Récit de la course : La Ronde du Terroir 2007, par titifb

L'auteur : titifb

La course : La Ronde du Terroir

Date : 9/12/2007

Lieu : Beaumes De Venise (Vaucluse)

Affichage : 1200 vues

Distance : 13km

Objectif : Se défoncer

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

BEAUMES DE VENISE : UNE ADRESSE A RETENIR !


Le village de Beaumes de Venise (Vaucluse), situé au pied du plateau du Courens, doit son nom aux nombreuses grottes (ou baumes) creusées dans la colline. Il se niche au pied des fameuses Dentelles de Montmirail qui le protègent contre les fréquentes colères du Mistral.
 Le qualificatif "de Venise" (corruption de Venisse issu certainement de Venaissin) a été ajouté pour éviter la confusion avec Baumes-de-Transit dans la Drôme toute proche.


beaumes-de-venise.jpg

Pour les amateurs de bons vins, c’est une bonne adresse ! 

Les gastronomes peuvent se rendre dans le caveau de dégustation du célèbre vin de Muscat de Beaumes de Venise. Sa réputation va bien au-delà du Comtat Venaissin. Je vous recommande, notamment, la cuvée «Tradition» qui s'accordera en été à merveille avec le melon, mais aussi avec les desserts ainsi que bien frais, à l’apéritif…La cuvée du «Bois Doré» sera parfaite avec un foie gras poêlé (pensez-y pour Noël ou pour votre repas du jour de l’an....). Le célèbre Muscat ne doit pourtant pas faire oublier l’excellent Côte du Rhône village rouge ! Vous ne connaissez pas ? A découvrir d’urgence, alors !

Pour les amateurs d’art et de balade culturelle, c’est une bonne adresse !

De l'autre côté du village, sur la route de Vacqueyras se trouve la chapelle de Notre Dame d'Aubune, dont le clocher est un joyau de l'art roman du IXe siècle et le prieuré classé monument historique. La balade y est superbe. On peut visiter les grottes ou baumes préhistoriques d'Ambrosi et de Rocalinaud, qui ont donné leur nom au village. Construites à même la colline, elles ont servi jadis de refuge à bien des familles…

Pour les amateurs de courses à pied, c’est une bonne adresse !

En effet, la Foulée Balméenne y organise pour la 6ème année consécutive, la Ronde du Terroir, course à pied sur une boucle de 13km au cœur des Dentelles de Montmirail. Le départ est donné à 9h30 sur la place du marché. Le parcours, constitué de 60% de route et 40% de chemin, a permis à près de 550 coureurs l’an dernier de visiter ce site magnifique.
En 2006, la victoire était revenue chez les filles à Nadine Maurizot qui s’était imposée en 56’27 devant Stéphanie Roux et Louisa Drif. Chez les hommes, c’est Adbelaziz Baquas qui avait pris le meilleur sur ses adversaires.
VH
LA COURSE : LA RONDE DU TERROIR
VH
8H30
Ca commence bien ! Dès l’inscription, 9 €, une bouteille de vin est offerte à chaque coureur.

9H30
Le départ ! 378 coureurs sautillent dans l’aire de départ pour se réchauffer. La pluie de la nuit et du matin a bien refroidi l’atmosphère et il fait 9° sous un ciel encore chargé, mais les nuages commencent à se déchirer, laissant apparaître, ici et là, quelques taches bleues au milieu d’un camaïeu de gris. Je me renseigne auprès de mon copain Guy sur le terrain que nous allons rencontrer :

« Du bitume et des chemins ! Et avec toute la pluie qu’il est tombé, crois-moi, ça va être bien gras, bien boueux ! »

Merci ! Ravie de l’apprendre ! J’aime pas la boue : ça ralentit, ça alourdit les chaussures, ça glisse, ça salit !!! Dire qu’il y en a qui paie pour prendre des bains de boue…Enfin, bon en même temps, c’est vrai, c’est bien pour la peau. Certains concurrents vont en faire l’expérience, vu leur tenue à l’arrivée !
VH
10, 9, 8 …Partez ! 
VH
Les fous !!! Les premiers s’élancent à toute allure ! Mince, personne ne leur a dit que cette course faisait 13 km ??? Ils sprintent comme pour un 100 m ! Oups, je me refuse à embrayer sur ce rythme. Je ne suis pas suicidaire, moi et reste bien calée derrière Chantal Baillon. Bon, c’est vrai, pas longtemps…Nous passons au premier kilo en …3’34 ! Non ??? A mon avis, le panneau n’était pas à sa place…surtout qu’au deuxième, mon chrono affiche 8’. Euh, bizarre ! Pendant ce temps, bien cachée dans le peloton de tête, Chantal s’est éloignée de mon regard et en profite pour prendre la poudre d’escampette. Moi, toujours aussi peu véloce dès que mon horizon se fait vertical, je me fais doubler par Stéphanie Roux (2e l’an dernier et qui tient, légitimement, à sa revanche) dans une côte pourtant peu sévère.
Ah ! Une descente, ma spécialité ! Tiens, à mon tour de revenir sur une fille ! J’l’avais pas vue celle-là ! Elle a dû partir comme une bille, alors ? Elle est équipée comme une trailleuse, ceinture porte-bidons autour des hanches. Il s’agit de la locale Sandra Martin, de la Foulée Balméenne. A mon avis, elle est partie un peu vite. Chantal me dira plus tard, que dans la première côte, elle lui a mis 50 mètres dans la vue…Ce départ ultra-rapide a dû lui coûter cher, car à l’arrivée, bien que détentrice de la 4e place, elle terminera 4’ derrière moi…et à 7’ de la vainqueur du jour, Chantal Baillon, bien sûr, sans rivale à sa hauteur ! 
VH
Oh ! La gadoue, la gadoue, la gadoue ! 
VH
La gadoue promise par mon coéquipier est bien au rendez-vous : entre le 3e et le 4e kilomètre, c’est un cross qui nous attend. Nous remontons des chemins argileux et mes chaussures (les DS TRAINER) font ventouse. Je suis en excédent de bagages à chaque pied ! C’est pas possible, je ne peux pas continuer comme ça. Nous arrivons sur une partie bitumée, je n’y tiens plus, et je dois m’arrêter pour décharger mes semelles devenues de plomb. Ce n’est pas sans regret que je vois s’éloigner le maillot immaculé de Stéphanie Roux, d’autant qu’elle n’avait, à ce moment-là de la course, que quelques mètres d’avance sur moi…Tant pis, je n’ai pas le choix : je gratte, je frotte, je fais glisser mes pieds sur le sol. 
Un coureur me lance : 
« Les organisateurs auraient dû prévoir des paillassons ! » 
T’as raison, mon gars ! Rigole, dans 5’ j’te repasse ! Allez, ça repart ! Maintenant le parcours devient vraiment vallonné, et il le restera longtemps. Je voudrais profiter du paysage somptueux des Dentelles de Montmirail, malheureusement, le brouillard les recouvre pudiquement… 
VH
Ca monte, ça monte et ça descend ! 
 VH
Ah…Le premier ravitaillement, nous sommes au 6e kilomètre à peu près. Les ennuis continuent et ralentissent ma course en avant : je tente avec mes gants de sortir le « Sporténine » que j’ai dans la poche arrière de mon cuissard. Impossible d’ouvrir cette maudite fermeture éclair. La réfractaire se refuse à toute coopération !
Je dois de nouveau m’arrêter…Dans l’ordre : enlever les gants, prendre ma clé de voiture, soulever mon mouchoir en papier, et trouver ce petit comprimé anti-crampes, bien caché tout au fond de ma poche ! Puis, dans l’ordre inverse : remettre le mouchoir, la clé sans la faire tomber, refermer, et réenfiler les gants. Ah, j’oubliais : boire un gobelet d’eau ! Car, même s’il ne fait pas chaud, il faut se méfier de la déshydratation due à une hyperventilation. Surtout chez moi, avec mon asthme…

Bon, ça repart ! Mon adversaire, elle, ne s’est pas arrêtée pour m’attendre. Il reste 7 kilomètres, je n’ai pas dit mon dernier mot. Dur ! Me voici au petit trot dans cette côte qui serpente dans les bois. J’entends un souffle rauque dans mon dos ? Une féminine ? Non, je me retourne…c’est un coureur de Barbantanne. Il a la pêche pour un V3 ! Nous allons finir quasiment ensemble, et je ne parviendrai à le passer définitivement, après plusieurs tentatives infructueuses, qu’à moins de 400 m de l’arrivée. 7 secondes seulement nous séparent…Renseignement pris, il s’agissait de Jean-Pierre Moncorgé. Ah, ces V3 ! Le premier de cette catégorie, Gilbert Giniez, termine devant Chantal Baillon : en fait, il la sprinte sur la ligne d’arrivée. Y a plus de respect !

Bon, deuxième et dernier ravitaillement, et …nouvel arrêt !
« Vous avez du sucre ? Oui, à droite ! J’y vais ! Où ??? Euh, non, en fait, c’est là-bas à gauche ! Bon, tant pis, je m’en passerai ! »
Je bois coup sur coup deux verres d’eau et hop, je repars…Mon maillot blanc a disparu de mon champ de vision…
VH
L'ARRIVEE
X
Maintenant, la route se transforme en toboggan pour nous ramener à Beaumes de Venise. Ca descend raide-raide-raide ! Je fonce, penchée en avant, pour essayer de rattraper mon retard et je lâche les freins ! Mais vous connaissez tous la célèbre fable de la Fontaine : Le lièvre et la tortue ? J’aurai beau prendre tous les risques, serrer les dents sur un point de côté que j’ai traîné depuis le deuxième kilomètre, rien n’y fera : l’athlète de l’U.A.Carpentras franchira la ligne d’arrivée avec 20 secondes d’avance sur moi en 57’19. Chantal Baillon, évidemment est déjà arrivée ! Elle s’est emparée de la victoire dans le temps de 54’34. Un parcours bien vallonné, qui lui convient très bien. 57’39, et c’est à mon tour d’arriver, sous les bravos d’un public nombreux et chaleureux, installé devant la très belle bâtisse de la Mairie.
X


Jocelyne Giraud, le célèbre animateur de course en région provençale, me félicite et m’encourage à le rejoindre pour une longue interview. Ce que je ferai après être allée me restaurer, me changer, et avoir remonté le dernier kilo pour faire quelques photos sur le vif (notamment de Françoise84 de mon club de cyber-coureurs Kikouroù.net). C’est bête, j’ai raté le passage de mes coéquipiers Lagardiens, grrrrrrr !
VH
LES PODIUMS
VH
La remise des récompenses s’effectuera au chaud, dans la grande salle des fêtes à côté de l’hôtel de ville. Les personnalités sont là, ponctuelles, les coureurs également, et la cérémonie peut commencer. Elle se déroulera rapidement, pour le plus grand plaisir des athlètes fatigués qui les trouvent toujours trop longue !

 

VH 

RESULTATS DE CETTE 6e EDITION

VH

 

VH

Les féminines sont récompensées les premières. « Honneur aux femmes » a annoncé l’organisateur. Crapahut26, Stéphanie Roux et moi-même, Titifb...

Puis, nous nous serrons sur l’estrade pour accueillir nos homologues masculins. Le grand vainqueur n’est autre que Franck Conil (47’50) qui rafle la mise devant Serge Ayala (48’32). Eric Barnette, 3e en 49’11.

 

Des coffrets contenant des produits du terroir sont remis aux 3 premiers du scratch hommes et femmes, sans distinction de place. On gagne tous pareil ; parfait : c’est exactement ce que je voulais gagner sur cette épreuve : un AOC Côte du Rhône village rouge, une bouteille du « nectar des Papes », le très fameux Muscat (fort apprécié chez moi !), ainsi qu’une bouteille d’huile d’olive de l’ancien moulin La Balméenne, moulin créé en 1856. La qualité de sa production est saluée par de nombreuses distinctions, notamment le Concours Général Agricole. D’ailleurs, l’étiquette de la bouteille offerte aujourd’hui indique « Médaillée d’or ». Miam…J’adoooore ! Le magasin de sport « Endurance Shop Avignon» complète nos récompenses en nous remettant un bon d’achat de 30€ ; les organisateurs ne nous laissent quitter les planches qu’après nous avoir remis les traditionnelles coupes, médailles et trophées de rigueur.

 

 VH

Un grand merci à eux, ainsi qu’à leur équipe de bénévoles un peu déçue par une baisse sensible du nombre de participants cette année (pour la 5e édition, l’épreuve avait rassemblé 550 athlètes). Il faut dire que la pluie tombant en abondance ce matin sur la région a dû pousser certains à rester sous la couette. Ils ont eu tort : le soleil, finalement, s’est imposé, et la course fut belle.

 

 A Beaumes de Venise, « Les Visiteurs » de Montmirail, n’ont pas fait dans la Dentelle !
VH
LA FOULEE LAGARDIENNE 
VH
P1080831.JPG


 
Pour le club des Cinq Kikoureurs : c'était aussi une bonne adresse pour se retrouver...
VH
Titifb, Xavier, Françoise84, Sandy 84 et Crapahut 26 
FRANCOISE 84 A 500 m DE L'ARRIVEE : LE SOURIRE !
AVEC XAVIER : ON PROFITE QUE FRANCOISE N'EST PAS LA !!!


 
73 94  Xavier 01:01:02 31 Vétéran 1 H U.A. Bollene 12,98 km/
200 93 Françoise84 01:13:06 13 Vétéran 1 F U.A. Bollene 10,83 km/h
95 214 Sandy84 01:02:37 37 Sénior H U.A. Bollene 12,65 km/h
  

Question posée au Meilleur Sommelier du Monde 1992 : Peut-on boire du Muscat de BDV avec le fameux Reblochon de Rapace74 ?
Chère soeur,

Le Muscat serait mieux avec un fromage à pâte persillé comme le roquefort ou un autre bleu.
Néanmoins, si tu veux le servir avec du Reblochon, il faut l'agrémenter avec des fruits dans l'assiette :(abricot, pêche ou des fruits exotiques).


Philippe Faure-Brac
Meilleur Sommelier du Monde 92
Bistrot du Sommelier
97, Bd Haussmann 75008 Paris France
www.bistrotdusommelier.com
Tel. 33 1 42 65 24 85 Fax. 33 1 53 75 23 23

25 commentaires

Commentaire de moumie posté le 10-12-2007 à 17:45:00

salut titi,

c'est tjs un régal de te lire. Ce n'est pas simplement une description des courses, tu nous fait les historiques, les visites guidées... J'adoore.

Bravo pour ta course encore une fois. C'est vrai que le lot qui tu as reçu donne envie :-)

Grosses bises et à bientôt
Moumie

Commentaire de cedre posté le 10-12-2007 à 17:46:00

Madame se permet de s'arrêter pour se faire une beauté et fouiller le bazar qu'elle entraine dans ses poches (au moins 4 kgs de + ;-)) et elle nous fait un podium.
Non mais je te jure, ya des félicitations qui se perdent.
Bravo Sylvie

Commentaire de blancblancblanc posté le 10-12-2007 à 19:22:00

Bravo Sylvie,

Belle course comme d'habitude. Heureusement que tu partages avec nous toutes les bouteilles que tu gagnes. Sinon comment ferais tu pour gérer ta cave ?

Voilà une bien belle course très tentante à mettre au calendrier 2008.

JC

Commentaire de bigout66 posté le 10-12-2007 à 19:36:00

Salut Titi,

encore un super cr qui vient décrire ta belle course dans un magnifique village où tu signe un superbe podium grâce auquel tu as reçu de succulents mets...comment ça j'en fais trop lol.

Bravo à toi et Chantal pour votre nouveau podium, sans tes arrêts tu aurais surement pris la 2nde place mais bon tu t'es régalé donc ce n'est qu'un détail.

@+ ;-)

Commentaire de gdraid posté le 10-12-2007 à 20:02:00

Quel beau récit titifb !
je le lis et le relis.
Tout y est, la culture, l'émotion, l'humour, la pugnacité, la bonne humeur ...
Tu restes une vraie championne du monde toutes catégorie, Sylvie. Même pour le vin...
Bises pour ton beau podium, où comme les autres , tu prends encore de la bouteille !
JC

Commentaire de gdraid posté le 10-12-2007 à 20:21:00

A la relecture de ton beau récit, titifb, je m'arrête un instant sur ton expression :
" le brouillard les recouvre pudiquement."
Belle image de ton regret, de manquer le spectacle du paysage somptueux, des dentelles de Montmirail...
Merci encore, Sylvie.
JC
PS : à plus de 13,5 km/h, tu as encore le temps d'admirer le paysage ???

Commentaire de zakkarri posté le 10-12-2007 à 20:24:00

Bravissimo Titifb pour cette belle 3ème place !
Un cr toujours aussi vivant et agréable à lire ...
J'aime bien la photo où tu es interwiewé, la classe !
Par contre, je pense que tu as du galérer avec la boue sous les pompes, tu dois avoir mal aux cuisses maintenant, lol !

Repose toi bien !

zak.

Commentaire de agnès78 posté le 10-12-2007 à 20:35:00

Magnifique récit, sylvie.
Et quelle course!
merci pour le compte rendu et bravo pour cette superbe troisième place!
Bises
agnès

Commentaire de le_kéké posté le 10-12-2007 à 20:46:00

Bravo titi encore une super perf, trop forte.
Le seul truc que je comprends pas c'est que tu n'aime pas patauger dans la boue, c'est pourtant bien rigolo et en plus on a droit de se salir.
Sinon c'est quoi cette histoire de sporténine pour 1h de CAP, je sais bien que pour toi la distance est longue mais quand même ??

Encore bravo et vivement notre prochaine rencontre qu'on boive ensemble le seul vrai remède anti-crampe que je connaisse ...

A+ Philippe

Commentaire de Françoise 84 posté le 10-12-2007 à 21:32:00

Super ton récit ! Ca me donne toutes les bonnes raisons de flemmarder : je ne pourrais pas faire aussi bien! ( promis , je m'appliquerai à en pondre un pour la Route de la Lavande ). Encore bravo à toutes les deux et à la prochaine? Bises.

Commentaire de le Che 07 posté le 10-12-2007 à 22:12:00

Encore une fois tous les ingrédients sont présents dans ton récit pour captiver le lecteur et l'amener à te suivre sans aucune retenue dans ta course.
Tes mots se transforment sans problème en images et en bruits.

Tes CR sont à consommer sans aucune modération.
Merci encore une fois pour cette échappée belle.

Commentaire de taz28 posté le 10-12-2007 à 22:35:00

Merci Sylvie pour cette balade instructive, sportive et culturelle !!
Mais dis donc, t'en as pas marre de faire des podiums ???
:-)

Je te taquine, juste parce que je t'admire !!

Bisous

Taz

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 10-12-2007 à 23:31:00

Toujours sur le podium ! Bravo ! Je vois à ton récit que ce n'est pas demain la veille que tu viendras courir dans la boue de la Forêt d'Ecouves. Dommage, tu nous aurais fait un CR culturel comme tu en as le secret.
Au plaisir toujours renouvelé de te lire.

Commentaire de béné38 posté le 10-12-2007 à 23:36:00

C'est une bien jolie ballade à laquelle tu nous invites là. Tout y est : la culture, le goût, le sport, même la boue !
Merci pour ce délicieux récit.
Bises
Béné

Commentaire de Xavhië posté le 11-12-2007 à 01:59:00

Bravo!
Encore un splendide CR culturel comme tu sais les faire... On aurait presque envie de retourner patauger un peu!!!
Mais la prochaine fois, évite les photos compromettantes, ce soir je dors sur le paillasson!

Commentaire de millénium posté le 11-12-2007 à 08:21:00

chapeau bravo super parfait...
Et en plus , je vais gouter le vin pendant le "off" d'ardèche en février...
Continue de telles performances !

Commentaire de L'Castor Junior posté le 11-12-2007 à 08:29:00

Hummm...
Moi qui me délecte souvent du Beaumes de Venise, j'aurais encore appris quelque chose à te lire (non, pas que tu es une championne : ça, je le savais déjà :p).
Félicitations encore, et au plaisir de le déguster à tes côtés !

Commentaire de Jerome_I posté le 11-12-2007 à 17:17:00

Salut Titi,

je viens de lire ta course de la ronde du terroir. Bravo à toi pour cette belle course. Sans l'arret sportenine tu prenais la deuxième place...

Enfin j'ai surtout noté les infos sur le beaume de venise... Et alors avec un gorgonzola alors... ;-)

Je ne sais pas encore si je pourrais me rendre au OFF du khanardo. J'ai bien noté la date, mais c'est tout de mème un long voyage! Je vais essayer ce fut si sympa en septembre.

Jérome

Commentaire de thunder posté le 11-12-2007 à 20:25:00

J'ai raté ce CR dans le flot. Mais un CR de titi ça reste du grand CR et ça donne faim de bonnes choses. Merci pour la qualité de tes CR

Commentaire de eric41 posté le 12-12-2007 à 12:41:00

Bravo Sylvie pour ce podium.
Vraiment ta région fait envie avec des CR comme cela.
Merci.
Bises.
Eric

Commentaire de gdraid posté le 12-12-2007 à 19:48:00

Le Reblochon de rapace74 servi avec un muscat de BDV, et avec en plus des fruits, comme le suggère ton frère Philippe, (qui ne lui ferait pas confiance ?), c'est à coup sûr très bon...

Au Raid28, les heureux gourmands se contenteront des crêpes dentelles (même pas de Montmirail), de Sandrine Taz28 !
Bises sucrées-salées...
JC_qui_apprécie_les_bonnes_recettes_de_la_championne_pas_du_monde_de_CAP

Commentaire de Piloumontagne posté le 12-12-2007 à 21:32:00

Un bouteille au départ, un coffret à l'arrivée... oh la la, on reconnait bien la frangine d'un sommelier !
Bravo pour ta course Sylvie.
Et en regardant les photos et l'état de ta tenue, je constate en effet qu'il n'y avait pas de boue... quelle injustice ! on aurait pu t'en donner un peu !
bises,
Pilou

Commentaire de philkikou posté le 12-12-2007 à 22:27:00

* * * * * (tout est dit)

Commentaire de Khanardô posté le 13-12-2007 à 21:52:00

Qu'est ce que c'est que cette histoire de Sporténine ? Tu voulais pas boire un coup de rouge pendant que tu y étais, non ?
A propos de rouge, crois-tu qu'il soit raisonnable d'en prévoir pendant le off ? Si oui, tu serais gentille, alors, de gagner quelque chose du côté du Ventoux, ça passe pas mal en vin chaud à la canelle, le Côte du Ventoux... Merci par avance :-))

Et puis, bravo à toi et à Chantal, à force on finirait par s'habituer à vous voir monter sur le podium, et oublier que tout ça, ça représente tant de travail et d'abnégation...
Bravo et grosses bises !

Alain

Commentaire de titifb posté le 14-12-2007 à 05:26:00

Merci à tous pour vos commentaires !
Pour passer commande pour vos cartons de vin :
http://courirplushaut.over-blog.fr !!!!

PS : J'ai bien noté Khanardô, et...pas de problème ! L'an dernier, j'en ai gagné des Côtes du Ventoux !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran