Récit de la course : Sacré Trail des Collines - 35 km 2007, par thunder

L'auteur : thunder

La course : Sacré Trail des Collines - 35 km

Date : 1/4/2007

Lieu : Tullins (Isère)

Affichage : 3007 vues

Distance : 35km

Matos : Trabucco, xshocks, manchons Bv sport, short large nike, tshirt MC lafuma, manchettes kalenji, porte dossard, porte bidon endurance avec deux bidons (eau et thé sucré) une veste kikourou, une pharmacie, des mouchoirs, nokia 5140I , pochette endurance (1 barre de prot, 5 gerblé, 1 sachet de dragibus, 1 tube de sportéine), Gants lafuma, 625X et le bonnet kikourou

Objectif : Se dépenser

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La chute du rapace

Sacré Trail des Collines

ou

apprendre à Rapace ce que c'est courirMr. Green



J'ai toujours du mal avec les CR de trail mais j'ai trouvé un peu la technique. (reprendre le tracé sur le site web de la course ça aide)Wink


Par avance ce CR sera peu éclairé car j'ai pas de photos à me mettre sous la dent.


Petite explication de texte, dans le CR la course est découpée par section P-chiffre il s'agit des emplacements des signaleurs. Ce CR est très tourné vers mon ressenti et peu sur la description des paysages, est remplis d'info à destination de mon entraineur, afin qu'il analyse ma gestion de course et mon état physique au fur et à mesure des kilomètres. Ce qui explique aussi les gros caractères Mr. Green


Il y a un an j'épinglais mon premier dossard au semi marathon de Vaulx en Velin et ce fut aussi mon premier podium par défaut. Alors j'ai vraiment envie de retourner là bas pour que le podium soit plus mérité et puis les ravito étaient divinement bon. Parfois je peux être sentimental Embarassed . Mais c'était sans compter sur ma rencontre avec Raideur en septembre. Maintenant je prépare un trail ultra et le vieux veille au grain. Il me fait clairement comprendre que le semi n'apporte rien dans le travail de spécifique pour la prépa du 100km de Jack26.

En plus sur kikourou les esprits s'échauffent autour d'un truc bizarre vers Tullins Rolling Eyes Laughing . Je n'ai aucune volonté, la surboom qui se prépare par là bas me tente de plus en plus. Dans mon absence totale de volonté, mercredi je craque. Ce dimanche ça sera trail. Very Happy



La prépa : parce qu'il faut s'entraîner en plus? Rolling Eyes


J'arrive sur ce trail avec une prépa qui vaut ce qu'elle vaut, au moins j'ai put faire du jus cette semaine. Confused (en fait l'entraînement porte ses fruits mais j'aurais du arriver fatigué sur cette sortie)


La semaine d'avant les 12 fois 400 mètres du vendredi avec les pointes avaient laissé quelques belles grosses douleurs au mollet gauche, mais le bloc se finit le lundi. Donc je me sens vraiment moyen mais je gère.


Mardi journée de repos. Ça va mieux.


Mercredi petite séance de vélo cool et séance chez l'ostéo l'après midi. Donc je suis bon pour faire de la graisse dans les jours qui suivent. Aspect positif j'ai éliminé les raideurs aux lombaires.


Jeudi pas le droit de courir donc c'est réglé, le soir je récupère mes semelles réajustées. Les sensations sont moyennes mais il faut se réadapter.


Vendredi normalement évaluation d'athlé avec la fac. On planifie la séance avec Raideur pour que les épreuves soit insérées dans du fractionné.

C'est balot il pleut, il grele, bref le temps nous empêche d'aller sur la piste mais nous restons dans la salle de l'UFRAPS donc footing de 15 min et PPG. Ce coach adore la muscu et on le sent. Donc au programme abdos. Je sais que je vais avoir des courbatures pour tous le WE et ça manque pas. Evil or Very Mad


Samedi c'est repos et shopping pour affiner l'équipement. D'ailleurs j'enfile les trabucco pour ajuster les semelles. Les sensations sont pas terrible du tout mais il va falloir faire avec. Confused

Dernier dîner pâtes et jambon ça change après deux semaines de régime.

J'essaye de faire mon sac mais je passe mon temps sur le net.


00h00 il est temps d'aller dormir

00h15 extinction des feux enfin mais ma voisine du dessous n'a pas encore viré ses invités et ça cause fort


Ça c'était pour le physique.


Le mental :


Tout n'est pas au top. Le doute m'habite. Sad Douleurs au mollet comme après la saintélyon, visite chez l'ostéo qui corrige des douleurs mais en réveille d'autres, semelles quasi neuves. Je me sens d'une forme olympique Confused . Heureusement Kikourou est là Smile. Donc je commence à chauffer le Rapace. Et oui la meilleur défense c'est l'attaque alors je décharge la pression sur Rapace Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil . Je le travaille au corps avec un peu de chance il risque de craquer alors je fais dans la surenchèreTwisted Evil .


Raideur me chauffe aussi, donc je me forge un mental. Je commence malgré l'angoisse à avoir la niakTwisted Evil . D'ailleurs avec le vieux on organise la chute du rapace. On fait des plans. Maintenant on peut le dire rapace, raideur était prêt à te casser dans la première moitié de parcours. Malgré les attaques sur le chat, même pas peur de rapace. Mr. Green


Le D Day.


4h45 bi... trop rapide pour toi, j'ai la niak ce matin

4h46 on se bouge, cuisine, 100g de pâtes et une petite omelette au jambon sans matière grasse.Smile

5h30 j'ai finis le pddm, bouclé le sac et je suis sous la douche.

5h46 je suis dans le métro yala je suis en avances.Smile

6h01 je suis dans le tram, moins d'une minute d'attente. Punaise tout ce goupille bien. Dans le tram ça sent l'acool et le retour de boite. La petite vieille devant moi est choquée devant cette jeunesse décadente. Mais je suis là pour présenter une autre face de la jeunesse.

6h17 Je suis chez raideur, wow 13 min d'avance c'est bon ça.Smile

Chez raideur on se reprépare je me nok les pieds.

6h30 Gillou est à l'heure, tip top. Lui qui est toujours en retard. Il est là. Tout se présente super bien. Je n'en reviens toujours pas. C'est un grand jour qui se prépare. J'aime quand un plan se déroule sans accrocs.



Après quelques détails techniques à régler (Gillou ne serait pas Gillou sans ça ) on s'engage enfin sur l'autoroute direction exécution du rapace.


Comme d'hab ça ressemble à l'expédition de la 7eme compagnie Laughing . On apprend que Gillou n'a rien mangé ce matin Shocked .


Le trajet se passe super bien est on arrive sans trop se perdre à Tullins.Laughing


Tient une dameuse immatriculée dans le 7-4. Rapace !!! On va saluer les quelques kikoureurs sur place. Je transmet la demande d'Audrey mais ne l'exécute pas. J'embrasse pas mon adversaire du jour question de principe.Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Il pourrait croire que je suis tendre.Twisted Evil Selon madame Rapace je l'ai bien énervé cette semaine. J'ai l'ascendant cette fois ci. Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Very Happy Mr. Green


Nous nous précipitons vers les inscriptions. Ça se passe comme dans un rêve. Je rencontre Riad38 qui à l'air bien sympa.Smile


On va se changer et on se retrouve vers les kikoureurs on papote. On se caille mais ça sera short et manche courte avec mes nouvelles manchette. Je vire du porte bidon la couverture de survie et la polaire. Je gagne un bon demi kilo, rapace je vais te bouffer Twisted Evil . On se chauffe le mental. A coté de nous certains viennent avec de drôles de baskets. Les gars c'est un trail c'est pas une marche du dimanche on se prend quand même des chocs même si on est pas trop sur le bitume.


Petit échauffement collectif, on se marre et on repère le départ. Ça grimpe mais je vais pouvoir gérer ça tranquillou.


On se retrouve sur la ligne de départ. Je suis en short, je sais pas comment ça va se passer. Je pense à Benos. Steak entre les jambesEvil or Very Mad . Oups vite de la vaseline, de la nok, il faut que je retourne à la voiture . Toto me sauve l'entrejambe en sortant un tube de nok. Ouf Oui Vboys je ne suis pas un nonok.Wink


Le briefing de l'orga mais on papote alors j'entends pas grand chose. On commence à reparler objectif temps. Je regarde toto je lui montre sur les doigts un temps, j'ai pas envie de le gueuler. (je cède rien à rapaceEvil or Very Mad ). D'ailleurs le sourire des grands jours n'éclaire pas son visageSad . Est ce que le fier volatile de nos montagne se sentirait faible? Sent il sa chute arriver? Je l'ignore j'ai une course à gérer.


La course


Grand coup de sifflet


Petite précisions dans notre groupe de 4-1 (où es tu passé bruno?) Dans l'ordre des choses je suis derrière Bruno et Gillou et un peu devant Raideur. On verrat aujourd'hui...


Et c'est paaaaaaaaaaaaaas parti!! Laughing


Goulot d'étranglement on se piétine. Pourquoi courir dans ces conditions. Bon le peloton s'étire on se positionne tranquillou. Hop première monté je traîne avec toto, JC prends quelques mètres d'avance pour faire des photos.

Nous croisons la photographe personnelle de Titifb.Laughing Wink

Fin de la première montée passage dans l'herbe ça ressemble à un cross.Smile

Nous voilà sur le bitume c'est cool, ça descend, je suis détendu alors je remonte un peu dans le peloton avec toto qui reste à proximité, au passage par accident je lui fait un petit croche pied ( les risques de rouler en peloton)Sad .


Nous remontons sur la D153 je remonte vers JC on papote et nous avançons.


Bifurcation sur la droite direction le lieu dit le paradis, dans le fond de la combe ces sacrés collines nous narguent devant leur splendeur. Ça vaut pas le Môle mais on dirait que ça grimpe la montagne à vache Laughing .


Ça commence à se faire raide le cardio monte et la vitesse diminue. On coupe les gaz et on marche.


Certains s'obstinent à courir, on sent que ça chauffe. Les gars c'est un trail cool la marche n'est pas un échec, on peut marcher. Cool


Vboys débarque je me glisse dans sa roue et on papote sur l'UTMJ Smile . Vers le P5 on croise un jeune en DS traineur et survet qui a pas l'air frais. Sad


Nous continuons notre discussion sur le spécifique du trail. Vboys qui est un montagnard passe ses journées au grand air se plein de pas pouvoir travailler sa vitesse.

Punaise qu'est que ça serait s'il travaillait sa vitesse. Shocked


On joue à l'élastique dans les montée et les descentes Jusqu'au P7, la tracé ressemble sur la section précédente à un cross. Ça monte ça descend mais c'est roulant c'est globalement descendant tout ça au milieu des vergers alors j'oublie la course et je me laisse aller.


Dans le hameau de chechamain, un vétéran nous raconte que sont petit fils habite ici mais qu'il ne viendra le voir qu'à l'arrivée, son image de son vénérable grand père risque d'être moins valorisante dans une trentaine de kilomètres.Laughing


C'est pas tout ça mais ça monte. Trente minutes de course il va falloir penser à casser la croute. La pause s'impose. Un petit gerblé, un peu de thé sucré et j'attends toto alors que Vboys continue sa progression.


Hop on est reparti pour notre balade.


Ce passage jusqu'au P8 est magnifique. Ces pâtures à fleur de collines c'est sympa. En levant la tête on voit les plus rapides. D'ailleurs nous discutons avec un jeune bien couvert rougeoyant, il a pas l'air frais. Heureusement il s'engage sur le 15km.


Nous continuons notre monté avec toto. Je dois pas transpirer beaucoup car ma vessie me prie de faire une première pause. Toto s'éloigne.

Nous discutons avec un kikoureur d'un certain age pour pas dire d'un age avancé. Croisé aux 6 h de la marmotte, abandon sur son premier 100km il y a peu de temps et la semaine prochaine il est chez le mille pattes pour un des meilleurs 24h de France.


Je retrouve mon toto qui attaque son jambon beurre.


Selon le profil et mon accéléro on doit pas être loin du premier ravito.


P8 Premier ravito


Je reprends les conseils publié sur le site ufo pour un temps d'arrêts mini. Je vérifie les niveau, dilue le thé avec l'eau du second bidon, je vide encore un peu se dernier. J'arrive au ravito, bidon à la main top chrono, on ouvre, on recharge en eau. On attaque les tucs, et on perds du temps en attendant un peu toto. Pas grave je vais repartir la section suivante est roulante. Avec un gars qui me met 30 min sur marathon je peux prendre un peu d'avance sans risque.


P8-P10


Roulez petits bolides de la boue des tonnes de boues, j'aime mais non merci j'ai encore quelques kilomètres à faire avant la douche. Je pense au sanglier, je le revois au 6 heures de la marmotte, je sais pas pourquoi mais je pressent qu'avec Sandrine ils doivent s'amuser dans la vallée de la Chevreuse mais pas sur qu'ils aient une aussi belle boue.


Sur la droite un champs, banal me dirait vous? Mais l'association du chemin large et de ce champs l'image d'une nuit avec des super copains à courir me revient, Rodo, Biru, Baobab vous me manquez à cet instant. Je repense à cette nuit magique où nous nous sommes bien gavé. Vous n'êtes pas là c'est dommage mais nous nous retrouverons avec joie bientôt je l'espère.Smile


Bon je tourne un peu dans les bois pour éviter de perdre des chaussures dans la boue. Les ronces, les racines, les branches basses je m'amuse comme un petit fou. Smile


Un mec nous voyant passer dans les bois nous accuse de gruger, de couper au plus court. Cool mec c'est un trail on peut avoir un peu de latitude, et désoler pour toi si pour toi seul la ligne bleue compte. Et puis pour info à tournicoter dans les bois pas sur que ça soit plus court mais juste moins pénible.


Nous attaquons une petite descente, de mémoire nous sommes entre deux clôtures, ça glisse y'a du monde devant, je gère c'est à dire j'évite de me retrouver les quatre fers en l'air prisonniers des barbelés. Puis nous tombons sur la route, au passage je m'explose à la compression sur un caillou. Pas grave ça devient roulant. alors je lâche les jambes. Ça roule tip top même si je tabasse un peu. Virage à droite passera, passera pas. Passe pas, je suis obliger de m'arrêter au niveau du P10. J'attends toto et nous repartons dans le village.


P10-P11


Nous montons, une odeur de cuisine nous régale les naseauxSmile . Mum 'ferais bin une tite pause.Smile


P11-P12


nous attaquons une vraie petite côte. Un motard probablement de l'organisation nous dépasse keuf keuf pff. Confused



Direction le camps de César et son ravito. Avant d'y arriver il y a une petite descente alors on attaque avec toto. Pfff j'arrive pas à le décrocher.


P12


Le ravito : une table, des verres d'eau, quelques oranges, un jerricane et personne.

Guide du ravito ufo faire face et se débrouiller. J'ouvre mon bidon, la bénévole arrive en courant. J'hésite est ce que le bidon eau déminéralisé c'est pour nous? Oui non elle me tends le bidon je recharge toto s'éloigne. Fin du ravito je me suis fait un peu passer mais je relance et je rejoins toto. Sortie du village encore des signaleurs dans le froid. Quel courage. Merci à vous.


Entre ce signaleur et celui du P16 je n'ai pas de souvenirs très net, juste le souvenir d'une très gentille signaleuse qui a un mot sympa et d'un tracteur qui nous couvre de boue


P16 P17


ça descend dans la boue. Cool on donne un peu avec toto, Nous coupons la route.


P17 P18


Depuis le ravito ma vessie implore une pause. Juste avant la monté Toto fait une pause alors je me joins au groupe de délestage. Laughing


Puis nous montons, cool c'est la dernière grosse monté avant de commencer l'attaque alors on récupère. On papote encore sur les vertus de la marche rapide.


Nous voilà au P18 on croise des vététistes déjà croisé avant. Toto les chambre... à air.Laughing Bon la sortie =>


P18 P19 peu de souvenirs. Ça grimpe un peu ?


P19 P20


Nous descendons dans un terrain assez meuble, l'herbe est verte, je rêve de cross. Smile


P19-P20


En contre bas il y a une très belle maison en pierre totalement isolée.

Ça monte un peu, ma vessie encore implore un arrêt.

Re pause pendant que théo avance, tient une jolie maison en construction.


NB pisser pressé avec du vent peut être dangereux pour votre shortLaughing

Quelques petit soucis de frottement passager dans le slip le temps que l'attirail reprenne sa position. Nok or no nok par ici Laughing


Tient un ravito et un pointage.


Ouverture des bidons.

On apprend que 70 coureurs sont passés avant nous.

Dans 8 km le prochain ravito c'est tout plat. Résultat je repars avec un bidon presque pas rempli.


P20-P21


Le chemin est roulant tellement roulant que ça devient du bitume. Lignes de crêtes ô clair de lune ô saintélyon. Que de souvenirs mais aujourd'hui c'est pas la même course.Smile


P21-P22-P23-P8


La course commence enfin. Je rentre un peu dans la fatigue. Smile

Petit coup de fil à patate et petite barre de protéine au chocolat, miam tu les aimes mes barres toto?

Maintenant nous sommes censé creuser l'écart avec rapace. Alors on gère (surtout toto) pour ne pas perdre du temps. On allonge sur le plat. Dans les montés on lève le pied voir nous marchons.

Le terrain est gras, j'en chie un peu, j'aurais dut prévoir les pointes de cross.Laughing Les souvenirs se brouillent. Nous dépassons des chevaux. Je suis dans la course maintenant il s'agit de rester concentrer et de gérer l'effort. Nous éliminons par l'arrière.


P8 ravito.


Je grignote je suis prêt à repartir mais je perds un peu de temps pendant que toto avale son petit rouge.


P8-P24


Le parcours est globalement descendant.

Saleté de prostate re pause. Urines claires tout va bien.

D'ailleurs toto prévient les marcheurs ce qui occasionne quelques boutades.


Je remonte en douceur et finesse sur toto. Ça sent l'écurie il faut composer avec la fatigue éviter le chute conne sur ces cailloux ronds.


Alors je gère.


Moins de 7 km de l'arrivée on prévoit d'envoyer la purée.


Les joggiles et la terribles hypo de fin de course me reviennent en mémoire, je me souviens de ce terrible coup de froid sur le dernier kilomètre cette fois je veux éviter ça. J'ai pas envie de me sentir faible à l'arrivée, cassé. Alors la pause dragibus s'impose. Non de non de zi ça s'ouvre comment ces truc là. Ouverture facile qu'ils disaient. Toto s'éloigne je bataille, grrr s'ouvrira s'ouvrira pas, je me fais passer. Résolution mentale mettre les dragibus dans un tube. Ouverture de sac une bonne poignée de dragibus et miam.


Ça reste dans la bouche, ça colle aux dents, le goût sucré acidulé coule dans le gosiers hum c'est bon tout ça. Mais toto est loin. Flute j'ai beau vouloir relancer, mentalement j'arrive pas à me mettre dans le rouge. Je remonte ceux qui m'ont passé mais j'arrive pas à recoler avec toto.


Nous entrons dans un champs je repense aux cross. C'est sympa. Devant toto mais j'arrive pas à me forcer pour recoler. Je sais qu'après le ravito ça descend jusqu'à l'arrivée.

Il me reste 500 mètres avant le ravito alors je gère. Je récupère. Les insertions de quadriceps sont douloureuses à force de m'écraser dans le boue. Donc jusqu'au ravito je me relâche. Arrivé au ravito à moins de 4 kilo de l'arrivée je ne bois pas ni ne recharge mes gourdes. Par contre je m'étire en douceur le bas du corps. Pour être d'attaque car là on va envoyer du gros. Un coureur me repasse pas grave c'est provisoire Twisted Evil


La descente normalement c'est une simple formalité avant l'arrivée.

La fatigue, les plantes de pieds brûlante modifient un peu la donne. Et surtout j'ai peur que la fatigue me fasse commettre une erreur alors je suis super vigilant. Résultat j'aborde la descente sur la défensive, je ne l'attaque pas. Je me crispe, je tabasse pas bon pas bon tout ça. Sad J'ai même mal aux cotes, je fais pression dessous et zou c'est réglé


D'ailleurs à un moment je me tord sévèrement le cheville gauche sur un endroit presque roulant un peu avant le P25. Un marcheur m'entend gémir se retourne. Je repars pas grave à quoi ça serrent les chevillesLaughing. Je continue ma descente.


P25-P26


La pointeuse m'annonce moins de 3 kilomètres, je regarde l'accéléro j'ai des doutes. Confused

Nous revoilà sur le bitume je relance mais je tabasse toujours. J'arrive pas à me lacher. Je suis toujours sur la défensive au niveau mental et physique.Sad


P27-P28


Petite pause vers le pointeur pour l'encourager, puis je relance.

Ça roule toujours pas super. Le bitume tabasse ou c'est moi qui arrive pas à bien courir.

Deux jeunes cons pour déconner me lance un « t'es bientôt arrivé- POISSON D'AVRIL rhahahah » tss si vous saviez. Je savais à environ 500 mètres la distance qui me sépare de l'arrivée.


Tient du rubalise sur la droite un chemin me voilà tailler dans le bois quoi c'est pas le chemin je devais rester sur le bitume pour faire le tour de l'épingle. Je discute brièvement avec la pointeuse


P27-P28


Je me relance sur la défensive dans la pente. Finalement je réalise pourquoi j'ai du mal de descendre. C'est parce que j'ai pas envie, que j'ai peur. Pourtant je sais descendre. Bougre d'âne maintenant tu vas utiliser tout ce que t'a appris serge et tu vas voir. Je déroule, je redevient léger et maintenant ça descend je trajecte comme un fou, je me fais plaisir.Smile Une pensée pour Rapace qui m'expliquait qu'un descendeur ça n'a pas peur car y'aura toujours quelques chose pour le rattraper (arbres ronces rocher etc etc...).

Pour moi ce fut le pointeur du P28. Laughing

Il est à un carrefour mais avec mon élan j'arrive pas à tourner ou presque pas. Je freine des quatre fers, je manque de déraper dans le fossé où j'avais repérer un superbe arbre pour me rattraperLaughing.

Je remercie le signaleur pour sa bienveillante attention et relance sur bien, heu... 30 mètres.


P28-arrivée


Je fais trente mètres et je comprends pas trop le balisage alors je me retournes j'entends le signaleur parler (serait ce un concurrent ?) Je demande mon chemin et je m'élance. Il paraît qu'il reste un gros kilomètres (je dirais plutôt 1,7 km)

Je cours, je repense aux conseils de serge. Maintenant la seule chose à faire c'est de tout donner ou presque. Alors je cours ça monte les marcheurs s'écartent, je passe en marche rapide je saisis un bidon, je bois et je repars. En contre bas Tullins pff c'est encore bas.

Bon courir, j'ai le sourire, ça se passe bien. Je reste concentré sur le sol. Madame Rapace est par là, je prends une micro pause. Rapace est déjà passé? Non? C'est bon ça.Twisted Evil Je relance. Épingle à gauche je négocie moyen mais ça va. Je me détends je me sers de tout mon pied et je roule, voilà les derniers mètres de bitume. Une petite descente un peu plus raide ça tabasse mais ça va. Bon je déroule la foulée, je passe le dernier pifpaf et je me laisse aller vers la ligne d'arrivée sans personne pour le sprint alors cool.


End


La bénévole récupère notre dossard. C'est un peu le bordel


Impressions de courses :

  • Riad je t'ai eu en ligne de mire tout du long mais j'ai jamais réussit à revenir

  • les ravitos correct pour de la semi auto suffisance par contre un peu de salé ça fait pas de mal

  • j'ai pas vraiment pris le temps de regarder les magnifiques paysages que nos traceurs avait sélectionnaient trop de boue pour lever la tête

  • sinon pour une petite course de club RAS


L'après course


Fin de course séance photo, j'arrive pas à prendre la pose sans avoir l'air con. Confused


Bon je grignote un peu je papote avec toto. Tien si je coupais mon cardio 3h47 pas mal. Le temps de mon premier marathon que de souvenirs. Smile


Bon c'est pas tout ça mais j'ai un peu chaud aux cuisses alors un petit footing puis quelques étirements. Hum c'est bon tout ça. Étirements des intercostaux qui ont morflé dans la descente.

Rapace arrive enfin Twisted Evil . Pffffff ce lent!!! Twisted Evil Ben mon rapace t'as pas l'air bienTwisted Evil t'es tout blanc ça va?Twisted Evil Confused

T'as trop donné?Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil


J'essaye de casser la croûte mais le sucré ne m'attire pas vraiment. Confused


Bon maintenant il s'agit d'attendre sans mourir de froid. Mais quel âne ma veste est dans ma sacoche. En parlant de sacoche une charmante petite tête blonde a observé la présence de dragibus et il part avec ma pochette endurance. Toto tient tes gosses bordel ! Twisted Evil Twisted Evil Laughing


Bon on papote, on poiraute, on attend, pas de raideur pas de gillou, pas de clef de voiture et pas de casse dalle Sad . Je ronge mon frein. On papote avec les organisateurs et les traceurs, c'est vraiment très convivial. Ils sont à notre écoute. Vraiment l'ambiance est top. Merci à vous c'est vraiment agréable


Finalement je pars à la rencontre de Raideur. Peut avant la dernière épingle j'aperçois enfin le coach. Les traits sont tiré s, il a l'air dans le rouge (il paraîtrait que les lentilles de contact modifient ses traits à l'effort). Mais non c'était juste la gestion du virage. On prépare le finish je le guide sauf sur les 15 derniers mètres et il arrive à se perdre tsssss.



Bon pas de trace de gillou toujours pas de clés. Peu de temps après arrive le petitjean Smile


Finalement gillou arriveras pas très fraisSad. A titre d'info notre grand mou est tout surpris,: « je comprends pas j'ai eu une semaine fatiguante, je m'entraîne presque plus, je bouffe mal, j'ai pris 3 kilo, j'ai fais des cartons tout le samedi, je me suis couché à 21h30, j'ai rien mangé ce matin, et j'ai peu but de toute la course et je suis détruit? Qu'est ce que j'ai mal fait, j'ai avalé tous mes gels mais j'y arrivais pas, j'avais pourtant le mental j'ai pas voulu aller sur le 15 km??? »


Y a des jours où faut garder son calme quand on entend ça, y' a des jours c'est tous les jours...


Pendant que nous partons à la recherche des douche. Gilles rabâche qu'il a avalé tous ses gels mais que ça lui a presque rien fait.


On se perd pour changer à d'habitudeLaughing. He les gars depuis un certain nombre d'endroits du parcours on voit le stade, on se dirige à l'opposé.Confused Personne ne m'écoute bon on tourne, on retourne et on arrive à ce foutu stade. Direction les douches, l'accès est comme la course : boueux d'autant plus que Gillou, dans sa bulle tape, encore ses chaussures.


Wow c'est froid. C'est tout dans la tête!Laughing Oula la la, on se caille mais ça fait un bien fou.Smile Me voilà tout neuf ou presque (si on excepte la peau en moins sous les pieds) Bon j'irais bien faire le 15 km pour me détendre.Smile


Direction enfin le casse dalle. Miam, on se régale, la saucisse bio, les patates, mes amis quel délice.

On déconne encore un peu, on assiste au podium, nous sommes deux espoirs et le premier me met 30 min dans les dents. Ça calme. Neutral Mr. Green


On parle aussi course à pied. Titifb est vraiment une kikoureuse formidable, ouverte, performante, joyeuse. Rapace avec son coulommiers selon petitjean nous régale. Béné assure discrètement la pub de son trail. Petitjean et samontetro déconnent sur leur perfs respectives (pour la premier fois titjean passe les 12km/h en descente il est tout fou). L'athléte de titifb est très sympa même si j'ai oublié son prénom. Bref on se marre.


Mais les meilleures choses ont une fin. Sad


On se sépare, l'orga m'attrape par l'épaule, c'est toi le jeune?- Ouais je crois... - le premier n'est pas là alors on te donne sa coupe.- heu merci. Poussé et trainé par les kikoureurs je me dirige vers le podium pour une petite séance photo à coté d'une vraie championne. Podium il me semble non mérité mais bon on va faire les photos et surtout je suis content car j'ai encore gagné un pari contre rapace : «  moi aujourd'hui j'ai fait un podium mon cher rapace . »

Mais fait gaffe dans quelques années ça sera plus des podiums espoir mais senior (enfin y a encore du boulot mais personne n'est mort dans sa sueur)


Bon il est temps de rentrer. Petit débriefing express dans la voiture avec le coach mais surtout préparation mentale pour les entraînements à venir et surtout pour l'ultra 100 dromois.


J+1 je suis un peu raide mais ça va.


12 commentaires

Commentaire de rapace74 posté le 02-04-2007 à 14:44:00

BRAVO Gamin pour ta perf..... et ton CR (mais té vraiment un .......)

a bientôt sur un trail je reprends l'entrainement serieux apres 3 semaines d'arret.... je serais pret pour le pic...
a bientôt

manu

Commentaire de titifb posté le 02-04-2007 à 15:28:00

Salut Thunder !
Trop fort ton récit ! J'regrette pas d'être restée sur le 15 km...sinon, je serais encore sur les crêtes ou bien j'errerais dans les bois, de la boue à mi-mollets !
Quelle course et quel challenge pour toi ton "running duel" avec Rapace ! J'aurais bien aimé voir ta tête si tu avais découvert après avoir passé la ligne d'arrivée que notre ami l'oiseau carnivore au bec crochu et tranchant Rapace t'avait précédé...Gag ! Tu le crois derrière et hop en fait, il est devant !!! De la Running fiction ? Allez, les paris sont ouverts pour la prochaine provocation, euh, compétition !
Super contente de t'avoir rencontré Thunder, et fais réparer ou procure-toi de nouvelles cornes...
Au fait "mon athlète", c'est CHANTAL BAILLON, championne d'Europe et championne du monde Master de course en montagne ! Elle te salue bien, et t'a beaucoup apprécié (Rapace dirait sûrement : j'vois pas pourquoi ?) !
A bientôt !!!

Commentaire de thunder posté le 02-04-2007 à 16:57:00

@ vous deux merci pour ces commentaires.
@ rapace tu arrives encore à me faire rire "entrainement sérieux" tssssss :P
@titifb : jusqu'à rencontrer madame rapace je n'avais aucune certitude, alors j'ai déconné tout du long mais j'angoissais un peu.
Le plaisir de croiser des gens du sud m'a fait très plaisir, votre accent ensoleillé a remplacé à pied levé la météo défaillante
Portez vous bien

Commentaire de Khanardô posté le 02-04-2007 à 19:36:00

La course et le podium, bravo, mais surtout le CR... EXCELLENT ! Ah la régalade de lire ça !

Pour un gars de 19 ans tu me parais connaitre ton corps et tes sensations comme peu savent le faire même après des années "d'expérience".
Bravo à toi !

Euh, pour un gars de 19 ans, c'est normal ces problèmes de prostate ?
T'es un vrai caniche Thunder !

Sinon, une précision qui me semble utile, à l'heure où tu sembles commencer une carrière prometteuse en ne bouffant que des Haribo et des vieux, Thunder sache que le 13 mai JE VEUX PAS FAIRE LA COURSE CONTRE TOI !

Laisse-moi errer à mon allure dans cette région Crestoise qui est si belle, et si dieu me prête vie, j'arriverai à trouver la ligne d'arrivée au moment où, lassé de m'attendre, tu iras te coucher !

Merci et à bientôt avec plaisir !

Commentaire de LtBlueb posté le 02-04-2007 à 23:53:00

Thunder, bon je ne vais pas dépareiller , je vais t'appeler gamin moi aussi ; j'crois que t'es le 1er coureur à pied croisé sur de telles distances qui pourrait être mon fils ;-))) purée à ton âge mais je venais pas me faire ch..er sur des trucs de fou pareils ;-))) bon sérieux, ta maturité est surprenante . un grand bravo pour ton récit & à un de ces 4 . L'Blueb

Commentaire de béné38 posté le 03-04-2007 à 08:40:00

Bien ce récit Thunder ! Remarque que je ne suis pas allée sur le podium faire ma pub, j'ai préféré rester avec vous...
Remarque aussi que des espoirs sur mon trail... il n'y en a pas. T'es donc assuré de faire un podium à Lans :-)
Bravo le gône !
Au plaisir de te revoir (si tu veux tes photos je peux te les envoyer)
Béné38

Commentaire de le_kéké posté le 03-04-2007 à 17:49:00

Excellent ce récit Thunder, bonne rigolade.
Quelle mémoire, km par km, il fait pas bon vieillir, on perd ses capacités.
Continue comme ça ...

A+ Philippe

Commentaire de patate posté le 04-04-2007 à 12:57:00

Matthieu
Comme toujours, je me suis bien marré ; tes CR sont vraiment un régal,je crois que je vais me faire un fichier ou je vais les enregistrer lol pour ne pas les perdre dans les méandres de kikourou.
Bravo pour tout et pour ton CR et pour ta perf car pour quelqu'un qui était la bas en prépa, je trouve que t'as bien gazé.
PS : pour les photos, y a rien à faire, tu paraitras toujours aussi c....

Noël

Commentaire de brunoangel posté le 04-04-2007 à 14:48:00

Hey Thunder !

Bravo pour ce CR et ta perf !
Désolé de ne pas avoir été de la party !, j'ai une sortie de VTT qui s'est organisée la veille !... j'étais à 10 bornes de Tullins mais en face (massif de la Chartreuse).

Bon, premier podium en trail, c'est bien ça ?
Ca annonce une carrière prometeuse, alors pas question de passer à du 3000 ou 5000m après le 100 bornes, OK ?

Bye Bye,

Bruno.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-04-2007 à 21:28:00

Mathieu, je me suis bien régalé à lire ton compte-rendu.
Une mémoire infaillible et surtout un humour détonnant !
Non, seulement tu es un jeune coureur de trail (et de bitume)
exceptionnel, mais en plus tu es excellent au jeu du récit.
Dommage quand même (car il te faut bien un défaut)
que ta prostate ne soit pas à la hauteur.. pfff...
Au plaisir de te revoir bientôt (allez, viens au Pic St M ?)

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de rodo26 posté le 05-04-2007 à 10:03:00

Comme d'hab, super compte rendu, on revit la course. Belle performance tout de même. Le tracé devait resembler au Clair de Lune, Tullins n'est pas si loin de Romans. On se verra à Crest de toute manière. Boabab devrait descendre courir le 21 km. Rendez-vous le 13 Mai à Crest après ton 100 km ; Bon courage pour ta course. Garde nous une place à table !!!!

Commentaire de Coach Cyril posté le 06-04-2007 à 13:57:00

extra CR !!!! , on peux meme faire de la CAP via son ordi maintenant lol !!
félicitation!

Et on va pas se laisser maitriser par des vieux lol


Cyril

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran