Récit de la course : La 6000 D 2016, par Mazouth

L'auteur : Mazouth

La course : La 6000 D

Date : 30/7/2016

Lieu : La Plagne (Savoie)

Affichage : 1052 vues

Distance : 63km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Je ne suis pas un géant...

Voici le film et le récit de mon début de 6000D inachevée :

http://sylrunandbike.blogspot.fr/2016/07/la-6000d-je-ne-suis-pas-un-geant.html

 

 

11 commentaires

Commentaire de coco38 posté le 05-08-2016 à 21:14:32

Bon pas bien grave... Est-ce la tête ou les jambes ou le dos ou les 3... qui de la poule ou de l'oeuf. Tout est lié en fait. Mais tu iras sur le glacier l'année prochaine et tu verras comme c'est beau (et dur pour y monter) là haut !
La 6000D c'est une course spéciale quand même (chaque année j'y jette un oeil et j'ai envie d'y retourner)
A bientôt au Run In Lyon...ça va être vite là le Marathon ;)
Jean-Claude

Commentaire de Mazouth posté le 05-08-2016 à 21:26:22

Non rien de grave, c'était bien quand même. A bientôt sous les coui*** du cheval de Louis XIV ;)

Commentaire de Albacor38 posté le 06-08-2016 à 11:42:29

Je suppose qu'il faut savoir faire preuve de philosophie.
Je dis ça mais je n'ai jamais connu l'abandon en course.
Pourtant fatalement ça arrivera. Sans doute.

Cette 6000D en tout cas me tente terriblement...

Commentaire de Mazouth posté le 06-08-2016 à 12:45:21

Comme tu dis, faire preuve de philosophie. Après, les circonstances peuvent tellement varier d'un abandon à un autre. Par exemple pour moi c'est le 2e en 2 mois. Le premier sur un chute bête, celui-ci sur un choix volontaire impliqué par la mauvaise condition physique du jour. Là c'est un peu moins décevant, et puis la 6000D n'était pas prévue pour moi au début, c'était du bonus, donc bon, c'est pas comme si c'était mon objectif principal.
En tout cas si tu peux ne jamais connaître l'abandon c'est bien aussi, je te le souhaite ;)

Commentaire de Jean-Phi posté le 07-08-2016 à 11:03:07

Savoir abandonner et analyser l'abandon aide à "grandir". Ca n'est ni une fin en soit ni une catastrophe. Quand ca veut pas mieux vaut mettre le clignotant et revenir plus fort ensuite. Ce que tu feras sans nul doute, j'en suis certain ! A bientôt sur un off !

Commentaire de Mazouth posté le 07-08-2016 à 12:13:01

Merci Jean-Phi à bientôt !

Commentaire de franck de Brignais posté le 17-08-2016 à 22:49:52

Tu as forcément pris la bonne décision. Reste à prendre du repos pour repartir... sur les quais du Rhône !! (et j'y veillerai !! ;) )

Commentaire de Mazouth posté le 19-08-2016 à 17:37:21

Parilly ça compte aussi ? ;-)

Commentaire de Spir posté le 28-08-2016 à 01:16:59

Tiens, ben du coup je découvre ce récit en attendant le bouzin suivant... Maintenant, cet abandon est loin et le programme du marathon est bien lancé. Tu as pris la bonne décision. Cette course n'était pas un objectif majeur pour toi et il n'y avait pas d'affect particulier. Ce n'est qu'un loisir après tout et s'arrêter à temps, c'est pouvoir recommencer rapidement. Perso, je ne suis pas trop fan du côté "aller au bout de soi-même" quand cela risque d'impliquer une atteinte physique grave. Tu devais plus ou moins consciemment sentir que ton corps n'avait pas envie d'encaisser le reste de la montée et le traumatisme de la descente.
Travaille bien ton allure sur plat maintenant !!

Commentaire de Mazouth posté le 28-08-2016 à 09:05:44

Merci Spir. Bon ben du coup je vais aller manger ma ration de quais ;-)

Commentaire de centori posté le 08-12-2016 à 17:25:42

belle vidéo, ça donne envie
dur d'arrêter, mais parfois c'est pour mieux repartir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran