Récit de la course : No Finish Line 2008, par gdraid

L'auteur : gdraid

La course : No Finish Line

Date : 15/11/2008

Lieu : Monaco (Principauté de Monaco)

Affichage : 2021 vues

Distance : 535km

Objectif : Terminer

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mes 2ème 8 jours No Finish Line à Monaco e novembre 2008

 

 

8 jours No Finish Line  2008, ou courir pour des enfants …


Novembre 2007 à Monaco , fut très fort pour moi, en émotions et en rencontres toutes plus riches les unes que les autres.
J’étais impatient de retrouver ce terrain magique, entre le quai Antoine 1er et la nouvelle digue du port Hercule de Monaco.


Ce fut fait dès le samedi 15 novembre 2008.

 

Mes 100km de plus parcourus entre 2007 et 2008, ne sont rien à côté de l’aventure vécue si intensément, au cours de mes 534km réalisés en 8 jours.

 

Pour rester dans les chiffres impressionnants, plus de 4500 coureurs s’inscriront  pour 10 Euro cette année 2008 .

4124 seront classés au terme  des 8 jours NFL.

 

Ils produiront 115 298 km  convertis en 115 298 Euro, au bénéfice des enfants pris en charge, opérés du cœur gratuitement , au Centre Cardio-Thoracique de Monaco.

Philippe VERDIER, dans son discours de clôture de la NFL 2008, nous rappelait qu’un enfant coûte en moyenne 10 000 Euro par intervention cardiologique.

Le bilan de Children & Future, est fabuleux après 9 ans de No Finish Line à Monaco.

Les participants sont chaque année plus nombreux et les km parcourus, également incroyablement plus élevés.
Des dizaines de très jeunes enfants ont pu et pourront bénéficier de soins particuliers, si souvent indispensables à leur survie.

Children & Future organise ces opérations délicates comme il est précisé ci-dessous, sous le parrainage de la Princesse Stéphanie de Monaco.

Chaque année, depuis son ouverture en 1987, le Centre Cardio-Thoracique de Monaco participe au traitement de patients pris en charge dans le cadre d’actions humanitaires, en mettant à leur disposition compétences et plateaux techniques, rares ou inexistants dans de nombreux pays en voie de développement.

Plus de 120 enfants ont ainsi pu être opérés au Centre, grâce à l’aide de nombreuses associations caritatives monégasques et internationales et également à celle de généreux donateurs – entreprises ou particuliers.

Après ces quelques précisions pour la bonne cause de la NFL 2008, revenons à la course elle-même.
Mon expérience récente aux 6 jours d’Antibes, m’a permis d’aborder ces 8 jours de la meilleure manière.

D’abord j’ai décidé de ranger, dans le placard des vieux souvenirs, mes problèmes chirurgicaux de fin 2005, ainsi que mes bâtons de marche.

Je me suis converti à l’Ultra dans le temps record de 2 ans, par rapport, aux anciens de mon âge de V3, qui usent leurs pompes sur les bitumes et autres pavés fabuleux des courses en circuits fermés, de 24h00,  de 48h00, de 6 jours et autres 8 jours d’enfer, depuis plus de trente ans pour certains.
Tel Pierre RUSSIAS, pour ne citer que lui …

A propos de Pierre, nous avons sympathisé instantanément, lors du premier repas chaud des 8 jours, servi le samedi soir 15 novembre après 20h30, en parlant des anciens champions de 24h00, et en citant le nom d’un grand de son époque de gloires, Jean-Pierre DELHOTAL .

Pierre RUSSIAS, bon vivant , ponctuait ses anecdotes, en vidant quelques grandes gorgées du vin de sa région d’origine, Bordeaux.
Il en offrait généreusement, à ceux qui souhaitaient s’enivrer plutôt de son vin, que des paroles de son flôt de souvenirs …

 

J’ai décidé également, de respecter durant 8 jours, la prise des mes 3 repas principaux sur 24heures.

 

- Mon petit déjeuner dès 8 heures du matin, dès mon lever, après mes 4 heures de sommeil, avec un bol d’un demi litre de chicoré-café au lait,   pain-beurre, et confiture de crème de pruneaux.

Puis direction la douche au très confortable local sanitaire voisin, du Yacht Club de Monaco.

Je me sentais un autre homme en reprenant la course, douché,  frais rasé, les ampoules soignées, et vêtu de vêtements secs et propres, à partir de 10h00.

 

- Mon déjeuner à partir de midi et demi, à l’aide de repas lyophilisés, style Bolino, mais aussi de salades vertes espagnoles les «sucrines », à raison d’une salade par jour, de yaourts natures, et de raisin italien à  gros grains blancs dorés, et si sucrés.

Après ce repas réconfortant, pris dans mon campement, sous l’abri à bateaux du Yacht Club, je reprenais ma course vers 14h00, en marchant pour digérer jusqu’ 16h00,  puis je continuais ma progression, en alternant aussi bien que possible la marche et la course, jusqu’à 20h00.

 

- Mon dîner à partir de 20h00 sous la grande tente berbère installée sur le port du Yacht Club de Monaco, au carrefour du quai Antoine 1er, et de la nouvelle digue flottante.

Un restaurateur voisin, nous servira chaque soir, offerts par l’organisation de la NFL, des plats chauds style, cuisses de poulet, pâtes au gruyère,  ou escalopes de poulet en sauce à la crème et riz blanc,  ou raviolis géants ,   ou tartiflettes aux pommes de terre,  ect …
J’allais terminer chaque soir ce dîner, dans mon campement, pour finir ma salade verte,  quelques grains de raisin, et une crème Danette au chocolat, avant de poursuivre ma digestion en marchant sur le circuit NFL, de 21h00 à 23h00.

Le reste de la nuit, je continuais mon épreuve, en alternant marche et course jusqu’à 4h00 du matin.

 

Pour durer et gagner, cette aventure humaine de 8 jours, se joue dans l’harmonie du mental et du corps, et surtout  dans le combat avec soi-même.


Le circuit NFL de 1620mètres, entre le quai Antoine 1er, et la nouvelle digue, est un endroit magique , de jour ou de nuit, à bien des égards.

- La magie de cette foule sans délire, qui vous traine et vous entraine à certaines heures de la journée…

Il seront plus de 4000 monégasques ou français voisins, à nous rejoindre sur le bitume, les pavés ou le béton, au fil des 8 jours, pour arracher un à un , les plus de 115 000 km, convertis en plus de 115 000 Euro, en fin de séjour !

- La magie de la nuit, quand le froid, le vent, et l’humidité, vous enveloppent, et vous obligent à revêtir vestes polaires et autres protections chaudes, dans une solitude noire en crescendo, de 21h00 à 4 h00 du matin, éclairée au loin, des mille feux et scintillements de Monaco, Monaco couronné dans ses hauteurs par les lumières de La Turbie.

 

Vers 4 heures du matin, épuisé,  je me glissais enfin dans mon duvet, sur mon grand matelas pneumatique, à l’intérieur de mon extraordinaire nouveau break Dacia Renault Logan, expérimenté avec bonheur en juin dernier à Antibes pour les 6 jours ...

J’y ai réalisé pratiquement, 7 nuits de 4 heures, de bon sommeil réparateur.

 

 

- La magie des rencontres avec tant de personnages divers et passionnants.

Le premier de ces personnage surprenant, sera l’italien Aldo MARANZINA , réputé dans son pays pour avoir déjà bouclé 950 km en 6 jours  !!!

Cet impressionnant  colosse énorme, toujours voûté, à la barbe blanche mal rasée, à la tête ronde marquée d’un rictus permanent de souffrance consentie, V3 de près d’un an de moins que moi, semblait jour et nuit, toujours souffrir le martyr, pour accomplir en marchant essentiellement, chacun des tours du circuit.
Sa ténacité à rester coûte que coûte sur le terrain jour et nuit, lui vaudra au huitième jour, un gain de plus de 30km, sur moi.

Déjà à Antibes en juin dernier, j’avais été étonné, du bon rendement kilométrique d’Aldo, en le voyant marcher jour et nuit durant 6 jours, dans la douleur permanente, sur le circuit du Fort Carré d’Antibes...


Le deuxième étonnant personnage, sera Alexandre FORESTIERI, ce jeune phénomène de 26 ans, capable d’enchainer en très grand champion de l’Ultra, durant l'année 2008, des courses aussi redoutables pour l’organisme, que

les 6 jours d’Antibes,

l’UTMB, ( Ultra Trail du Mont-Blanc )

la Mil kil ( 1000km de France ) ,

les  847km des 8 jours NFL de Monaco,

et autres courses où il termina toujours dans les places d’honneur, voire premier de sa catégorie, ou premier au scratch !

D’où tenait il tant d’énergie et de volonté ?
De sa compagne restée à Paris, sans doute.

Ils étaient si souvent l’un et l’autre en liaisons téléphoniques jour et nuit.
May, bien connue du monde de l’Ultra et en particulier sur Kikourou, ne lui apporte pas que des paroles encourageantes, à chacune de ses courses.

Elle prépare,  je crois savoir pour la fin de l’année, depuis quelques mois, la naissance d’un bébé !

Ce couple toujours si attendrissant lors des rencontres sur les circuits de l’Ultra, mérite Ô combien un tel événement merveilleux !


Un troisième personnage exceptionnel me fascinera, par sa maîtrise, sa technique et sa science de l’Ultra, durant les 8 jours : 

Nikolaos THANOS, ce grec de moins  de 40 ans, bouclera facilement plus de 833 km suivant un programme de course, de marche, de repos, de prises de boissons, et de repas, avec une précision incroyable. Il fut assisté fidèlement jour et nuit, par sa compagne Eirini THALASSI.
( Je prononçais si mal son prénom, qu‘elle me proposa de l’appeler plus simplement Irène … )

Eirini (Irène), ne parlait pas français, et pratiquait un anglais difficile à comprendre.

Heureusement, ses grands yeux foncés, parlaient pour elle d’une façon remarquable, quand elle les faisaient rouler de haut en bas, ou de droite à gauche, pour appuyer magiquement le discours de ses mains volubiles.

Nikolaos m’avoua être très gêné,  pour réaliser un record de 8 jours,  par la présence chaque jour, sur le circuit si étroit du quai Antoine 1er, de milliers de monégasques en course ou en promenade, en famille, voire même avec des chiens , ou en patinettes pour certains …

Il m’appris qu’il se contenterait  ici, de préparer d’autres courses Ultra à venir dans les prochains mois, dont une course de 1000 miles (1609 km) .

Il entreprit donc, durant nos 8 jours, d’aider au mieux , notre ami Alexandre, pour décrocher le record des 8 jours NFL de Monaco.

Il m’invita, notamment de nuit, à me joindre au petit train de coureurs, qu’il entrainait dans différentes sortes d’exercices, d’alternance de marcher ou de courir.
Je lui dois beaucoup, pour mon progrès kilométrique, sans blessures, ni trop d’ampoules .


Pascal PERON, ce coureur V2, expérimenté de l’Ultra, terminait souvent mal ses courses, à causes de blessures sournoises, qui trahissent tant de coureurs aux longs jours.

Les 8 jours NFL de Monaco 2008, furent une révélation merveilleuse pour lui.

Il lui sembla découvrir la méthode, ou plutôt l’art de marcher et courir sans fatigue excessive et sans blessures, avec un minimum de sommeil, et une présence sur le terrain, quasi permanente.

Il termina ainsi ses plus de 778 km , complètement réconcilié avec lui-même.


Alain FORCELLA, déjà 2 fois champion des 8 jours No Finish Line, en 2004 et 2005 il me semble, réussit à parcourir plus de 727 km, soit 31 km de plus que l’an passé, sans apparente difficulté.

Alain ce grand coureur d’Ultra isérois, est un habitué de Monaco, comme le montraient  chaque jour, les encouragements de la foule monégasque à son égard.


Jean-Claude ARZEL, ce trop sympathique géant breton du Morbihan,  déambulait  tout sourire, et apparemment dans un demi sommeil, sur le quai et la digue de Monaco , sous les encouragements et le soutien de très nombreux monégasques, et surtout des enfants.
Après ses 500 km réalisés sur les redoutables 1000 km de France, quelques semaines plus tôt, il réalisa 662 km, soit 44km de plus que durant l’édition 8 jours NFL de novembre 2007.



Christian, 1er V3 sur 106 coureurs de 60 à 69 ans, améliora son propre record 8 jours NFL  de 125km par rapport à 2007, en totalisant la distance très respectable de 639 km.

Son épouse Marie-Claude, V2, termina  à sa grande surprise,  avec près de 261 km , soit 77 km de plus qu’en 2007, année où elle osa courir pour la première fois de sa vie sur une épreuve d’Ultra aussi redoutable.

 

Mireille CORMIER, V2,  réalisera pour la deuxième année de suite le record féminin des 8 jours NFL, avec 574 km. Elle réalisa à son grand regret, 53 km de moins qu’en 2007.

Mireille est un exemple de courage et de ténacité.

Toujours sur le terrain, de jour comme de nuit, s’accordant quelques minutes de repos dans sa petite tente monoplace, transportée avec sa lourde valise de voyage lors de son déplacement, de Seine et Marne à Monaco par le train.

Mireille souffrit le plus du froid, à cause de vêtements et de couchage humides, qu’elle ne put jamais faire sécher durant les 8 jours.
Je me souviens de son passage pour le soin de ses blessures, sur la table des ostéopathes de la courses, un soir vers 21h00, sous la tente berbère géante de l’organisation.

Emmitouflée  dans une pellicule de survie , chiffonnée et dorée, elle tremblait tellement de froid, que le plastique métallisé de sa couverture, crépitait plus fort que le claquement de ses dents .
Elle était, la pauvre, la seule à ne pas en rire …


Le suédois Karl Gustav NYSTRÖM, nouvellement V4, réussit très courageusement à dépasser largement les 500km en réalisant 523 km , tantôt sans, tantôt avec ses béquilles de marche.

Ce grand scandinave aux yeux verts, et  aux cheveux assortis d’une barbe blanche hirsute,  rayonnait de bonheur, et de bonne humeur à longueur de journée, souvent accompagné de monégasques, dans d’interminables discussions ponctuées de fous rires .

Il ravit malgré lui la première place habituelle de V4, coureurs de 70 à 79 ans, à l’étonnant Gérard DEHU,  de 5 ans son ainé.


Gérard DEHU, célèbre habitué des 8 jours No Finish Line, en compagnie d’Andrée son adorable épouse V4 comme lui, à plus de 74 ans, est connu et reconnu par de nombreux monégasques.

Le Prince Albert 2, lui-même, vint courir et discuter à ses côtés en 2006. Gérard en garde un souvenir très ému.

Gérard bouclera  cette année encore, plus de 417 km.

Son épouse, blessée en cours de saison 2008, ne bouclera que 173 km, pour être le plus possible présente  auprès de Gérard, son éternel amoureux.

 

Cette année, certains coureurs locaux firent très fort au niveau des performances kilométriques.

La grande et belle sportive Carole, 1ère  V1, réalise 450 km pour l’Eglise Réformée de Monaco.

Sa course puissante et souple, lui permettait de venir 4 à 6 heures par jour pour accomplir ses 50 à 60 km quotidiens.

 

Marie Josée, V1,  du Palais princier, ne pourra rien contre Carole, pour conserver une première place de V1,  malgré une présence assidue sur le circuit, et un rythme de marche très énergique, heure après heure.

Bravo Marie Jo, pour cette lutte au quotidien !
Marie Josée améliore avec près de 412 km, son record de l’année passée de 46 km.

 

Une spécialiste de l’Ultra,  la très gentille V2  Annick Le MOIGNIC, a dû quitter la course, pour des raisons personnelles, au terme du 5ème jour, avec 401 km ! 

Cette grande championne, est connue entre autre, sur la course mythique de la "Transe Gaule",  de Roscoff en Bretagne, jusqu'à Sète dans l'Hérault, soit plus de 1100km en 18 jours !

Elle a également réalisé en solitaire, un tour de  France par les côtes, de plusieurs milliers de km, par étapes au fil de nombreuses semaines !

 

Ginette  1ère V3,  avec 320 km couvre 45 km de mieux qu’en 2007.
Notre blonde Ginette, toujours souriante,  réussi le tour de force d’avoir participé aux 9 éditions de 8 jours No Finish Line, et chaque fois première de sa catégorie.

Une victoire lors de la prochaine 10 ème édition 2009, devrait lui valoir une récompense particulière !   

N’est ce pas Philippe VERDIER ?


Virginia,  récidivera à la première place de Sénior, avec 286 km, soit 66 km de plus que l’an dernier.


Manon,  belle et grande ado de 14 ans, emportera pour la 2ème année consécutive, la 1 ère place de sa catégorie, avec près de 202 km   (26 de plus qu’en 2007).


Elysabeth, V2, au prix d’un courage extraordinaire, réalisera 126 km de plus qu’en 2007, avec un total de 194 km !

Elle aurait tant voulu  courir plus longtemps chaque jour.

Son travail en chirurgie à l’hôpital Princesse Grace  de Monaco,  ne  le lui permis pas .

Elle me demanda un peu d’encouragement et de conseils, pour gagner en vitesse à chaque tour de circuit.

Cela fut facile, nos longs échanges verbaux, en trottinant , et en marchant rapidement, nous empêchèrent l’un et l’autre, de voir passer le temps, et de sentir la moindre douleur, aux jambes ou aux pieds.


Je permettrais le dernier jour, de la même manière à Véro, V1 du même hôpital Princesse Grace  de Monaco, d’améliorer de 26 km,  son  record de l’an passé, en bouclant 186 km avec un genou très douloureux.

Déjà en 2007, Véro et son fils Valentin , m’avait encouragé, et nous avons été très heureux de nous retrouver en 2008, dans cette foule de coureurs monégasques.


Véronique, V1, fut elle aussi trop heureuse de réaliser 48 km de plus qu’en 2007.
Elle boucla 182 km, parfois en compagnie de sa chienne Cannelle , ou de son adorable fille de 13 ans, Coline, et très souvent, en ma compagnie.
Véronique fut une fois de plus adorable, en nous apportant  des soupes chaudes, ou des pâtisseries maisons, certains soirs.

Coline, sa fille non moins adorable, réalisera auprès de nous, 127 km avec le sentiment permanent, d’offrir beaucoup d’euro aux enfants opérés du cœur.

Coline m’appris de belles choses sur sa ville de Monaco qu’elle aime tant.

Elle ramena , à ma demande, pour mon petit fils de 14 ans, Maxence,  quatre pages rédigées de sa main, d’initiation à la langue monégasque, langue régionale qu’elle apprend à l’école.

Coline fut très déçu de ne pas terminer première de sa catégorie de benjamine.

Une autre benjamine plus maline mais moins honnête, sous prétexte de faire plus d’euros pour les enfants, coupait le circuit après le pointage, sans faire les 700 mètres de digue en cet endroit de triche.

Nombreux coureurs  furent  surpris par d’autres coureurs scandalisés, à tricher de la sorte, au fil des 8 jours …
Les tapis de contrôle électroniques, sont mal répartis, pour éviter ce petit jeu regrettable.
Il faudrait, me semble t’il, un tapis de contrôle électronique,  à l’extrémité de la digue.


Patricia, V1 de la police de Monaco,  malgré le peu de temps consacré à la course, réussi à parcourir 103 km, 30 de plus que l’an dernier, en  compagnie de Véronique , de Coline et de moi-même, chaque fois qu’elle le pouvait.
Elle était passionnante à écouter, dans tous sujets de conversation.

J’ai retenu, amusé,  qu’elle envisageait d’acquérir prochainement, un petit chien chiwawa, qu’elle appellera à l’aide d’un nom composé des premières syllabes, du prénom de chacun de ses 3 enfants !


Parmi les nombreux monégasques qui m’ont accompagné plus ou moins longtemps de jour ou de nuit, je ne peux oublier Louis, membre de l’Eglise réformée de Monaco, en compagnie de sa fille Gad.

Nous avons passé de très belles heures de nuit, à discuter très amicalement de tout, et de sujets parfois passionnants.

Quel honneur d’appartenir au groupe des 24 coureurs d'Ultra, retenus pour cette 9 ème édition des 8 jours NFL !

J’en remercie de tout cœur, Philippe VERDIER, et tous ses amis de l’organisation de la No Finish Line et de Children & Future.

J’ai vécu ces 8 jours, dans la peau d’un acteur-spectateur de l’intérieur, sur cette extraordinaire épreuve non stop.

J’y ai apprécié, jour et nuit, l’évolution de champions de grande classe, sur un terrain particulièrement difficile, composé de béton, bitume et autres pavés assassins, sur les épreuves de 8 jours, de 6 jours et de 24 heures NFL.

Les circuits apparemment courts et simples, de 900m à 1620 m suivant les jours, recélaient des pièges parfois très douloureux au fil des centaines de kilomètres parcourus.

Des virages à droites ,serrés.
Une petite montée vers la redoutable digue.
Une petite descente vers le port.
Le tout garantissant des ampoules et autres douleurs de mollets, genoux et de chevilles, à la plupart des plus de 4500 courageux inscrits.

Je remercie ceux qui auront le courage de lire ce bref résumé de 8 jours, durant lesquels j’ai collecté tant de souvenirs et d’émotions.


Je serai si possible, présent à l’édition de novembre 2009 des 8 jours NFL de Monaco, avec l’objectif d’atteindre , voire dépasser, 600km !

Pour les enfants …

Jean-Claude

 

les résultats des 8 jours NFL 2008 en cliquant sur le lien ci-dessous:

 

 http://www.nofinishline.com/resultats.php?annee=2008

puis en cliquant dans la colonne de droite, sur résultats 2008



15 commentaires

Commentaire de thunder posté le 08-12-2008 à 12:48:00

Comme à chaque fois tes CR sont un concentré d'humanité, merci de nous faire partager et revivre ces instants d'échange et d'émotion.

Commentaire de BENIBENI posté le 08-12-2008 à 13:42:00

Au début, je me suis dit :" Putain en vla un recit qu'il est long ! "...Même pas de photo !
Puis j'ai commencé à lire, à découvrir cette course si étrange, ces personnages haut en couleur, finalement j'ai tout lu et j'ai tout accroché !
Bravo pour ce recit plein d'humanité et gens extraordinaire, j'espère qu'un jour on pourra se taper une bonne discute...Sur la NFL...

Commentaire de CROCS-MAN posté le 08-12-2008 à 18:07:00

Bravo pour cette super course et surtout pour ce récit, que de rencontres extraordinaires.
Merci.

Commentaire de calimero posté le 08-12-2008 à 18:11:00

C'est toujours un immense plaisir de te lire et de vivre avec toi passionnément toutes ces rencontres et épreuves que tu vis comme çà!

Bravo et merci sincèrement!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-12-2008 à 18:30:00

Finalement, tu ne parles que des autres. parle-nous plus de toi et de ton vécu ! Bravo, quelle expérience !

Commentaire de laurent05 posté le 08-12-2008 à 19:10:00

merci jean claude et bravo
encore un exemple de ton grand coeur
toujours prets à partager
à bientôt
laurent

Commentaire de la panthère posté le 08-12-2008 à 20:57:00

là, c'est de l'ultra-ultra....un récit que je vais me garder sous le coude, à lire et relire, une belle galerie de portraits, que des géants de l'ultra, et plein de conseils à glaner pour la gestion de course.......ça respire la chaleur humaine..super ton récit!

Commentaire de JLW posté le 08-12-2008 à 22:56:00

Même ta voiture a eu droit a un éloge: "mon extraordinaire nouveau break Dacia Renault Logan"

Pour un "ancien" de la maison cela va de soi.

Bravo Jean-Claude pour cette nouvelle édition impressionnante. Quelle humilité dans l'exploit et quelle leçon pour nous tous coureurs de distances "courtes" autour des 100 bornes à peine !

Commentaire de Papillon posté le 09-12-2008 à 08:12:00

Encore bravo pour ta très belle course et ce joli compte-rendu qui nous donne de l'espoir en l'être humain!

Commentaire de hprsverdier posté le 09-12-2008 à 22:17:00

jean claude, merci pour ton temoignage du cote des coureurs; es tu OK pour que l'on le mette sur notre site ?
pour la benjamine, 1ere en trichant, en es tu sure ?
merci de tes remarques.

philippe

Commentaire de agnès78 posté le 11-12-2008 à 12:44:00

un grand bravo pour ta superbe course et merci pour ce récit plein d'humilité
gros bisous et à bientôt mon cher jean claude
agnès

Commentaire de sonia. S posté le 12-12-2008 à 07:11:00

Fidel à ton image Jean Claude " Volontaire, généreux,partant et toujours impressionné par les autres.
Moi, c'est toi qui m'impressionne.
Quel beau récit, et quel exploit.
Fais nous rêver avec tes récits et ton courage fidel ami.
Je t'embrasse

Sonia

Commentaire de Aiaccinu posté le 14-12-2008 à 14:46:00

Uue peinture à petites touches qui rend admirablement ton état d'esprit lors de la NFL
Au plaisir de te lire...
Jean-NoËl

Commentaire de Mamanpat posté le 15-12-2008 à 10:07:00

Arrêtes donc de m'appeler championne JC, j'ai encore du boulot avant de rivaliser avec tous ceux cités... toi le premier...

Et pour une si bonne cause.

Chapeau bas, je me prosterne et j'espere surtout durer aussi longtemps et avoir toujours cette passion - si tant est qu'elle soit aussi forte - celle qui transpire de ce si beau récit.

Merci de partager ça avec nous, merci pour eux.

Pat

Commentaire de Stéphanos posté le 10-01-2009 à 23:00:00

bonsoir et merci pour ton récit...une course pour une bonne cause qui donne un peu plus de sens et de motivation pour tourner en rond...j'espere y venir bientot, pourquoi pas cette année.J'ai une trés grande admiration pour tous ces coureurs d'ultra que je souhaite rejoindre assez vite.En attente de te croiser je te souhaite une trés bonne année de course à pied.
à bientot

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran