Récit de la course : L'Ardéchois - 57 km 2007, par LtBlueb

L'auteur : LtBlueb

La course : L'Ardéchois - 57 km

Date : 29/4/2007

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 1689 vues

Distance : 57km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'Ardéchois 2007

Yo,

Ca faisait un bail que je lorgnais du regard sur ce trail, pour diverses raisons : la beauté sauvage de l'Ardéche, la réputation de Louis Chantre et de ses bénévoles, et puis également les témoignages de certains amis coureurs ; j'ai notamment en mémoire un CR du Toutou (du siècle dernier ?) qui avait renoncé suite à un joli coup de chaud ; ce fut l'occasion pour notre Papy national d'un premier pamphlet sur les vertus de l'abandon raisonné. Bref ayant renoncé cette année aux tentations de l'ultra bitume, le printemps se trouve tout dégagé pour un enchainement de courses natures (Raid28, Vulcain, Trail des Collines, Ardéchois) qui devraient m'amener tranquillou en forme autour du TGV.

Ce week-end ardéchois (qui suit une semaine éprouvante coté boulot) me donne l'occasion de revoir le Dino (nous ferons route ensemble depuis Grenoble) que je n'avais pas revu depuis Avril 2001, et un certain marathon d'Annecy ! A Valence, nous récupérons la Souris (dans tous les bons coups) qui sort de 2 semaines assez chargées et se demande si elle aura récupéré le peps nécessaire. C'est en agréable compagnie que nous attaquons les routes sinueuses de l'Ardéche qui nous amènent à Desaignes vers 17h , ou nous ne tardons pas à récupérer un 4ème larron , la Tortue.

Une bonne bière et quelques discussions plus tard, nous quittons Désaignes, charmant village médiéval et ses remparts du 14ème siècle et retournons sur Lamastres (6 km) et son camping , qui va nous accueillir pour la nuit. L'endroit est calme . Génial . Merci à la Tortue pour le repérage ! Avantage Dino pour le montage de tente, où la 2" de chez DK fait merveille (je me vengerai au remontage ;-) ). Après avoir renoncé à la pasta party (trop de monde), nous effectuons un repli stratégique et improvisé vers un ch'tit restau de Desaignes ou nous est proposé un repas gargantuesque . Est-ce bien raisonnable ? Puis retour au camping ou nous pouvons consulter quelques messages de nos supporters du Zoo . Position dodo . Bonne nuit !

Dimanche, 6h15, le jour se lève sur Lamastres ; il fait frais mais la température, largement supportable, nous autorise un p'tit dej café/gatosport/cake/brioche. Nous enfilons nos tenues, terminons nos sacs puis la Tortue ayant négocié que nous laissions nos tentes sur place jusqu'au soir, nous filons sur le lieu du départ ou ca grouille de monde (plus de 1000 coureurs entre le 34km et le 57km) . Vu les caractéristiques (distance, dénivelé) semblables à celles du Vulcain , j'ai prévu un temps équivallent ici soit environ 7h30, temps plus indicatif que véritable objectif.





L'attente du départ nous donne l'opportunité de détailler composition de la tenue et du sac :
- chaussures trail Trabucco
- chaussettes run50 de chez DK en fin de vie (qui me vaudront un joli démarrage d'ampoule)
- corsaire
- tee shirt technique manche courte ADDM
- casquette UFO
- batons DK Forclaz 500
- sac DK 10l
- poche 2L hydrixir/malto dosé à 80gr/l (2 recharges de poudre de 1,5l)
- 2 gels 90gr Maxim
- 1 tube de sporténine


8h le départ est donné , le zoo ferme quasiment la marche du troupeau qui effectue un tour du village avant d'être laché sur les chemins ardéchois. Les premiers kilomètres sont en montée régulière et me permettent de trottiner en veillant à rester très en dedans. La Tortue et le Dino sont à l'arrière, pendant que la Souris joue les éclaireurs. Je la rejoins à la faveur du 1er replat vers le 6ème km, et nous abordons ensemble une très agréable descente en lacets qui nous amène à Sialle après une petite heure de course. Ce départ volontairement prudent me permettra j'espère une deuxième moitié de trail plus rythmée. Lors du debriefing , Louis Chantre a alerté les coureurs sur la difficulté des premiers kms : la longue ascension vers la Cidatelle, seconde ascension du jour, est en effet un morceau de choix.

Puis nous passons à coté du point d'eau de Lantussac ; j'ai suffisamment d'eau pour tenir jusqu'au 1er ravitaillement (km22) ; aussi je me contente de mouiller ma casquette.




Nous arrivons ensuite au Château de Rochebonne, l'un des haut lieux du parcours, avant d'aborder une descente technique et sinueuse : j'irais bien un peu plus vite mais ca bouchonne sec , alors à quoi bon doubler un ou 2 coureurs vu l'embouteillage ? Bref je retrouve la Souris un peu plus loin et nous abordons la montée vers St Jean Roure, que j'aborde plus rapidement que les précédentes, en raison d'un traffic devenu moins dense.


3h05 pour 22km, il ne faudra pas faiblir pour arriver en moins de 7h30 ! Je profite largement du ravitaillement : coca, boisson gazeuse, remplissage de poche à eau et constate une jolie ampoule sous un orteil , ampoule qui sera stoppée net grâce à un Compeed prêté par la Souris.






Je repars après quasiment 15' d'arrêt : d'une part, c'est fou ce que ca passe vite ; d'autre part, je suis toujours aussi peu "percutant" au ravitaillement ! Je cours quelques centaines de mètres à coté de la Souris, que je lâche temporairement (je le pensais) lors d'une arrêt technique de sa part ; certes y'a de la marge, mais je surveille quand même du coin de l'œil la barrière horaire du km 29 (5h). La perspective de ce couperet me pousse inconsciemment à accélérer très légèrement dans le raidard qui suit , ce qui me vaut de dépasser une bonne quinzaine de coureurs qui rigoleront bien dans quelques temps ;-) Dans la descente, je discute avec Laurent Bruyères, lolo07 sur les forums, qui traine la patte en raison d'une contracture à un ischio.

Km 29, bifurcation entre petite et grand parcours (je prends le bon aiguillage) , 4h20 de course, j'ai 40' d'avance sur la barrière ; je descends d'un bon train et commence à étouffer sous la chaleur. La longue descente amorcée depuis quelques kilomètres nous amènent au fon d'un vallon, ou j'espère un moment trouver le ravitaillement du 33ème km (Le Mas ?). Il n'en est rien et le chemin grimpe de nouveau "comme en 14" pendant un bon moment, et je commence à douter quelque peu des kilomètrages que je m'étais mis en tête. Finalement à 14h , soit 5h de course, le 2nd ravitaillement est en vue. Aurais-je mis 40' pour effectuer 4km (dont une bonne part de descente) depuis la bifurcation des 2 parcours ? Allons , allons... Je suis beaucoup plus rapide à ce ravitaillement me contentant de simplement rallonger ma réserve d'eau avec un 1/2 litre d'eau gazeuse que j'ajoute à ce qui me reste de boisson énergétique. Avant de repartir, je jette un œil derrière moi, à la recherche éventuelle de la Souris et de la Tortue : personne...

J'ai un peu de mal à décoller, il fait chaud, et les jambes commencent à se faire lourde ; autant sur le troncon précédent, j'avais la pêche, autant je vais en baver jusqu'au 3ème ravitaillement ; ca n'est pas la galère, j'avance , pas vite, mais j'avance , c'est juste pénible ; en quelques kilomètres je vois repasser plusieurs coureurs que j'avais dépassé à la sortie de St Jean Roure ; dès que ca monte, je suis avachis sur mes batons, et ma vitesse de croisière ne doit pas dépasser les 7km/h sur le plat . Makéski m'arrive ? Une hypo ? Pas d'affollement, je prends un gel, bois un coup puis décide coute que coute d'avancer ; ca va revenir mais il faut un peu de temps. Traversée d'un ruisseau, où je croise un coureur (la mine fatiguée) , qui vient de décider d'abandonner. Je profite à chaque fois du moindre point d'eau pour mouiller ma casquette comme cette fontaine à coté d'une jolie maison typique toute en pierre. Les paysages qui défilent sous nos yeux depuis le début sont là pour confirmer que l'Ardèche est une bien jolie région !




Au 3ème et dernier ravitaillement (Chaumel), je remplis ma poche à eau, bois 2 verres de coca. Cette fois encore, mon arrêt est rapide (<5') et je décolle rapidement pour aborder la dernière difficulté du jour qui nous amène aux ruines du château de Rochebloine. La patience paie, j'ai repris des forces et je ne serai plus doublé d'ici l'arrivée. Les derniers mètres de l'ascension sont atypiques et il faut quasiment mettre les mains pour se frayer une chemin (mes batons sont totalement inutiles). Au sommet 2 spectatrices distillent leurs encouragements aux coureurs. Mon chrono indique 7h pile de course... Il doit rester une petite dizaine de km, et cela va donc être problématique de passer sous les 8h !

Petite descente, suivi d'un replat qui précède un grand virage sur bitume en arc de cercle. Rapidement le chemin domine en surplomb un village décoré de quantités de petits fanions rouges (les mêmes qu'à Désaignes) . Ayant perdu ma lucidité, je crois un instant être revenu à Desaignes . Sur le panneau à l'entrée du village, est écrit "Nozières" . Encore 6km ! Arff ! J'avale un verre d'eau au point buvette , en verse un second dans ma casquette. Pour les derniers kilomètres, je fixe mes batons à mon sac, retrouve une foulée de coureur qui me permet de ratrapper quelques coureurs . Desaignes apparait maintenant ; je jette un œil à ma montre amusé par le nouveau challenge que je me suis fixé d'être à l'arrivée en - de 8h. Un dernier lacet avant le passage sur un pont ; je suis surpris de voir la Souris ici, tout sourire comme d'hab. Dernier faux plat avant la ligne d'arrivée que je franchis en moins de 8h sur les talons de la jolie miss qui m'avait déposé lors de mon coup de moins bien du 35ème km. Pffff, je suis d'abord pris d'un coup de chaud avant de réaliser que je n'ai rien ingurgité de solide depuis 3 heures ; bref , c'est pas la forme et ca doit être de nouveau une petite hypo. 3 verres de coca plus tard, j'ai retrouvé quelques couleurs, ainsi que la Souris et le Dino.
Une dizaine de minutes plus tard, la Tortue passe la ligne impressionnante et en grande forme ! Chapeau !

Nous filons prendre une douche et plier les tentes avant de remonter au repas d'après course, où nous assistons à la remise des prix (Dawa vainqueur) et croisons le Bulot qui nous annonce son arrivée dans les temps limites.
Puis nous saluons la Tortue qui va repartir tranquillement vrs Montpellier prendre son avion.



Conclusions
* 7h57 au final , je suis en deça de mon objectif annoncé (autour de 7h30) ; néammoins je suis content d'avoir pu relancer sur la fin de course après un passage difficile vers le 40ème.
* Epreuves équivallentes sur le papier, j'ai trouvé l'Ardéchois plus difficile que le vulcain, où pourtant j'avais connu quelques soucis digestifs
* Week-end sympathique en compagnie de la Souris, la Tortue, le Dino . Content également d'avoir pu faire la connaissance du Bulot, animal fort sympathique !
* Les paysages sont vraiment superbes et ce trail est incontournable : à tester sans retenue !
* Prochaines sorties prévues au Pic St Michel de Béné38, puis au TGV, en compagnie d'une forte colonie de kikoureurs et zanimos . Le reste du temps sera occupé par des "sorties off" dans les 3 massifs grenoblois.
* L'UltraTrail c'est trop bon ;-)

Merci d'avoir tenu jusque là et bonne récup ;-)

A+
L'Blueb

PS : Photos empruntées à Bede et au Bulot . Merci à eux.

 

12 commentaires

Commentaire de nicnic38 posté le 03-05-2007 à 21:28:00

Bravo!

j'ai eut chaud pour toi!

ça avait pas l'air simple a géré tes petits coups de moins bien....

la plus grande différence avec le Vulcain est sans doute la température exterieure... c'etait bien la cagnard ce WE...

Reposes toi bien qu'on se fasse quelques petites sorties de prepa pour ton TGV et mon Duc!!!

A+

Nicnic

PS : je suis dispo lundi et mardi....

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 03-05-2007 à 22:40:00

Bravo Philippe ! 8h de course... Pffff je ne comprendrai jamais comment on fait !
Alors Merci de me faire vivre ça à travers ce joli récit plein de belles photos.
Cette région est magnifique, je la connais bien pour avoir passé de nombreux week-ends
à St Jeure d'Andaure (près de St Agrève), et emprunté le train à charbon de Lamastre.
Je te reverrai avec plaisir sur le trail du Pic St Michel, avec la Souris.

NoNo_l'escargot_du_Revermont_et_d'Ardèche !

Commentaire de taz28 posté le 03-05-2007 à 23:01:00

Merci Phil pour ce récit et ces superbes photos, ça fait plaisir de revoir des zanimos en meute
;-)) se régaler sur une course
Bisous mon Lieutenant préféré
Taz

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 03-05-2007 à 23:01:00

Ah ! j'oubliais : je te pique la photo
de fin pour la page de la communauté ;-))
Autant de Z'animos, j'peux pô m'empêcher !

Commentaire de béné38 posté le 03-05-2007 à 23:23:00

Je suis toujours très admirative (et envieuse) de lire de tels récits, et de pouvoir un jour en faire un moi aussi. Merci Philippe pour ce beau moment partagé et bravo pour ta persévérance. Ca fait trop trop envie !!
On se voit donc le 3 au Pic.
Béné38(pourquoi pas un off sur un massif Grenoblois??)

Commentaire de gdraid posté le 04-05-2007 à 00:08:00

Encore un très bon récit !
Merci LtBueberry.
Bravo pour ton mental, ta course est exemplaire.
JC

Commentaire de Souris posté le 04-05-2007 à 07:17:00

Bravo belle course et super beau WE passé ensemble (ben comme d'hab' quoi!!)...
Facile d'avoir le sourire sachant que je n'ai fait que le 34km

Grosses Bises... Le Pic du St-Michel, Oui OK OK je note ;-))

A bientôt!!

Commentaire de le_kéké posté le 04-05-2007 à 09:34:00

Merci Lieutenant pour ce super récit qui me donne vraiment envie de faire cette course l'année prochaine.
Bon on se voit sur le mini-trail à Béné ...

A+ Philippe

Commentaire de Le Bulot posté le 04-05-2007 à 14:08:00

bonjour et
FELICITATIONS, 7h57 , champion ...

Je suis tres heureux de vous avoir tous rencontré . J'ai bien essayé de vous suivre toi et la souris dans la montée de la citadelle ou je me suis acroché mais sur le plateau vous avez étés bien trop rapide pour mon rythme de bulot.

En espérant vous revoir tous

bien amicalement

le Bulot

Commentaire de titifb posté le 04-05-2007 à 20:22:00

Bravo pour ta volonté, ton récit est très bien écrit, ce qui ne gâte rien...A bientôt !

Commentaire de bede posté le 04-05-2007 à 21:40:00

Un grand Bravo,je me suis perdu avant l'embranchement ,retour au ravito et redescente par de super sympas benevoles a Desaignes en voiture.
Un lien pour des photos si ca peut donner envi a d'autres pour 2008.
http://picasaweb.google.fr/bernardsame/LArdechois290407

Commentaire de electron posté le 09-05-2007 à 08:41:00

Félicitation mon blueb' et rendez vous début juillet...

A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran