Récit de la course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel 2007, par tintinmar75

L'auteur : tintinmar75

La course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel

Date : 9/6/2007

Lieu : Cancale (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 1700 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pari raté (?)

Cela faisait dix ans que je voulais faire ce marathon, le km 30 étant à moins de 1 km de la maison parentale,j'en connais chaque m.

N'ayant pas l'habitude de faire des marathon à cette période de l'année, mon essai à Caen il y a 7 ans étant désastreux (canicule, fini à pied), j'avais toujours repoussé l'idée. Cette année je me suis enfin lancé.

Premiers doutes, sur quelle base partir ? Il peut faire chaud, mais je suis en forme...il y a souvent du vent, mais je suis en forme...deux marathons dans l'année, c'est dur, mais je suis en forme...bref, une petite voix n'a cessé ces dernière semaines de me répéter que je pouvais essayer de me rapprocher de mon record (2h59).

Deuxième interrogation, vais-je repérer des kikoureur ? J'avais bien quelques visages en tête (photos), et je comptais sur l'effet buff ou casquette, mais en arrivant à Cancale. Chercher une dizaine de coureurs parmi 5000 m'a paru bien difficile.

Mais je comptais quand même voir agnès78, car je connais son minois, et car je savais qu'elle visait 3h15. Nous serions donc voisins au départ. Finalement je la vois, enfin je crois, dans le sas préférentiels avec un buff noir et déjà bien échauffée. Je me dis qu'elle a eu bien du courage de s'échauffer ainsi, mais elle a l'expérience des trails, alors un marathon...

Le départ approche...les doutes grandissent car il fait trés chaud ! Quelques-uns s'échauffent malgré tout, mais en ce qui me concerne ce sera "sieste" préliminaire dans les sas à l'ombre. Aucun échauffement donc. "Chau-Chau(velier)" annonce que le vent est d'est et qu'il nous poussera parfois...oui peut-être sur 1 km. Le doute grandit.

C'est parti...4 km légèrement vallonnés et le soleil qui tape dur déjà. C'est parti vite, sans forcer et en me laissant doubler je fais mes premiers km et 3'50; 4';4'10;4'05;4'. Ouh la la je dois ralentir ! Mais ça y est la descente du km 5 est passée et je peux me réguler à 4'15 à partir du km 6.

Nous sommes maintenant au bord de la mer, il fait plus frais mais il y a du vent! Le parcours est superbe, l'odeur marine et le ciel bleu sont vraiment un régal, que du bonheur !!! au niveau des jambes, ça tourne. Les ravitos se passent bien. Mais le vrai bonheur, c'est le public, nombreux et chaleureux. Un concurrent se porte à ma hauteur, j'engage la conversation mais il m'arrête: "je compte mes foulées". Chacun son truc, je lui répond que je chante dans ma tête. En ce moment, Amélie Poulain et Eric Satie se bousculent dans le cerveau.

Les km passent, km 15, le Vivier, c'est bizarre, j'ai l'impression que le vent forcit. Km 16 et km 17, ça se confirme le vent est en pleine face et je commence déjà à devoir pousser...si tôt...mauvais signe. je commence à me dire qu'il reste à peu près autant pour n'arriver qu'à la maison. La suite je n'y pense même pas. D'ailleurs sortie du Vivier, un groupe joue "sur la route" de de Palmas. Je repense aux paroles "j'nai pas vu le doute en toi s'immiscer". Pour moi , le doute est maintenant bien présent. C'est vrai que c'est long un marathon ! Je double déjà du monde, c'est étrange, car devant ce sont des bons.

Entrée dans Cherrueix, toujours autant de monde et d'encouragements, je tourne maintenant en 4'20 au km, plus la peine de penser à un objectif de temps. Tiens bizarre, il y a une arche, je regarde le chrono 1h23 ! non! Ce n'est pas le semi, nous sommes entre le 19 et le 20. Finalement, je passe en 1h29 au semi, mais je ralentis.

Chapelle ste-Anne, un peu d'ombre sur un km, sur la digue de la duchesse du même nom, ce n'est plus de la route; les guibolles n'aiment pas du tout. Les spectateurs que je croisent regardent derrière moi maintenant, "t'as vus les ballons", c'est le ballon rouge, je vais me battre pour tenir à son rythme et rester devant.

Km 24,  le ballon rouge me double, je m'accroche sur un km. Je regarde le chrono 3'51, il y a un PB. Je m'accroche km suivant 4'14 OK. Km 25 je suis définitivement décroché. C'est très dur!! je l'aurai en point de mire encore sur 10 km.

A partir de là la lutte commence, c'est mon neuvième marathon, mais c'est la première fois que je souffre si tôt. Les km s'enchaînent sur mon terrain d'entraînement habituel. Le vent est masqué par les haies de peupliers, il fait moins chaud, mais j'ai de plus en plus de mal à tourner en 4'21 au km. On arrive près de la maison.

Km 29 J'entend une voix familière, surprise, mon père m'attend ici, "je suis mort", je vois la maison...non je continue ! Plus tard il me dira, que je n'étais pas beau à voir.

Km 30, la maison de la voisine, si je la vois je lui fais la bise...et je rentre à la maison ! Non ! Je ne l'ai pas vue, pas de bise, pas d'abandon !

Km 32. Ma mère m'attend ici, ça fait du bien, mais c'est toujours aussi dur. 4'30 au km.

Km 33. Poste abandon, on est encore près de la maison, et en plus après le virage à gauche on reprend le vent. J'arrête ! Et m... ce serait trop c..., allez je continue, j'ai jamais abandonné , alors pas ici!!! Et c'est reparti pour les grandes lignes droites venteuses. 5'00 au km, je tourne à l'économie maintenant ! Nous sommes tous seuls dans notre effort.

Km 33 -> km 38: Dans le mur, La valse d'Amélie Poulain qui a définitivement supplanté Satie, me berce. 2 h 31 au km 35. Je ne vois plus le ballon rouge à partir du km 36; en fait je ne vois plus grand chose.

Km 38, le pont de Beauvoir. Terrible, je n'avance que grâce aux encouragements des spectateurs, le public est fabuleux, grâce au prénom écrit sur le dossard, j'ai vraiment l'impression qu'il sont venus pour moi.

Km 39 Ma mère a du mal à prendre la photo, finalement je ne suis pas aussi lent 4'45.

Km 40 Mon père essaie de me suivre en courant, il m'avouera à l'arrivée qu'il a abandonné après 50m.

Km 40->42, la digue, toujours beaucoup de public, je m'accroche, des petites contractures apparaissent partout. Tenir !

Arrivée: 3h07'36'' je crois que je n'ai jamais été aussi content d'arriver ! Je pense aux autres concurrents, au kikoureurs et je les plains. Je croise et félicite une concurrente dont j'ai vu la photo dans un magazine, elle confirme que c'est bien elle et qu'elle a fini 3ème en 2h46 chapeau !

Bilan: Beaucoup de bonheur. Le chrono n'est finalement pas si mal. Mais le plus important c'est d'avoir terminé. A une personne qui me félicite je répond que les plus méritants vont arriver bien après moi.

Organisation top, Paysage top, Animations top, mais le meilleur c'est le public EXTRAORDINAIRE, le meilleur que j'ai rencontré en 9 ans de course !

 

 

 

 

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 10-06-2007 à 20:46:00

bravo! un beau chrono pour un marathon très beau mais pas si facile que ça..... bonne récup, et encore mille bravos......

Commentaire de taz28 posté le 10-06-2007 à 20:55:00

Bravo à toi pour cette performance !! Ton chrono n'est pas à l'image de ta souffrance, merci pour ton récit !!
Bonne récupération
Bisous
Taz

Commentaire de titifb posté le 10-06-2007 à 21:03:00

Bravo ! t'as été FORT ! Chapeau...! et ton chrono est loin d'être ridicule. J'en connais beaucoup qui, dans ces conditions de chaleur, s'en contenteraient !

Commentaire de neoh14 posté le 10-06-2007 à 21:19:00

bravo et félicitation pour ce chrono très digne ;
en plus sur tes terres celà doit être une sensation très agréable. encore bravo

Commentaire de l'ourson posté le 10-06-2007 à 22:23:00

Ouahhhhhhh!!!!! Trop fort Tintinmar75 :-)) avec autant d'endroits douillets sur le parcours pour aller se mettre à l'ombre et jeter l'éponge d'un parcours encore une fois bien trop difficile avec cette chaleur et ce vent ;-(( SINCERES FELICITATIONS

l'Ourson_ki_en_a_bavé_aussi_pour_approcher_l'objectif_;-)

Commentaire de KIKIVAL posté le 11-06-2007 à 17:18:00

félicitation tintinmar quand tu vois qu'ils ne sont que 75 a etre sous 3h j'aurais signer tout de suite des deux mains pour faire ton chrono... bravo champion... j'y etais aussi c'etait mon 1er marathon j'ai souffert bizarrement comme toi entre le 28eme et le 29eme ;-) pour finir en 3h26'40 avec comme objectif 3h15.
kiki

Commentaire de moumie posté le 11-06-2007 à 22:02:00

BRAVO pour ton marathon,
tu confirmes ce que j'ai toujouts entendu, ce marathon est difficile car il fait souvent chaud, mais le public est extraordinaire.

peut être qu'un jour je ferai partie des chanceux qui l'ont couru

allez bonne récup

Commentaire de agnès78 posté le 12-06-2007 à 12:32:00

Merci pour ce récit qui décrit ta joie mais aussi tes douleurs...
Tu aurais du me faire signe tu sais...
Bravo pour le chrono même si je me doute que ce n'était pas l'objectif au vue de ton niveau.
Bravo pour ta ténacité malgré les souffrances et l'abandon qui te tendait les mains, j'avoue que j'ai du lutter également...
Un énooorme merci enfin pour le reste...
Bises et à bientôt j'espère
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran