Récit de la course : Trail du Tétras Lyre - 39.3 km 2008, par nico2938

L'auteur : nico2938

La course : Trail du Tétras Lyre - 39.3 km

Date : 20/9/2008

Lieu : Saint Andeol (Isère)

Affichage : 1415 vues

Distance : 39.3km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du Tétras Lyre 2008

En tant que Trièvois, ma participation à ce trail est une évidence ! Il y a 2 ans, j'avais remporté le petit parcours mais cette année, j'ai décidé de m'attaquer au grand parcours.

8h00: je vais retirer mon dossard, j'analyse le parcours et je me rends compte que je connais la plupart des chemins et sentiers empruntés.

Je commence mon échauffement une demi heure avant le départ et je symphatise avec un coureur venu de Haute Savoie. On discute un peu de chaussures car il est testeur chez Salomon. A ce moment-là, on ne le sait pas encore mais nous finirons aux deux premières places.

9h00: Le départ est donné pour un peloton d'environ 50 coureurs. C'est dommage que ce trail ne réussisse pas à décoller car le parcours est magnifique et les bénévoles sont très accueillants.

Je pars en tête mais assez prudemment. Au début, nous sommes sur une grande piste puis on tourne à gauche et là, la pente se fait plus violente. Je monte en petites foulées jusqu'au sommet et j'attaque la descente à allure modérée. Rapidement, je vois revenir notre ami savoyard qui visiblement est un bon descendeur. Il m'annonce qu'on risque de jouer à ce jeu durant toute la course. J'accélère un peu pour ne pas perdre trop le contact et au pied de la descente, il doit avoir une trentaine de secondes d'avance. Nous attaquons la deuxième montée qui fait 500 mètres de dénivelé. Je rattrape rapidement le coureur de tête et je poursuis la montée qui est assez roulante. Ces longues pistes sont presques monotones par moment mais je vois enfin le sommet. Là, je ne vois plus de balisage et je me trompe de sentier. Je reviens en arrière et deux chasseurs m'indiquent le bon chemin. Merci à eux!!! J'ai perdu deux minutes dans l'affaire mais j'ai visiblement fait un bon écart dans la montée. La descente est assez technique et je descends assez doucement pour préserver les cuisses. Le parcours retrouve un petit bout de route et les encouragements sont les bienvenus. Ensuite, c'est assez plat jusqu'au premier ravitaillement. Je prends rapidement un verre d'eau et quelques abricots secs et je repars. 

J'attaque la troisième difficulté et je commence à entendre le bruit d'une tronçonneuse. Surprise, le chemin est encombré par des branches de hêtre. Le bucheron me dit que les branches ne seront plus là demain. Je lui réponds que la course se dispute aujourd'hui. Situation assez amusante. Je continue la montée jusqu'au col de l'Allimas où le Mont Aiguille apparait entre les nuages. C'est une vue magnifique même pour quelqu'un qui voit ce sommet tous les jours. Dommage, je n'ai pas pris mon appareil photo ! La montée se poursuit jusqu'à la crête du Brisou par un petit sentier et la fatigue commence à se faire sentir. Parfois, je dois marcheralors que la pente est assez faible. Au sommet, la vue est superbe ! La descente se fait le long du téléski des Alleyrons et elle est vraiment raide. D'habitude en ski c'est facile mais là c'est pas super agréable. Un coup d'oeil au loin et je ne vois toujours personne. Ensuite, le parcours est valloné jusqu'au second ravito. Je m'arrête deux minutes pour prendre des gels dans mon sac et enlever ce vilain gravier de ma chaussure. Je bois un verre de coca et un verre d'eau et je reprends la course. La montée vers le pas de Berrièves commence et je comprends les conseils du traçeur qui nous avait prévenu d'en garder pour cette ascension. Au début, c'est un chemin assez roulant mais je cours à une allure très modérée. Enfin, la pente s'accentue et je mets à marcher sans remords. J'ai les mollets qui sont à la limite des crampes. Heureusement, je connais la montée et le sommet n'est plus très loin. Maintenant, le parcours emprunte le sentier des balcons est du Vercors. D'habitude, c'est superbe mais aujourd'hui, le brouillard est tenace. Parfois, on ne voit pas à plus de 100 mètres et il fait limite frais. Ces quatre kilomètres sont interminables car ma foulée n'a plus rien de dynamique. J'arrive à l'abri de la Peyrouse et la vraie descente commence. Je descends assez prudemment car je pense que mon avance est assez confortable. A Bourg Menu, on traverse la route pour continuer à descendre. (en fait par la route, on est à moins d'un kilomètre du village et c'est tout plat. Ce n'est pas toujours un avantage de connaitre le coin!!!). Arrivé au pied de la descente, il faut relancer et les jambes sont lourdes. J'arrive dans une montée goudronné et là, je mets à marcher car on m'a annoncé que j'avais un quart d'heure d'avance lors du passage à Bourg Menu. Je continue à monter jusqu'au village. Enfin, je vois les derniers escaliers et je franchis la ligne en première position dans un temps de 3h44'45". Je suis content d'en finir car c'était assez dur dans le final. 

J'attends l'arrivée des concurrents suivants avant d'aller à la douche. Le second arrive avec 20 minutes de retard. Je file à la douche puis au massage. Ca devrait être obligatoire à chaque course.

L'après midi est consacré aux plus jeunes avec un petit cross, c'est une idée originale qui permet de patienter jusqu'à la remise des prix. Je monte sur le podium sous les applaudissements. Ensuite, l'organisateur tient à souligner que je suis un peu l'enfant du pays. Les applaudissements sont fournis et ca fait chaud au coeur !!!

Pour résumer, c'est un joli parcours avec un balisage très discret, une superbe équipe de bénévoles... Bref, il manque juste un nombre plus important de participants pour que cette manisfestation devienne un trail reconnu.

 

 

8 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 21-09-2008 à 21:56:00

Bravo à toi

quelle perf après ton succès il y a 2 ans sur le petit parcours!

Tenir 40 km à ce rythme, chapeau!

Heureusement que tu ne t'es pas perdu autant que moi!

à plus sur les courses

Commentaire de @lex_38 posté le 21-09-2008 à 22:01:00

Heureusement que tu n'avais pas pris ton appareil photo! A la vitesse à laquelle tu cours, elles auraient été floues! lol

Bravo pour cette victoire, tu as été impressionnant quand on voit l'avance avec laquelle tu termines!
Peut-être que l'on se recroisera, au départ seulement!, d'une prochaine course!

Commentaire de agnès78 posté le 21-09-2008 à 22:26:00

coucou!
je suis toujours aussi impressionnée par tes récits si vivants et emprunts d'humilité et du plaisir de courir malgré tes grosses perfs.
BRAVO pour ta course et MERCI de nous l'avoir faite partager. Bonne récup, Nico!

Commentaire de Davidou le minou posté le 22-09-2008 à 09:10:00

Je rejoins Agnes sur ton humilité. Tu es impressionnant et époustouflant. J'ai assisté à la remise des prix, et le commentateur a bien précisé que le temps avait été explosé (tu mets 3h45 contre habituellement 4h sur cette course). Et toi tu racontes ça tranquille.
Je ne savais pas que tu étais sur Kikourou. Encore bravo, tu vas aller très loin !!!!!!
On a tous été impressionné par ta perf.

David

Commentaire de LtBlueb posté le 22-09-2008 à 23:04:00

chapeau nicolas ! je me faisais la réflexion cet après midi que le vainqueur avait fait une sacrée perf : plus de 10km/h sur un tel parcours ; et je découvre ce soir que ce vainqueur est sur kikourou ... et bien tout d'abord bienvenue ici ; ensuite un grand bravo pour ta course ; merci de nous l'avoir fait partagé et à bientot de te lire !

Commentaire de L'Dingo posté le 22-09-2008 à 23:23:00

Hé bien. Bravo. Encore un nouveau Kikoureur "anonyme" qui est humble, gagne avec facilité et explose des records. cela me rappelle quelqu'un.:-)).
Si tu as besoin d'un coach international, pas de soucis. J'en connais un !! (arffff :-)))

Commentaire de nicnic38 posté le 23-09-2008 à 00:26:00

tu m'as donner envie d'aller trainer mes trails làbas l'année prochaine!!!

encore bravo pour ta super perf'

Commentaire de flapi38 posté le 23-09-2008 à 21:55:00

Bien d'accord avec NicNic, alors peut-être à l'année prochaine.

Et encore bravo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran