Se souvenir des belles courses : Paris - Versailles en deuil

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 10 Mai 2020, 19:45

Jean-Marc Fresnel, organisateur historique de Paris - Versailles (première édition en 1976), devenue une classique des courses sur route, est décédé dimanche 10 mai 2010.
J'ai une pensée particulière à l'attention de Sylvain qui avait repris l'organisation il y a quelques années (mais il n'y auras pas de course en 2020).

Pour ceux d'entre vous qui l'ont déjà couru, quel souvenir particulier associez-vous à cette course ?

Pour ma part ce fut ma toute première course sur route, en 1981, alors que je fréquentais plutôt les couloirs du stade Charlety (400 m et 400 m haies) et les cross d'Ile de France, en Assu (sport scolaire et universitaire) et en FFA avec le PUC.

PV81.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Dernière édition par Marathonnerre le 10 Mai 2020, 20:20, édité 1 fois au total.

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 10 Mai 2020, 19:58

Course que j'ai découverte suite à tirage au sort pour un dossard gratuit à l'issue d'une course à pied locale... :mrgreen:
Je venais de quitter la piste, c'était en 1989 ou 1990.. petit provincial, habitué des courses de 200 participants qui montait à la capital et découvrait un truc monstrueux avec des départs par vague, la foule, les ravitos gigantesques..
Me suis perdu, en mode panique de ne pas retrouver mon bus...
A l'époque, pas de de portable, gps ou autre gadget..
Et aussi première découverte d'une montée... :mrgreen:

Messagepar Khanardô » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 15:23

Le 25/09/1994
01:15:10
3496/22874

J'y avais emmené un collègue de travail (devenu en 2005 le parrain de ma fille) et un copain d'escalade (devenu depuis mon DAF, quand il m'embaucha en 2002).

La Côte des Gardes nous avait bien laminé les jambes. Je ne faisais que du plat à l'époque.

J'ai failli rater le départ, n'ayant rien compris au concept du départ par vagues. Ah, merde, c'est parti, là ? Merde merde merde.

Puis, dans la descente de Giroflay, plein de gens qui se mettent à marcher :shock:
Une fille qui marche, qui se met à faire des mouvements de gym :shock:
Qui écarte bien les bras à fond (pour bien respirer ?) au moment où j'arrive à son niveau !

Je lui percute le bras, elle virevolte comme une toupie et SE CASSE LA GUEULE :shock: :shock: :lol:
Elle se met à hurler "il est fou, il est fou, au secours, il m'a fait tomber !"

J'ai accéléré... :lol:

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 15:32

Marathonnerre a écrit:Pour ceux d'entre vous qui l'ont déjà couru, quel souvenir particulier associez-vous à cette course ?

La Côte des Gardes, pardi :mrgreen:
1996: 01:10:22 1067/20498
C'est mon meilleur temps enregistré depuis la conservation des archives numériques en 1991.
Mais mon 1er PV, ça devait être en 1979 ou 1980, et je l'ai fait au moins 2/3 années de suite à cette époque là, donc on a du le courir en même temps en 1981, Marathonnerre. Mon meilleur temps de cette époque, de mémoire, ça tournait autour de 1h05, 1h06'.

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 16:08

Eh bien, pour ma part....je n'ai jamais couru Paris-Versailles, quel looser. Pour des tas de bonnes ou mauvaises raisons.

Mais en 2015, j'avais participé à ma façon et j'avais fait un beau roadbook, qui doit toujours être valable :

http://www.perrier.eu.org/~bubulle/road ... v-2015.png

J'essaierai de m'en servir en 2021...j'ai une douche à l'arrivée (et plein de bières, aussi).

Bises, Sylvain!

Messagepar PetitManseng » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 17:53

Désolé pour le long message.

Je n'ai participé qu'à une seule édition, celle de 2011, et j'en garde un très bon souvenir.

À cette époque, ma pratique de la course à pied se limitait qu'au bitume, je ne connaissais pas le trail, encore moins l'ultra et je ne faisais que très peu de courses à l'époque par rapport à aujourd'hui (...enfin jusqu'à l'an dernier :| ).... Et surtout, je ne connaissais pas Kikourou (inscription 3 ans plus tard). Mais je connaissais déjà Paris-Versailles, c'était une course que j'avais cochée et que je voulais vraiment faire après 2 marathons de Paris (en 2006 et 2007) et les 20km de Paris l'année précédente (une autre course dont je dont garde un bon souvenir). En 2011, j'étais toujours très inexpérimenté (surtout dans la manière de gérer mes entraînements) malgré des débuts en course à pied en 2004: Seulement 8 courses entre mon marathon de Berlin en Septembre 2007 et ce Paris-Versailles 4 ans plus tard à cause de blessures à répétition...

2 semaines avant ce Paris-Versailles, j'avais bouclé le marathon de Tallinn dans le cadre d'un voyage itinérant qui m'avait fait découvrir Helsinki, l'Estonie en long et en large et St Petersbourg: Une distance que j'avais pris plaisir à recourir sans me faire "trop" mal quelques semaines après la fin de mes blessures (je n'ai plus eu de gros soucis à ce niveau là depuis...).

Je retrouvai le même plaisir de courir en compétition lors cette classique, et retrouver des sensations en "courant assez vite". Je me rappelle d'un départ par vagues, qui avait rendu mon début de course très fluide, très peu gêné par les autres coureurs. Les premier kms sur le quai Branly (?) y aident aussi. Après un début de course assez rapide (sans doute autour de 4' au km), j'avais été stoppé net dans mon élan quelques kms plus loin à Meudon :D et cette fameuse cote des Gardes! J'avais beau être au courant, cette montée m'avait surpris par sa longueur :o , mais j'avais pu néanmoins la monter en trottinant en faisant le pacman en zigzaguant entre les coureurs qui pour la plupart marchaient, chose que je m'étais interdit de faire :roll: ... Assez jouissif sur le coup, je dois dire, mais il n'aurait pas fallu que cette montée dure quelques centaines de mètres supplémentaires, mon cardio était au taquet et j'aurais calé... J'avais pu relancer en haut en accélérant petit à petit sur plusieurs centaines de mètres et retrouver un rythme de croisière (sans doute autour de 4'15/4'20) jusqu'à la fin malgré un ou deux petits coups de cul supplémentaires. La fin de la course sur un boulevard très large m'avait paru interminable, mais je continuais à faire le pacman jusqu'au bout, et passer la ligne d'arrivée fut une vraie délivrance.

Au final, je terminai 865/20745 en 1h11'01. Ce chrono me décevrait aujourd'hui mais j'étais content de ma course ce jour là. J'avais particulièrement apprécié les douches mises à disposition (au stade Montburon, je crois), chose assez rare sur une course de cette envergure. Cela m'avait permis de profiter de l'après-midi pour manger sur place et visiter le château avant de rentrer à Londres le soir même en Eurostar : Un très bon week-end en somme. J'avais trouvé l'organisation très bonne, tranchant vraiment avec celle de ma course suivante début 2012, le semi de Paris dont certains aspects m'avaient paru vraiment chaotiques (consignes et départ particulièrement mais ça a pu changé depuis).

Je n'ai jamais eu l'occasion de revenir sur le Paris-Versailles depuis mais pour avoir couru quelques 10 miles ici en Angleterre ces dernières années, une distance classique ici, cela me plairait de revenir pour voir à quelque point je suis capable de m'approcher de l'heure de course; En Octobre dernier, j'ai terminé mon dernier 10 miles en 59'58" sur un profil quasi-plat. Ce serait un joli challenge que je me pourrais me fixer (pour l'an prochain?) même si cette f☠☠king cote des gardes est vraiment un gros gros handicap :twisted:

Grosses pensées pour Sylvain et ses proches, même si nous ne nous connaissons pas et que je suis juste un coureur lambda ayant participé à cette belle épreuve comme des centaines de milliers d'autres... Je mettrai mon T-shirt de l'édition 2011 (qui était au fond de ma pile :oops: ) demain pour ma sortie matinale dans Richmond Park.

PV2011.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar perrier-citron » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 18:26

Ah Paris-Versailles!
ma première "grosse" compétition en dehors du 10km du quartier, pour faire plaisir à mon père en l'accompagnant. c'était l'époque ou les puces sur le dossard, internet, montre GPS n'existaient pas. les inscriptions se faisaient en envoyant un chèque par la poste et on découvrait le parcours au fur et à mesure. je savais juste qu'il y avait une foutu cote au milieu, c'est tout... je n'ai pas été déçu :D

en tout cas se sont de bons souvenirs. pas eu l'occasion d'y retourner ces dernières années, ça tombe systématiquement en même temps que la dernière compet de triathlon de la saison, et il faut s'y prendre tellement tôt pour avoir un dossard....

je pense que j'ai encore quelque part Tshirt et dossard de l'édition 2000

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 18:39

bubulle a écrit:http://www.perrier.eu.org/~bubulle/roadbooks/pv-2015/pv-2015.png


très amusant :D je note par contre une approximation qui ne te ressemble guère, le passage sous l'autoroute qui est en fait la N118 :mrgreen:

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 19:24

Sylvain, tu m'avais indiqué un jour la distance exacte de la course (16,050 km ?), pourquoi le site indique-t-il toujours 16,2 km ? D'autant qu'il y a eu des versions annoncées avec 16,3 km il me semble.

Messagepar bubulle » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 19:49

sylvain_pva a écrit:
bubulle a écrit:http://www.perrier.eu.org/~bubulle/roadbooks/pv-2015/pv-2015.png


très amusant :D je note par contre une approximation qui ne te ressemble guère, le passage sous l'autoroute qui est en fait la N118 :mrgreen:


J'avais fait le roadbook pour la soeur d'un kikoureur qui écrit des bouquins et qui a sa photo dans l'Equipe d'aujourd'ui, donc j'avais utilisé un langage simple plutôt que de mettre "Passage sous la route pour automobiles à caractère autoroutier", ça explique....

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 20:06

pour le plaisir de faire changer la distance ! :roll:
je ne sais plus quand exactement on a abouti au total de 16,2 mais ça a été fait au compteur de moto (afin de pouvoir prendre le parcours dans la forêt sans souci) pour tenir compte des tous derniers travaux dans Issy, de la ligne de départ qui avait été déplacée de quelques mètres et au passage marquer avec plus de précisions les relevés kilométriques pour y poser les panneaux le jour J

et puis les variations de distance font partie de l'histoire de la course comme tu sais :mrgreen:
Image

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 20:07

bubulle a écrit:J'avais fait le roadbook pour la soeur d'un kikoureur qui écrit des bouquins et qui a sa photo dans l'Equipe d'aujourd'ui


on le voit avant mon père je suis jaloux :lol:

PS : aujourd'hui ça prend un H, comme dans aupital :mrgreen:

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 20:20

PetitManseng a écrit:Je me rappelle d'un départ par vagues, qui avait rendu mon début de course très fluide, très peu gêné par les autres coureurs. Les premier kms sur le quai Branly (?) y aident aussi. Après un début de course assez rapide (sans doute autour de 4' au km), j'avais été stoppé net dans mon élan quelques kms plus loin à Meudon :D et cette fameuse cote des Gardes! J'avais beau être au courant, cette montée m'avait surpris par sa longueur :o , mais j'avais pu néanmoins la monter en trottinant en faisant le pacman en zigzaguant entre les coureurs qui pour la plupart marchaient, chose que je m'étais interdit de faire :roll: ... Assez jouissif sur le coup, je dois dire, mais il n'aurait pas fallu que cette montée dure quelques centaines de mètres supplémentaires, mon cardio était au taquet et j'aurais calé... J'avais pu relancer en haut en accélérant petit à petit sur plusieurs centaines de mètres et retrouver un rythme de croisière (sans doute autour de 4'15/4'20) jusqu'à la fin malgré un ou deux petits coups de cul supplémentaires. La fin de la course sur un boulevard très large m'avait paru interminable, mais je continuais à faire le pacman jusqu'au bout, et passer la ligne d'arrivée fut une vraie délivrance.

Au final, je terminai 865/20745 en 1h11'01.

En octobre dernier, j'ai terminé mon dernier 10 miles en 59'58" sur un profil quasi-plat. Ce serait un joli challenge que je me pourrais me fixer (pour l'an prochain?) même si cette f☠☠king côte des gardes est vraiment un gros gros handicap


Oui départ assez large quai de Grenelle puis André Citroën pour 6 km ultra roulants jusqu'au virage à gauche qui marque le début de la côte. Environ 2 km à 7 % de moyenne, avec un léger répit avant la moitié de la montée en passant au dessus de la voie ferrée.

Après la raide descente d'environ 700 mètres (km 10,7 à 11,4) il y a quelques relances en bas dont la côte du cimetière.

L'arrivée ? En léger faux plat défavorable, sur une chaussée très large, sans aucun spectateur, et pour peu qu'il y ait du vent d'ouest...

Si tu es en à peine 60 minutes sur 10 miles, avec une bonne préparation semi et quelques côtes au programme, ça pourrait passer pour 59'59" sur Paris - Versailles. Paradoxalement c'est la descente qui peut s'avérer pénalisante. Par contre attends toi à te retrouver quasiment seul dès le sommet de la côte, pour ma part je n'ai jamais trouvé un petit groupe pour la seconde moitié de course, tout en solitaire.

En gros on peut tenir en moyenne son allure semi sur la distance, d'autant que je vois la réponse de Sylvain qui confirme que c'est un très gros 16 km...

PV001.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 20:38

revenons à la thématique du souvenir que tu as gentiment initié mon cher Fred, une photo prise en 2018 juste avant le premier départ (d'où le casque qu'avait déjà mis mon père, j'aurais préféré qu'on ait eu davantage de temps pour préparer la pose) de mon père et moi, et qui entraîne ce soir quelques larmes supplémentaires :cry:
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar PetitManseng » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 20:51

Marathonnerre a écrit:En gros on peut tenir en moyenne son allure semi sur la distance, d'autant que je vois la réponse de Sylvain qui confirme que c'est un très gros 16 km...


Merci Marathonnerre, ça laisse de l'espoir :). Pour me donner un peu plus de marge, j'aimerais descendre mon RP du semi d'une minute ou deux (pour l'instant à 1h17'52" et datant de Février 2019 sur un parcours avec quelques petits coups de cul)... en sachant je suis plus performant et à l'aise sur des distances allant du semi au marathon, que sur des distances plus courtes comme le 10km par exemple. Pour revenir au Paris-Versailles, le fait qu'il y ait ces bosses rend la course intéressante et invite à réfléchir sur sa stratégie de course, les différentes allures à tenir selon le profil. Alors que sur une course toute plate, on se cale grosso-modo dès le départ à la "bonne" allure (qu'on a déjà bien travaillé à l’entraînement) et puis c'est... roule ma poule : c'est un peu moins fun! :D

Messagepar BouBou27 » sa fiche K
» 11 Mai 2020, 21:24

J'ai fait 2 années de suite la mythique course du Paris-Versailles.

L'année ou j'ai recommencé à courir en 2014, après le semi de Paris. Peu entrainé, mais je savais un peu a quoi m'attendre, ayant par le passé travaillé à Velizy (Thalès Avionics avant qu'ils partent), et habitant l XVème. Pendant 18 mois, avant de partir pour la Normandie, j'ai fait le trajet tous les jours en VTT en prenant cette côte des Gardes le matin (les premières fois, j'ai du poser le pied a terre.
Bref, je recourrais depuis 10 mois sans savoir ce qu'était l'entrainement. Je suis parti au 3/4 des vagues, et je n'ai pas arrêté de dépasser. Dans la fameuse côte, j'ai halluciné en voyant autant de monde a l'arrêt (et qui restait à gauche malgré les nombreux panneaux).
J'ai adoré cette course. Il n'y a que la dernière ligne droite que j'ai trouvé interminable ! 1h11'51". Très satisfait de mon résultat.

L'année suivante, après un marathon très éprouvant (fini en PLS perclus de crampes), je découvre en Aout que s'entrainer n'est pas de courir a fond tout le temps...
2 mois d'entrainement, c'est peu, mais j'ai aussi fait un peu de D+
Et là, la course parfaite (pour ma forme de l'époque). J'arrive tôt pour partir dans les premières vagues.
Je donne tout dans la côte. Accélère dans les descentes: 1h07'46"
Superbes sensations tout le long du parcours.

Un jour, je reviendrai !

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 08:17

Paris Versailles.......

Ma course , mon bonheur mon paradis.....

Celle là elle aura marquée ma vie de coureur ,1ere en 1982 j'avais 16 ans et du trafiquer ma date de naissance car à cette epoque il fallait etre majeur pour participer ,je tannais mes parents depuis deux ans deja !!!! Derniere fois il y a deux ans avec mon frangin et son fils entre les deux dates certainement une quinzaine d'autres fois.C'est vrai que je n'ai jamais vraiment compté tellement cette course est dans mon ADN.ADN car Versaillais par mon club d'athletisme de l'epoque (UAV) qui faisait de cette course un passage obligé et une rude bataille entre copains de club (record à 52'47'' de mon coté) et en plus Versaillais de naissance (habitant durant 25 ans ).ADN organisationnel car car c'est à Paris Versailles que j'ai participé pour la 1ere fois à l'organisation d'une course .A cette epoque c'etait inscription et classement papier !!!!! C'est là que j'ai commencé à cotoyer Jean Marc ,le petit Sylvain etait en culotte courte et Laurent son frangin sous ma ferule à l'ecole d'athletisme de l'UAV.C'est dire que le camps Fresnel je connais un peu...... :wink:
Sans faire de panégyrique ,je peux juste dire que j'ai cotoyé un grand bonhomme ,un organisateur passionné qui a su faire evoluer sa course mais en gardant un vrai esprit associatif ou tout le tissu associatif Versaillais etait partie prenante ou l'humain a toujours été aussi partie prenante de cette course.Un homme qui savait aussi deleguer et transmettre et en cela Paris Versailles continuera et a l'avenir devant lui.

Juste deux mots pour conclure MERCI Monsieur ......

http://www.kikourou.net/recits/recit-16908-paris-versailles-2015-par-taroc78.html

Messagepar Colargol73 » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 12:45

Aucune émotion à mon souvenir, trop de monde, trop de boulevards de 15 mètres de large. A part la côte des Gardes qui me ferait sourire aujourd'hui, rien...

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 13:37

Colargol73 a écrit:Aucune émotion à mon souvenir, trop de monde, trop de boulevards de 15 mètres de large. A part la côte des Gardes qui me ferait sourire aujourd'hui, rien...


DONC ?........

Tu as lu le sujet du post ?

Si tu n'as pas apprecié cette epreuve ,dis toi que certains coureurs sont d'un avis contraire que la course à pied ce n'est pas que du trail que le hors stade c'est aussi de la route avec ses caracteristiques propres et que si la cote des Gardes te fait sourire essaie d'etre à plus de 16km/h dans son entierté et je pense que tu souriras moins.

Messagepar Phanas de Pellene » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 13:52

Colargol73 a écrit:Aucune émotion à mon souvenir, trop de monde, trop de boulevards de 15 mètres de large. A part la côte des Gardes qui me ferait sourire aujourd'hui, rien...

Au sujet du glioblastome de Méocli
Colargol73 a écrit:Pas eu le courage de lire ce pavé.


C'est moi qui suit Colartroll l'ours méchant qui chante en sol, en fa dièse en ré bémol lalalalalalala

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 14:06

Phanas de Pellene a écrit:
Colargol73 a écrit:Aucune émotion à mon souvenir, trop de monde, trop de boulevards de 15 mètres de large. A part la côte des Gardes qui me ferait sourire aujourd'hui, rien...

Au sujet du glioblastome de Méocli
Colargol73 a écrit:Pas eu le courage de lire ce pavé.


C'est moi qui suit Colartroll l'ours méchant qui chante en sol, en fa dièse en ré bémol lalalalalalala


oups.....

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 12 Mai 2020, 18:55

je comprends tout à fait qu'on ne puisse pas aimer telle ou telle course, surtout quand il s'agit d'un événement avec 25000 coureurs. J'avoue par contre ne pas comprendre la perte de temps à rédiger ce type de message :roll:
du coup moi aussi j'en perds en essayant de comprendre :lol:

Messagepar campdedrôles » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 09:22

sylvain_pva a écrit:J'avoue par contre ne pas comprendre la perte de temps à rédiger ce type de message :roll:

Et pourquoi pas ?
Sur ce fil chacun y va de son souvenir, il y en a essentiellement des bons, il peut donc aussi y en avoir de moins bons il me semble ?

Messagepar Phanas de Pellene » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 10:47

campdedrôles a écrit:
sylvain_pva a écrit:J'avoue par contre ne pas comprendre la perte de temps à rédiger ce type de message :roll:

Et pourquoi pas ?
Sur ce fil chacun y va de son souvenir, il y en a essentiellement des bons, il peut donc aussi y en avoir de moins bons il me semble ?

Il te semble mal.

Je t'explique : quelqu'un vient de mourir.
C'était l'organisateur d'une course célèbre, presque aussi célèbre que le Marathon de Paris, la moitié au moins en terme de nombre de participants.

Il se trouve par ailleurs que c'était un type bien, humainement reconnu par tous ceux qui l'ont connu, et il sont nombreux, parce que lui par exemple, il se mettait au service de la société civile au lieu de faire le hamster sur une côte isolée et inconnue en moyenne montagne.

Il se trouve que son fils fréquente le forum, il y vient pour faire part du décès de son père.
Du coup il fréquente ce fil.

Ce fil, comment te dire, c'est un peu un registre de condoléances, virtuel.
On demande pas aux gens de passer la pommade, mais sur un registre de condoléances tu règles pas tes misérables comptes.

Imagine, transpose un peu : sur le registre de condoléances de ton père quand il va claquer (je te le souhaites pas :wink: ), si un mec écrit que le gros truc de la vie de ton daron, eh ben lui, le mec, il a trouvé ça tout naze...

Si t'as pas un truc sympa à dire, eh ben, tu as même pas assisté pas aux obsèques et tu mets rien sur le livre de condoléances. Si ?

Ben tu vois, comme je le disais (maladie de Méocli), Machintroll73, on dirait qu'il scrute les trucs durs pour y poser sa petite éructation biliaire matinale et se casser après.
Dernière édition par Phanas de Pellene le 15 Mai 2020, 17:12, édité 1 fois au total.

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 11:58

merci de l'exprimer bien mieux que moi :wink:
je précise aussi que cette discussion a été initié par Fred (Marathonnere) de sa propre initiative. Même si j'ai 36000 choses à dire sur Paris-Versailles, que ce soit via mes 4 participations en tant que coureur ou concernant les longues années consacrées en tant que bénévole puis membre du comité d'organisation, je n'aurais jamais eu le courage et la patience de démarrer un tel sujet.

Mais quand je n'ai rien à dire sur une course, soit parce que je préfère vite oublier une contre-performance, soit parce que la course ne m'a apporté aucune émotion particulière, je ne m'imagine pas rédiger un récit sur kikourou de 3 mots : "c'était bof". Ca apporterait quoi à moi et aux autres ? :?:
et je ne suis pourtant pas là pour promouvoir le monde des bisounours :mrgreen:

Messagepar campdedrôles » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 12:28

Phanas de Pellene a écrit:Il te semble mal.
Je t'explique
comment te dire,
Imagine,
Ben tu vois,


Tu réagis de façon affective par rapport à une personne (Colargol73) dont tu n'as pas du aimer certaines interventions sur ce forum, c'est ton droit.

Peut-être me semble t-il mal, il n'empêche, ce fil n'est pas un fil de condoléances ou alors tous ceux qui ont répondu -dont moi- ce sont lamentablement plantés jusqu'ici.
C'est une information relative à la disparition d'un organisateur d'un fameuse course et surtout, au vu des réponses dont jusqu'ici pas une n'a exprimé de condoléances, de "rip" etc, un fil de souvenirs liés à cette course, suite à la question posée par Marathonnerre.

Si j'ai bien compris ta réponse, Jean-Marc Fresnel serait le père de Marathonnerre, auquel cas je serais désolé pour lui du départ de son père et lui adresserais mes sincères condoléances, un créateur/organisateur d'une course de ce renom étant sûrement quelqu'un d'exceptionnel.

A mon tour de t'expliquer un truc : quand un membre du forum Kikourou crée un fil en demandant à qui veut de mettre en ligne les souvenirs qu'il aurait de cette course (en plus de l'information relative à la disparition de Jean-Marc Fresnel), libre à chaque personne ayant participé à cet événement de répondre ou non, de façon positive comme de façon moins enthousiaste.

Si un truc te gêne, scinde toi-même ce fil en deux ou demande à Marathonnerre de le faire.

thomas
Dernière édition par campdedrôles le 13 Mai 2020, 13:55, édité 1 fois au total.

Messagepar sylvain_pva » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 12:46

campdedrôles a écrit:Si j'ai bien compris ta réponse, Jean-Marc Fresnel serait le père de Marathonnerre


raté :wink: à se demander d'ailleurs si tu as lu les différents messages postés car l'info est précisée plusieurs fois...
pour les doléances, on a créé un livre virtuel pour cela donc pas de souci :roll:
mais ne nous prenons pas la tête, surtout aujourd'hui :oops:

Messagepar campdedrôles » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 12:51

sylvain_pva a écrit:
campdedrôles a écrit:Si j'ai bien compris ta réponse, Jean-Marc Fresnel serait le père de Marathonnerre


raté :wink:

Ca n'est écrit noir sur blanc nulle part, alors toutes mes excuses pour cette méprise Sylvain. :cry:

Messagepar Gilles45 » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 13:15

Je ne connaissais pas cette personne, mais toutes mes condoléances à la famille et aux proches.

J'ai également une histoire particulière avec cette course. Comme beaucoup ici, j'ai l'impression, ce fut mon premier dossard après des années sans sport.
J'ai participé pour la première fois en 2000 puis à 3 autres reprises pour une meilleure perf à 1h04.
Et puis, petit à petit, je suis allé vers d'autres challenges, le marathon dans un premier temps puis le trail et l'ultra.

Ce que m'évoque ce topic c'est une forme de nostalgie. C'est peut être une opinion qui ne sera pas partagée, mais la course sur route donne vraiment l'impression de s’essouffler aux yeux du grand public mais aussi de la communauté des runners.
Désormais 16km, "ce n'est rien", un marathon "ce n'est pas grand chose".

Des gros et beaux événements (voire des mythes) comme cette course sont parfois comme l'arbre qui cache la forêt:

Je ne critique pas m'étant moi-même éloigné de la route mais la question se pose concernant la dynamisation des plus petites courses.
Et puis, comme je l'avais souligné sur un autre sujet, les performances globale sur route sont parfois assez moyenne.
Aujourd'hui tu peux gagner un 10 kil en 34 minutes dans ma région. Il y a 10-15 ans tu avais plutôt intérêt à être aux alentours de 31 min...
De plus les courses du WE sont de plus en plus rare sur l'orléanais, beaucoup d'organisation "vieillissantes" ayant jeté l'éponge.

J'espère que des locomotives comme celles-ci pourront raviver la flamme. D'ailleurs ce confinement aura eu l'avantage de me redonner gout au bitume et à la vitesse (relative !)

En tout cas longue vie au Paris Versailles qui reste un beau "dépucelage" !

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 15:07

campdedrôles a écrit:
Phanas de Pellene a écrit:Il te semble mal.
Je t'explique
comment te dire,
Imagine,
Ben tu vois,


Tu réagis de façon affective par rapport à une personne (Colargol73) dont tu n'as pas du aimer certaines interventions sur ce forum, c'est ton droit.
...

Autant l'intervention de Colargol73 sur ce fil peut être jugée comme juste maladroite, autant celle sur le fil de Meocli ne peut que faire penser que la personne derrière ce pseudo est un vrai connard (pour dire les choses clairement).

Messagepar Spir » sa fiche K
» 13 Mai 2020, 16:37

Bonjour,
Certes le confinement a permis à beaucoup d'entre nous d'entendre à nouveau les oiseaux chanter en ville, mais si on pouvait continuer à laisser les noms d'oiseaux au vestiaire, ce serait top :wink:

Il faut se souvenir que l'expression écrite est bien plus limitée qu'une vraie conversation. Essayons de répondre tranquillement, ça évitera de devoir mettre de grands coups de ciseaux dans les messages !

Messagepar BM607 » sa fiche K
» 14 Mai 2020, 03:58

Condoléances tout d'abord à la famille.

Ensuite pour les souvenirs, c'est la découverte d'une course de grosse densité, en 1993, la plus grosse course de France à l'époque en nombre de partants, et ce départ en vagues inconnu alors que je m'arrangeais toujours avant cela pour être dans le début de sas (dossards préférentiels, ou arrivées tôt).
Là, naïvement avec deux potes de niveau à peu près identiques, on était dans les dernières vagues pour avoir voulu regarder le départ des élites... et on a découvert la course-slalom !
1h17 à l'arrivée, et "plus jamais ça". L'année d'après départ dans la 3 ou 4ème vague et 1h04, pour dire le temps passé à éviter les coureurs (ou marcheurs) plus lents l'année d'avant.

Ensuite évidement plein de souvenirs, comme la fois où j'ai croisé Benoit Z qui faisait son footing d'après course et qui venait de faire 3 ou 4ème de la course et à qui j'avais demandé combien il avait fait en attendant bêtement en réponse un chrono et qui avait répondu en place évidement ; ou les descentes vers les étangs ou je m'amusais à aller le plus vite possible (je suis un bon descendeur pour mon niveau) à chaque fois et y ai tenu tête un jour à un type qui valait nettement sous les 1h (et qui m'a bien déposé dès que c'est devenu plat)... Mais ce n'est pas un concours de nombre d’anecdotes donc j'arrête là.

BM

Messagepar neofoxy » sa fiche K
» 15 Mai 2020, 11:34

Soutien à Sylvain. Je sais comme ce n'est pas simple dans ces moments, surtout en cette période.

Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran