Récit de la course : L'Ardéchois - 57 km 2008, par lulu

L'auteur : lulu

La course : L'Ardéchois - 57 km

Date : 3/5/2008

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 1603 vues

Distance : 57km

Objectif : Faire un temps

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TRAIL ARDECHOIS

Y a déja pas mal de temps aujourd'hui, je m'étais décidé à faire ce Trail Ardechois. Une course renommée, un trail, qui plus est..en Ardèche ( j'ai de la famille à St laurent du Pape ). Bref, tout ce que j'aime....................  Sur ce coup là, j'avais réussi à embringuer mon pote Arnaud ( voir récit de la transaq2006 ). Un bon test et une bonne prépa avant la transaq 2008 début juin !

Ce vendredi 02 mai, 14h, Arnaud vient me récuperer à la maison. Avec ces 2 ptiots, c'est parti direction DESAIGNES via ST BARTHELEMY-GROZON où nous avons réservé une chambre d'hôte.

Arrivés vers 17h, nous allons directement récupérés nos dossards. Pour moi, ce sera le 677 et nous serons un peu plus de 1200 au départ des 2 courses. Nous filons au gite puis en attendant nos femmes ( qui nous rejoignaient après leur boulot ) et mon ptit bout, nous descendons boire une bière au village. Y parait que c'est très bon pour la récup...alors là on fait du préventif !!!

Le soir, on retrouve un couple des environs de Poitiers qui feront le 34km ensemble et 2 couples de motards suisses en promenade en Ardèche. La tablée est imposante (12). Ils restent dubitatifs face à l'explication de notre "aventure" du lendemain. Un bon ptit repas, préparation des affaires et hop au dodo.

Samedi 03 mai

Réveil à 06h00. Je prends mon gateau sport ( coco-pépite de chocolat : un régal !! ) et quelques verres de jus d'orange. Puis, nous partons au village du départ avec le couple de Poitiers. Sur place, au dernier moment, je change d'avis et j'enlève mon débardeur pour un tee-shirt ( Sage décision !!! ). Celui de la Transaq 2006, alors si il allait à La transaq, il ira très bien pour le Trail Ardechois. Un peu avant 8h, il fait encore un peu frais mais on sent quand même que la journée va être chaude..........très chaude !!

8h. C'est le grand départ après un petit tour dans DESAIGNES ( un joli ptit village, d'ailleurs ! ). au départ, il était difficile ( pour une 1ère fois ) de savoir dans quel sens on partait alors je ne suis pas très bien passé. Dès le ptit tour de village, je laisse tomber Arnaud et je fais l'effort pour me replacer en rattrappant pas mal de monde. J'avais lu dans un récit de kikou qu'il fallait pas hésiter à partir vite pour ensuite se faire sa place et ne pas être gêné lors des "singles tracks". Un bon outil ces récits de kikous !!!!!!  Au début, je passe mon temps à doubler. Ah, je ne vous l'avais pas dit.........j'ai pris mes bâtons même sion est pas beaucoup à en avoir !!!!!  Dans un virage, je rattrappe mon 1er kikou : TAMIOU. Un ptit "salut, bonne route" et hop, c'est parti mon kiki comme dirait mon fils.

Un peu après le kilomètre 8, je rattrappe un collègue pompier d'Amberieux en Dombes ( gilles PETIT ) qui finit souvent quelques places devant moi dans les cross pompier. Puis, je rattrappe mon 2ème kikou : Eric41. On fait un bon ptit bout de route ensemble. Il me raconte que la veille, il a vu pas mal de monde. Moi qui avait amené ma bouteille de Cerdon, comme promis, pour arroser mon anniversaire ! Gilles me redouble. Eric41 me lâche puis je le rejoint alors qu'il polluait la luzerne Ardechoise. Je le perds dans la descente puis il me rejoint un peu avant le 1er ravitaillement de St Jean Roure. Une vraie histoire d'amour, je vous dis......

km22 en 2h40. Pas mal !! C'est vrai que je suis parti vite. Arnaud est 20mn derrière environ. Ce 1er ravitaillement est le bienvenu. En plus, il y a énormément de monde mais Eric me raconte qu'il y a encore plus de monde aux Templiers. Une folie !!!!!!!  Depuis un moment, je rêvais de coca. Et hop, au moins 3 ou 4 verres d'affilée. Je re-remplis mes 2 gourdes. Quelques verres de coca ( et oui encore ). Je ne vois plus Eric41, il a dû partir. Un gel, un peu d'eau. Un peu de coca. Un peu d'eau salé. Un peu de gruyère........ Un vrai festin. Ce ravitaillement arrivait vraiment à point nommé. Je le sens. Je repars tranquillou. J'envoie un message à ma chérie pour qu'elle me prenne mon pot de vaseline. Les tétons m'irritent un tout ptit peu malgré la NOK. Je voulais reprendre un cachet de sporténine contre les crampes au cas où mais il a disparu de ma pochette. J'ai dû le perdre dans une descente. Zut ! (pour être poli ).

Petit à petit, je rattrappe certains concurrents avec qui j'étais arrivés au ravito et qui avaient dûs partir avant moi !. Encore une montée, puis c'est une longue descente. Ces descentes dans les caillasses sont très pénibles. J'en suis presque à attendre impatiemment les montées ( si, si !! ). Pourtant, moi qui adore les descentes !! Je ne regrette pas mes bâtons car dans les montées où l'on marche, ça m'aide beaucoup. Je reviens sur beaucoup de monde et sur le plat ou dans les descentes, ça ne me gêne pas beaucoup !!!!!!

km34. 2ème ravito. Je retrouve Gilles. Décidemment..........! On refait les pleins et là, c'est la grosse discussion pour savoir où on est ? Km32 selon un bénévole, km36 selon un concurrent avec une montre supersonique de l'espace !! Bref, on va dire km36, ça me rassure !! Ma femme m'envoie un message. Elle sera vers le km46. Encore un peu et je ne la voyais pas... Ah, ces femmes !!!!! Bon, je suis dans un ptit coup de moins bien depuis un ptit moment mais je gère.. J'ai réduis l'allure depuis le 1er ravito et je m'alimente bien. D'ailleurs les ptits saucissons ( COCHONOU pour la marque !! ) que j'avais emmené arrivent à point nommés !

Montée, descentes, montées, descentes. Km42, je commence à me refaire la cerise ! Je cours toujours sur les plats et les légères montées et je marche en côte... Dans une descente dans un pré, j'aperçois ma chérie avec Garris mon ptit loulou (2ans1/2). Il est en pleurs car il vient de débarouler dans le pré. Je lui fais un gros calin. Je crois que ça fait du bien autant au fils qu'au père. Carole m'apprend qu'Arnaud a bifurqué sur le 34. Fringale, mal de genoux, pas de moral...bref pas la "caisse" et surtout ça ne servait à rien de se blesser 1 mois avant la transaq'. D'ailleurs, pour Arnaud, j'avais un mauvais pressentiment. Je repars. J'entends Garris qui pleurs parce que son papa s'en va............ Mon pauv' loulou !!!!!!!!!!!

Arnaud m'appelle. Je lui dit qu'il a bien fais et le rassure. Le moral est au beau fixe. J'approche du dernier ravito au km46. Peu de temps avant, après le petit pont de bois qu'on traversait naguère tout près de la rivière.......................Je rejoins le groupe de coureurs avec qui j'étais avant de m'arrêter vers ma famille. Ils étaient allé tout droit au lieu de tourner à gauche. C'est balot !!!!!  Le coin est super joli. On croise pas mal de maison isolé. Superbe !

3ème et dernier ravito km46. Je ne m'arrêtes pas très longtemps.La fatigue est bien là mais le moral est au beau fixe. J'explique à un bénévole "vivement le boulot"...Ah, ces pompiers !!!!!!!!!! Je repars avec mes bâtons pour la dernière côte. Un gars du coin ( apparemment ) me dit qu'il reste une côte, du plat et une descente. D'ailleurs, je le retiens avec son plat.............(Dur à avaler !! )

Dans la côte, le groupe qui a toujours été 100m devant moi presque toute la course, s'arrête auprès d'un homme à terre. Je m'approche et je me présente en tant que pompier. J'ai fais un bilan. Le coureur ( PHILIPPE ) me dit qu'il ne se sent pas très bien et qu'il a l'impression que son coeur va s'arrêter. Je lui prends le pouls..................64..après 46km, c'est pas terrible. C'est du sérieux. Je repense au récit concernant le malheureux lors du marathon de Lyon......Un coureur essaie de joindre un de ses amis à un ravito. J'appelle le 18 ( heureusement que j'avais mon portable ).

"les pompiers, j'écoute". Je me présente et j'explique la situation. "Très bien. Vous êtes où ?" Oups, moment de solitude ! "A mi-parcours entre le chateau de Rochebloine et..et... (heureusement j'ai le profil du parcours avec moi)...et le ravitaillement au hameau de Chaumel".

D'autres coureurs arrivent et le couvrent avec une couverture de survie. PHILIPPE parle un peu mieux. Il a un pouls à 84. Après 10 ou 15mn, je décide de repartir.      

 PHILIPPE, J'ESPERE QUE TOUT VA BIEN ET JE TE SOUHAITE UN BON RETABLISSEMENT

La grimpette vers les ruines est pénible dans les buis. Ce n'est pas vraiment un chemin. Au sommet ( en voyant mon tee-shirt "Sapeurs Pompiers"), des gens me demande des nouvelles du coureur. Apparemment, y a des soucis pour aviser l'organisation.

Une petite descente, du plat....et hop, je chope une crampe derrière la cuisse. Un coureur ma rattrappe à ce moment là et me file un comprimé de Sporténine. Merci, merci et re-merci, jai dûperdre mon tube pendant la course...en tout cas, ce coureur me "sauve la vie". Que c'est beau l'ambiance des trails !!! Et 3mn après, c'est parti comme en 40..........enfin, ça y ressemble. Je trottine sur le plat et soudain qu'est ce que je vois ???????? Une côte ! L'ancien de toute à l'heure, y m'aurait menti !!??

Arrive la descente puis le village de Nozières km51. Je retrouve Eric41. INSEPARABLE, je vous disais !! Mon téléphone sonne pour la 3ème fois. Je décroche, c'est le 18. Ils me redemandent des renseignement mais je leur explique que je suis déja parti... Ils n'ont toujours pas trouvé..!! Bon, pas facile................

Je lâche Eric41. Je lui demande s'il ne peut pas me suivre mais il m'explique qu'il préfère descendre à son rythme. Ah, les montées et descentes de Sologne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Le chemin est bon et très roulant. Je mets les gazs !!!! Je croise un poste de la sécurité civile. Plus que 3 km. Lulu t'enflamme pas !!

J'aperçois le village et j'entends la sono. ça me donne des ailes ( des ailletes, on dira ! ). Mais je m'auto-calme. Lulu, on s'enflamme pas ( le comble pour un pompier ) !!! Si, ça se trouve, y a encore un tour de village à faire.

Je croise les 10kilomètres; C'est sympa, tous les coureurs m'encouragent. une drenière bosse. J'aperçois Arnaud...et puis séquence emotion..c'est l'ARRIVEE !

Je suis HEUREUX mais repu, REPU mais HEUREUX !!!!!!!!! Je bois plusieurs coups. Je retouve Gilles, arrivé 2mn avant moi. Décidemment  !!!!! Puis Eric41. Je m'assois. Aie, une crampe à la cuisse. Je m'allonge. Aie, une crampe au mollet. Re-Aie, une crampe au dos. Ma chérie se donne un mail plaisir à immortaliser ces moments là !

Les femmes retourne au gite pour poser les ptiots puis venir nous chercher. Pendant ce temps là, Arnaud croise Dawa Sherpa ( qui croisera mon pote le gone au Trail duRevard le lendemain !, ) et tape un ptit bout de causette. Nous, nous mettons les pieds dans le bac.Trop, trop bien !!!!

Je croise Ema puis LeBulot dans un sale état. Un ptit coup de moins bien !!!

Puis c'est la douche. Le massage par ma chérie et retour au village. Malheureusement, plus de boeuf à la broche ( j'ai bien fais de payer ), plus de kikous non plus à part Tamiou en partant.

En tout cas, un très bon week end et une course superbe à ne pas prendre à la légère.

 

11 commentaires

Commentaire de MOZ posté le 06-05-2008 à 09:55:00

Sympa le récit. As tu eu des nouvelles de Philippe ?
J'ai envie de la tenter l'année prochaine pour un retour aux sources!!

Commentaire de Startijenn posté le 06-05-2008 à 11:05:00

Bravo pour ta course et pour ta sollicitude envers le coureur mal en point. Ton moral avait l'air d'être bon !
Bonne récup

Commentaire de eric41 posté le 06-05-2008 à 12:02:00

Bravo Lulu pour ta course (chrono et secours).
C'était sympa de se retrouver sur le parcours (j'ai eu de la chance car pour moi cela s'est produit avec 3 autres kikoureurs,Philkikou,smilingmimi et charogne01).
J'aurais du te suivre après Nozière car tu arrives que 2 minutes avant moi et une arrivée commune aurait été sympatique.
A+
Eric

Commentaire de Le Bulot posté le 06-05-2008 à 14:50:00

Superbe CR et tres bonne course, félicitation

Pour PHILIPPE je peux te rassurer les pompiers l'ont bien trouvé.

Merci pour ton petit coucou durant mon hypo

le bulot

Commentaire de Mamanpat posté le 06-05-2008 à 18:20:00

Ca fait carrément envie ! Et puis ça à l'air facile quand on te lis !!!

Bravo en tout cas et vivement le off à Douvres !

Pat

Commentaire de trankilou posté le 06-05-2008 à 21:15:00

Super CR
Comme Bulot te l'a confirmé les pompiers ont bien récupéré Philippe, avec 2 autres coureurs nous les avons aidés à remonter leur matériel au camion situé 600m au dessus. Une pensée pour l'un qui s'est tapé la montée avec la bouteille d'oxygène.

Commentaire de hérisson posté le 06-05-2008 à 23:27:00

Hé Lulu c'est ce qui s'appelle avoir la caisse ça ! Faudra que je me décide à y aller une de ces années sur ce trail ardéchois : ça a l'air bigrement sympa et en plus couru sur des chemins que mes ancêtres ont dû arpenter des centaines de fois !
Merci pour le CR et à bientôt dans l'Ain

Commentaire de philkikou posté le 08-05-2008 à 21:52:00

On a du se croiser à coté du coureur ayant pris un malaise (avec ma couv'de survie...inutilisable)....Et pour ton info , on était accroché aux genêts sous les ruines de rochebloine , pas du buis !!

Bravo pour la course et le récit !!!

Commentaire de Franciss posté le 09-05-2008 à 15:01:00

Ben c'est super sympa ça... avec un peu plus de caisse en endurance, ça me tenterait drôlement !!!

Bonne récup à toi...et bravo pour ton "sauvetage" !

Commentaire de Bourdonski posté le 11-05-2008 à 19:42:00

Belle preuve du dévouement kikou même si c'est stipulé dans le règlement de tous les trails(aider les concurrents en détresse). En tous cas, Phillipe a du se sentir rassuré par ta présence dès le début de son malaise. On prend la mesure à cet instant que c'est juste une course et que le temps ne compte pas face à la détresse d'un coureur.
J'ai relu mon récit de l'Ardéchois 2007 et je suis content que celui-ci t'a un tout petit peu donné envie de le faire.
Au plaisir sur d'autres beaux trails.

Commentaire de Dan60 posté le 13-05-2008 à 13:53:00

Bonjour,
Juste pour te rassurer, concernant Philippe, (il est de mon club : maillot jaune, ASPTT Compiègne), je pense que c'est de lui qu'il est question.
Nous l'avons revu, vers 19h00, au camping à Lamastre, il revenait de l'hôpital (perf. de glucose) et en (petite) forme, il a même bu une p'tite bière ...!!!!!
Merci pour lui et à la traileuse qui lui a fournit la couverture de survie, et,aussi pour ton CR, pour ma part, j’ai bifurqué sur le 34, j'avais les cuisses, en vrac !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran