Récit de la course : Trail du Ventoux - 46 km 2012, par Maëlwenn

L'auteur : Maëlwenn

La course : Trail du Ventoux - 46 km

Date : 25/3/2012

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 898 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon 1er VRAI trail

Je me suis inscrit sur cette course sans trop réfléchir. Je recherchais une course de préparation pour le Trail de l’Ardéchois fin avril et j’avoue ne pas avoir prêté attention à la D+.

 

Ce n’est qu’au Coursières que j’ai réalisé … les 30km et 1000d+ m’avait bien calmé.

 

La on changeait de braquet 2600d+ c’est simplement le double de mon record ... à savoir la Sainté !

 

En février et surtout en mars j’ai donc délaissé la piste et mes séances de seuil pour monter quelques côtes et puis quelques escaliers ces derniers jours en reco du LUT avec les kikous.

 

J’en suis là samedi, lorsque je suis emmené par Thib21 kikou de la côte d’or et un copain à lui. Je me suis fixé un objectif de 6h / 6h30 en me basant sur les temps des dernières années.

Je ne sais pas trop si c’est raisonnable ou pas, je n’ai aucun repère.

 

On arrive à Bédouin dans l’après midi, retrait des dossards, on a droit à quelques cadeaux (boisson énergétique vin local). Un repas tranquille et puis dodo. Avec le changement d’heure il va falloir se lever tôt.

 

A 7h45 on est au départ, j’ai décidé de ne pas trop me couvrir, juste un T-shirt + manchette. Je me place en tête et je patiente. Malgré les 2° je n’ai pas froid.

 

8h15 top départ, devant moi il y a Corinne Favre, on fait quelques centaines de mètres ensemble puis c’est la cohue, ça double de partout. Ca m’amuse toujours, certains passent sur les bas côtés pour doubler, gagner une ou deux places…. Font beaucoup d’efforts pour pas grand-chose.

 

Moi j’ai la stratégie suivante : on monte cool fc max 155 soit 84%, pas plus. On arrive le plus frais possible (ou le moins entamé c’est selon) au sommet et on se met en danger dans la descente en attaquant à mort. Puis on finit comme on peut…

 

Au 3e km arrive la 1ere côte, c’est déjà la Bérézina, ça marche … et les premiers bouchons.

Le problème c’est que je n’ai pas des sensations géniales. Loin s’en faut, moi aussi je marche, je transpire et regarde ma montre : moins de 15’ d’effectué, cool ça va bien se passer !!

 

 

Je suis pas très fier, d’habitude après 3km je sais bien si ça va rigoler ou pas, là je serai plutôt du côté « ou pas »

 

Cette première partie est en single (comme quasiment tout le reste d’ailleurs) on monte à l’allure du plus lent, je me refuse à faire des efforts pour doubler.

 

L’allure est vraiment cool, je sors mon iphone et commence à prendre des photos…j’arrive vers le 7e km, je pense à Jean-phi ça sent le thym ! je lui envoi un mail, Il est 9h15. Et puis aux autres Kikous en reco du LUT, eux aussi sont en D+.

 

Bon je m’ennuie un peu, j’aimerai bien doubler mais c’est compliqué, sortir de la trace demande beaucoup d’effort pour au final ne gagner qu’une place.

 

1er ravito au km 15. Ca se décante. Petite pause je rempli la poche et prend du chocolat.

Je rapars cool et seul sur un nouveau single je me faufile entre des buissons hauts. Puis arrive un chemin forestier sur lequel je peux courir, la pente doit être à 15%, ça passe ric rac.

Viens maintenant la séparation des parcours, à droite le 24, à gauche le 46.

Et hop on quitte le chemin pour attaquer droit dans le pentu comme dirait le coach !

Moi ça me calme tout de suite, je regarde ma montre 2kmh, belle allure !

 

Je sais que je suis dans la partie la plus dure et que ça va durer un bon moment. On est toujours en sous bois dans une foret de pin. Plus haut on attaque les cailloux. Ah les cailloux j’en ai jamais vu autant… de la folie même marcher c’est compliqué !

 

Mais ça se passe, je prends toujours des photos me fait prendre aussi au sortir de la forêt. J’ai pas vraiment l’impression d’être sur une course mais plutôt en rando. D’ailleurs la fc ne s’affole pas.

 On sort maintenant de la forêt, la pente et plus douce, allez je me remets à courir car ça fait bien 1/2h que je marche. Tout tranquillement j’arrive au sommet en 3h17, on croise quelques cyclistes.

 

 

 

Je reprends 2 photos puis range mon Iphone, je vois la belle descente qui se profile. C’est maintenant que je dois attaquer.

 

 

J’y vais plein but, faut dire que je suis frais comme un gardon, la petite ballade dans les bois m’a bien échauffé.

 

 

Je commence à doubler les premiers concurrents, je suis à 14/15kmh et je suis bien, je n’ai mal nulle part. Alors go go.

2e ravito, petite halte je reprends de l’eau et du chocolat ainsi que du jambon. Depuis le début j’ai suivi à la lettre les conseils d’une amie : boire toutes les 10’. C’est ce que j’ai fait depuis le début, je n’ai d’ailleurs jamais bu autant sur une course.

 

La pause m’a coupé dans mon élan, j’ai un peu de mal à repartir, alors j’y vais cool.

Fausse alerte, après 500m j’ai repris mon allure. Nous sommes de retour dans les bois, la piste slalome entre les arbres. Le terrain est très souple, ce passage est tout simplement génial et cela va durer un moment avant de retrouver une piste … et les cailloux !

 

Je rattrape encore du monde, arrivé à leur hauteur je souffle 100m et je repars de l’avant. Sur la descente je ne laisse pas la fc descendre sous les 150p. On retrouve encore un single avec des pierres puis successivement deux grosses montées. Je retrouve alors mon allure du début, cool sans forcer, la différence c’est que maintenant cette allure me permet de rejoindre encore du monde que je double lorsque le chemin s’élargit ou lorsque les personnes s’écartent.

 

Le 3e ravito est un point d’eau, je rempli une dernière fois ma poche et repars aussitôt. Là je viens de gagner encore 10 places. J’enchaine par un nouveau single, la descente est brutale. J’entends du monde derrière, mais pas question de perdre ma place. Mince mon pied vient de taper une racine, je crie … et me rattrape aux branches d’un buisson. Ouf, j’ai failli faire le saut de l’ange. Bon j’ai perdu une place dans l’affaire.

 

Cela fait maintenant 5h que je suis parti, je commence à sentir que mes quadris sont un peu émoussés. 2h que je descends quasi non stop.

 

Les 5 km suivants sont toujours en descente, mais beaucoup plus cool. On alterne d’ailleurs avec de petites montées en haut desquelles il faut relancer. Cela ne me pose aucun problème à chaque relance j’en profite pour gratter encore quelques places. C’est ici que j’aperçois Thibaut, petit à petit je refais mon retard et me retrouve à sa hauteur. Pas pour longtemps.

 

Nous sommes au 38e km et arrive la dernière grosse descente, un truc de ouf on perd 500m en 3km sur un single très sinueux avec des pierres et des racines partout, il y a même des tremplins pour vtt… on croise des randonneurs qui s’écartent au dernier moment lorsqu’ils nous entendent. C’est énorme.

 

Je commence à déguster au niveau des quadris. Je suis en attaque talon depuis le début et je commence justement à sentir les ampoules aux deux talons. Je me suis aussi tordu au moins 3 fois la cheville. Bref il est temps que cette descente se termine avant qu’il m’arrive une bricole.

 

Il nous reste maintenant 5km Thibaud m’a largué dans la dernière descente, je rattrape encore des coureurs, certains sont en perdition, marchant sur le plat, d’autres tout simplement à l’arrêt. Le chemin que nous prenons monte et descend tout le temps, on est à flanc de coteau c’est super joli mais là ça commence à faire long. Les relances deviennent de plus en plus difficiles.

 

J’ai retrouvé Thibaud, il semble moins bien (il finira avec une fringale), il me reste encore des jambes. Plus pour monter ni descendre ça c’est plus possible mais les 3 derniers km sont tout plat. Alors je fais monter la fc à +160p et je donne tout ce qui me reste. Ma montre indique +14kmh. Je me régale, j’ai le sentiment que je pourrais tenir encore un moment ainsi sans pb. Il reste 500m je double encore une poignée de coureurs et je passe la ligne à près de 18kmh …. Je m’écroule à l’arrivée, j’ai tout donné. Suis naze. Les cuisses me brulent, j’ai mal partout.

Mais je suis super content, j’ai le sentiment d’avoir fait une belle course où j’ai pris beaucoup de plaisir.

Il ne me reste plus qu’à apprendre à grimper. J’ai un mois avant l’Ardéchois.

 

11 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 27-03-2012 à 00:33:58

Pour un coup d'essai, quel coup de maître !

Finir à 18 km/h, c'est dingue...
Gestion de course parfaite, on dirait que tu as fait du trail toute ta vie.

Cette grande réussite en appelle beaucoup d'autres.....

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-03-2012 à 07:11:18

Super gestion. Tu as tout fait comme il fallait. Peut être aller un peu plus vite en montée et encore... Au moins tu as profité des odeurs de thym. Ca donne envie d'y revenir non?
Bonne récup et à bientôt pour un off.

Commentaire de Maëlwenn posté le 27-03-2012 à 13:21:48

J'avais envie de repartir sitôt arrivé tellement c'était génial. Ce sont mes cuisses qui ont dit non!

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 27-03-2012 à 07:49:45

Quelque soit la vitesse, le temps ou le classement, tu as eu le plus important : du plaisir !
Merci pour ce CR qui annonce le printemps !

Commentaire de Elcap posté le 27-03-2012 à 09:00:55

trop trop bien !!!! en voilà un heureux d'être heureux !!!! :-D

Commentaire de totoro posté le 27-03-2012 à 09:48:10

Alors là, bravo ! Quel récit, aussi haletant que ta course : merci :-) T'en a pris plein les yeux et plein les jambes : une bien belle journée donc !

Commentaire de sebmelalix posté le 27-03-2012 à 18:04:39

Merci de nous avoir fait vivre ta course par ce super récit.
Tu l'as parfaitement géré et apparemment c'est pas facile de te suivre en descente!!!
félicitations pour le chrono et le classement... Pour un "premier vrai trail"!!!!!!
A bientôt ;-)

Commentaire de nico2938 posté le 27-03-2012 à 21:17:52

Une course parfaitement maitrisée, il faut bien gérer la montée pour apprécier la fin du parcours!!
Bonne récup!!

Commentaire de Maëlwenn posté le 27-03-2012 à 22:02:21

Merci à vous tous pour vos commentaires! super sympa.

Commentaire de lalan posté le 28-03-2012 à 19:47:40

t'as pas eu le temps de faire la cueillette du thym?bravo.Les prochains objectifs vont te booster encore plus.Sacre descendeur!!!!a plus

Commentaire de Maëlwenn posté le 28-03-2012 à 23:36:22

Oh si à l'aller j'avais le temps, j'ai pas été lucide sur ce coup là !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran