Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2007, par nicnic38

L'auteur : nicnic38

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 1/7/2007

Lieu : Saint Hilaire du Touvet (Isère)

Affichage : 1619 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un grand Duc sinon rien ;-)

A la lecture du magasine UFO de Juin 2004, je m’étais dit « ça c’est du costaud »… Faudrai que j’y aille un de ces 4… Et ben voila en juillet 1er juillet 2007, c’est « un de ces 4 ».Ma tendinite a disparu depuis une semaine. Mon kiné est trop fort !!!

Le samedi, je bouffe avec Ultra_Steph, accueille Jean Pierre et nous montons au briefing. Je retrouve Samontetro qui a un bon rhume et se tâte pour faire le tour demain… quel manque de chance…Nous recroisons quelques connaissance UFOesques puis redescendons à Grenoble. Je prépare une pasta improvisée avec Seb et Fred (qui feront un relais avec Julien et Mario)… Nous sommes déjà dans l’ultra…Après une nuit courte et troublée par les moustiques (j’espère qu’ils m’ont laissé quelques litres de sang), nous nous préparons rapidement et filons (sans oublier sa casquette) au départ. Il a fait chaud cette nuit et il fait une température agréable même en t-shirt. Pourvu qu’il ne fasse pas trop chaud… 

Il fait encore nuit quand nous entrons dans le « sas » de départ. Nous sommes environ 200, prêt a en découdre. Allez hop c’est parti… en descente sur du goudron puis sur un sentier… je sors mes bâtons… pas trop de bouchon… je dois être dans le premier quart… le démarrage est sympa en sous bois avec un peu de dénivelée. Nous sommes par moment au raz de la falaise avec 500m de vide et les lumières de Crolles. Les bosses passent bien je me freine… Autant que possible… Bon ça y est la mise en bouche est finie. Voila la première vraie montée (700m). Le chemin est nickel un peu humide parfois mais c’est du bon chemin de randonnée alors je progresse tranquillement. Chamechaude nous surveille déjà ensoleillé. J’ai un groupe de 3 mecs en vu que je vais reprendre tout doucement et accompagné après le ravito du col de Coq. Petite remontée avant de plonger sur Saint Pierre de Chartreuse en alternant sur sentier, piste et single… Tout roule… Avec mes deux comparses nous jouons à l’élastique en fonction de la configuration. Nous arriverons quasi ensemble au ravito de Saint Pierre (eux par la droite) moi par le chemin « officiel ».

Je rempli ma poche à eau (j’ai trouvé ce qui y a de mieux : un modèle source a ouverture large et très simple d’usage), bois 2-3 verres de coca et prend un poignée de morceau de pain d’épices. Je repars illico en marchant tout en mangeant. Une fois cette dure tache achevée, je recours… pas longtemps car ça remonte déjà… et bien raide par endroit… Heureusement les lacets adoucissent l’ascension. Nous sommes dans les bois c’est assez agréable… Je vois passer un bolide rouge… un relais… non non un solo qui doit avoir rater le départ… Ce n’est pas le tout de s’enflammer car il y a tout de même 700m d’une traite. Jusque là tout va bien, je m’alimente d’un gel tout les heure et de sporténine (quand j’y pense) et tache de boire régulièrement. Je remonte quelques mecs, me fais doubler par un des gars de la descente vers Saint Pierre… Cette fois il est a son rythme, précédemment il attendait son pote… c’est du costaud… je continue à mon rythme et tache de ne pas trop m’enflammer…Je rattrape et double le bolide rouge de tout a l’heure… il a du finir sa séance de fractionné en côte.Arrivé au col Maupasset, il y ensuite une belle descente en forêt sur un sol souple… on distingue par moment les falaises avoisinantes. Le col de Saulce, j’arrive au ravito où il y a 4 coureurs dont Ultra_steph. On discute un peu il a l’air bien. Nous ferons une partie de la montée ensemble. Il n’arrête pas de prendre des photos (je mettrai le lien quand je l’aurai), faut dire que cette partie est vraiment sympa… Forêts et falaises en bas et falaises et alpages en haut. Nous sommes en plein vent, qui rafraîchit juste ce qui faut, dans les lacets de l’alpage qui monte vers le point culminant de la course.

Au col de Bellefont, plus de vent et on bascule sur les Hauts de Chartreuse. Pas trop le temps de profiter du paysage… La pente est raide et il serai dommage de finir au tas… une fois sur une section plus roulante profite enfin du paysage. Toute la partie sur le haut de la course n’a été pour moi que du bonheur. Accompagné d’un kikoureur d’Annecy (oups, j’ai oublié son nom) nous avons volé au dessus des lapiaz, cailloux mottes de terres et autres obstacles… A posteriori, j’y ai laissé pas mal de plumes. Quelle joie d’arrivée Pratcel avec tout ces gens qui t’encourage. A ce moment là je rattrape Patrak. 3 verre de coca, un peu d’orange et zou. La petite montée vers le Pas de l’échelle est un peu raide, je monte tranquille donc… Dans les bois on est assez à l’abri du soleil qui commence a cogné. La montée n’est pas si longue finalement. Sur le plat qui suit je fais le yoyo avec un habitué des trails (un barbu dont je ne connais pas le nom). Quand ça devient technique je le remonte et inversement. J’arrive a tordre mon bâton tout neuf L… mais ça va…Enfin, après avoir longé une belle falaise bien lisse, nous voila à la Porte de l’Alpette, et ces 900m de descente. La première partie est bien technique avec un tapis de cailloux mobiles… Quelques belles marches, il faut être très concentré. Il y a aussi quelques passage au raz du vide où la course est neutralisée : on doit marcher. Petit a petit nous re-rentrons dans les taillis de Rafoun (la forêt donc !) et le sol technique devient plus souple puis progressivement moins raide… Purée que c’est long… Nous débouchons sur une piste. C’est la que je cherche à relancer sans beaucoup de succès. Mon compagnon part… snif snif... Il fait bien chaud maintenant que je suis sorti de la forêt…

Me voilà déjà à Bellecombe.

Fred et Julien sont là pour m’encourager. Ça fait du bien. Je ferai l’erreur de ne pas remplir ma poche à eau. Bois, mange mais comme d’habitude je ne traîne pas trop… Au programme, quasiment 800m de dénivelé… Ma vitesse sur le plat n’est pas fameuse mais je continue a avancé. Finalement je suis content que ça monte… Je suis plus efficace sur montée que sur le plat… Mais alors pour monter, ça va monter… On aura droit à 2 belles rampes avec une pente de l’ordre de 25%. Je suis content d’avoir encore mes bâtons. Avec un concurrent, on fait route commune… ça fait du bien de papoter. On oublie la côte ! Je suis en panne d’eau… Deux très longs lacets plus loin nous revoilà sur une piste. Avant le ravito je serai doubler par Julien qui me motive (je suis même plus sûr d’en avoir fait de même). Je remets un peu d’eau dans ma poche. Et repars pendant que mon collègue gerbe un coup… Mais ça va… Il me rattrapera plus loin. C’est pas la grande forme, mais je suis motivé, pas de douleur… ça remonte encore un peu puis nous descendons sur un beau sentier sur Les Prés. Avant l’arrivée je sens que je paye mon manque d’hydratation, mon euphorie sur les Hauts et mon manque de sorties longues… Un peu dur de cumuler tout ça…Il fait chaud…

Enfin Les Prés.

 Petite douche rafraîchissante et un bon ravito avec les conseils bienveillant de Seb… Du sel du sel et encore du sel… pas de caféine ça déshydrate… ça fait vraiment du bien ce ravito. Cette fois je prends mon temps… j’en ai bien besoin. Encore quelques conseils de Seb et je passe au doc pour une prise de tension : 12’7… 84 pulsation/min… Bon pour le service. C’est reparti… piano… Patrak m’a rejoint et doubler lors du ravito. J’ai une pensée aux kikoureurs qui sont sur le front ce WE… dur dur… Mon joker arrive : Corinne une copine du roller qui va me suivre en VTT et surtout me motiver sur les 17km restants. Ça commence par 6 km de bitume en montée… pas glop… En plus les solos qui on mieux géré me doublent… vraiment pas agréable… c’est comme ça qu’on voit si on a bien géré une course : si tu ne te fais pas doubler à la fin c’est que tu as bien géré sinon c’est que tu as été présomptueux de tes forces… Je tache de courir quand je peux…c'est-à-dire pas souvent… et je me traîne… mais bon nous arrivons au col Marcieux. Ça ne passe pas vite… Heureusement Corinne est là ça me booste... Tout est relatif... Nous prenons ensuite une piste qui… monte … de moins en moins… Puis ça devient plat… je courre… enfin bon j’avance. Un panneau indique 5km… seulement 5 km… a 8min au kilo, c’est bien long… Par moment je remarche sur la plat… me botte le cul et avec les encouragements de Corinne…Engrange les derniers kilomètres à l’arrache 4, 3, 2, 1… Jusqu'à la piste de ski : dernière descente et petite remontée que je fais a fond (je pensais pas en avoir encore cette énergie). J’ai des frissons partout en passant la ligne : Enorme bonheur ! 11h44… pfffffffff 

Si vous ne savez pas quoi faire début juillet 2008 venez faire un tour du côté de la Chartreuse, vous allez adorer !

 

Nicnic_100_pour_100_chartreuse

 

Petite pensée à Samontetro qui a du renoncer…

13 commentaires

Commentaire de may posté le 02-07-2007 à 18:09:00

salut Nico!
ravie de voir que ta tendinite t'a fichu la paix au bon moment!
t'es toujours aussi fort, mais l'an prochain, pourquoi ne viendrais-tu pas courir dans le Morbihan, ses beaux 175km t'attendent!
bravo à toi,
à bientôt
may

Commentaire de Karllieb posté le 02-07-2007 à 18:40:00

Hello Nicnic... Y faisait bien chaud par chez toi on dirait. Bravo pour la course et, surtout, n'écoutes pas la voix des sirènes qui veulent t'entraîner sur des course de ouf... en plus en Bretagne.
Karllieb

Commentaire de gdraid posté le 02-07-2007 à 19:08:00

Merci pour ton récit nicnic38, et bravo pour ton résultat final, en 11h44.
A te lire c'était vraiment dur dur !
Surtout sans boire par moment...
JC



Commentaire de Zeb posté le 02-07-2007 à 19:44:00

Yo ! Nico !
Bon, ben, 'chuis même pas étonné de ta perf' !!!
trop fort le Nico, comme d'hab' !

Zeb_qui_va_avoir_des_choix_difficiles_en_2008!!!

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 02-07-2007 à 20:31:00

Bravo Nico ! Ca avait l'air bien dur en effet...
Mais tu l'as fait ! Beaucoup de souffrance pour
beaucoup de bonheur à l'arrivée, c'est le prix
à payer...
Merci pour ce joli récit,j'étais ravie de te lire
et de te "revoir" en photos !!!

l'escargot_du_Revermont

Commentaire de Khanardô posté le 02-07-2007 à 21:04:00

Alors, tout d'abord bravo pour la perf, c'est pas anodin, 11h et quelques d'effort...

Par contre, en 2008, c'est moi qui vais avoir un problème : choisir entre le Grand Duc et le TGV...

Merci pour ton récit, et bonne réc' maintenant !

Amitiés

Alain

Commentaire de patate posté le 03-07-2007 à 06:09:00

Nicola
Bravo , un énorme bravo pour ta performance et merci de nous le transcrire a travers ce CR. T'es un vrai montagnard toi et ça se voit.
Encore félicitations et même si ça peux donner envie, je ne suis pas forcément prêt pour une course pareille
Noël et tite patate

Commentaire de rapace74 posté le 03-07-2007 à 07:46:00

bravo nico pour ta course... tjrs aussi fort!!!

je vois que nous avons les mêmes batons et le même drapeau mais il me reste encore bcp de progres a faire pour avoir les mêmes perf que toi.... manu

Commentaire de manu26 posté le 03-07-2007 à 15:20:00

Bravo Nicnic38 pour ta perf et merci pour ton CR.
C'est comme si on y était.
ça fait du bien d'y retourner.

Commentaire de LtBlueb posté le 03-07-2007 à 17:21:00

'tain j'avais pas mon vu ton CR, Nico ;-)

Que te dire ? si ce n'est que t'es un sacré costaud (moins de 12h sur le Grand Duc c'est très très fort) et je suis sacrément fier d'avoir fait quelques foulées d'entrainement avec toi (t'a du t'embeter dit ? ;-)) )

quant à ta proposition malhonnete de 2008 pourquoi pas : dimanche soir en rentrant de Pralo , je me disais que le temps s'approchait que j'y retourne pour finir tout simplement et en 15h s'il le faut ;-)

un grand coup de chapeau

A+
L'Blueb

Commentaire de samontetro posté le 04-07-2007 à 18:39:00

Superbe! C'est ça le Grand Duc! L'euphorie du départ, la superbe traversée des hauts plateaux (1 an sur 2) et la suite à l'arrache! Belle course, belle performance que tu as fait là!
De mon coté le rhume a tourné en grippe dans la nuit et quand le réveil a sonné a 2h du matin... très grosse déception. Mais on ne part pas au Grand Duc avec 39 de fièvre comme ton superbe récit le montre clairement.
A bientôt sur les sentiers Grenoblois ?

Commentaire de supersteph69 posté le 07-01-2008 à 20:54:00

salut nico,
merci pour ce beau cr, ça donne rudement envie de s'inscrire cette année ;-))
par contre si tu fais 11h et quelque..... vais je finir en moins de 16 ?????????
a bientot
bizzzzzzzzzzz

Commentaire de Coach Cyril posté le 17-06-2008 à 11:44:00

Merci nico !!! vivement que j''y sois cette année !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran