Récit de la course : Trail Verbier St-Bernard - 111 km 2016, par PhilippeG-571

L'auteur : PhilippeG-571

La course : Trail Verbier St-Bernard - 111 km

Date : 10/7/2016

Lieu : Verbier (Suisse)

Affichage : 1332 vues

Distance : 111km

Matos : Rien d'extraordinaire.

Objectif : Se dépenser

40 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Philippe chez les helvètes :)

Je devais initialement la courir avec Guillaume, un copain mais blessé il tient quand même à venir pour m’encourager, sympa !

En route le Vendredi avec sa famille, nous retrouvons à la remise des dossards : Raya (finisher UTMB et MH100) Patfinisher (qui devra changer de pseudo ) trailaulongcours (champion de marche nordique) et JCDUSS (roi des 100 marches)


 Retrouvailles également avec Duduolive de retour de son périple corse et Vincent, un fou furieux d’ultras…

  Manque de chance, en comptant en plus le Greg de Draveil que l’on saluera au centre sportif de Verbier, Tomtrailrunner le lendemain au départ, sur les 8 copains kikous rencontrés, seul JCDUSS terminera, c’est dire l’hécatombe Surpris

 Je pense avoir bien récupéré du trail du Haut Giffre (77km) d’il y a 3 semaines.

On verra bien mais de toute façon, sur une course d’une telle envergure, je n’ai aucune chance de bien figurer au milieu de toutes ces nationalités, pas d’illusions ni de pression.

J’ai déjà réalisé une belle course à Samoëns mais refaire cela une deuxième fois de suite je sais que ce n’est pas possible…


 Nous logeons au centre sportif de Verbier à 10’ à pied du départ.

  Le temps de demain est prévu beau et chaud comme j’aime et ça changera de Samoëns avec la boue.

 Départ en débardeur, enfin Clin d'œil


 Guillaume m’accompagne pour le départ de 4h et tient, avec sa famille, à venir m’encourager sur plusieurs ravitaillements.

C’est très gentil à eux, je n’en ai pas l’habitude, ça me met une petite pression, je dois faire bonne figure.

 JCDUSS et Tomtrailrunner arrivent à me retrouver avant le départ en fin de peloton, bonjour, bonjour.

Tom m’indique vouloir faire mieux qu’à Crest sur les aventuriers du bout de la Drôme (abandon) hélas Embarrassé

 C’est parti sur une avenue de Verbier avant une 1ère montée forestière, raide.

Je reconnais Corinne G. 1ère féminine des aventuriers et on échange quelques mots.

 Nous basculons dans une descente en lacets, poussiéreuse, toujours en forêt.

Faut pas s’affoler sur ces 1000m, il vaut mieux préserver ses muscles en pensant à la dernière descente…

 

Nous traversons des champs en sortant du bois et enquillons sur une bonne piste plate qui nous emmène à Sembrancher.

Il commence à faire jour.

 

Sembrancher, 1er ravito (75e)

 

Guillaume est présent pour une photo, c’est gentil.

Une nouvelle boisson est présente sur ce ravitaillement, « Rivella » géniale, pétillante, j’en prendrai à chaque fois.

 

Je reçois le SMS de l’organisation me donnant ma place : 337e au cumul des deux départs.

 

On entame la montée de Catogne, 1900m de D+, on le sait en regardant le profil de la course imprimé sur le dossard, une bonne idée J

Nous empruntons une piste forestière ou je rejoins qui ?

Duduolive, on s’encourage mutuellement, cool mais malheureusement il arrêtera pour cause d’ampoules aux talons, moche…

                                                                                                                                                                                                                                              

Je rattrape une italienne (Margarita) en lui collant aux basques mais cela n’a pas l’air de lui plaire car elle s’écarte puis exaspérée, s’arrête (pardon Madame) Innocent

 

Nous débouchons à :

 

L’alpage de Catogne (43e)    SMS de l’orga : 271e.

 

Le soleil rayonne, la montée devient plus aérienne, montagneuse car sorti de la forêt, la vue est magnifique sur la vallée en contrebas et les montagnes environnantes.

C’est à l’occasion de moments aussi magiques que ceux-ci que j’apprécie l’effort en montagne, en plus tout va bien, ce n’est que le début, aucune fatigue.

 

Passages en crête et là surprise, qui m’interpelle ? C’est Vincent, parti à 1h qui semble en difficulté.

Je l’encourage à continuer => Go, go Vincent, courage.

Il abandonnera malheureusement Déçu

 

Nous commençons à doubler les derniers du départ d’1h.

La vue sur 360° vaut vraiment la montée à :

 

Catogne (43e) SMS de l’orga : 204e.

 

Je reçois quelques SMS d’encouragements que je regarderai plus tard, c’est sympa de se savoir suivi, un live sur kikourou animé et surtout des infos données par Maître Bubulle en personne (grand merci à lui) Bisou

Pour l’instant je suis zen mais malgré tout je me vautre deux fois dans la descente vers Champex.

Chute brutale en arrière sur des pierres (muscle fessier) ensuite glissante dans la pente en voulant revenir sur un concurrent En pleurs

On se calme…


 

(désolé pour les photos, je n'en ai pas pris, ce ne sont que celles des photographes de la course... Il n'y a que moi sur celles-ci sans idolatrie de ma part...)


Une belle vue sur le lac à travers les arbres, la chaleur commence à se faire sentir, j’adore même si mes chutes m’obligent à modérer l’allure.

 

Champex (39e)

 

Qui se trouve là ?

La bande des pieds nickelés (non j’déconne Rigolant) Raya allongé qui se plaint du tendon d’achille, pas bon ça .

Patfinisher et trailaulongcours, tous les deux semblent heureux et prêts à continuer.

« Allez, on va tous au bout !» 

 

La montée commence le long d’un ruisseau, j’en profite pour lire les SMS de Bubulle et de Jean-Jacques, un collègue de travail qui me donnent les positions, écarts et même les n° de dossards des autres V2 (Un vrai pilotage à distance) !

 

Mince, 4e V2, il y a un truc à faire, je ne me croyais pas être si bien placé.

Je rattrape un coureur un peu à la peine et une intuition m’indique que c’est vraisemblablement un V2…

Du coup, au moment ou la pente se redresse, je sors les bâtons pour attaquer la longue montée vers la cabane d’Orny.

Je repense aux belles photos d’Arturbaldur. Cool

Cette montée nous fait passer par de beaux passages, de plus en plus montagnards, le long d’un glacier sur sa fin et de toute beauté.

Quel pied !

Finalement elle passe bien, on croise les premiers qui descendent après avoir pointé au refuge.

Ambiance neigeuse.

 

Cabane d’Orny (33e)

 

J’engage la descente assez doucement, elle semble longue et on risque de morfler.

La preuve, je me paye une nouvelle chute sur le bras qui fait résonner l’os, aïe, aïe En pleurs

Je vois le sang qui coule, c’est pas le moment d’abandonner alors j’assure sur les parties neigeuses.

 

(Attention, ça va glisser Innocent)


En fin de descente on retrouve une sacrée chaleur et un ravitaillement surprise.

Guillaume et sa famille m’y attendent, génial, je leur promet d’aller au bout, c’est tellement beau ce parcours (que boby69 connait bien je crois)

 

On se retrouve sur un parcours commun à celui de l’UTMB mais à l’envers que je reconnais bien.

La chaleur plombe, je suis dans mon élément et j’arrive à courir malgré la déclivité.

Au loin un coureur que je reconnais pour l’avoir déjà croisé, je crois bien qu’il s’agit de « Popy » un kikou d’après les temps de passage,il marche.

Un petit mot.

 

A nouveau Guillaume et sa famille en train de pique niquer.

 

La Fouly (29e)

 

Au moment de repartir, Popy est allongé, je lui dis « à tout à l’heure » mais il attend un copain.

La pente est douce et en balcon à travers des alpages.

Au croisement avec une piste je suis la rubalise qui part en descente, grave erreur, je m’en rendrai compte au bout d’un bon km.

Obligé de remonter avec un autre coureur, ce devait-être, après réflexion, la montée de la traversée qui partait de La Fouly.

Flûte, obligé de redoubler une dizaine de gars repassés devant…

 

On devine au loin le col de Fenêtre au milieu de beaucoup de neige, ce passage est également magnifique et moins pentu.


 

(Il pose le monsieur...)


On bascule vers le Grand St Bernard et une traversée de route.


(Je sais Bubulle, je ne suis pas assez en avant mais je freine à mort pour le photographe Sourire)


Le choc avec un retour à la civilisation, beaucoup de monde, des randonneurs et promeneurs.

Guillaume et sa famille sont encore une fois présents (l’avant dernière fois promis ! J) au :

 

Col du Grand St Bernard (30e)

 

Ravitaillement un peu venté, faut pas trop s’y attarder.


(Là c'est cool...)


Petite montée au col des chevaux et une méga descente, rocheuse au début, qui se termine le long d’un lac ou l’on peut facilement courir.

Jusqu’à présent tout va bien, je m’hydrate suffisamment le manque vient plutôt du côté aliments solides, pour l’instant les feux sont au vert.

 

Bourg St Pierre (27e)

 

Encore Guillaume qui m’annonce 36e, c’est bon, je voulais finir dans les 100…

On récupère le sac d’assistance, je prends seulement mes sachets de poudre, nettoyage des petons, plein d’eau et du sirop proposé et hop plus que 2 montées.

(Bubulle m’indiquera un arrêt de 13’)

 

La bise à la famille de Guillaume qui va partir pour une nuit bien méritée.

J’envoie un SMS à ma femme qui s’inquiète et en profite pour lire tous ceux reçus, en attente.

Je vois avec étonnement celui de Bubulle qui m’indique l’arrêt du 1er V2 qui avait plus de 45’ d’avance et l’écart avec le précédent à seulement 10’ !!

=> SMS à Maître Bubulle : un « Merci » laconique pour lui indiquer que je les lis bien Cool

 

Il y a la montée vers la cabane de Mille qui nous attend alors je mange une pate de fruit.

Test de marche nordique en pensant à Bert et trailaulongcours qui arrivent à tracer à 9km/h, pfouuu, j’en suis loin…

 

Fin de la bonne piste, un coureur que j’avais en ligne de mire me laisse passer sur le single en balcon, une intuition m’indique que je viens de faire la jonction avec le premier V2 !

 

Le soleil bascule un peu et nous permet de découvrir la vallée en dessous, c’est beau.

Passage d’une crête puis au milieu d’un troupeau de vaches.

Le berger a mis à disposition un grand tonneau d’eau fraîche ou l’on peut y boire, je le remercie de cette sollicitude car cela un bien fou !

J’en profite pour prendre la poudre d’escampette Sourire

 

On devine très bien au loin, qui nous tend les bras, la :

 

Cabane du col de Mille (23e)

 

Ravito éclair car la fraîcheur commence à poindre, je fonce dans la descente longue et magnifique qui commence par un chemin pavé de roches plates : quel pied ce moment !

Un coureur me rattrape assez rapidement mais ne prend pas le large, j’arrive le rejoindre à l’occasion de la tombée de la nuit, on échange quelques mots pendant une fin assez raide en forêt.

C’est à l’occasion de cette descente que l’envie de dormir me tenaille, des claques pour éviter de sombrer, y’a que ça de vrai pour relancer la machine.

Une jeune femme qui semble être sur le relais me double assez facilement et je la suis de peu sur la route qui nous mène à :

 

Lourtier (21e)

 

Il règne une ambiance animée sur ce ravitaillement qui propose des abricots frais, quel bonheur !

Certaines courses proposent par exemple de la pastèque, essayez…

 

Nous engageons une discussion avec un bénévole qui me rassure sur le temps mis lors de sa dernière sortie vers la Chaux de terrible réputation : 2h !!

Ca va être mortel…

 

J’attaque derrière 2 coureurs de la traversée qui se marrent en découvrant que je suis un novice du coin.

On transpire encore dans ces lacets forestiers, je double pas mal de coureurs un peu à l’agonie que j’encourage à chaque fois car je me sens à peine plus vaillant.

Pas assez mangé, je sens que je cale, je vais le payer Embarrassé

 

En débouchant de la forêt, le chemin poursuit droit dans une pente herbeuse et nous laisse deviner des lumières au loin, une gare d’arrivée de remontée mécanique.

 

Punaise, bien content d’y arriver à :

 

La Chaux (21e)

 

Plutôt silencieux et lugubre ce self, la plupart des coureurs ressemblent à des morts-vivants ou dorment à moitié.

Pour éviter la contamination je ne demande pas mon reste, ça commence à cailler  et ressort sans traîner dans la fraîcheur,.

Justement j’en manque pour cette dernière descente.

Au ralenti car j’ai atteint mes limites musculaires, je double, à la peine.

 - (Une grosse pensée pour les êtres chers qui m'entourent, ma femme, ma fille, mes parents décédés...)

Lumières de la ville, le goudron, les rues éclairées de Verbier, c’est fini.

 

Je retrouve avec plaisir Ludovic Collet le speaker qui très jovialement me félicite Innocent

 

C’est génial, quelle épopée…

 

L’incroyable Guillaume s’est levé exprès pour m’attendre, c’est ça un copain, il vient à 2h du matin !

 

Voilà, 22h14 de beaux paysages montagneux, une sacrée balade, j’ai mal partout mais on sait pourquoi.

Avoir mal c’est la meilleure preuve qu’on est encore vivant disait un humoriste Rigolant

 

La 529e est réussie, 21e, 1er V2, que demander d’autre ?

Vivement la prochaine ? Non, pas encore, profiter de ces bons moments qui deviendront au fil du temps d’excellents souvenirs que j’essaye de partager.


(Il n'est pas heureux le gars là ? Bisou)

40 commentaires

Commentaire de kld_root posté le 21-07-2016 à 16:51:28

Félicitations !! du rythme dans le CR tout autant que dans ta course ! ca enchaine a cette vitesse la .... la chaux hop hop hop ... la descente un peu dure et c'est fini ! 21 e au scratch. On en rêve tous d'une course comme ca .. l'X Alpine en pleine chaleur ben quoi ? lol Quelle performance Bravo!

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 21-07-2016 à 16:56:43

Un grand merci kld_root (punaise de pseudo :-))
Moi aussi j'en rêvais mais tu vois, tout arrive avec de la patience ;)
C'est tellement beau là-bas et là-haut que tout se passe à merveille...
@+
Philippe

Commentaire de fred_1_1 posté le 21-07-2016 à 17:39:48

Tu as eu la chance de faire le tronçon "col des chevaux-Bourg st Pierre- col de mile" de jour ... je suis jaloux :)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 21-07-2016 à 21:46:53

Bien oui j'ai essayé de me dépêcher Fred mais bon j'ai échappé au pire: faire la montée à La Chaux de jour :)

Commentaire de razyek posté le 21-07-2016 à 18:14:22

22h, c'est juste monstrueux....bravo pour cette course parfaite, ça semble si facile à te lire ^^

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 21-07-2016 à 21:51:33

Bof, à peine 5km/h c'est pas la gloire !
J'ai du gommer les mauvais moments pour faire croire que tout se passe au poil ;)

Commentaire de razyek posté le 21-07-2016 à 22:41:59

4,2 km/h pour moi, avec un 5km/h tu m'explose royalement ;)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 09:13:45

Finalement il n'y a pas beaucoup de différence...

Commentaire de boby69 posté le 21-07-2016 à 19:16:08

Un GRAND bravo au GRAND champion (que j'ai failli rencontrer chez Julien à Annecy en juin..)
A lire ton CR ,cette course à l'air facile! Content que le parcours et le paysage t'ai autant plu.
Effectivement ,à part le Catogne (trop alpin vertigineux ) je connais bien la région (je suis à 15mn de voiture de Martigny )

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 21-07-2016 à 21:54:14

Merci boby, ben oui, hélas rdv loupé, dommage mais maintenant je visualise mieux tes magnifiques terrains d'entraînement.
Veinard et profites-en bien !
@+
Philippe

Commentaire de tidgi posté le 21-07-2016 à 20:17:53

Ah ! La Rivella ! C'est ici aussi que je l'ai découverte...
Vous aviez pas mal de neige par rapport à l'an dernier, les paysages n'en ont été que plus somptueux.
Bravo en tout cas pour cette belle gestion de course. Chapeau !

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 21-07-2016 à 21:56:58

Merci tidgi, c'est un peu grâce à toi, ton récit de "dernier finisher" qui nous a incité à y aller, sans oublier les photos d'Arthur...
Je te rejoins pour la Rivella, une tuerie ;)

Commentaire de Jé74 posté le 21-07-2016 à 22:55:44

Course magnifiquement bien gérée et CR très plaisant à lire.
Respect pour le résultat ...
Bravo!!
Jé74 ( Chablaisien du 74)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 08:52:05

Merci Jé, j'ai du, pour une fois, essayer de courir à mon allure.
Toi aussi tu dois avoir un beau terrain d'entraînement ;)

Commentaire de Rem posté le 21-07-2016 à 23:49:38

Bravo Philippe, super CR qui se lit comme tu a géré ta course , d'une traite.
Quand je te vois gambader le long du lac en plein soleil quand moi c'était plutôt une "marche de la mort" de nuit ça fait rêver .
J'ai bien aimer finalement ce départ échelonné , ça m'a donné l'occasion de te croiser un peu avant Orny , j'ai pu avoir des nouvelles des autres kikous avant de te voir t'eloigner à la vitesse d'un BIP BIP :)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 09:05:45

Merci Rem, Je me souviens t'avoir "croisé" avant Orny, il y avait du monde, tu avais l'air en forme Rem. Désolé pour ton arrêt à BSP. C'est vrai qu'il faut en garder sous le pied pour pouvoir dérouler sur le plat.
J'espère que tu pourras te remotiver ;)
A une prochaine.
Philippe

Commentaire de TomTrailRunner posté le 22-07-2016 à 00:24:26

humilité, facilité, plaisir : le triptyque gagnant :)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 09:10:06

Bien content d'avoir eu l'occasion de te serrer la paluche Tom et crotte pour ton arrêt :(
décidemment... Peut-être une nouvelle occasion de gagner encore un dossard ?
Moi je paye pour aller au bout (non j'déconne :) )
A la prochaine (et pas qu'au départ, hein ?)
;)
@+
Philippe

Commentaire de boby69 posté le 22-07-2016 à 01:24:52

pour Info https://fr.wikipedia.org/wiki/Rivella

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 09:13:02

Merci boby, je comprends mieux maintenant (c'était de la rouge)
A ta santé !

Commentaire de trailaulongcours posté le 22-07-2016 à 14:49:49

Voilà un récit qui te ressemble bien Philippe. Bravo pour ta course maîtrisée de bout en bout. Je pense avoir pris mon pied autant que toi mais malheureusement sans aller jusqu'au bout. Je ne sais pas pourquoi, mais cela ne pourrait être que partie remise...

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 15:37:16

Pas grave trailauloncours, l'essentiel est dans le cheminement :)
Peut-être la retenter ?
A lundi normalement :)
@+
Philippe

Commentaire de duduolive posté le 22-07-2016 à 15:17:07

bravo bravo top le récit et la place

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 15:39:00

Merci duduolive, désolé pour tes petons, ils vont mieux j'espère ?
A peut-être une prochaine fois aux 25 bosses ;)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 22-07-2016 à 16:37:27

que dire ?!?!? ... tellement ça paraît simple et évident. Je reste béa d'admiration devant tant de talent !
c'est vrai qu'il à l'air HEUREUX, le "gars". C'était avant ou après ?

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 16:53:15

Merci Tonton, tu as raison, j'ai oublié d'indiquer que c'est après (on voit que les poils ont poussés ! :) )
Bonnes vacances à toi en montaaaaaaaaaaaaaagne !! ;)

Commentaire de alain94 posté le 22-07-2016 à 17:19:22

ça a l'air si facile sous cet angle, et toujours avec le sourire
un grand bravo Philippe, et à dimanche 31 ;-)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 22-07-2016 à 21:57:51

Merci Alain, et bien oui à Dimanche sur le trail des Fiz (on ne peut rien te cacher :) )

Commentaire de Vince88 posté le 23-07-2016 à 19:19:14

Bravo Philippe, tu nous a encore fait une course de métronome !

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 23-07-2016 à 20:24:39

Merci Vince, tic, tac, tic, tac, :)

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 23-07-2016 à 21:49:53

Jolie course ça, avec une jolie cerise sur le gâteau!! Bravo!

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 25-07-2016 à 09:30:11

Merci Nat' oui vraiment une très belle course dont la réputation est justifiée.

Commentaire de Overnight posté le 25-07-2016 à 08:02:53

Quelle course et quelle recup... En 3 semaines et faire ça aussi bien! Félicitations! Ça laisse rêveur :) (la perf comme le récit!)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 25-07-2016 à 09:36:13

Merci Overnight mais tu sais, 3 semaines de récup c'est jouable, surtout à 4,98km/h :)
Suffit d'être patient ;)

Commentaire de patfinisher posté le 29-07-2016 à 20:52:06

Beau récit, course rudement bien menée...sympa de s'être multiplement croisé...et bien NON, je ne changerai pas de pseudo..:-) :-) même si c'est une première pour moi d'être non "finisher"... par contre, l'envie est encore plus forte de refaire un ultra, et qui sait l'année prochaine ..... avec Bart....défit en attendant à relever l'Origole 110 ! et là je compte bien la finir ! je crois que tu la fais.....on se verra au départ et puis.... à l'arrivée ! ;-)

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 04-08-2016 à 12:13:21

Salut Pat, c'était une blague pour ton pseudo :)
Avec plaisir pour l'Origole, ce sera certainement ton 1er ultra ;)
@+
Philippe

Commentaire de Grego On The Run posté le 01-08-2016 à 10:02:43

Hello Philippe, Tu es énorme. En fait tu es dans une autre cour, une autre dimension. Je pense qu'au niveau prépa, récup, gestion de la course tes "niveaux métaboliques" sont en dehors de la "norme des coureurs du ventre mou" dont je fais parti. A la limite je me demande si je ne préfère pas mon rythme de poney car il me permet de mieux profiter du paysage, de gamberger aussi... Enfin...chacun sa course ;-)) Bravo à toi.

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 04-08-2016 à 12:18:16

Hello Greg, non, je te rassure, rien d'exceptionnel, 3 entraînements/semaine d'une heure.
J'ai l'impression également de profiter de ces beaux paysages, disons que sur celle-ci j'ai eu beaucoup de chance, tout s'est bien déroulé mais ce n'est pas toujours le cas, le corps humain n'est pas une machine...
Merci et bravo également à toi d'avoir magnifiquement progressé ! :)
@+
Philippe

Commentaire de Bikoon posté le 16-09-2016 à 22:36:56

Note à moi-même : ne pas me fier aux CR de Philippe pour me faire une idée des courses.
Celle-ci à l'air facile, c'est forcément une tuerie. Tu m'as bien dit "l'UT4M c'est roulant comme l'UTMB"... ;o))
Philippe chez les hélvètes n'a en tout cas pas pris le rythme du "y'a pas l'feu au lac"... !!
Quelle course encore une fois, tu m'épates ! tu es monstrueux, quelle saison tu fais (encore une fois) :o)))
Un immense bravo pour un immense champion pour qui tout paraît simple !
A bientôt Phil

Commentaire de PhilippeG-571 posté le 19-09-2016 à 16:11:53

Merci Bikoon (tu vas me faire rougir) non, c'est le plaisir de courir qui aplani les difficultés mais je n'apprends rien aux mordus de l'entraînement ;-)
C'est vrai que cette année c'était plutôt "cool" et bien rempli de mon coté :-)
Cette course est à faire vraiment, tu prendrai ton pied, je te la conseille.
Allez, je te souhaite un très bon rétablissement Bikoon et le retour aux performances...
@+
Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran