Récit de la course : La Course des 3 Monts 2012, par lalan

L'auteur : lalan

La course : La Course des 3 Monts

Date : 23/9/2012

Lieu : Limonest (Rhône)

Affichage : 651 vues

Distance : 21km

Matos : Short et t shirt Salomon ,les chaussures qui courent vite, 2 sucres et les clés de la voiture

Objectif : Se dépenser

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

la course des 3 monts

Et 1 et 2 et 3 zéro.......... 15 jours que la Nuit des Cabornes est passée, course à laquelle je n'ai pas pu participer pour un rhume fulgurant me tombant dessus à 2 jours de l'épreuve. Je n'avais aucune course de prévue et je n'étais pas sur d'avoir le temps de pouvoir participer à l'une d'elle. Pendant plus d'une semaine, je vais recevoir des mails me demandant sur quoi j'allais me retourner. Et bien ce sera la course des 3 monts, parcours empruntant une partie du circuit de la NDC mais de jour. 21 km pour un peu plus de 800 mètres de dénivelé. J' arrive de bonne heure pour m'inscrire sur place, retour à la voiture et préparation de la tenue. Les kikous participants à l'épreuve arrivent au fur et à mesure : Chti gone et son fils, Trottinette et son Marat, Tidgi et Sebmelalix. Les salutations sont faites, petit interview rapide d'avant course au journal "Le Progrès" et c'est parti pour un "petit" échauffement à la Marat  avec Tidgi et le Coach himself, c'est à dire 20 min : il est fou ce coach! Moi qui pensais que j'allais avoir le temps de me mettre en température sur le début de course, et bien c'est loupé. En y repensant, il voulait surement que sa proie du jour, le dénommé Sebmelalix vienne avec nous pour qu'il l'épuise avant la course. Mais le gaillard ne se fera pas prendre au piège puisque pendant ce temps il se préparera dans la voiture. Le coach doit trouver une autre tactique de course pour le poutrer.
En première ligne juste avant le départ, le coach me prodigue les dernier conseils pour prendre les premiers virages en position optimum. Pan, la course est lancée, je pars à bonne allure pour bien me placer, les deux premiers virages sont passés. Le début de course monte pendant plusieurs km. Je prends dès le départ la course à mon compte, 1km en 3min 45 et ça roule tout seul, le souffle est bon, la foulée agréable, une météo brumeuse et légèrement fraiche, parfaite pour courir. Je croiserai l'ami le le berger venu nous encourager, bien content de le voir. Je continue à avancer à bon rythme, relance, descentes rapides. Aucune sentations de difficultés, les cuisses ne piquent pas dans les montées, ça sent la grande forme. Je cours tout seul et passe à la bifurcation des 2 parcours avant même les coureurs du 10 km. 2 petit verres de boisson au cola et je repars vite.
Plus loin un gros souci arrive, plus de balisage. Je fais un rapide demi tour pour prendre un autre chemin et remonte. Toujours rien, je demande à des gendarmes que je croise et à des VTTistes si ils connaissent la course. Réponse négative pour tout le monde. Je continue à jardiner en jurant quelques jolis noms d'oiseaux. Un petit peu plus de 5 min plus tard j'aperçois un coureur sortant du chemin arriver sur moi. Rapidement je lui explique mon souci et lui aussi est dans le même cas, on essaye à 2 de retrouver le chemin, toujours rien . Puis arrive un joli train de coureurs, ça part dans tous les sens sans vraiment savoir où cela va mener. Nous étions au 11km. Eddy Lakremi , le deuxième de la course et moi lâchons l'affaire, demi tour. Cela nous fera une petite sortie longue et puis voilà. Nous rentrons à un rythme plus cool tout en discutant. Une rencontre bien sympathique. On parle course à pied, de nos curriculum vitae de coureur. Nous faisons quelques descentes rapides et puis l'arrivée pointe son nez. Nous n'avons même pas vu le temps passer. Je decide de ne pas franchir la ligne d'arrivée, estimant ne pas avoir fait la course, mais mon comparse du jour et les organisateur m'y incitent. Entre temps ils avaient été mis au courant du débalisage sauvage. Ca discute puis les coureurs arrivent petit à petit. Le coach Marat arrive le premier puis Seb qui aura été ralenti en faisant le gentleman pour soigner un coureur,Tidgi et Trottinette venu s'entrainer pour la Sainté Express. Elle franchira l'arrivée relativement fraiche. De bonne augure pour le 02 décembre. Nous nous retrouvons tous au ravito, dégustant un bon bourgogne offert par Seb. Une belle photo de papa coach Marat. Nous rentrons dans la salle pour la remise des prix. Je ferai la connaissance de Bruno 230. L'organisation décidera de me donner la première place et la seconde à Eddy au vu de l'avance très généreuse sur les autres concurrents. Une coupe et un prize money pour cette fois. Je commence à m'habituer au podium et trouve cela plutot cool. Une première place pour la troisième fois d'affilée. Un certain score de coupe du monde 98. Le dicton, jamais deux sans trois se révèlera juste. Nous restons pour la tombola. Niet pour cette fois. Les aux-revoirs avec les kikous et un retour rapide à la maison. Merci aux organisateurs qui étaient plus gênés que les coureurs du débalisage. Finalement très heureux de ma forme du jour. Pourvu que ça dure...

10 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 26-09-2012 à 20:24:06

Un CR rythmé et sans temps mort comme ta façon de courir.

il est à ton image : sincère et bluffant.

Longue carrière à notre champion !

Commentaire de Jean-Phi posté le 26-09-2012 à 20:49:40

Encore une belle erf. Fais gaffe on s'habitue... mais on ne s'en lasse pas. Dommage pour le débalisage mais tout est bien qui finit bien !
A très bientôt

Commentaire de franck de Brignais posté le 26-09-2012 à 20:50:39

... et tout ceci joliment expliqué avec une facilité déconcertante... j'aime bien quand tu dis que tu passes les 10 derniers kilomètres "sans voir le temps passer"... Bravo à toi. Je suis heureus de connaitre un tel champion !!

Commentaire de le berger posté le 27-09-2012 à 05:39:00

Bien content de te voir également.

Bravo pour ta course. À bientôt.

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 27-09-2012 à 07:50:07

Un lalan de feu
donne un lalan heureux !
Le soucis avec un succès aussi facile, c'est qu'on te demande d'aller te confronter avec toujours plus fort... patience, ce sera pour 2013 et s'il y a autre chose en 2012, ce ne sera que du bonus.
Merci pour ce CR tellement lisible qu'on se demande pourquoi on trouve la course difficile, nous, derrière ?!

Commentaire de tidgi posté le 27-09-2012 à 08:51:16

Tout simplement impressionnant !
On sentait bien que l'envie était là, et qu'il fallait que çà fume dans les MdO, à défaut d'avoir pu le faire 15j avant.
Ne change rien champion...

Commentaire de totoro posté le 27-09-2012 à 11:07:35

T'es incroyable lalan ! Faut vraiment que tu te fasses sponsoriser pour t'aider !
Merci de nous faire partager tout ça en restant ce que tu es :-)

Commentaire de fulgurex posté le 27-09-2012 à 13:10:30

" je n'ai pas pu participer pour un rhume fulgurant" promis, j'y suis pour rien ;o))
" Je prends dès le départ la course à mon compte, 1km en 3min 45 et ça roule tout seul" c'est aussi ma technique... sauf que pour moi, après, c'est fini.

bravo pour la course, l'esprit et le CR...
Ah j'oubliais, le Bourgogne, c'est quand même autre chose que je côte du Rhône...^^

Commentaire de ogo posté le 27-09-2012 à 19:25:13

Je m'en souviens comme si c'était hier. Il s'était pointé à l'improviste à la gare de Perrache pour participer à un off de reco Saintélyon. Il était monté dans le bus l'air de rien, genre "je débute". Il avait pourtant l'air affûté le garenne, mais dans les premiers kilomètres, il avait fait planer le doute. Difficile de le jauger. Pis naturellement, au cours de la conversation, il avait lâché une bombe. Le p'tit nouveau voulait faire moins de six heures sur la Saintélyon. Sur le coup, j'avais pensé : " Y doit confondre avec la Saintexpress ou il sait pas bien de quoi il cause". Pis en enchaînant les pentes, j'avais compris. Ce gars n'était pas fou, c'était un phénomène ! Un an s'est écoulé. Et Lalan signe sa troisième victoire. C'est amplement mérité. Bravo champion et merci de me guider jusqu'à chez moi à chacune de nos sortie lorsque je rentre en hypoglycémie, déshydraté, boiteux, fiévreux, en état d'ébriété (rayez la mention inutile)...

Commentaire de sebmelalix posté le 30-09-2012 à 17:31:12

Super récit,

T'as bien fait de venir faire un tour dans les monts d'or, on a bien couru, on s'est bien perdu, t'as vaincu et on a bien bu ;-)
Encore Bravo à toi l'patron...
A très bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran