Récit de la course : Eco Trail de Paris ® Ile de France - 30 km Marche Nordique Chrono 2016, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : Eco Trail de Paris ® Ile de France - 30 km Marche Nordique Chrono

Date : 19/3/2016

Lieu : Meudon (Hauts-de-Seine)

Affichage : 977 vues

Distance : 30km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

promenons-nous dans les bois en amoureux !

 

 

Ma chère et tendre épouse s’est mise à la marche nordique depuis quelques années. Elle pratique avec assiduité plusieurs fois par semaine mais sans aucun esprit de compétition, et pour son anniversaire, je lui ai offert son premier dossard : les 30 km de l’écotrail.


Je ne doutais absolument pas de ses capacités à terminer et un séjour aux Angles en février ponctué de nombreuses randos va me le confirmer. Il faudra juste ne pas partir trop vite et bien s’alimenter car je la connais, ma douce (totem : l’écrevisse) a tendance à partir à bloc et si elle fait une hypo, elle n’avance plus du tout.

J’ai fait les choses tip top : TGV,  hôtel grand luxe au pied de la tour Eiffel, l’athlète est mise dans les conditions idéales pour optimiser la performance ;-)

Dans le RER qui nous amène au départ, il y a que des coureurs du 80km, et on a failli louper l’arrêt car ils continuaient tous plus loin que Meudon.

Une bonne grimpette pour nous mettre en jambe pour rallier le sas du départ depuis la gare. On a une petite frayeur car on voit des gens partir alors qu’on a encore un bon ¼ d’heure d’avance sur le départ. En fait, ce sont les coureurs du trail qui s’élancent par vagues toutes les 5’. On a le temps de prendre un p’tit café et de faire quelques photos. Pas vu l’électron qui devait pourtant pas être bien loin. Juste apperçu et fait la connaissance de "Bert" qui semblait pressé de se rendre au départ du 80km (il semble avoir pris gout à la marche nordique lui aussi).

Après toutes les vagues de coureurs, vient le tour des marcheurs. On part du fond du cours, aucun objectif de chrono, si ce n’est celui de terminer dans les délais qui me semblent quand même très larges (7h30). Je me dis que moins de 6h serait pas mal pour une première. On verra bien.

no stress !





Malgré mes nombreux rappels à l’ordre, je trouve qu’on part un peu vite, un peu aspiré par le peloton. Ca papote dur dans les rangs, mais il faut dire aussi qu’il y a beaucoup de féminines ;-))).

départ un peu rapide !


Heureusement un premier arrêt technique va nous obliger à laisser partir le groupe et à nous retrouver que tous les 2. A partir de ce moment, le rythme va me sembler beaucoup plus adapté.

Le temps est gris mais pas froid, pas ou peu de vent, des conditions idéales pour courir, mais pour marcher, j’aurais préféré un peu plus de soleil.

tout va bien !

Le bois de Meudon est déjà derrière nous. Les quelques petites côtes sont absorbées tranquillement car le D+ n’est absolument pas le point fort de l’Ecrevisse. Et puis les petits panneaux d’encouragement à destination des kikoureurs font bien plaisir.

Traversée de Chaville. Il y a une boulangerie qui sent si bon que je ne résiste pas au plaisir d’un petit cookie au chocolat.

Fosses-reposes et la Ville d’Avray. Il y a longtemps que nous ne sommes plus que tous les deux, loin derrière tout le monde, et je dois bien dire que j’apprécie vraiment ces moments partagés juste entre nous. Je force un peu l’allure dans les bosses pour avoir le temps de préparer un petit verre d’eau au sommet pour ma championne qui ne s’arrête ainsi jamais sauf pour les…nombreuses pauses techniques qui font quand même salement baisser la moyenne ;-)

Ville d'Avray (je crois)

Marne la Coquette, et ses pavillons très…coquets. Pas beaucoup de HLM dans le coin ;-)

Ce qui m’épate le plus c’est d’être tout le temps ou presque en forêt en étant à quelques km seulement du périf alors qu’on attaque le parc de St Cloud.

Petit coup de mou de ma championne vers le 17ème km. Je lui fais miroiter le ravito proche, une dernière longue montée et nous voilà au ravito du km 20. Vue magnifique sur la capitale, la tour Eiffel parait toute proche, dommage qu’il fasse toujours gris. Un beuf kikou ? allo t'es ki ? tontontraileur (qui fait le trail 50km) ! enchanté, moi c'est la tortue.

Dans la longue descente sur la Seine, mes vieux genoux me rappellent à l’ordre et j’ai un peu de mal à suivre ma chérie qui a retrouvé toutes ses forces.

En bas de la descente, j’observe le chantier pharaonique sur le site des anciennes usine Renault puis il y a quelques km très pénibles en bord de route, avec des zones de travaux d’autant que les coureurs du 50km nous doublent et qu’il faut toujours regarder derrière pour ne pas les gêner sur les étroits trottoirs.

Après une dernière côte, on redescend sur la Seine, traversons une petite île sympa et attaquons la dernière ligne droite avec la tour Eiffel en vue (3 km à vue de nez). N’ayant pas du tout étudié le parcours avant je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas traversé la Seine, et surtout pourquoi la tour Eiffel se trouve à notre droite et pas à notre gauche ???  Une pancarte de rue m’indique que nous sommes à…Meudon, la ville de départ ! Ok, j’ai pigé, on n’a pas traversé la Seine mais on l’a suivi pendant toute la boucle sud qui contourne Boulogne et on a fait un 180° sans s’en rendre compte : pour un orienteur, j’ai pas été bien malin sur ce coup-là !

lady liberty !


Je sens que ma championne commence à coincer, les jambes sont dures mais la fin est proche et cela lui permet de puiser dans ses réserves.

ça se rapproche !

encore un p'tit effort !


Un dernier passage très sympa sur une petite île toute droite en forme de quai avec lady Liberty junior au bout et c’est le tapis rouge, dans un très honorable temps de 5h37.

Finisheuse !!!


Je ne l’ai pas fait exprès, mais j’ai choisi l’hôtel le plus proche de la sortie du gymnase d’arrivée, et c’est une riche idée car je sens bien que ses muscles refroidis sont douloureux et qu’elle aurait eu du mal à aller beaucoup plus loin.

Une bonne douche bien chaude, et surtout une grosse sieste lui permettront de récupérer un peu et d’apprécier un bon vers de Chablis réparateur en fin de soirée ;-)

vous comprenez pourquoi on l'appelle l'écrevisse ;-)


après l'effort, le réconfort !


De mon côté, aucun bobo contrairement à mes sorties en CAP, justes quelques lourdeurs dans les bras car je n’avais jamais fait de marche nordique. J’avais un peu peur de trouver le temps longs, mais en fait pas du tout. J’ai beaucoup apprécié le parcours (sauf le passage dans les travaux), et j’ai beaucoup aimé partager le sport favori de ma chérie.

Du coup on s’est fait des projets pour de futures marches nordiques, en attendant que ce soit elle qui se mettent à l’IronMan pour m’accompagner ;-)))

 

les provinciaux à la capitale !

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 28-03-2016 à 18:12:27

Et encore du trailer converti à la MN, ça pullule ! Belle course que vous avez faite là, tout en plaisir et en partage à deux, que demander de plus. Bravo à ton écrevisse et eut-être à un de ces jours ici ou là...;-)

Et content que les panneaux à l'Ursine aient plu...;-)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 28-03-2016 à 18:19:24

bravo, bravissimo, la Tortue et l'Ecrevisse !
Bien content de vous avoir croisé ... et d'avoir serré la pince ... du leader des 366H ! :-)

Commentaire de Bert' posté le 28-03-2016 à 22:08:41

Je n'avais pas tout capté à Meudon !...

Et rudement content pour vous deux :-)
Vous avez fait une sacrée balade, avec un excellent prétexte à une bonne escapade parisienne :-)

J'espère à l'année prochaine ou une autre occaz

Commentaire de Benman posté le 29-03-2016 à 00:35:16

Tu lui a récité un "vers" de Chablis réparateur! Quel beau poème! Bravo au moins pour le Chablis, mais aussi bien sûr pour tout le reste.

Commentaire de augustin posté le 30-03-2016 à 09:43:13

Merci pour ce chouette partage la Tortue! ca change des IM ;-)
Sympa de pouvoir partager ces moments avec sa moitié, ells qui endurent toutes nos courses & entrainements!
Et le Chablis, c'est pas un verre, on dirait un vase :-))))

Commentaire de Souris posté le 30-03-2016 à 20:33:54

Et me voilà connecté après une si longue absence ici. Bravo à vous, c'est un joli récit, un beau petit week-end partagé à 2, Bravo à Claire.

Commentaire de robin posté le 31-03-2016 à 13:39:47

Je note : Le Chablis excellent pour la récup ! Félicitation à L'écrevisse

Commentaire de LtBlueb posté le 01-04-2016 à 00:25:39

Pareil comme la souris...voilà un moment que j'ai déserté le coin des récits ( à tort) mais un CR de nos champions nantais ça ne peut pas se rater !! En tout cas, voilà un moment de partage bien sympa ! Bravo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran