Récit de la course : Marathon du Mont-Blanc 2010, par Francis31

L'auteur : Francis31

La course : Marathon du Mont-Blanc

Date : 27/6/2010

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 2466 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon MMB

C'est après avoir consulté une dernière fois les prévisions météo que je prends la route direction Chamonix.
J'arrive à destination après 8h00 de route, un peu dans le gaz.
Difficile de trouver une place pour se garer, Chamonix semble être pris d'assaut.
Je récupère mon dossard et le sac destiné au change à l'arrivée que je n'utiliserai pas vu la chaleur annoncée.
Je repère le parking ombragé au bord de l'Arve sur lequel je passerai la nuit dans ma 207-Campingcar.
Le moment est venu des choix matériels pour le lendemain : bâtons ou non, bidon ou camelbag ? Je décide de privilégier la légèreté, le temps s'annonçant très beau et les ravitaillements en eau étant relativement nombreux; donc ce sera porte-bidon 800 ml+flasque 200 ml, 4 barres énergétiques, coupe-vent sans manches au cas-ou et appareil photo bien sur.
Je fais également le choix de ne pas prendre les bâtons dont je suis pourtant adepte ( les 18 premiers kms les rendant inutiles, je ne me vois pas courir en les portant à la main ).
Je me fais ma pastaparty en solo face à l'Aiguille des Dru avant de me coucher.




Je passe une très bonne nuit, ce qui est rare pour moi avant une course. Autre bizarrerie : l'absence de douleurs en tout genre qui m'enquiquinent traditionnellement dans les jours qui précèdent chaque grosse échéance !!!

Au réveil, le soleil fait juste son apparition : le spectacle magnifique du massif se découvrant sous un beau ciel bleu laisse augurer une journée inoubliable.
P'tit déj, habillage (short, tee-shirt, casquette), crème solaire puis



direction l'arche de la ligne départ. Je croise Jaguar Blanc, régional de l'étape, avec qui je discute un bout.



Un petit mot sur mes chaussures, de 2 paires en fin de vies, j'en fait une nouvelle (en fait j'utilise les 2 chaussures encore non trouées : une droite qui a vécu le GRP 2008 et une gauche qui a survécu au GRP 2009...)



Nous sommes environ 1900 participants a attendre la libération du départ.




qui est donné à 7h00.
La troupe s'élance dans la rue Vallot.
J'ai un plan de course en 6h40, estimation softrun mais pour l'instant je n'y pense pas trop : d'abord trouver son rythme, gérer l'effort et terminer, voilà ce que j'ai en tête pour le moment.



Nous nous dirigeons dans la fraicheur matinale vers le bois de Bouchet. Il y vraiment beaucoup de monde devant



et tout autant derrière



Le chemin est pour l'instant bien large et permet de bien dérouler.



Après avoir passés l'Arve, nous attaquons une première bosse



dans laquelle j'alterne marche rapide et relances;Je viens à hauteur de Chris78 avec qui j'échange quelques mots. Je me sens bien en jambe mais me contrains à en garder sous la pédale, la course est longue...
Aux abords du Lavancher, les époux Vantail nous encouragent :



Nous arrivons en musique au ravitaillement en eau au village d'Argentières (10,3 kms-350 m D+) en un peu plus d'1 heure.




Au sortir du village nous empruntons un chemin en lacet qui nous mène à Tré le champs



Un petit regard en arrière sur l'aiguille Verte et les Drus avant d'atteindre le col des Montets (1465m-14,5kms).




Puis c'est la bascule, en avant toute :



Je déroule une bonne foulée (environ 12 km/h) dans ce vallon qui semble hors du temps jusqu'à Vallorcine.



Arrêt buffet au ravitaillement de Vallorcine : plein en eau, banane, pain, fromage, saucisson...et boire, encore boire (ce sera mon crédo de la journée : nous sommes à l'ombre mais il fait déjà très chaud)
Un coup d'oeil au chrono : 2h07 soit 1 min d'avance sur le plan de bataille (je suis un peu déçu car je pensais avoir "envoyé", mais bon je ne suis pas en retard non plus..).
Nous attaquons en file indienne la montée vers le col des Posettes. 940 m D+ d'un coup.
Difficile de doubler sans gaspiller beaucoup d'énergie, je me résigne donc à suivre le train.



La pente est sévère, mais pour l'instant les bâtons ne me manquent pas.



Nous rejoignons une large piste, signe que la pente s'adoucie.



A l'approche du col des Posettes, le contraste entre le premier plan tout de verdure et les sommets enneigés au loin est saisissant.



C'est tout le massif du Mont-Blanc qui se découvre au fur et à mesure de notre progression.



Je pointe au col des Posettes,à mi-parcours en 3h11min avec 2min d'avance sur mon plan de bataille; tout va bien : les jambes, le moral qui est comme le ciel, au beau fixe; "pourvu qu'ça dure" comme dirait l'autre.




Je refais le plein en eau avant d'entamer la raide montée vers l'aiguillette des Posettes,



toujours en file indienne.



Arrivé au sommet, je demande à un coureur d'immortaliser le moment : il est content le Francis !


 Je profite du moment pour enregistrer une petite vidéo avec vue à 360° :

 


Viens le moment de la descente, spectaculaire face au massif.




Dans cette portion, il est difficile de doubler sans risquer la chute donc c'est prudemment et profitant de la vue que je déroule une petite foulée.



Un peu plus bas, nous retrouvons face au glacier du Tour étincelant de mille feux sous le soleil.
Il commence à faire très chaud.
J'atteins le village du Tour (28kms) en étant persuadé m'y ravitailler!!
Mauvaise lecture du road-book de ma part, et donc 3 kms de plus avant



d'atteindre Tré-le-Champs en 4h31min (2min de retard par rapport à mon plan de course, certainement du à la pause que je me suis accordé à l'aiguillette des Posettes, donc pas trop grave).
Comme à chaque ravitaillement, un groupe de musiciens nous accueille et crée une ambiance festive. A cela se rajoutent les encouragements personnalisés (nos prénoms sont sur le dossard) et nourris des spectateurs.




Il fait désormais plus que chaud et la fatigue fait son apparition.
Je bois plus que de raison à ce ravitaillement, je m'arrose également espérant refroidir un peu le moteur.
Je me motive : " Allez Francis, plus que 11 kms, c'est quoi 11kms, c'est rien du tout, une petite balade..."
Et je repart pour les 6 prochains kms qui doivent nous mener à La Flégère.



Cette portion commence par une alternance de descentes et courtes montées usante.
Je ne suis plus au mieux de ma forme, avec des nausées (j'ai du trop boire au ravito) qui me laissent les jambes en coton, mais j'avance, je me refuse à m'arrêter et m'assoir comme le font de nombreux concurrents à la peine.



De toute façon, difficile d'aller plus vite, ça bouchonne. Je laisse passer le coup de mou en profitant du paysage, toujours aussi somptueux :



Nous sortons du bois et le ravito de la Flégère est enfin en ligne de mire, 200 m plus haut.
Je commence à avoir de grosses douleurs dans les muscles situés sur le devant du tibia, cela ne m'étant jamais arrivé, je commence à m'inquiéter de la fin de course.
Dans cette montée, les bâtons me manquent sérieusement, mais je n'ai pas de regret, il ne reste que 5-6kms.



C'est un peu à "la ramasse" que je rejoins le poste de ravitaillement de La Flégère (37ème km).
5h50min de course, alors que mon plan me donnait 5h35 !!! J'ai donc "perdu" plus de 20 minutes sur ce tronçon de 6 kms!!! Grosse défaillance (J'apprendrai par la suite, qu'un grand nombre de coureurs auront subi le même sort, la chaleur y étant certainement à l'origine).




Consolation : je suis bien en dessous des barrières horaires, j'ai 3 heures de marge pour parcourir les 5 derniers kms et 400 m D+., ça "devrait le faire".
Et me voilà reparti, trottinant allégrement et avec légèreté...Bon , en fait pas vraiment allégrement ni avec légèreté. On fait ce que l'on peut.



Mais le sentier, balcon magnifique au dessus de Chamonix, est une invitation à courir. Et miracle, mes jambes se délient et suivent le rythme du coureur qui me précède. Il a une allure qui me convient et je ma cale donc derrière lui.
La vois du speaker au loin est également un facteur de motivation supplémentaire, ça sent la fin. Yes Yes.


Plus que 800 m, la pente se redresse. Dur dur ce final.



Je vois enfin l'arche d'arrivée...Mais dur dur toujours.
Astro fait quelques pas avec moi et m'encourage, un peu plus loin c'est pepette qui vient à ma rencontre, puis j'entends un "allez Francis31" qui sort de la foule, c'est Kris, arrivé plus tôt qui m'encourage également. Vraiment sympa les kikous.



Je relance sur les derniers mètres, histoire de passer la ligne en courant.
6h48m02s : mon temps officiel .
10min de retard par rapport à mon plan de course et donc 10 min de repris dans ces 5 derniers kms : je suis surpris de finir "aussi bien".



Un Go me passe autour du coup la médaille convoitée, puis je vais savourer le moment avec un verre de bière bien fraiche.




Je fais une petite vidéo du panorama exceptionnel que nous offre ce lieux d'arrivée unique :
 
Vidéo



Je me décide à prendre la télécabine qui nous redescend dans la vallée, puis c'est une navette qui nous ramène au centre sportif pour la douche régénératrice.
Je passe ensuite entre les mains d'une ostéopathe que me remet "en ligne" avant d'aller me restaurer au méga buffet d'après course ( 8 hors d'oeuvres, 3 viandes, fromages, fruits frais...) et conclure cette magnifique journée.
J'apprend que je termine 718ème et en suis surpris, je me pensai bien plus loin dans le classement.
Un petit mot sur l'organisation : les moyens mis en oeuvre sont impressionnants, les ravitos sont top, le buffet n'a rien à envier à certains restos, kinés et ostéos aux petits soins, et bien sur les nombreux bénévoles super sympas, vraiment rien à dire.
 



Les stats (site skitour) :


  • Longueur de l'itinéraire : 44.42 km

 Denivelés

  • Seuil actuel : 10 mètres
  • Lissage actuel : Pas de lissage
  • Denivelé positif cumulé : 3219 m
  • Denivelé négatif cumulé : 2263 m
  • Altitude maxi : 2207 m
  • Altitude mini : 1041 m
  • Altitude moyenne : 1569 m

 Dates, durées & vitesses

  • Date de début : dimanche 27 juin 2010 07:00
  • Date de fin : dimanche 27 juin 2010 13:48
  • Durée : 06h47m58s
  • Vitesse moyenne : 6.5 km/h
  • Vitesse ascensionnelle moyenne : 733 m/h (04h23m38s d'ascension)
  • Vitesse de descente moyenne : 942 m/h (02h24m09s de descente)
 
 

16 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 29-06-2010 à 13:26:00

Un Super récit très complet et de bien belles photos.
Bravo et merci.

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 29-06-2010 à 13:36:00

T'as fini vraiment juste devant moi ! et on a du vraiment se cotoyer sur cette fin de course entre Tréléchamp et Planpraz !
Moi aussi, j'ai eu la petite surprise au hameau du Your où je me disais " chic, chic, le ravito" !
Mon CR bientôt, dès que j'ai récupéré quelques photos !
En tout cas, félicitations pour ta course!

Commentaire de Insigma posté le 29-06-2010 à 14:16:00

mdr le coup des godasses !
On a fait la même course, c'est pas possible ? lol mêmes impressions au mêmes moments, ou presque.
sympa les vidéos ;)

Bonne récup'

Commentaire de l ignoble posté le 29-06-2010 à 14:29:00

trés joli récit,merci

Commentaire de RogerRunner13 posté le 29-06-2010 à 15:36:00

Vraiment sympa les photos.

Commentaire de kkris posté le 29-06-2010 à 16:30:00

merci pour le cr et les photos!j'aurais dû y être, mais j'ai dû renoncer...
ton récit me donne encore plus envie de le faire l'année prochaine!

Commentaire de frankek posté le 29-06-2010 à 17:17:00

super ton reportage photo sur ce trail qui magnifique. J'en garde un bon souvenir et j'y reviendrais un jour. Bravo je vois que tu progresses bien depuis les templiers:)

Commentaire de laulau posté le 29-06-2010 à 17:21:00

Salut Francis
Bravo pour ta course et merci pour les splendides photos !
ça me donne vraiment envie d'y venir !
Laurent
PS Le bonjour à Florence

Commentaire de chanthy posté le 29-06-2010 à 17:27:00

bravo francis
je finis 30 min derrière toi :)
encore un peu et je te rattrape....
super récit et très belle photos.
les miennes sont floues parfois ....
bonne récup.
au plaisir

Commentaire de domi81 posté le 29-06-2010 à 18:02:00

voilà un CR qui file envie de partir à la montagne !
bravo et félicitations ! ;-)

Commentaire de chris78 posté le 29-06-2010 à 20:20:00

Bravo pour ta course Francis !! Et ravie de t'avoir croisé ! Merci pour toutes ces photos, elles sont superbes !!

Commentaire de Tonton Traileur posté le 29-06-2010 à 22:04:00

Merci et Bravo Francis !
superbe CR et magnifiques photos. Un régal !
Bonne récup et au plaisir de se croiser sur une course.

Commentaire de raspoutine 05 posté le 29-06-2010 à 22:19:00

Félicitations pour la course !
Ce qu'il y a de fou avec cet endroit, c'est qu'on pense surtout à prendre des photos ! au point de s'arrêter de courir !
Superbe récit et superbes photos !
Merci et encore bravo !

Commentaire de Berty09 posté le 30-06-2010 à 01:33:00

Un peu trop d'monde à mon goût mais pour le reste ça fait super envie. Merci pour ce roman photo et bravo pour ta course très bien menée.

Commentaire de Yvan11 posté le 30-06-2010 à 21:23:00

Bravo pour ta course bien gérée,je vois que tu continues à tenir la forme !!
Superbes photos de paysages qui invitent à la balade mais comme Berty,un peu trop de monde à mon gout.
Encore merci pour la dédicace,bonne récup et bonne fin de préparation pour la coursette de fin aout...

Commentaire de patfinisher posté le 07-07-2010 à 01:37:00

CR vraiement très sympa, bravo à toi et bon aniv !
PAt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran