Récit de la course : Paris-Versailles 2009, par mysterjoe

L'auteur : mysterjoe

La course : Paris-Versailles

Date : 27/9/2009

Lieu : Paris 15 (Paris)

Affichage : 1941 vues

Distance : 16.3km

Objectif : Balade

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Inclus dans ma préparation marathon/saintélyon, PARIS-VERSAILLES est ma première course en solo, toute une aventure !

En solo car pour la 1ere fois je ferais un long trajet (sans mon coach, chauffeur, photographe et surtout supporter) sans mon amour (lamissc42) qui en profite pour passer un dimanche à se reposer à la maison.

Du coup je ferais le trajet en moto, ce qui nécessite une organisation un peu bouleversé et de prévoir une solution pour mettre mon équipement moto en sécurité, après un appel sur le forum pour savoir qui se trouverai garé à Versailles  j'ai trouvé land qui a accepté d'ouvrir son local plus tôt car je devais récupérer mon dossard (merci encore) et le bagnard qui le cas échéant était prés à me faire de la place dans son coffre (merci à toi). Tout étant faisable, c'est parti pour l'épopée !

Samedi 26 septembre :

je vais passer ma journée à tout préparer avec quelques bon coups de speed, lavage de la moto, vérification générale, préparation de l'équipement (casque, blouson, bottes, tenue de pluie, gants) puis des accessoires (monnaie et carte bleue pour les péages et pleins d'essences [autonomie 250km]), lampes, outils, couverture de survie, gilet jaune (c'est ma première virée à moto de plus de 90km, vaut mieux être prévenant, lol!) moto-radio et GPS (GPS qui me prendras 3h dans l'aprèm' à cause d'un bug nécessitant une mise-à-jour que j'ai découverte après avoir essayé de satelliser ledit appareil ) téléphone rechargé, et antivol sra (pas que versailles me fasse peur, m'enfin les rois ne ce sont pas enrichis par accident )

Puis c'est le tour des affaires de courses, une tenue que je porterais dés le départ et une tenue de secours, mon buff et maillot kikou, par manque de place une seule paire de chaussure (je croise les doigts qu'il ne pleuve pas) une pochette et un poncho plastique jogging.

Coté accessoires: mon GPS 700, mon appareil photo et coté supplément sporténine, gels magnésium et énergie.

Par prudence je prendrais quand même un certificat médical et la copie de mon inscription internet.

Et enfin une tenue pour me changer, de quoi boire et grignoter en route et 2 petits redbull (pour me rassurer sur ma vigilance en moto à l'aller comme au retour)

je comptais me coucher vers 20h, je fermerais le dernier sac à 22h et me coucherais vers 22h45.

Dimanche 27 septembre :

Quand le réveil sonne je suis déjà réveillé (pourtant pour le boulot jamais ça m'arrive, y a pas à dire la CAP ça motive ) il est 1h40, comme tout est prêt je déjeune trankil', enfile ma tenue de course puis la tenue moto, je charge la mule(euh! moto ) la met en chauffe, dernière check-list puis j'enfile la tenue pluie (il est prévu beau mais je sais que je vais me taper le brouillard en route) un gros bisou à ma chérie qui avant que je parte me signale la présence d'une vis sous la moto, après coup d'œil pas à la moto (on verras au retour d'ou il peut venir) il est 2h, je branche le mp3 pas besoin du GPS pour le trajet jusqu'a paris il n'a pas changé depuis le marathon, le semi ou les 20km, lol,  j'enfile mon casque et c'est parti!

Le trajet se passera sans encombres, je trouverai un brouillard important sur prés de 150 km (j'ai eu le nez pour la tenue pluie, ça ruisselait dessus le casque et la tenue),  les péages sans voitures qui poussent c'est cool, je ferais un plein à mi-parcours (+15cts au litre, il faudra que je sache prévoir les bonnes stations à l'avenir) puis aux abords de Paris après un arrêt café/croissant (je peux, c'est pas un marathon, pas même une course ou je prévois un chrono) je mettrais le GPS qui me mènera direct à l'adresse du local de land,  et royal! (normal à versailles ) Parking moto quasi devant, je m'y garerai à 7h30.

Alors que je commence à décharger je vois arriver un motard qui se gare devant le magasin, c'est discofab qui est venu tôt également car il doit aussi retirer son dossard, courte présentation et land arrive, nous aurons le temps de faire plus ample connaissance pendant le temps de déposer nos affaires, de nous mettre en tenue (pour éviter la consigne ce sera prêt à courir) de prendre le TER et rejoindre le stade pour le retrait des dossards.

Discofab se faisait du souci pour son inscription, mais pour rien nous voila maintenant equipés puces et dossards, pas de consigne! Heureusement pour nous land fais la course avec son camelbac, le voila plus lourd de deux tee-shirts

Puis nous prendrons place au pied de la tour Eiffel, cherchant si nous apercevions quelques kikous ?

Quand nous serons rejoins par Mara, ce sera donc à quatre que nous prendrons le départ.

 

 C'est vrai que pour voir les autres dans cette petite foule, devant

Derrière

Sur le coté

Faut avoir de bon yeux, donc le départ approche les arbres affichent de drôles de fruits

Alors que le présentateur égrène les 5, 4, 3, 2,1, partez!

Nous nous rapprochons des sas, puis vient notre tour et là, mauvaise surprise, alors que land et discofab rentre dans un sas mara et moi nous retrouvons refoulé au notre (10 partants par travée) pas glop!!.

Heureusement ça ne convient pas à nos kikous qui refusent de passer au départ et nous attendent dans la vague suivante, super geste les gars, j'ai beaucoup apprécié et le départ tout les quatre restera un des grands moments de ma course.

Les premiers kilomètres sont assez roulants et petit à petit, nous nous séparerons chacun se mettant à son rythme pour faire sa course.

Comme prévu je reste en deçà de mon seuil, je vise une course agréable et surtout éviter de me trouver coincé par les crampes pour le retour.

Enfin au détour d'un rond-point, je vois apparaitre la fameuse cote des gardes,  même si je ne forcerai pas pour aller très vite, je la sentirai quand même passer

Au milieu un petit intermède avec une des rares animations du parcours

Puis on remet ça de plus belle

Après le parcours est plus clément, un passage dans un chemin de terre la poussière me rappelle le brouillard de l'aller, des descentes reposantes, une petite montée pour ralentir histoire d'apprécier une autre animation, puis nous entamons les avenues

Je prends un rythme plus soutenu

Je me sens bien

Je vais finir rapidement, je double pas mal motivé par l'arrivée que j'aperçois

Je franchirai la ligne en 1h24'41" heureux de l'avoir fait ma 4ème grande course parisienne, nous serons pris en charge par de jolis sourires

Puis je croiserai le bagnard au pied du podium ou l'on félicitais les dunes d'espoir (et ils le méritent) et l'on y aperçoit aussi un (gentil) fada qui a enchainer les 100km de Millau et paris-Versailles.

Puis dans la foule je pars à la recherche de Moscou pour retrouver les kikous????

Pas de Moscou, heureusement j'ai le phone de land, ce qui me permet de le retrouver à Berlin je crois, mdr!

 Bientôt rejoins par mara

Tout les deux satisfaits de leur course, comme moi fier de poser avec ma médaille

Nous serons bientôt rejoins par loicm et christellem, qui était parti dans les premières vagues, retrouvaille, le temps de découvrir ce qu'était les landinades, lol  et nous trouvant devant le stand powerade, nous avons naturellement pris part à une séance d'étirement/relax ou j'ai appris beaucoup sur des étirements que je ne savais jamais faire, j'ai passé un excellent moment surtout quand le bagnard est venu parfaire l'ambiance

Puis après la photo de groupe faite par une gentille jeune coureuse.

 

Un à bientôt, nous rejoindrons le local de land ou nous y attends discofab qui était rentré direct ne trouvant pas Moscou non plus???

Le temps de se changer, de se mettre en tenue et de prévoir comment accéder aux jardins du château ou j'ai prévu de me détendre avant de prendre la route et nous nous disons à la prochaine.

 Alors que j'allais enfiler mon casque je vois que ma visière bouge, normal  il manque une vis (tiens ça me rappelle quelque chose ???) land me proposera de la remplacer mais je m'en passerai, la fixation tiens quand même et le surbruit est acceptable.

Alors que je prends la route pour faire le tour du château, je me rends compte de tout le bienfait de la séance d'étirement et devant le bien-être que je ressens sur la moto décide de partir directement pour en profiter, juste un petit arrêt pour mètre le GPS en route, avalez mon rb et hop retour engagé, je ferais une pause vers 15h pour manger un bout dans un resto et faire le plein, puis rentrerai plaisamment sous le soleil.

A la maison à 19h30, pas une fois sur la route je n'ai senti la fatigue de la course, je referai cette séance d'étirement mais sans l'ingrédient secret(1) j'ai peur que la potion soit moins magique  

  ((1) le bagnard).

Prochaine étape Nice-Cannes, étape 2/3, puis la saintélyon qui terminera mes objectifs 2009

 

 

10 commentaires

Commentaire de mara posté le 05-10-2009 à 19:12:00

Bravo pour ta course et ton super récit !!
J'errais dans l'aire de départ du Paris-Versailles lorque soudain, "oh, un kikou !", c'était mysterjoe accompagné de Land et Discofab !
Au plaisir de te revoir prochainement du coté de Lyon ;-)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 05-10-2009 à 19:20:00

Bravo Joe, encore un CR super sympa.
Merci.

Commentaire de Razouille posté le 05-10-2009 à 19:56:00

coucher 22h40, lever 1h40 ? pfiou, rien que ça c'est héroïque ;-) chouette récit avec beaucoup de photos, merci à toi

Commentaire de Land Kikour posté le 05-10-2009 à 20:02:00

Un récit très agréable eclairé par de très belles photos. Chapeau encore d'avoir géré aussi bien ta course après ces heures passées sur la moto !!!
J'ai été ravi de t'acceuillir en la ville royale.
Bonne continuation pour la Saintélyon.
A +
Olivier

Commentaire de Astro(phytum) posté le 05-10-2009 à 22:46:00


Bravo Joel pour ta motivation .
Se faire tous ces kms en moto pour une course ,il faut vraiment avoir envie .

Commentaire de hellaumax posté le 06-10-2009 à 14:45:00

bravo Joël, et merci pour ce récit, une nouvelle fois très illustré. Bon courage pour la fin d'année

Commentaire de chanthy posté le 06-10-2009 à 15:00:00

bravo pour ta course et ton super récit.
quand j'ai vu 1h40....je croyais qu'il y avait une erreur....je ne comprenais pas :)
se coucher à 22h45 et se réveiller si tôt...bravo
et même pas fatigué en plus!!
au plaisir de te croiser

Commentaire de francois 91410 posté le 07-10-2009 à 08:35:00

merci pour ce récit fidèle à cette course classique ; et de bien belles illustrations ; la météo était de la partie, les kikous aussi malgré la foule des grands jours...

Commentaire de Supermassive posté le 07-10-2009 à 11:04:00

Très beau récit, très belles photos, et un temps au top!
Rien que l'heure du lever m'impressionne...
A peluche sur le macadam!

Commentaire de lamissc42 posté le 07-10-2009 à 11:24:00

bravo mon chéri, toujours aussi doué pour les récits,mème loin nous étions là pour t'encouragé ! :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran