Méditer en courant ?

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 13 Fév 2017, 22:22

Dans cette émission de France-Culture, Sébastien Chaigneau parle de méditation dans sa pratique de la CàP.
J'aurais bien aimé en savoir plus, mais je n'ai pas trouvé de document là dessus.
Auriez-vous des pistes? Merci :wink:

[Edit] Chaigneau évoque, trop brièvement, la méditation, dans cette émission sur "où sont les limites du corps?
Dernière édition par CAPCAP le 15 Fév 2017, 08:13, édité 1 fois au total.

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 14 Fév 2017, 09:38

CAPCAP a écrit:Dans cette émission de France-Culture, Sébastien Chaigneau parle de méditation dans sa pratique de la CàP.
J'aurais bien aimé en savoir plus, mais je n'ai pas trouvé de document là dessus.
Auriez-vous des pistes? Merci :wink:

La cocotte minute, c'est parce que tu es sous pression ou parce que tu t'appelles Seb ?

Messagepar FredericB » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 03:19

CAPCAP a écrit:Dans cette émission de France-Culture, Sébastien Chaigneau parle de méditation dans sa pratique de la CàP.
J'aurais bien aimé en savoir plus, mais je n'ai pas trouvé de document là dessus.
Auriez-vous des pistes? Merci :wink:


Document tres interessant, merci !

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 08:24

Vous allez rire, mais il m'arrive souvent, en courant (surtout sur mes piétaf) de réfléchir à quelque nouvelle bidouille ou procédure (ou script de la mort qui tue) qu'on pourrait mettre en production (monde de la recherche oblige, on a un environnement informatique très mouvant et pas un truc hyper procéduré de la mort). En général, cela se termine par un gros shell script sale à l'arrivée...;-)

D'une certaine manière, on pourrait donc dire qu'en courant, je médite en Bash. Ça compte, non ?

Messagepar Spir » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 09:21

bubulle a écrit:Vous allez rire, mais il m'arrive souvent, en courant (surtout sur mes piétaf) de réfléchir à quelque nouvelle bidouille ou procédure (ou script de la mort qui tue) qu'on pourrait mettre en production (monde de la recherche oblige, on a un environnement informatique très mouvant et pas un truc hyper procéduré de la mort). En général, cela se termine par un gros shell script sale à l'arrivée...;-)

D'une certaine manière, on pourrait donc dire qu'en courant, je médite en Bash. Ça compte, non ?


Est-ce que méditer en Bash empêche de bâcher ?

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 09:28

bubulle a écrit:Vous allez rire, mais il m'arrive souvent, en courant (surtout sur mes piétaf) de réfléchir à quelque nouvelle bidouille ou procédure (ou script de la mort qui tue) qu'on pourrait mettre en production (monde de la recherche oblige, on a un environnement informatique très mouvant et pas un truc hyper procéduré de la mort). En général, cela se termine par un gros shell script sale à l'arrivée...;-)

D'une certaine manière, on pourrait donc dire qu'en courant, je médite en Bash. Ça compte, non ?

Ah ouais , moi ce serait plutôt en français. :wink:

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 18:11

Moi je ne médite jamais par contre qu'est ce que je médis !!! :mrgreen:
je suis déjà :arrow:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 15 Fév 2017, 21:17

Mais dîtes, donc je suis? :D


Le Lutin d'Ecouves a écrit:La cocotte minute, c'est parce que tu es sous pression ou parce que tu t'appelles Seb ?
Je ne m'appelle pas Seb... :roll:

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 16 Fév 2017, 09:44

CAPCAP a écrit:Mais dîtes, donc je suis? :D


Le Lutin d'Ecouves a écrit:La cocotte minute, c'est parce que tu es sous pression ou parce que tu t'appelles Seb ?
Je ne m'appelle pas Seb... :roll:

Moulinex alors ?

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 16 Fév 2017, 10:20

Le Lutin d'Ecouves a écrit:
CAPCAP a écrit:Mais dîtes, donc je suis? :D


Le Lutin d'Ecouves a écrit:La cocotte minute, c'est parce que tu es sous pression ou parce que tu t'appelles Seb ?
Je ne m'appelle pas Seb... :roll:

Moulinex alors ?

Que calor !!! :mrgreen:

Messagepar pitas » sa fiche K
» 17 Fév 2017, 18:01

désolé pour le long post...

suite à un petit burn-out (accident de vélo, arret de la course à pied, travail stressant, plus de palliatif pour compenser et boum-paf).J'ai alors commencé (et terminé maintenant) une formation de méditation en pleine conscience. Enfin, c'est plutot 8 séances de groupe où l'on apprend et experimente la pratique de la pleine conscience. Et, par rapport à ce qui est dit dans ce post, si je devais résumer la pratique de cette méditation en une phrase, ce serait plutot; "accepter avec bienveillance tout ce qui arrive". Ou si on veut la traduire en mantra,ca donnerait quelque chose comme: "maintenant c'est comme ça et ca va aller". La pleine conscience c'est vraiment de la mediation active, on encre son esprit, on ne le laisse pas s'enfuir pour aller faire la liste de courses ou sa prochaine réunion de travail.

Bref, depuis je me suis mis à pratique la pleine conscience en course à pied. Car dans le programme il y a une partie "marcher et bouger en pleine conscience".

Comment cela se traduit quand je cours.
Je me concentre sur les sensations de ma réspiration (la sensation de l'air sur le pavillon nasal, la poitrine qui se gonfle et se vide au rythme de la respiration). Une fois que mes pensés sont claires (en gros, le vide est fait, litteralement). Je passe ma concentration sur ma foulée, le contact de mes pieds sur le sol, en somme toutes les sensations singulières que je pourrais ressentir quasiment à en etre capable de la décrire avec précision. Puis chemin faisant, ma conscience et ma concentration englobent plus de choses, mais toujours avec aucunes pensées ou s'il y en a, je me recentre sur ma respiration, etc...

Quels sont les benefices que j'en retire?
A la base, je cours surtout sur des ultra, principalement du 70/80 avec de temps en temps un 100+.
Et ceux qui connaissent savent qu'on passe par toutes sortes de phases, plus ou moins simples à gerer.
La pleine conscience me permet d'acceuillir ces moments sans arrieres pensées, un peu comme en parle Sébastien dans le podcast. On est dans le ici et le maintenant, pas dans l'angoisse des conséquences d'un coup de mou ou autre. Et surtout ca évite de partir en vrille ou plutot de rester centrer sur sa course et sur le moment dans lequel on se trouve.

c'est efficace pour moi, et je repond a un commentaire plus haut, je suis tres cartésien, et sincèrement je me faisais plutot penser au noyé qui s'accroche au serpent quand j'ai commencé cela. Mais cela demande de la pratique régulière, sinon l'esprit prend plutot un mouvement brownien et on se fait plutot penser plus à un passager dans un wagon qu'a un coureur sur une course de plusieurs heures.

je recommande les méditations accompagnés de Bernard Giraudeau (https://www.youtube.com/watch?v=W-XefeFB8L0) et les scans corporels.

10 min dans le train ca suffit, mais encore une fois, ce n'est pas de la détente. Concentré, et actif dans la démarche tu dois ;)

Messagepar Cybloc » sa fiche K
» 17 Fév 2017, 18:13

Clair et conforme à ma propre compréhension de la pratique de la pleine conscience.
Super post, j'adhère totalement :wink:

Messagepar philtraverses » sa fiche K
» 17 Fév 2017, 21:16

pitas a écrit:
je recommande les méditations accompagnés de Bernard Giraudeau (https://www.youtube.com/watch?v=W-XefeFB8L0) et les scans corporels.



La méditation n'a pas empêché Bernard giraudeau de disparaitre jeune :roll:

Sinon intéressant. Mais qu'on me dise la différence entre accepter les choses comme elles viennent, positif et la résignation, négative :?:

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 00:45

pitas a écrit: La pleine conscience c'est vraiment de la médiation active, on encre son esprit, on ne le laisse pas s'enfuir


Et c'est indélébile ?

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 09:50

Marathonnerre a écrit:
pitas a écrit: La pleine conscience c'est vraiment de la médiation active, on encre son esprit, on ne le laisse pas s'enfuir


Et c'est indélébile ?

:lol:

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 10:17

Bande de vilains ! :lol:

philtraverses, avant je pensais un peu comme toi, mais j'ai fini par comprendre la difference.
Les ''choses'', ou les evenements qui arrivent, ou l'environnement social ou familial ou professionnel, se classent en deux categories: celles qui creusent et celles qui tiennent le flingue. Non je rigole.

Les deux categories, c'est d'un cote celles qu'on peut changer et de l'autre celles qu'on ne peut pas changer, parce qu'elles ont un caractere definitif. Celles qu'on peut changer, bon on s'y attelle.

Mais meme celles qu'on ne peut pas changer, le fait de les accepter ne veut pas dire tout accepter d'elles mais s'y adapter au moins dans un premier temps, pour eventuellement etre plus serein et agir au mieux ensuite.
Si je prends un exemple trivial de chose difficile a changer, parlons pas de la mort d'un proche, juste un truc moins dramatique. Par exemple, un collegue de boulot ultra-casse couille, voire toxique dans sa negativite, sa capacite aux intrigues etc. On en a tous !
Tu ne le changeras pas, c'est illusoire de penser le contraire, et d'ailleurs, il a tout a fait le droit d'etre con et emmerdeur et contre-productif.

Dans ce cas-la, prendre les choses comme elles sont, c'est arreter de s'enerver, d'en parler avec les autres etc. C'est eventuellement le plaindre, meme, si on est dans un bon jour (bon ca j'avoue c'est tres dur, quoique). Mais ca veut dire aussi apprendre a laisser glisser ses conneries, ce qui permet, le jour ou il exagere vraiment trop, d'avoir fait le tri dans ses emotions et de l'envoyer bouler sans en faire des caisses. Avant je ne pouvais pas etre comme ca, maintenant j'y arrive un peu mieux, ou disons, de temps en temps, parce que je vois que j'en suis moins ''malheureuse''.

Prendre les choses comme elles viennent, ca ne veut pas forcement dire renoncer, c'est integrer une chose reelle dans la realite, et eventuellement apprendre a la prendre de biais pour la depasser un peu.

Messagepar Jean-Phi » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 12:28

Marathonnerre a écrit:
pitas a écrit: La pleine conscience c'est vraiment de la médiation active, on encre son esprit, on ne le laisse pas s'enfuir


Et c'est indélébile ?

Peut être pas mais éminemment sympathique !
Comprenne qui pourra ! :lol:

Messagepar Japhy » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 12:36

Toi tu es de la generation Pif Gadget !

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 17:15

pitas a écrit:désolé pour le long post...

Mais non, bien au contraire! Merci pour ce touchant témoignage!
J'espère que tu as bien repris le dessus et que tu te sens assez fort aujourd'hui.
Il est possible que je te demande un peu comment tu as procédé. :wink:

Pour ce qui est du sens de la vie, on peut le chercher toute sa vie de façon effrénée... on peut se résigner à son absence et mal le vivre... ou faire avec en acceptant ce vide et profiter d'autres choses plus petite qu'un sens de la vie...
Si seulement je faisais ce que j'écris...

J'aime bien l'idée d'encrer son esprit, il y a quelque chose de visuel, de graphique peut-être, qui va bien avec mon métier d'architecte. :wink:

Messagepar pitas » sa fiche K
» 18 Fév 2017, 18:51

Oui, honte à moi la prochaine fois je me met une ancre au pied.

Quoi que si l'image est là on peut ( er la je fais d'une pierre deux coup en répondant au point de philtraverses) alors s'imaginer peindre son esprit en bleu.
Il y a deux choses qui m'ont bien aidé à intégrer le principe de la pleine conscience.
La conscience est comme le ciel, bleu par défaut et il faut s'appliquer à voir le nuage passer et le laisser passer parce-qu'il doit passer et que le ciel est bleu dans tout les cas. C'est résumé mais l'image est là.
Ensuite on peut comparer notre moi comme une auberge ou nous devrions accepter le bon client comme le client pénible et toujours notre auberge devra être présentable est accueillante. Un peu comme le dit japhy en fait. Lire ce poème aussi https://www.google.ch/amp/s/henriguilla ... sonymobile.

Ce qui ne veut pas dire que l'on a pas le droit d'être triste ou en colère. Loin de la en fait. Mais le but est de savoir mettre de côté notre interprétation et autres facteur de qui feront que pour un même stimulus, une même personne aura plusieurs réponses. Par exemple quand on se fait prendre un CR sur strava ou que l'on en prenne un âprement gagner.

Bref, je fais long encore.

Et oui ça va carrément mieux, merci.
N'hésite pas surtout, si je peux aider.

Précédent Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran