Récit de la course : Trail du Château de Pierrefonds 2010, par jsp75

L'auteur : jsp75

La course : Trail du Château de Pierrefonds

Date : 21/2/2010

Lieu : Morienval (Oise)

Affichage : 1052 vues

Distance : 32km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

reprise du "long"

Je me fais l'écotrail en mars, j'avais donc besoin de m'aménager une sortie longue, vu que je suis pas fichu de le faire par moi même.
Du coup, je pointe le doigt sur le calendrier, Pierrefonds, ça tombe bien c'est à côté de chez mon père.
Ravi, il m'invite pour couscous... Pas de pot pour lui, il se retrouve à l'hosto la veille, je passe donc le voir avant d'aller dormir chez lui.
Je mangerai le couscous en tête à tête avec sa compagne...
Quel bon couscous, la semoule est aérienne, poulet, agneau, merguez, un vrai royal avec un p'tit gigondas. Raisonnable, je finis pas la bouteille.
En dessert, des pommes au four servies avec du caramel au beurre salé.
Je soigne le menu, j'ai bien calculé que le froid et la pluie seront de la partie le lendemain.
Lever, 5h45, petit déj' copieux, je pête la pomme de la douche, mon sac est prêt. J'ai pris le sac "écotrail" histoire de me faire au poids du truc.
Objectivement, une ceinture porte gourde aurait suffit.
Sur la route il y a quelques plaques de verglas. Arrivé à Pierrefonds, le parking est gelé, je manque de me péter la tronche.
Retrait du dossard, je trouve le bagnard en pleine séance de shooting, il a pas l'air frais le taulard.
Je décide de prendre l'une des première navettes histoire de m'échauffer sur place.
dans le bled du départ, tout le monde est massé au chaud à boire du café. Pas question de rester en place, je pars faire un p'tit footing.
Les coureurs commencent à arriver près de l'église, c'est que 600 pelos ça commence à faire du monde.
Quelques mouvements d'échauffement, on sautille sur place, je retrouve MiniFranck, puis Land. Rapide discussion, notre Land doit être un poil tendu, il m'avait même pas reconnu avec mon bonnet sur la tête. Je jauge les mecs sur la ligne de départ, à vue de nez, j'ai ma petite idée de ceux qui vont partir à bloc. Petit discours de notre Fred qui nous annonce la surenchère, plus de km, plus de dénivelé... blah blah, top départ du maire.
Je prends le bon wagon, on descend tranquille à 15 à l'heure, je remonte le groupe, j'ai le rythme cross oblige. Premier raidillon, je suis un peu froid pour l'attaquer à bloc. Je temporise vu que je sais la distance. C'est pas aujourd'hui que je dois faire un truc. On enchaîne sur la gadoue des champs, je maintiens la même allure que le petit groupe d'un dizaine de gars 50m devant. C'est ça pendant 3-4 km puis une soudaine envie de pisser me prend. Je préfère prendre mon temps, je m'arrête même si c'est un peu tôt dans la course. Dans l'histoire, je vois une dizaine de places filer dont certaines que je ne reprendrai pas.
Je repars avec deux coureurs. Ils grimpent mieux, mais dans les descentes, ils sont justes. Descente plus gadoue, il vaut mieux être à l'aise.
Mais globalement, je sens que courir à 14 à l'heure dans ce chantier, je vais y laisser des plumes un moment donné. C'est que j'ai pas de foncier au sortir de la saison de cross.
Et effectivement, arrivé à la mi course au ravito, sur la route en faux plat, je commence à sentir les effets du manque de foncier, je suis obligé de lever le pied. D'autant plus que mes chaussures me font mal, elles sont au bout du rouleau, j'ai le dessous des pieds en feu. J'attends avec impatience les parties plus meubles. Deuxième moitié, on nous l'avait annoncée dure. Je dois dire que je m'attendais à plus ardu. Le plus dur pour moi, c'est les ronces, mes mollets s'en souviennent encore!!!
Je reprends quelques places vers le 25ème km dans les côtes. Dans le lots, j'ai du marcher deux ou trois fois, le reste s'est avalé en courant.
Vers le 29ème km, je sens que ça me lâche un peu, je perds deux places. 31èm km, je vois les tours du château, ça va descendre, je recommence à accélérer, mais les semelles sont lourdes, j'ai horriblement mal aux pieds, toujours à cause de mes pompes, c'est que j'ai plus un radis ce mois-ci pour en racheter...
Je reprends une place dans Pierrefonds, arrivée, je papote un peu avec le mec de devant. Si j'avais pas eu les pieds en feu, je lui aurais piqué sa place, mais dans cet état, no way... Je redescends, j'ai un peu mal aux pattes, madame, m'incendie au téléphone parce que je serai à la bourre (merci Fred d'avoir rallongé le parcours)
En redescendant au parking, je croise MiniFranck qui en finit, il a pas l'air top frais, mais il y va. Parking, je me change vite fait, une heure plus tard, je suis à la maison, je charge la bagnole et les mômes, tout le monde s'en va en vacances et me laisse seul à la maison. Après-midi repos, thé vert, c'est que ça laisse des traces un trail de bûcheron comme celui-là. Bravo à Fred et le club de Morienval, c'est une belle organisation.
Je promets d'en faire un de mes objectifs l'année prochaine.


La parcours:

8 commentaires

Commentaire de Jay posté le 23-02-2010 à 08:51:00

"On nous l'avait annoncée dure. Je dois dire que je m'attendais à plus ardu."

euh... on a fait le meme parcours ?? ;-D ou alors t'as coupé toutes les cotes !!!!

Bonne course .. et impressionnant ce voyage dans un autre monde .. :-D

Bon Ecotrail !

Jay_ki_va_se_mettre_a_manger_un_couscous_la_veille_desormais

Commentaire de patfinisher posté le 23-02-2010 à 09:50:00

Sympathique récit, au plaisir de se recroiser sur des D- ou D+ Bravo pour ta course.
Bonne récup
PAt

Commentaire de MiniFranck posté le 23-02-2010 à 11:30:00

Moi aussi je vais essayer le couscous la veille car malgré ton manque de foncier, tu me mets plus de 10mn dans la vue..grrr Effectivement j'étais rincé à l'arrivée, en fait je dégustais depuis le 26eme kilo, moi c'était les cuisses qui bouillonnaient !!!
Encore Bravo
A+

Commentaire de caro.s91 posté le 23-02-2010 à 18:16:00

Bravo à toi pour cette perf, même si tu manquais de foncier!

Récit speed comme ta course l'a été. Je suis d'accord avec toi, je m'attendais aussi à plus difficile dans la seconde partie. Je pense que la relative absence de boue dans cette 2ème partie y est pour quelque chose!

Caro

Commentaire de Land Kikour posté le 23-02-2010 à 20:51:00

Bravo Aubin pour ta belle course, après le Couscous royal je vais demander le couscous Pierrefond... Va savoir.
En tout cas ne change rien et bonne continuation
Olivier

Commentaire de chris78 posté le 24-02-2010 à 11:26:00

Merci pour le récit.... ton père va mieux ????
Bonne prepa pour l'ecotrail

Commentaire de Fimbur posté le 25-02-2010 à 21:28:00

ça semble toujours un peu facile pour toi, qu'est ce que ça va être à l'eco trail;
Bravo pour ta course,
bonne recup
Fimbur

Commentaire de Le Loup posté le 02-07-2010 à 12:01:00

Vite fait, bien fait. Y a parfois des courses, on sait pas pourquoi, on sent qu'on peut faire un bon truc. Merci pour ce CR, a+.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran