Récit de la course : La Course des 5 Clochers - 11 km 2006, par NoNo l'esc@rgot

L'auteur : NoNo l'esc@rgot

La course : La Course des 5 Clochers - 11 km

Date : 8/10/2006

Lieu : Chazay D'Azergues (Rhône)

Affichage : 2195 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dans les Monts du beaujolais…



C'est aujourd'hui mon dernier dossard avant Marseille-Cassis. A 3 semaines de l'épreuve, je suis déjà à moitié stressée, me demandant si je ne vais pas rester en rade dans le col de la Gineste, si je vais pouvoir absorber la descente, si je vais tenir le coup sur la distance… Bref, que de doutes ! Il faut dire que ma préparation (ma quoi ? oui, euh… ) n'est pas très rigoureuse, je fais ce que je peux, quand je peux !!! Alors…

Cette course des 5 clochers, il faut que je la fasse, car je dois "bouffer des côtes", encore et encore ! En plus, c'est dans le Beaujolais, le fief du gros de la troupe, donc, il n'était pas question de rater ça !

Nous voilà donc de grand matin en route pour CHAZAY D'AZERGUES, petit village de pierres dorées, la spécialité locale, après le Beaujolais Nouveau, bien sûr ! On nous a prévu du soleil, ça serait bien qu'il arrive, car 'fait pô chaud, 5° dans mon Revermont à 6h du mat… On fait la route dans le brouillard, je me dis que ça va pô être fun si on court dans cette purée de pois. Mais à Anse, le soleil débarque comme par magie !

On est plus de 1100 inscrits ! … et ils refusent les inscriptions le jour même ! Quel succès !!! Alors que je viens de récupérer mon dossard, ma seconde mission n'est pas simple : repérer raideur69, totote01, brunoangelo, et loopinette. J'ai écrit sur ma main les n° de dossard, je cherche… 96… 144… 47…. 705… y'a tellement de monde … Je retrouve au compte goutte une partie de la troupe du beaujolais, Phil & Flo, J-Claude, Henri, Marco1 et 2… Kiki, Kinou, Sylvie… Mais pas de Kikoureurs… Je sors de la salle et scrute à nouveau le parking, mais toujours pas l'ombre d'un !

8h15 - C'est pas le tout, il faut que je m'échauffe, et la température n'est pas haute, qu'est-ce qu'on se caille ! Je pars faire quelques tours de terrain sans quitter ni pantalon, ni k-way. Pour une fois je fais même quelques accélérations (éh oui ! presqu'un vrai échauffement ! ) Je regagne la voiture et pose une 1° couche de vêtements. J'accroche ma petite ceinture et ses 2 fioles remplies de menthe à l'eau. Je garde mon maillot Kikourou et retourne dans la salle : j'espère toujours y voir mes petits collègues. J'ai pourtant échangé un SMS avec totote01 qui me dit "Pfff… suis à la bourre ! à toute à l'heure". J'en profite pour faire la pause "pipi du stress", enfin, si possible car la file d'attente est impressionnante, et bien sûr, une des toilettes est bouchée, Rhhooo ! Et puis les filles, ça met des plombes pour faire pipi… Je commence à me dire que je vais pas avoir le temps de me "destresser", le départ est à 9h mais à 500 m d'ici… "Allez, les filles, accélérez la manœuvre !" A bout de patience, je décide d'aller dans celui qui est bouché, tant pis ! AHHH MAIS IL EST MEME PAS BOUCHE !!! Vite… vite… 8h50 !

Le temps de jeter mon maillot à mon homme, je pars comme une fusée rejoindre le départ… oh non, y'à une p… de côte ! C'est pas vrai, je vais me flinguer les mollets avant d'avoir commencer !!! hop hop hop… je suis les flèches...hop hop hop…
Haaaan ! c'est là ! Ouf ! Je …suis … essoufflée …et …ça …n'a …pas …encore …commencé …c'est …malin …! Je me hisse tant bien que mal sur un plot pour essayer une dernière fois de repérer du kikoureur, à gauche, à droite… Impossible de voir les dossards dans cette masse, et j'ai mis le mien sur la cuisse…
C'est donc "seule au monde" que je prends le départ, PAN !
Allez, c'est parti pour 11km et 5 églises à "visiter".
Pas facile de trottiner dans ce goulet, j'attends le bon moment pour lancer ma 1° foulée, oh ! pas très rapide c'est vrai, bien qu'on soit en descente. Le peloton s'étire un peu et il devient plus facile de courir. Mais je ne force pas, ma "coach" Christelle n'est pas là aujourd'hui (partie courir au Bourget du Lac à la Ronde des vendanges) mais elle m'aurait dit de partir tranquille, comme toujours ! Voyez comme je deviens raisonnable ! On me double de tous les côtés, à gauche, à droite, dessus, dessous (euh ?..! ) mais je n'accélère pas d'un pouce. Et on me double, encore, encore… Ben dis donc, mais y'a du monde là derrière !!! Sur ma droite j'entends un timide "Nono ?" Je me risque "Serge ?" Ah ben le voilà ! Je cherchais Raideur69 depuis 1 h et c'est lui qui m'a trouvée ! Il n'a pas vu Totote01, ni personne, lui non plus. On se tape la discute (oui, oui, maintenant j'arrive à parler en courant …si ! et même que je fais des phrases entières ! Hein, Serge ? ) Il est inscrit sur le 23, en forme, et arbore de ma-gni-fiques chaussettes de schtroumf ! On se souhaite bonne chance et il s'engouffre loin devant.
J'avance gentiment, je profite. Aujourd'hui pas vraiment d'objectif. Ah, allez, je me dis qu'il faut au moins faire mieux qu'à Châtillon (1h16'50) puisqu'il y a 1 km de moins ! En même temps, le dénivelé du parcours est tellement différent, là y'a 200 m D+… Pas de stress inutile, comme à Ceyzériat, je suis venue pour la beauté du paysage et me taper un peu de montée, restons en là. Ma belle-sœur Flo me double, accompagnée de Kiki et Sylvie "Ah ben on se demandait où tu étais, on croyait que tu étais restée coincée aux toilettes". Euh ? j'suis blonde mais quand même… On est toujours en légère montée, pour le moment, ça va.

C'est ici que se séparent les 2 parcours : le 23 à droite, le 11 à gauche. Oh, non ! Ceux du 23 plongent dans une descente et nous, droit dans la côte, zut. Les hostilités commencent. Je lève un peu le nez, un long serpent de coureurs s'égraine dans la pente, jusqu'au 1° clocher. C'est marrant toutes ces couleurs accrochées à flanc de coteau ! J'enclenche le mode économique, petites foulées à ras le sol, en espérant tenir jusqu'en haut. La route se transforme en chemin de cailloux et là il faut lever un peu les pieds ou risquer la chute. Les mollets répondent bien, bizarrement, mais je souffle beaucoup. Il faut que je marche un peu. Dés que je me sens mieux je recommence à trottiner. Et je remarche… Je vais comme ça jusqu'au sommet, tant bien que mal, et plutôt bien que mal d'ailleurs !

Ouais ! J'ai avalé le plus gros morceau ! C'est parti pour la descente. J'allonge le plus possible, c'est ici que je dois récupérer le temps que j'ai perdu dans la montée. Sur presque 1 km, j'allonge et j'allonge… et je double, un coureur, un second, et une 3°. Ben c'est une affaire qui marche bien. Ah… 2° côte en vue, ça me calme tout de suite ! Il faut lever le pied pour bien la gérer.
Je monte bien, la pente est bien moins raide que la 1° et j'assure, doucement, mais j'assure ! Arrivée en haut, ça va, pas trop grillée et je double même un peu ! C'est bon pour le moral ! On arrive au clocher suivant…
Eh ? En face ? c'est Kiki et Sylvie ! Le parcours fait le tour de l'église. Ca doit pas être très long, si je me botte les fesses, je peux les rejoindre. Je m'arrête à peine au ravito prendre un carré de chocolat et une poignée de raisins secs. Allez ! Oh là ! à l'arrière du clocher, un joli raidillon me stoppe net. Aaaaaaaaallez ! Une fois la bosse passée, je relance. Mission : recoller Kiki et Sylvie. Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles foutent ici ? 'Sont drôlement en retard les copines ! ou moi, j'suis TRES en avance !!! Je les vois, 100 m devant. C'est plat, je devrais pouvoir les rejoindre sans trop de mal. Il me faudra 5 mn pour être sur leurs talons. "Eh ? mais qu'est-ce que vous faites là ?" "Ben, nous on se promène !" Ah… je ne suis donc pas en avance … Mer… Dommage ! On continue donc à 3 et c'est bien agréable. Les filles me confirment qu'on a fait le plus gros. Youpi !

La descente devient plus raide, j'ai du mal à allonger sans me laisser embarquer. Et le dos en prend un coup à chaque pas. Ouaille… Heureusement, la route est bien sèche, je devrais m'en sortir sans pirouette ! Je suis presque soulagée de voir arriver la montée, c'est dire ! Qui aurait cru que je dirais ça un jour !!! Evidemment, je me fais décrocher, car j'ai renclenché le mode "éco". Eh ! Sylvie, je t'ai vu t'as marché ! (moi aussi, mais chut, m'ont pas vue…! ) Je les laisse filer en tachant de les garder à vue.
Je ne sais plus du tout ou on en est dans les clochers, mais je vois un panneau : reste 2km. Je jette un coup d'œil rapide à ma montre : 58 mn. Ca va ! Tant mieux parce que je commence à ramer. La dernière descente m'a cassé les pattes arrières et j'ai un peu de mal à avancer. On rentre à nouveau dans CHAZAY. Sur le côté je vois Philippe B et j'entends : "C'est bien No, allez !" mais j'ai du mal à réagir. Un peu plus loin, c'est Marco qui m'encourage "Allez No, plus que 300 m !" mais pareil, je n'esquisse même pas un sourire, pourtant j'aurais voulu… Pardon, les gars… Je puise dans mes dernières ressources pour maintenir le rythme, je refuse d'arriver en petites foulées comme je le fais souvent. J'ai toujours autant de mal à me dire que c'est une compet. et pas un entraînement ! Je tiens bon. Et mon homme et mon fils dans le dernier virage me dopent du regard… Je crois bien que Phil ne m'attendait pas si tôt…

Et top ! 1:09:52.
Ben je suis ra-vie. Mais oui, ravie ! Pour moi, c'est un bon temps !

J'avance jusqu'au bout du couloir qui me ramène dans la salle, on m'offre une rose "Merci !" et en échange de mon dossard, je choisis un T-shirt. J'essaie de retrouver mon homme et mon fils dans tout ce brouhaha… Ah les voilà ! J'ai droit aux félicitations : "Dis-donc, t'es juste derrière kiki et Sylvie !" et oui ! Quoi ? J'ai bien le droit de pavaner un peu, c'est si rare !
Je file à la douche, je voudrais voir arriver les cops sur le 23…
Le moment est agréable, on est que 4 dans le vestiaire, c'est calme, j'aime pô trop quand ça piaille (et Dieu sait si ça piaille dans les vestiaires des femmes ! ! ) l'eau est chaude. Que c'est bon…
De retour dans la salle, un petit café bienvenu et je me pointe vers les barrières d'arrivée. J'y retrouve GiGi, qui promet qu'elle s'entraîne (car elle n'échappera pas à la Miou l'an prochain !), Carole, forfait suite à une entorse, Gilles et les enfants pêle-mêle…

J'ai raté Joël, déjà arrivé en 1h44…
On salue Kinou qui est là en 2h04. Et voilà Raideur69 en 2h06 "Bravo Serge !"
On applaudit Jacquot, 2h08 (GiGi tu discutais et t'as raté l'arrivée de ton Jacques, rrhhhho ! )
Quelques minutes plus tard… Isa (dame Chamois) pointe à 2h15.
Je repère une coureuse qui arrive et qui pourrait bien être Totote01 avec ses nattes, je tente le coup "Michèle ?" "Mais oui, j'suis là !!!" Eh ben la voilà, 2h16.
Flo arrivera en 2h24.
0% de perte, tout le monde est arrivé !
Bravo à tous les courageux inscrits sur le 23km… Ca me laisse rêveuse…

Je retourne dans la salle, je voudrais bien rencontrer Totote01. Ah ! la voilà ! On se bise, discute… elle me dit en vraie traileuse qu'elle est : "joli ce parcours mais trop de routes pour moi"… elle prépare la Saintélyon… Je lui présente Lechamois



Elle n'a vu aucun autre kikoureur, j'espère revoir Raideur69 mais sans succès.
On assiste à la remise des prix, et au risque de me répéter : Phil B 1° V1, J-Claude 1° V3… Pierre 4° ES et Henri 4° V2… La Barbet story habituelle !!!
Je dis au revoir à Michèle en lui souhaitant bonne chance pour la SaintéLyon, et elle promet d'étudier sa participation au trail de Ceyzériat l'an prochain. A bientôt…

Aujourd'hui, c'est Philippe et Flo qui nous accueillent pour sceller cette journée. Merci à vous 2 ...



Cadeau d'anniversaire pour Flo, qui prépare son 1° marathon.




Pour changer du Beaujolais, un vin californien pour Phil




Je sais bien qu'il faut beaucoup boire après une course, mais... C'est pas aujourd'hui qu'on va mourir de soif, n'est-ce pas Carole !




Hein, Manu qu'il faut boire après une course ?





A chacun sa technique pour ne pas se faire piquer son verre !




On profite de cette magnifique journée ensoleillée




Ben oui, à force de boire...




Isa, tu la feras encadrer celle-ci !...

Merci de m'avoir lue.
Bon run !





10 commentaires

Commentaire de béné38 posté le 09-10-2006 à 20:17:00

Bravo Nono, super bien ! Ce qui est bien dans tes courses c'est que ça se termine toujours pas une 'tite bouffe entre amis. On se laisse jamais abattre chez vous !
Bon ben yapuka avant Marseille-Cassis ! Ca va aller super bien tu vas voir !
Bises
Béné

Commentaire de espace_marathon88 posté le 09-10-2006 à 21:16:00

Une bien belle course avant Marseille Cassis..et une vraie chasse à l'homme pour retrouver les kikoureurs lol.

Moi, j'en cherche toujours un sur une course et toujours personne... et pourtant, je cours beaucoup et pas toujours au meme endroit.enfin..

bonne chance pour Marseille cassis! a bientot.

Commentaire de totote01 posté le 09-10-2006 à 21:24:00

yahouuuu, t'es aussi rapide pour faire tes CR que sur cette course!!!
je suis bien contente que l'on ait pû se rencontrer, ainsi que les autres kikoureurs.
à bientôt sur une autre course
michèle

Commentaire de lechamois posté le 09-10-2006 à 21:37:00

Bravo pour ta course et pour ton CR...et tu as raison une photo de moi en cuisine c'est ce qu'on appelle un scoop :-)

Bonne chance pour Marseille Cassis...mais aucun doute ca va être une réussite.

A+

Manu

Commentaire de raideur69 posté le 09-10-2006 à 23:20:00

Avé!!!NoNo!!!!Bravo!!!! pour ton temps,je te félicite et te souhaite bonne chance sur ton M.Cassis.
Je suis tres content d'avoir fait ta connaissance ainsi que de Philippe et totote01(rôôooo NoNo,pas chaussettes NoNo,manchons NoNo,de stroumpfs,mais éfficace pour les mollets)Dommage pour la photo de groupe,la prochaine fois..ok.
Merci pour les encouragements sur mon sprint d'arrivée,sympa.Je crois que pour la prochaine course le mieux serais de se laisser le thp.
A bientôt et Mer....encore pour ton M.Cassis,nous sommes avec toi..aller fonce amicalement Serge

Commentaire de raideur69 posté le 09-10-2006 à 23:30:00

J'ai oublié, je confirme!!!NoNo parle en courant et même des phrases sans probleme,bravo!!!!et puis un régal tes C.R .Nous avons pas eu le temps de discuter sur les casquettes(ou en est l'évolution?) etc.... asta la vista

Commentaire de Loopinette posté le 10-10-2006 à 11:17:00

Bravo Nono pour ton temps ! Trop classe !
Et euh : si si nous nous sommes croisées ! J'étais avec raideur69 après la course, quand vous vous êtes croisés et que tu revenais vers la salle pour la remise des trophés ;)
Bon oui ok, j'étais tellement dans les choux que j'ai même pas percuté sur le coup lol
A la prochaine j'y manquerais po !
Encore bravo

Commentaire de Kiki14 posté le 10-10-2006 à 11:59:00

Bravo nono....oulala toutes ces bouteilles ça donne envie.....bonne course ... je penserai a toi en buvant mon prochain KIR......et merci pour ton récit...

Commentaire de taz28 posté le 10-10-2006 à 14:07:00

Oups, je suis en retard ma Nono pour te laisser un commentaire, la messe est dite (beinh oui les clochers....) :-)...En parlant d'église, je pensais lire ton récit en découvrant l'historique des vitraux des églises beaujolaisiennes, les fonds baptismaux, et que ne sais-je encore...Mais non, tu parles de course, de bouteilles, de fromage ..lol....

Mais je me suis encore régalée à te lire !!! Merci
Bon kir-Cassis, non, bon Marseille Cassis, je penserai à toi !
Bisous

Commentaire de l'ourson posté le 10-10-2006 à 23:10:00

Hello_Nono_ki_progresse_bien_aussi_;-)
C'est vrai que les côtes c'est mieux en petites foulées et aussi baisse la tête, regarde tes pieds et attend d'être au sommet pour levez le bout du nez !! Tu penseras à cela lors de ta prochaine course :-)))....
En tout cas il va falloir que la boutique Kikourou fasse quelque chose pour que tous ces Kikoureurs se retrouvent plus vite... et zou!....TS et casquette pour tous ;-)))
En attendant... BON MARSEILLE-CASSIS !!
L'Ourson_chez_un_fournisseur_de_casquettes_aujourd'hui...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran