheuse.

Commentaire de Mams posté le 17-12-2016 à 14:32:09

Merci pour le rappel Arclusaz, j'avais oublié de les télécharger!!
Et non, c'est ta vente qui me faisait pitié! C'est plutôt de la reconnaissance pour les encouragements! ;)

Commentaire de franck de Brignais posté le 17-12-2016 à 21:46:06

En voilà une belle course ! Elle t'a fait mal, elle t'a apporté plein de joie aussi, et finalement tu n'en gardes que le meilleur ! J'ai été ravi de te croiser au Flore, même s je n'ai pas assez pris le temps de l'échange, j'étais déjà plongé dans mon retour. Au plaisir de te recroiser !! :)

Commentaire de jazz posté le 21-12-2016 à 14:09:11

merci pour ce récit.
moi qui faisait ma 1ère saintélyon je me retrouve dans le récit !!!! notamment sur la musique de départ ACDC, pas U2 !!!! j'ai fait la même erreur avant qu'un pote me reprenne. Enfin moi j'suis plutôt billie Holiday..... et si on démarrer avec My mams l'année prochaine.
jazz

Commentaire de Arclusaz posté le 21-12-2016 à 14:17:24

ben pourtant "light my way", c'est bien U2 pas AC/DC....
ton copain faut qu'il révise ses classiques !

Commentaire de jazz posté le 21-12-2016 à 23:34:56

alors je suis allé voir you_tube !!!!! ben tu as franchement raison !!!! mon pote a cru entendre "Highway to Hell" d'ACDC ; y a du chambrage dans l'air cool.
.... c'est vrai que pour certains la sainté se transforme parfois en enfer !!!!
jazz

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran