Récit de la course : Semi-Marathon de la Saint Gilles - 21,1 km 2012, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Semi-Marathon de la Saint Gilles - 21,1 km

Date : 9/9/2012

Lieu : Bois D'Arcy (Yvelines)

Affichage : 737 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Battre un record

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Record ou pas record?


Là était la question.

Cela fait un petit moment que j'essaie d'améliorer mon record perso sur semi. Le problème, c'est que ce n'est pas simple : tout d'abord, les semi-marathons sont en général des courses plus ou moins de préparation que je case pas très loin d'un plus gros objectif. Résultat, j'évite de m'y griller..:-)

Mon record date donc de deux ans, déjà (ce qui pour moi qui ai vraiment démarré la course à pied en 2007, est déjà assez loin). C'était déjà à Bois d'Arcy, en une année où je préparais le marathon Seine-Eure, 5 semaines plus tard. L'an dernier, à Bois d'Arcy, j'étais en mode "allure marathon", deux semaines avant Berlin, donc pas de tentative de faire un temps.

Par contre cette année, je me suis remis dans la situation favorable : marathon Seine-Eure dans 6 semaines.

Ce record m'a résisté au début du printemps : échec à Bullion pour 14 malheureuses secondes, malgré l'aide de TontonTrailer en pacer. Cela étant, c'était un excellent résultat, vu le profil difficile de Bullion qui "vaut" facilement 1 à 2 minutes. Échec ensuite à Rambouillet où je n'avais pu tenir le rythme nécessaire au bout de 10 kilomètres.

Donc, ça commence à titiller, ces 1h37'28", y'en a marre (même si, honnêtement, pour mon niveau, c'est un bon temps). Donc, c'est décidé, à Bois d'Arcy, je tente  le coup encore. Le truc psychologique, finalement, c'est de programmer 4'36"/km sur la montre..:-). Quand on fait ses entraînements entre 5'15" et 5'30", ça fait bizarre.

Peu de kikous parigots annoncés sur ce semi. Pas mal sont encore en mode "les gros trucs de l'été" ou sur un trail quelque part.... Tiens, on va partir presque en même temps que le Tor des Géants, d'ailleurs.

Bien entendu, Anne et Morgan/Eponyme sont là, fidèles au postes, en bénévoles, puisque c'est leur club, la RUMBA, qui organise. Et, à la dernière minute, TontonTrailer se dit que faire une sortie longue en forêt de Maurepas, ou venir faire coucou à Bois d'Arcy, c'est pareil. Bon, cette fois-ci, je ne vais pas lui demander de me servir de lièvre, il avait donné et bien donné en février...et, là, il se remet d'un abandon à la TDS pour des ennuis respiratoires. Donc, Tonton en touriste (tu parles d'un touriste!).

Le parcours à Bois d'Arcy, c'est sympa. Bien presque tout plat, moitié ville, moitié forêt (donc pas que du bitume : un avantage et un inconvénient, plus de souplesse mais un peu moins de rendu des appuis). Assez tournant, surtout la première partie en ville, donc beaucoup de relances.

Le départ est un peu comme à chaque fois : peu organisé (600 coureurs sur le semi, qqs centaines sur le 10km) mais sur une avenue large sur 1 kilomètre, donc pas trop de bousculades. Avec Tonton, nous nous sommes un peu mieux placés que je ne l'aurais fait, moi (je suis toujours trop derrière). On se sépare assez vite (en fait on se perd) mais comme nous n'avions pas dit nous suivre, je n'insiste pas.

Il faut bien sûr gérer le départ commun avec le 10km. De nombreux coureurs et coureuses partent vite.... Je me cale souvent sur les "meilleures ou presque" féminines, au feeling. Mais là, pas mal font le 10....donc la montre doit être la référence.

Surtout, je veux gérer l'hydratation. Il fait chaud, "très" chaud (oui, bon, les sudistes vont rigoler, là, je sais). Dans les 24°C à 9h30 du matin, ça va nous monter pas loin de 30 vers 11h. Donc, fidèle à mon habitude d'être en autonomie, j'ai la gourde de 800lm et ai pris une bouteille supplémentaire. Je peux parfois monter à pas loin de 1l au kilomètre, donc bon...

Dès le départ, ça part fort.Pas facile de se régler, mais malgré un peu de slalom, je suis dans le tempo qui va bien.

Les 9 premiers kilomètres sont largement en ville, à part un premier petit crochet en forêt entre les km 2,5 et 4,5, qu'on refera au deuxième tour. C'est très largement en plein soleil et je sens assez vite qu'il faut que je me mette sinon dans le rouge, du moins dans l'orange foncé, pour arriver à tenir le rythme. Notamment sur le petit crochet en forêt qui est très très légèrement montant au début (ça se sentira plus sur le deuxième tour!).

Au km 6, on n'oublie pas de faire coucou à Anne, qui fait la garde-barrière à l'entrée d'un lotissement. "Qu'est-ce qui fait chaud" est à peu près tout ce que j'arrive à lui dire..:-). Un peu plus loin, je relaie pas mal avec une féminine qui a juste le bon rythme...je me dis que ça va peut-être faire comme il y a deux ans où je m'étais relayé avec une coureuse de l'EASQY sur les 2/3 de la course. Mais, pas de chance, elle  court le 10km (elle finira deuxième) et elle bifurque au km 9. Là, j'avoue que je suis un peu jaloux car, juste derrière, c'est le retour en forêt et le tout petit faux plat montant.

Ajouter à cela la boucle en forêt avec des relances....et me voilà avec ma montre qui m'indique une cinquantaine de secondes de retard, un rythme autour de 4'45", bref juste pas assez. Et en plus de ça, une impression de piocher pas mal pour maintenir ce rythme.

Pas grand monde autour pour former un petit groupe, le rythme de tous est un peu irrégulier, la chaleur ne doit pas y être pour rien. Bref, moral pas au beau fixe, je commence à me demander si je ne vais pas lever le pied et finir en déroulant tranquille.

Mais, soudain, je me rappelle que ça pourrait être une bonne idée d'essayer d'avaler quelque chose, ça peut amener le petit peps en plus pour passer ce cap que je sais difficile (le km 11-16 sont toujours les plus durs pour moi sur un semi). Et, depuis quelques courses, je me suis converti à la Pom'Pote en abandonnant les gels : ceux-ci sont vraiment trop écoeurants, difficiles à avaler et ont tendance à me couper l'effort. Alors que les petites sachets de Pom'Pote, c'est ultra-simple à ouvrir, très liquide à avaler et ça a l'air de me réussir.

D'où Pom'Pote..:). Ça occupe déjà. En plus, je re-réfléchis et me dis que ma montre me dit certes que je suis un peu trop lent au kilomètre mais que.....les kilomètres qu'elle mesure sont trop longs aussi! En effet, sur un parcours un peu tournant, les montres GPS ont tendance à sous-estimer la distance parcourue (je vais pas vous faire la démonstration maintenant, mais c'est géométriquement logique). Bref, je vais peut-être bien plus vite que j'imagine.

Donc, résolution : 1) je me dope à la Pom'Pote 2) j'arrête de regarder cette satanée montre et je cours au feeling

Et c'est parti pour la grande boucle en forêt qui nous amène près de Plaisir. Ce n'est pas une partie de plaisir! Il fait chaud maintenant, même dans ces zones ombragées, et le chemin a de tous petits faux plats descendants/montants qui se sentent bizarrement bien plus quand on est près de ses limites..:-). En plus, pas moyen de trouver un pacer : je ne me rends même pas compte si je dépasse ou si je suis dépassé, mais peu de monde est à ma vitesse. En plus, aux coureurs de la course se mêlent quelques groupes de coureurs qui font leur sortie du dimanche, donc c'est un peu difficile de se repérer.

On finit, l'un dans l'autre, par arriver au ravito du km 14, au bout de l'allée vers Plaisir. Rapidement un verre d'eau sur la tête, merci les bénévoles. J'ai encore du liquide dans la gourde donc pas d'arrêt (je finirai en ayant bu pas loin de 1,5l).

Le retour vers Bois d'Arcy se fait par des allées assez rectilignes que je connais désormais bien. Plutôt roulantes, je sais que j'ai tendance à y courir plus vite que sur la section km 11-15. Cela étant, je maintiens quand même l'effort en me fixant des "cibles" : maintenant, c'est clair, je remonte les coureurs de devant et je ne me fais plus passer. La chaleur commence à faire des dégâts et certains sont vraiment à la ramasse. Désormais bien plus optimiste, je prends le temps d'enfiler la deuxième Pom'Pote (désormais consacrée "arme secrète du bubulle" avec les rondelles de saucisson sur les trails longs).

La preuve que ça va mieux, c'est que je ne vois même plus les kilomètres passer. Je suis à chaque fois surpris par le bip de la montre (qui signale désormais les kilomètres au moins 300 mètres après le panneau de la course). Mais je ne la regarde toujours pas.

La sortie de la forêt signale les deux derniers kilomètres. Ils vont être durs ceux-là. On revient au cagnard et il fait encore plus chaud. On ne doit pas être loin des 30°C. Heureusement, j'ai un objectif : un couple quelques dizaines de mètres devant où Monsieur fait clairement le pacer à Madame. Marrant, ce sont les mêmes encouragements que Jean-Luc me faisait à Bullion : "allez, on lâche pas", "tu y es", "ça va l'faire". Hop, je me les accapare et je me dis que gagner une "place de fille" (ceux qui lisent régulièrement mes CR connaissent mon leitmotiv?) est un bon objectif pour ces deux derniers kilomètres.

Donc, en piochant bien sur cet avant-dernier kilomètre, je finis par les dépasser (et on dépasse plusieurs autres coureurs dans l'affaire) pile à la flamme rouge, là où on tourne à gauche sur un petit parking pour revenir quelques dizaines de mètres sur un chemin de terre.

Attention aux petits pièges du chemin : quand on est à bloc, on a plus de mal à voir les racines..:-). Toujours en serrant les dents, on fait le tour de terrains de sport, hop voilà le gymnase qu'on longe....tourne à droite et mon virage...:-)

Mon virage préféré! Une mini-bosse en descente en tournant à gauche, pour entrer sur le stade, avec les musiciens, les encouragements du public et des déjà arrivés.....donc à fond la caisse pour se faire plaisir, faire monter l'adrénaline et entrer sur la piste d'athlé.

Bon, le tour de stade au soleil, c'est mignon...mais c'est dur..:-). mais mais mais.....on sort du dernier virage, je vois le chrono officiel : 1h37'00". P...... je vais pas le louper, ce record? Allez, "sprint" (en tout cas, c'est l'impression que j'ai, rigolez pas!). J'y vois trouble....et je ne vois même pas Anne qui est sur la ligne à faire des photos....et je ne l'entends même pas! Focalisé sur son temps, le bubulle.

Hop. Ligne. Montre. Bip. Regard. 1h37'14". Yessssss. C'est pas beaucoup mieux, mais c'est mieux (ce sera 1h37'25" officiel en raison de l'absence de tapis de chronométrage au départ)..

Honnêtement, je suis totalement à la ramasse. Anne m'appelle, je la vois enfin et je peux juste bafouiller que c'était dur..:-). Elle me promet qu'elle va attendre avant de prendre des photos..:-)

Bien sûr, je vais récupérer le tee-shirt (le même que l'an dernier, le même que l'année d'avant....va falloir que je les millésime mes t-shirts de Bois d'Arcy). C'est aussi l'occasion de saluer Eponyme, qui lui aussi office en bénévole à la distribution des t-shirt. Rapidement, car il faut qu'il reste concentré (2 heures à répéter "S, Medium, large....).

Je cherche à retrouver Jean-Luc TontonTrailer. Je ne sais pas pourquoi je me figurais qu'il devait être pas loin derrière moi. En fait, il était pas loin devant. Il finit "en touriste" en 1h36 tout pile (pffff, c'est pô juste).

Au final, donc, objectif rempli. Enfin je l'ai descendu ce record. Cela a franchement été très dur, cette fois-ci à cause probablement de la chaleur.

Je me retrouve 183ème sur près de 600 partants, 19ème V2 et.....4ème féminine (ça c'est parce que j'ai doublé cette Julie avant l'arrivée..:). Bientôt le podium féminin pour moi sur un semi? :-) (un vrai podium, je crois que je peux rêver longtemps, quand même!).

Ce sera de bonne augure pour le marathon Seine-Eure dans 6 semaines, j'espère. Suite de la préparation : semi-marathon Eure-Madrie-Seine à Aubevoye(27) dimanche prochain. Là, pas de record en vue, l'objectif étant de tourner à allure marathon jusqu'au km18 et lâcher les cheveaux (s'il en reste) sur les 3 derniers kilomètres.

8 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 15-09-2012 à 14:52:29

Bravo !!!!!!

et je note que tu fais des infidélités au saucisson.
mais, je te pardonne car c'est facile à retenir :

pour éviter les coups de Bach : Pom-Pom-Pom-Pot ; Pom-Pom-Pom-Pot

Si un publicitaire me vole ce slogan, je lui fais un procès !
bon, faut que j'en pique à mes gamins pour essayer....

Commentaire de francois 91410 posté le 15-09-2012 à 21:34:50

bravo à toi, c'est effectivement de bon augure pour Seine et Eure ... la bagarre va être terrible !!!

Commentaire de Sabzaina posté le 16-09-2012 à 06:42:36

Brzvo Bubulle, objectif rempli !
4'36 au kilo sur 21 bornes... ça me dépasse ! (dans tous les sens du terme :) )
@ bientôt j'espère sur un trail !

Commentaire de Olivier d Elancourt posté le 19-09-2012 à 11:31:08

Bravo pour votre récit qui retranscrit bien l'ambiance de cette course à laquelle j'ai également participé. J'y ai d'ailleurs également battu mon record personnel sur semi-marathon de presque 3 minutes. Le précédent avait déjà été réalisé à Bois d'Arcy en 2011. Je pense que le profil du parcours et la date de l'épreuve sont propices à la réalisation de bonnes performances.

P.S n°1 : je pense aller vous défier sur vos terres à l'occasion du cross de maurepas du 20 octobre :_).
P.S n° 2: je crois vous avoir vu dans le RER C hier soir en tenue de "combat".

Commentaire de bubulle posté le 19-09-2012 à 19:08:53

Olivier : arg, le 20 octobre, je ne ferai pas le cross de Maurepas, pour cause de marathon le lendemain. Dommage. Il faut essayer de motiver TonTonTrailer à venir....ou au moins venir faire le supporter avec son chien au bord du parcours..:-)

Dans le RER C : c'est très probable vu qu'en ce moment, je fais effectivement mes aller-retour boulot-maison en courant sur une partie du trajet : Chatillon-Meudon Val Fleury (4km) puis Coignières-Maurepas (3km). Hier, j'étais effectivement dans le SARA de 18h45 à Meudon, en tête de train, avec changement à St-Quentin. T-shirt noir.

Et j'écris ceci toujours depuis le train. Donc on a de bonnes chances de se recroiser un de ces quatre!

Commentaire de Olivier d Elancourt posté le 19-09-2012 à 19:28:59

C'était donc bien vous. J'étais dans le même wagon sur votre gauche. Dommage pour Maurepas mais je pense que nous aurons d'autres occasions de nous croiser sur les routes ou chemins yvelinois.

Commentaire de SebKikourou posté le 20-09-2012 à 16:19:19

félicitation bubulle je t'ai croiser et encourager dans le bois durant ma sortie dominical au plaisir de se revoir surement au Trail des flambeaux je pense,bon courage pour ton marathon

Commentaire de a_nne posté le 21-09-2012 à 13:45:48

Bravo pour ce beau chrono !
Et ravie de t'avoir vu sur le trajet et à l'arrivée. j'espère que tu as pu récupérer tes photos...
A bientot sur d'autres chemins !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran