Récit de la course : Raid 28 2008, par LtBlueb

L'auteur : LtBlueb

La course : Raid 28

Date : 19/1/2008

Lieu : Epernon (Eure-et-Loir)

Affichage : 3214 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

23 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les "kikourous du zoo" au Raid28

 

"Par contre, je ne suis pas sûr de revenir (on dit toujours ça ;-)
Non que ça ne m'ait pas plu, au contraire.
.../...
Et puis c'est pas facile de monter une équipe.
.../...
je pourrais rajouter que je suis bien sur très déçu de ne pas avoir
terminé à 5, ...
.../...
et je pense qu'il me manque un petit qque chose, c'est de finir à 5
en se soutenant moralement les uns les autres.
.../...
lundi, j'ai marché avec des béquilles. si si, j'en avais sous la
main, et ça me soulageais bien.
jusqu'à vendredi, je n'ai pas pu faire plus de 100m d'affilé...
"

Ces quelques lignes ont été extraites des archives de kikourou, l'auteur de ce récit se reconnaitra en souriant, auteur que nous avions d'ailleurs convaincu de venir partager quelques heures de bonheur avec nous cette année entre Epernon et Bures Sur Yvette...

1ère étape : monter une équipe

Automne 2007 ... Déjà présents sur le Raid28 en 2006 et 2007, les "Dégats des Zoos" font appel à du sang neuf cette année, histoire de remplacer le Shadock, le Dingo et Hémérodrome au sein de l'un des "Team" de la ménagerie du zoo.  Ainsi, après quelques rapides tractations, deux piliers de kikourou, Mathias (Le Bœuf du Zoo) et le Castor Junior, viennent rejoindre un noyau dur, constitué de La Souris, du Lapouneur et de ma pomme. Le Castor Junior reste sur 2 expériences enrichissantes avec la Parfaite Lumière (3ème en 2006) . Quant à Mathias, s'il était déjà passé sous l'arche d'arrivée du Raid, c'était en 2002 et un seul de ses équipiers de l'époque l'accompagnait. Chacun d'entre nous étant par ailleurs "kikourou addicted", tout naturellement, nous rebaptisons l'équipe "les Kikourous du Zoo" 
Coureurs d'ultra à la base, trailers ayant pour la plupart délaissé le bitume (au moins provisoirement), nous comptons sur l'expérience du Lapouneur et de Mathias, qui se répartiront l'orientation, pour affronter les 160 balises prévues. Cédric étant le plus véloce d'entre nous, sur un effort de type ultra en tout cas, se verra confié la lourde tache d'être poinconneur , lourde vu le programme N'Eau Limit prévu cette année

La Souris, qui a digéré une année 2007 bien remplie, aura la redoutable mission de faire oublier sa vidéo de l'édition 2007.
Quant à moi, je remet mon déguisement de captain, mission tranquille vu combien nous nous connaissons et combien l'équipe est homogène...

Hop, hop, hop, y'a plus ka

 team5.jpg



2ème étape : définir une stratégie

L'objectif étant (rien d'original
) de terminer ensemble et prendre du plaisir tout au long de cette aventure, (cette-ci commencant bien avant le jour J et se continuant genéralement au-delà) , il nous reste à nous mettre d'accord sur quelques principes de course, au moins jusqu'à ce samedi soir 22h01... ensuite on verra bien

L'esprit cartésien que je suis ne peut bien évidemment pas s'empêcher de comparer à l'an dernier, faire des règles de trois dans tous les sens, multiplier par le gradient de l'âge de l'orienteur, prendre sa boule de cristal (c'est moins cartésien là ) considérer comme axiome le fait qu'aucune équipe ne poinconnera les 160 balises, etc ...

Et je propose ainsi le chiffre magique de 120 : oui, on doit pouvoir faire 120 balises sur ce Raid28 ! Je percois qu'il va être compliqué de faire admettre à Mathias qu'on va devoir laisser 40 balises de côté ... Faire le coup de l'indifférence face à 40 balises ? Vous rendez vous bien compte de ce que ca signifie pour le père du "La CO c'est trop bon, mangez-en" Néammoins, un consensus se dégage rapidement sur la base d'une stratégie à 2 temps:
- lors de la 1ere partie du raid, nocturne, ne pas prendre de risque vis-à-vis des barrières , donc jouer la course en tête (1er tiers des équipes en terme de temps de passage aux PCs) quitte à laisser des bleues par ci par là
- lors de la 2nde partie du raid, de jour, aviser en fonction des barrières et de la forme des troupes, si tout va bien on tente la moisson maximale, si tout va mal on file vers l'arrivée  

lapouneur.jpg


Le Lapouneur ayant des souvenirs plus frais que Mathias en matière d'orientation sur carte IGN, c'est donc notre "félon normand immigré savoyard" qui prendra la carte et la boussole au départ, histoire de laisser Mathias rentrer dans la course et ... dans la carte (mouarfff encore un choix à revoir dès 22h01
)

3ème étape : l'avant course

Les retrouvailles ont lieu dans un café de Montparnasse en compagnie de nos amis des "3 Raids" , l'Ourson et le Bashiboozook, qui attendent leur équipiers. Pas de bol on est espionné : notre peaufinage de stratégie attendra
Voyage en train jusqu'à Epernon, la première véritable épreuve étant de retrouver le restaurant , réservé par MonsterTruck, où une jolie bande de kikous/zanimos/addm va venir faire quelques réserves en prévision de la nuit ! Un peu plus tard, nous gagnons la salle de départ à l'issue d'une courte marche en compagnie de Castor Senior et de la Lib, les Ultra Revenants, qui ont enrolé Koline, ma coéquipière de l'édition 2005... Bref, arrivée dans la salle de départ , où IronKloug, micro à la main, met de l'ambiance...

 kikourou.jpg

Moment de préparation tranquille propice à la rencontre de nombreuses connaissances ; je retrouve Badgone et Martinev croisés à la SaintéLyon, fais la connaissance de PillouMontagne, revois Karllieb, Zeb , Olivier91, etc ... et même UltraSteph venus  dépanner une équipe à la dernière minute... L'heure fatidique approche et je nous sens tous les 5 extrèmement sereins.. L'équipe Dunes D'Espoir s'organise... Papy Turoom arrive enfin sous un tonnerre d'applaudissements... 21h30, heure du briefing et des dernières instructions. Janotlatrace nous annonce ainsi un départ original (possibilité de se séparer en 2 équipes, remise du 1er carton de pointage dans un endroit secret qu'une première CO doit nous amener à découvrir...) Il fait très doux dehors, j'ai choisi de ne courir qu'avec 2 couches (carline millet et ML RaidLight kikourou), sans gants et juste le buff kikourou Aux pieds, une paire d'Asic Trabucco qui date d'une dizaine de jours (version 2008 , toujours aussi confortable !)  

21h58, les capitaines sont en ligne derrière une rubalise et Papy Turoom chauffe la salle

startingblocks.jpg


4ème étape : la course


22h00, les fauves sont lachés ! Je récupère l'enveloppe n°5 (feuille de route, cartes, annexes, etc ...) ainsi qu'une enveloppe inhabituelle... Une spéciale CO nous est ainsi réservée d'entrée de jeu . Profitant de la possibilité de se séparer en 2 équipes pour cette spéciale, nous convenons d'un point de RV, vérifions que chaque équipe a un téléphone, puis le Lapouneur, la Souris et le Castor partent d'un coté (balises 1, 6, 7, 9,pendant que j'accompagne Mathias sur l'autre moitié de la spéciale...A priori notre moitié étant plus courte (arfff...heu rien
), nous gardons cartes et feuille de route et ferons du report en attendant nos équipiers au point de ralliement...


Première balise dans la besace (calvaire), nous effectuons une boulette en essayant de passer au coeur du lotissement , truffé de cul de sacs . Bref retour au calvaire et c'est parti , on peut maintenant lacher les chevaux ! Les 4 postes suivants sont une formalité ; heureusement qu'il faut poinconner , ca me permet de recoller à Mathias qui a mangé du lion Bref on arrive au point de jonction prévus avec nos équipiers , qui nous attendent là depuis "quelques" minutes, ainsi que les cartes que nous avions embarquées !!! La demi-Monstertruck team est là aussi ; on choisit un p'tit coin pour analyser l'énigme (à partir d'informations lues à chaque poste) puis on file à la cote 133, vers Raizeux, à coté de laquelle un hangar abrite quelques bénévoles et le carton de pointage tant convoité, véritable sésame pour continuer la course...

 report.jpg

La première balise verte (PP11) est situé au nord la mare Fabulet, facile d'accès . Cédric poinconne, et au moment où nous repartons, je sens un instant de flottement au sein de l'équipe qui nous suivait...,  et arrive sur le poste en se demandant où poinconner !! Il me semble reconnaitre Tamiou au passage... Ayant shunté l'étape du hangar, il se sont lancés dans la course aux balises sans leur carton de pointage !!! Je prends quelques secondes pour leur réexpliquer le principe de la première spéciale et le coup du hangar , que je leur situe approximativement (n'ayant quasiment pas encore regardé la carte depuis le départ...) Je rejoins mes coéquipiers à grandes enjambées le long du bois

Nous arrivons à PC1 après 2 jolies longueurs entrecoupées d'une balise verte (PP12). Premier changement de carte... peu de temps après avoir pénétré le bois, nous sommes un peu perdus et surs de rien ... le terrain nous offre 2 fois plus de chemins qu'indiqués sur la carte... Ces hésitations nous confortent dans la stratégie de prudence évoquée avant le départ...Ainsi nous allons laisser plusieurs balises bleues, bonifiantes, nous attachant essentiellement à filer de l'avant sans perdre un temps inutile, le temps de totalement rentrer dans la carte et digérer l'orgie de balise qui nous est proposée...

C'est à peu près le moment ou nous allons rencontrer pour la première fois l'équipe 28, Dunes d'Espoir, et sa Joelette , début d'un chassé-croisé qui ne prendra fin que le lendemain vers midi... Ayant un peu jardiné sur une bleue, que nous avons finalement décidé de zapper, nous n'avons pas perdu notre temps : en effet , plutot que les classiques "la 5" ou "les kikoureurs du zoo" (un peu long ca), nous avons un nouveau cri de ralliement particulièrement utile lorsque nous croisons d'autres équipes : "Dingo" ... Certaines équipes à nous entendre hurler "Dingo " pendant une partie de la nuit, on du croire que l'original, le véritable Didiou marseillais était venu passer la nuit dans la région


Nous traversons ensuite le Marais du Cerisaie ou nous ferons un sans faute, les balises (7 vertes et 3 bleues) n'étant pas très compliquées, à la condition de suivre le cheminement logique constitués de multes gués et passerelles sur la Guesle. PP27, arbre couché sur la Guesle, j'épargne une trempette (noyade ? ) au Castor Junior , ouchhh ca fait drole d'avoir de l'eau à la taille mince la pince n'est plus au bout de la ficelle   La Souris immortalise le moment et nous signalerons le souci à Janot et Papy Turoom croisés quelques minutes plus tard...

Nous sortons du Marais en compagnie de Dunes d'Espoir et arrivons à PC2 , il est 1h10 , un peu plus de 3h de course , nous sommes la 2ème équipe à pointer ici (normal nous avons shunté 6/7 balises bleues), derrière l'équipe 50 . Une bise à Taz
. Quelques échanges avec Papy Turoom et nous voilà repartis, l'équipe est bien dans la course , tout roule ! Après avoir dépassé le PC3, situé à quelques encablures, nous nous enfoncons dans le bois de Vilpert... Fort de notre avance sur le reste de la troupe, nos orienteurs désormais bien dans la carte , la cueillette devient fructueuse et les errances se font très rares... PP33, PP34, PP35, PP36, le Castor Junior poinconne à tour de bras... D'après mes souvenirs , nous ne zapperons qu'une balise sur ce secteur, P38, en raison de l'écart par rapport au chemin idéal.

Quand nous arrivons à PC4, seule l'équipe 28 (Dune d'Espoir) est repassée devant nous...Taz est encore là...

 pc-taz.jpg

Coté physique tout va bien, même s'il faut chaud (la Paclite passera la totalité de la course dans le sac...) et que chacun de nous fait le constat que nous buvons davantage que les autres années... Au départ du PC, on part à priori dans la mauvaise direction (N-E plutot que plein Nord) et il nous faudra quelques minutes avant de rectifier le tir et repartir sur le bon cap pour trouver la butte du Mas, ou siège PP43. On a du perdre 10' sur ce coup-là , mais au moins on a vu du pays alors on ne vas pas se plaindre ...et puis ca nous permet de nous recaler avec nos potes de Dunes D'Espoir que nous avions perdu de vue ! Comme d'hab après une petite erreur, on est désormais bien recalé sur la carte et on poinconne les balises suivantes comme on enfile des perles... jusqu'au chêne de la Voute, qui joue à cache-cache... Sapristi on l'a dépassé ! On se pose sur un tas de caillous pour reporter des balises avec Mathias, pendant que le Castor et le Lapouneur repartent à l'arrière... Passage au dessus du tunnel de la voute, haut lieu de l'édition 2006 (mes lombaires s'en souviennent...) . Nous dénichons facilement PP49 au nord du tunnel et engageons la remontée de l'Etang de Bourgneuf, passons devant PP50 sans la voir ... Et hop on a gagné un A/R pour revenir poinconner ! Vu l'état du chemin on s'en serait bien passé !  Certainement influencé par cet épisode ou nous avons perdu du temps et surtout quelques forces, nous zappons par prudence les photo-definitions de l'étang de corbet et filons tranquillement vers PC5. Nous ne sommes pas encore à mi-course et aurons largement le temps de nous rattrapper plus tard...

pc2.jpg

PC5, 5h du mat, les premières fatigues apparaissent, on est toujours dans les 1ères équipes aux PCs (3 équipes devant nous) certes avec un peu de déchet en balises (estimé à 10-12 depuis le départ...)... Pas de souvenir particulier de ce PC que nous quittons en longeant (trop ?) la cloture...on se retrouve sur les premières habitations , avant de décider de revenir en arrière en modifiant le cap : coup de bol on tombe sur les ruines dont il ne reste pas grand chose ! Mes chevilles ont un souvenir douloureux de PP59 (50m d'approche dans les ronces) , la faute aux guêtres que je n'avais pas prévues... Puis plus loin, à la sortie du bois des Plainvaux, c'est la découverte de l'arbre isolé, immanquable celui-là ! Après une long tout droit de près de 2km, nous arrivons au PC suivant

PC6, 6h15, un grand bonjour et des sourires aux bénévoles ... bon quand est ce qu'il faut jour dans ce bled ?
  On traverse la voix ferrée . Les balises suivantes sont assez faciles et nous sortons de la photo-définition avec PP66, début du sentier... A ce moment là , je fais une énorme erreur : je file sur le sentier plein nord  (le chemin est à l'est sur la carte au 1/100000ème), mes équipiers me suivent ... et on n'est même suivi par une autre équipe (les Quechua Celeste il me semble)... Bref on se retrouve dans un lotissement en construction avec des rues qui ne sont pas sur le plan... 15' de jardinage plus tard, on est recalé et il semble qu'on ait repéré le bon "Tf"... Nous croisons d'ailleurs UltraSteph et son équipe pour la première fois... Le Castor qui connait le coin, nous emmène visiter Yvette.  Ayant jeté un oeil régulier à mon alti (guère plus de 300mD+ depuis le début), je constate que le tracé commence à prendre un peu plus de relief...ce qui n'est pas pour nous déplaire !  Nième chassé croisé avec les Dunes qui nous impressionnent de plus en plus : MAIS COMMENT FONT ILS POUR PASSER PAR OU ILS PASSENT ?


PP73, Bois de l'étrille , cote 138... Je tente de déconcentrer Mathias dans son orientation en embarquant l'équipe dans la mauvaise direction (décidément ce pitaine ) Mais on ne la lui fait pas celle-là... Alors il nous emmène sur la balise (entrainant 2 équipes qui profitent de l'aubaine) . Yess ! Puis il décide de se venger en nous embarquant faire du tout terrain en zone de ronces : 2 semaines plus tard, mes chevilles s'en souviennent encore !!

 pied.jpg

Le plus fort , c'est qu'on est suivi par une autre équipe, curieuse sans doute, sur ce cheminement un peu original. Le jour se lève, et Mathias semble de mieux en mieux dans la carte . Ca promet une grande fin de Raid28 ! Accrochez vous ..et reprenez un café pour la suite

virginie-taz.jpg

PC7, 8h30, enfin il fait jour ! nous avons 2h30 d'avance sur la barrière horaire, ce qui devrait nous autoriser à profiter un max des dernières heuresLe seul truc inquiétant c'est l'état du Castor , qui peine sur les terrains techniques (Rapace et le kéké de Montbonnot ne seraient pas surpris ) et dont la mine me semble bien palote...

 castor.jpg

L'a pas du assez manger not keuplate ... Pourtant son cake était un vrai délice !! Allez c'est reparti les "kikous du Zoo" ! PP76, facile dans les roseaux, je récupère le carton de poinconnage pour soulager Cédric... PP77 et PP78, idem le long de l'Yvette... On prend quelques courbes de dénivelé pour atteindre la grotte de PP79 . Après PP80, facile, tout le monde entame une jolie descente dans la foulée de Mathias, puis nous remontons le ravin jusqu'à la passerelle pour trouver PP81. Deux balises faciles et nous voilà à PC8 pour une scéance photo !

PC8, 9h40, il reste un peu plus de 6h pour ramasser près de la moitié des balises... Ca va être chaud... Je jette un oeil à la carte de CO "Champ Garnier" et je propose à l'équipe de zapper la 1ère partie, soit PP86-PP90... Mathias n'est pas trop d'accord mais notre Castor n'est pas trop vaillant, et face à la perspective des 80 balises, je suis persuadé que nous devrons en squeezer une dizaine , bref pourquoi pas ces 5 là... Prudence excessive ? Prudence tout court consistant à ménager notre Castor Junior et rester tous ensemble dans la zone de plaisir en évitant 5/6 dernières heures à l'arrache... On pourrait faire comme certains à savoir envoyer 2 "kikous en forme" faire les balises et laisser le reste de l'équipe allez tranquillement jusqu'à la sortie de la spéciale... Allez hop , Mathias récupère la carte et toute l'équipe part directement vers PP91...je l'ignore à ce moment, mais PP86-PP90 serons les derniers postes snobbés
... Juste après PP92, nous croisons l'Poc et La Tortue, venus ici en grand secret afin de préparer un truc de fou prévu pour la fin de l'année (une épreuve de 24h d'orientation !) et à qui l'équipe Turoom a confié d'ouvrir la Raid28 en vérifiant la présence des balises...Ca nous a fait sacrément plaisir de les voir tous les 2

 tortuepoc.jpg

Le reste de la CO est l'enfance de l'art pour un Mathias dans son élement qui file de postes en postes, suivi de près par le Lapouneur en verve également. Les "kikous du zoo" sont en formation étirée et je surveille du coin de l'oeil le Castor Junior qui ferme la marche ... "Accroche toi Cédric !"  Puis c'est le retour sur la carte au 1/25000ème pour PP105 et les 2 mares de PP106 et PP107...

tazetpapy.jpg

PC9, 11h, encore 5 heures de course ; nous profitons du PC pour une scéance photo et un petit arrêt ... je sens la fringale arriver, ingurgite coup sur coup un demi-sandwich et partage quelques noix de cajous avec mes coéquipiers . Je suis désormais moins inquiet sur la quantité d'eau embarquée (3.2l pour moi au départ) ; ca devrait suffir pour aller au bout...  Puis nous rallions PC10 (avec le recul j'avoue mélanger un peu tous les PCs...) Il me semble que c'est l'endroit ou nous avons le plaisir de croiser le Shadock venu à notre rencontre faire son footing du dimanche matin !

pc10-2.jpg

pc10.jpg

Bref, PC10, 11h30, nous avons encore 2h d'avance sur la barrière . Cool ! Mathias repasse en mode "La CO c'est trop bon, mangez en" et le reste de la troupe suit tant bien que malPlus guère de souvenirs très précis de la spéciale du "Saut du Loup" hormis qu'on ne ratera aucun coup de poincon... Nous enchainons sur la "Sente des Carrières" où Mathias et ma pomme alternons le poinconnage qui exige parfois de descendre/remonter 1 ou 2 courbes de niveau. A coup de rochers par ci , de dépression par là, les balises tombent et nous prenons un réel plaisir à "jouer au Raid28" :)) PP133, nous voilà de retour sur le tracé des vertes , le long de la Mérantaise, traversées à de nombreuses reprises, et Ô surprise nos amis de Dunes D'Espoir nous tiennent compagnie !!
PP135, rocher remarquable (dolmen amélioré) , une troisième équipe chemine aux cotés de Dunes et des Kikous. Pendant que nos équipiers restent au bord de la Mérantaise et tentent de nous guider  de leurs cris, les 3 poinconneurs montent dré dans le pentu vers le haut d'une falaise ... J'entends un "Philippe, plut haut" ...quand j'arrive au dessus, explosé, il n'y a plus personne autour de moi... Je redescends plus loin et je trouve Mathias à coté de la balise :))) PP136, le "O" de Royal, on jardine 5' avant que le déclic ne survienne ...d'ailleurs au moment ou on percute qu'on faisait fausse route, l'Poc et la Tortue sortent d'un buisson ...ces 2 là, quand tu les croises, la balise n'est jamais très loin
On reprend notre petit bonhomme de chemin... La Souris continue à faire photos sur photos, ne bronche pas et n'est jamais très loin des avant-postes... Et hop une retraversée de Mérantaise , suivi de PP139 facile, qui précède une balise originale , PP140, placée "à la Turoom" au fond d'un sous terrain... Le poinconneur ayant comme mission de "chuchoter" par une extrémoté du sous-terrain à l'un de ses équipiers la position de la balise suivante... Je ne me souviens plus bien de la def de PP141 (une histoire d'azimuth distance) . Le Lapouneur suit les instructions, il n'y a pas de balise à l'endroit espéré ... Par contre elle est là au fond d'un trou en bordure du chemin ! Croisant nos amis les "3 Raids", nous les entrainons avec nous poinconner une nouvelle bleue qui nous nargue au bord de la Mérantaise un peu plus bas , avant une autre petite trempette au "r" de Mérancy . Ces bains forcés, un peu désagréables au début, ont le mérite après plusieurs heures de décontracter les jambes, notamment mes genoux qui commencent à craindre les courses répétées : doubles TFL apparues au petit jour , qui m'avait déjà ennuyé à la STL....
   
PC11, 13h20, plus de 2h30 devant nous pour effectuer les 9 kilomètres restants... Ca sent bon l'écurie ...Ca sent bon le Rai28 terminé à 5 surtout... Plus de Dunes autour de nous
... Après un dernier et court arrêt, nous attaquons un raidillon, rattrappons une dernière fois le Poc et la Tortue, avant de poinconner  PP144, puis PP145 et de filer rejoindre Damodile , qui a bien joliment décoré sa carrière ...

 damodile.jpg

Nous écoutons Damodile, toujours aussi gentille, accueillante et souriante, puis repartons avec 80' de bonif Mathias chaud bouillant nous amène toujours aussi direct sur les balises , soit 3 vertes et 2 bleues supplémentaires dans la besace !

PC12, 14h20...allez les "kikoureurs du zoo, encore 5km" ... Nous décidons alors d'honorer la pétition organisée la veille au soir par nos "amis" des autres équipes, exigeant que le Castor prenne la carte sur ce Raid... Bref nous serons joueurs jusqu'au bout
et confions à Cédric la carte et le choix de l'itinéraire pour ces 5 derniers kms Celui-ci s'est refait une santé à l'approche de l'arrivée et nous amène à chaque balise sur un terrain qu'il connait si bien... Trop fort ce Castor ! Mes coéquipiers ont décidé de courir pour gouter le plus rapidement possible la célèbre soupe du Raid28... Mes genoux protestent , et je me laisse décrocher par moment en marchant , attitude qui m'épargne la douleur, avant de rentrer au train (pas plus mal à 12km/h qu'à 9 km/h ...) L'avant dernière balise est poinconnée sur l'Yvette . Cédric nous informe qu'il reste un bon km . Nous mettons le turbo, je ferme la marche, range la feuille de route, et là d'un coup je suis pris par l'émotion d'une nouvelle arrivée à 5 et d'une aventure qui se termine... 4 ans que je suis enquiquiné par mes genoux, 4 ans qui ne m'ont pas empêché de terminer autant de fois ce Raid28, avec lequel j'entretiens une relation tout particulière, à chaque fois avec des équipes et des coéquipiers fabuleux, une grande cohésion, laissant des souvenirs impérissables, inaugurant des amitiés profondes...

 balise160.jpg

Ce moment de réflexion et de bonheur est interrompu par la vision de la dernière balise placée au milieu de l'Yvette, que nous sommes invités à traverser... Mathias saute le premier, je suis, nous suivons tous les 4, remontons sur l'autre berge et passons la ligne d'arrivée. Il est 15h01 ! Accolades, embrassades, bonheur simple et intérieur de terminer à 5.

team5arrivee.jpg


5ème étape : bilan


"La CO, c'est trop bon mangez en" ; vous avez certainement du lire cette petite phrase sybilline au hasard de quelques compte rendus ; en tout cas, elle n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et il fallait un certain appétit pour avaler le menu concocté par l'équipe Turoom en cette quinzième édition du Raid28... Ainsi on retiendra que le 19 Janvier 2008, l'équipe Turoom établissait le record du monde du plus grand nombre de balises (160) mises en place pour une course d'orientation . On retiendra également la formidable aventure humaine, "made in Raid28", à laquelle prirent part 300 raiders venus de France et de Navarre, autour du projet admirable de l'association Dunes d'Espoir , mis en musique par Papy Turoom , IronKloug, JanotLaTrace...

Merci à mes coéquipiers avec lesquels je me suis senti "un seul" pendant ces 17 heures...

Virginie, la Souris a été tout simplement aussi forte physiquement et présente que l'an dernier, et va encore nous faire une grande année 2008 ; imaginez qu'elle arrive avec le sourire à se faire oublier, prendre 150 photos, 15 vidéos, tout en étant jamais la dernière du groupe !

Valery, le Lapouneur a assuré sa part d'orientation, de trouillotage et a semblé ne jamais connaitre le moindre passage à vide ; impressionnant  notre Normand savoyard va se régaler au Raid du Morbihan

Cédric, notre Castor Junior fut immense dans l'effort et la perséverance ; pas au top dès le milieu de la nuit, il a serré les dents et s'est défoncé pour l'équipe ; ce Raid28 fut certes dur pour Cédric, mais à mon avis une étape salutaire par rapport a ses objectifs 2008

Mathias fut le monsieur "plus" de l'équipe ,toujours devant, au four et au moulin, la carte à la main, filant de balises en balises , quel punch ... Bon il doit m'en vouloir encore un peu de l'avoir privé de 17 balises ...
Il n'a pas tort ...allez Mathias on en fera 17 de plus en 2009

 

mathias-virginie.jpg


Dans mes délires de pitaine d'avant Raid28, j'avais pris l'hypothèse que 120 balises (sur 160) était un objectif raisonnable, que le top 5 serait accessible à 140 balises et qu'aucune équipe n'aurait toutes les balises (comme le Kloug) ! je me suis planté dans les grandes largeurs : 2 équipes font 160 balises, 11 équipes en font plus de 155 ... Il ne me reste plus qu'à contacter le SAV pour faire changer ma boule de cristal


Bref nous trouillotons toutes les vertes (80) et 63 bleues (sur 80) et avec 143 balises (et un temps compensé négatif), nous finissons 18ème sur 57 équipes classées !!! Ca calme !  D'aucuns diront qu'1h de temps non utilisé (on arrive à 15h01) nous auraient permis de poinconner une partie des 17 bleues manquantes ...mais bon comme dirait l'autre "si ma tante en avait ..."


Une phrase de Cédric échangée après le Raid résume bien à mon avis notre sentiment sur cette édition : "Je me répète sûrement, mais je trouve que nos choix ont été excellents. Le fait d'avoir zappé quelques balises au début de course nous a permis de rester en tête de la course non compensée, ce qui nous a fait un bien fou mentalement, nous a permis de croiser régulièrement les Dunes et Taz, la Tortue et l'Poc, le Shadock sur la fin, et de finir par une deuxième moitié de raid aboutie"

 

Merci à l'équipe Turoom  & encore Chapeau aux Dunes d'Espoir
Bravo au lecteur qui sera parvenu ici sans s'endormir 

Photos empruntées à la Souris, Badgone, au Bagnard et à l'équipe Turoom . Merci à eux.

 

teamturoom.jpg

 

chanur.jpg                                 dunes-arrivee.jpg

 

23 commentaires

Commentaire de fabzh posté le 06-02-2008 à 13:14:00

Salut

Eh ben ça c'est du récit, on a l'impression de voir parfaitement le relief, les trous,les balises..
Bravo, bravo,bravo a vous 5, une équipe complète et homogène,ça donne envie.
Bonne récup. Respect

Commentaire de L'Castor Junior posté le 06-02-2008 à 15:52:00

J'aurais plein de choses à dire, Philippe, à la lecture de ce compte-rendu qui m'a tiré quelques larmes (saletés de moucherons...).
Mais tu as déjà tout dit, ou plutôt tout écrit, dans un style des plus agréable.
Je confirme simplement que cette longue nuit passée à cinq comme un seul homme fut une de mes plus belles, et restera gravée dans ma mémoire.
Merci mon Lieutenant !

Commentaire de Pegase posté le 06-02-2008 à 16:05:00

Sublime d' émotions et d' humilité

Commentaire de agnès78 posté le 06-02-2008 à 16:11:00

quel récit!!! merci philippe... pas mal la chaine de cheville nature! bises agnès

Commentaire de taz28 posté le 06-02-2008 à 16:40:00

Quel plaisir d'avoir pu vivre jamais très loin de vous cette aventure unique !!!
Je vous guettais, j'étais heureuse de vous voir aux différents PC..

Vous êtes une sacrée belle équipe !!!

Merci Philippe pour ce superbe récit qui se lit d'une traite !!!!

Bisous

Taz

Commentaire de Khanardô posté le 06-02-2008 à 16:51:00

Un très très beau récit, merci Philippe !

Commentaire de Piloumontagne posté le 06-02-2008 à 18:01:00

Les aventures du Lt Blueberry et de ses accolytes, c'est un sacré morceau. Bravo pour ce génial récit et salut à toute l'équipe. à la prochaine ! Pilou

Commentaire de Le Bagnard posté le 06-02-2008 à 18:55:00

En lisant ce récit j'ai encore une fois vécu cette superbe AVENTURE ;-)

encore merci LtBlueberry

Commentaire de la panthère posté le 06-02-2008 à 22:41:00

un sacré récit, pour une sacrée épreuve....bravo à la fine équipe! auriez vous observé les signes d'un réchauffement de la planète????

Commentaire de La Tortue posté le 06-02-2008 à 22:43:00

bravo mon lieutenant !
ça c'est de la gestion de course et du Cr de pitaine !
ne soyez pas déçu des "seulement" 143 balises. vue la mine du castor au petit matin, vous auriez eu un final beaucoup plus difficile si vous aviez eu les barrières horaires aux fesses.

encore bravo et si un jour il te manque un z'équiper, tu sais où me trouver ;-)

la tortue

Commentaire de Lolarun posté le 07-02-2008 à 00:12:00

ouch ! quel récit lieutenant capitaine ! (ça t'en fait beaucoup des grades quand même !! tu vas finir plus décoré qu'un poilu de 14 !! lol!) superbe course et récit haletant... même si je n'ai pas tout compris.. si je me sens un peu "désorientée" sur un récit de CO imagine ce que ça donnerait sur la course !! je ne t'arriverais sans doute pas à la cheville ... et ce serait bien dommage car quel spectacle cette cheville !!
bisous et encore bravo!!!

Lola

Commentaire de titifb posté le 07-02-2008 à 06:49:00

Magnifique CR mon Lieut'nant ! Même si, comme Lola, je n'ai pas tout compris...Je n'ai fait qu'une CO et ...je me suis paumée, bien sûr !!! Si vous me retrouvez un jour (c'était dans le Pilat !), remetter-moi dans le bon chemin !
A bientôt de te revoir.

Commentaire de _azerty posté le 07-02-2008 à 08:29:00

... là d'un coup je suis pris par l'émotion d'une nouvelle arrivée à 5 et d'une aventure qui se termine... 4 ans que je suis enquiquiné par mes genoux, 4 ans qui ne m'ont pas empêché de terminer autant de fois ce Raid28, avec lequel j'entretiens une relation tout particulière, à chaque fois avec des équipes et des coéquipiers fabuleux, une grande cohésion, laissant des souvenirs impérissables, inaugurant des amitiés profondes...


Peu de sports offrent une telle récompense, peu de sports mettent autant en valeur la cohésion d'un groupe.
Je remercie les turoom chaque année pour nous offrir cette organisation sans faille et de nous donner cette chance de rencontrer, cotoyer et apprécier des équipes comme la votre.

Bravo pour ce beau résultat et merci pour ce beau récit Lieutenant-capitaine.
A quand colonel ou général ?? ;-)

Domi

Commentaire de eric41 posté le 07-02-2008 à 12:57:00

Ca fait envie la CO quand c'est raconté de cette façon là.
Merci Philippe et bravo pour votre course.
Eric

Commentaire de gdraid posté le 07-02-2008 à 14:48:00

Tes délires de pitaine d'avant raid28, conduisent à une formidable épopée, mon lieutenant !
Excellent, l'usage des photos empruntées, pour illustrer admirablement la course de ton équipe.
Ton récit est un plus, pour la belle histoire du Raid28.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-02-2008 à 07:45:00

Ça c'est du beau CR bien charpenté ! On a bien fait d'attendre.Je comprends pourquoi Le Castor et Mathias étaient un peu fatigués la semaine suivante...

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 08-02-2008 à 15:17:00

Qu'il est beau ce récit... OK, il est un peu long, mais très beau !
Même pas besoin du 1/2 litre de café pour en venir à bout,
d'un trait que je l'ai lu !!! Merci Captain'-Blueb-Philippe de nous
avoir fait partager l'ambiance, la joie, la fatigue, les doutes,
l'efficacité, l'osmose et les blessures de guerre de cette équipe.
Et félicitation pour la cueillette exceptionnelle sur cette édition. Wow !
J'espère bien être pas loin de là un certain week end de janvier 2009,
pour enfin pouvoir dire "La CO, c'est bon, mangez-en !" ;-))

Bises à toute l'équipe et à Yvette - L'esc@rgot

Commentaire de le_kéké posté le 09-02-2008 à 13:02:00

Super récit Mister Bloub, et en plus j'ai failli le raté, ça aurait été dommage.
Bonne gestion de la course du capitaine enfin du lieutenant.
Pour moi la seule erreur c'est de ne pas avoir laissé la carte au castor, je suis sur que vous auriez encore plus profité de la course...
Bon ça donnerait presque envie de faire ce truc un jour mais trop loin, trop humide, trop long, trop la nuit, trop grande equipe, mais trop envie quand même.

A+

Le kéké masqué

Commentaire de akunamatata posté le 10-02-2008 à 19:51:00

Beau recit L'Blueb, les pieds dans l'yvette, j'ai fait ca quand j'etais minot pour aller chercher le ballon de foot!

Commentaire de IRON KLOUG posté le 11-02-2008 à 17:41:00

Hello my dear Mike S.
Très beau conte d'une merveilleuse nuit et non moins belle journée.
Du grand lieutenant !
Scoop pour vous cher grand ami....
l'édition 2009 est en route.
Répétez-le, car vous êtes un de nos meilleurs ambassadeurs.

Bon !
Bises mon cher Philippe et à bientôt
KLOUGGY

Commentaire de IRON KLOUG posté le 11-02-2008 à 17:42:00

Hello my dear Mike S.
Très beau conte d'une merveilleuse nuit et non moins belle journée.
Du grand lieutenant !
Scoop pour vous cher grand ami....
l'édition 2009 est en route.
Répétez-le, car vous êtes un de nos meilleurs ambassadeurs.

Bon !
Bises mon cher Philippe et à bientôt
KLOUGGY

Commentaire de ouster posté le 10-11-2008 à 13:17:00

Ca met de l'eau à la bouche tout ca, pas facile de rester concentré sur ses objectifs à court terme quand y'a des récits comme celui-ci. J'ai hate de me retrouver en janvier 2009 :)

Commentaire de langevine posté le 12-12-2008 à 07:40:00

pffff... ça faisait bien longtemps que je n'avais pas été aussi fatiguée par un récit!!! Ca promet pour les semaines à venir!! Très beau récit, mais.... maman j'ai peur!!
Hâte d'y être à ce truc de fou! dans quoi je me suis embarquée moi encore???
bisous!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran