Sport et homosexualité

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 08 Jan 2018, 12:51

doudouX a écrit:
alpaco a écrit:
Argh, je t'aimais bieng mais là, ce n'est plus possible, si tu es religieusement orientée !
C'est contraire à ma boussole philosophique :D


N'est ce pas une forme de rejet ? :wink:


Je parierais plutôt pour une vanne.....d'ailleurs rien dans mon post n'indiquait que je sois d'une religion ou d'une autre, et le lascar sait lire! S'il l'a pris comme ça, c'était délibéré.
Donc, un "chambrage" à ne pas prendre au pied de la lettre.

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 08 Jan 2018, 13:56

Caracole a écrit:
doudouX a écrit:
alpaco a écrit:
Argh, je t'aimais bieng mais là, ce n'est plus possible, si tu es religieusement orientée !
C'est contraire à ma boussole philosophique :D


N'est ce pas une forme de rejet ? :wink:


Je parierais plutôt pour une vanne.....d'ailleurs rien dans mon post n'indiquait que je sois d'une religion ou d'une autre, et le lascar sait lire! S'il l'a pris comme ça, c'était délibéré.
Donc, un "chambrage" à ne pas prendre au pied de la lettre.


d'où mon smiley... j'avais bien compris la vanne - je commence à manier le second degrés de notre ami... enfin j'espère :mrgreen:
C'est un seconde degrés en retour.

a ++

Messagepar alpaco » sa fiche K
» 08 Jan 2018, 18:48

Vous sous-estimez mes critères d'intolérance et vous sur-estimez les degrés d'humour dont je dispose.
Enfin, que je dispose, comme tout le monde y dit maintenant.

Une orientation religieuse ou une orientation sexuelle troubles peuvent me pousser à éviter la compagnie de certains. Je suis ni meilleur ni pire. J'aimerais simplement, par vanité, me sentir moins con dans le regard de ceux qui me côtoient, dans les yeux de ma Douce.

Évidemment, Caracole et moi nous croisons parfois sur ce forum, ponctuellement, et c'est avec plaisir que je la lis. Je la sais capable d'encaisser mon humour parfois lourdingue et même un peu trouble. Et je la remercie pour cet effort qu'elle imagine peut-être gratuit.

Mon propos donc, encore une fois est : le droit à la connerie. Tant que l'on embête pas les autres avec. Et tant qu'à faire, tant que l'on se fout la paix à soi-même. Un luxe quand même.

Je me permets d'intervenir sur le sujet pour deux raisons :
1- pour avoir longtemps été homosexuel, non pratiquant (ni croyant d'ailleurs) personnellement, aux yeux des autres, amis ou même membre de ma famille.
2- pour avoir un avis et des réactions non définitifs ni tranchés sur le... problème ?

J'ai été menacé de mort, moqué par ma propre famille, des amis. Plein-plein d'anecdotes plus ou moins marantes mais qui ne m'ont jamais vraiment touché puisque, par chance ou je ne sais quoi d'autre, je m'en suis toujours foutu royalement. Soit parce que je ne savais même pas ce que ça impliquait. Soit pasque j'ai toujours été monomaniaque d'un truc, c'est-à-dire que j'avais au moins un autre centre d'intérêt ab-so-lu.

Par contre, vraiment par contre, j'ai beaucoup plus mal digéré les dégâts de la bien-pensance. Le crâne rasé, je me suis fait insulté, menacé parfois, traité de facho et de nazi. Et avec mon S.N. chez les paras, ma famille pied-noir et mes propos d'inculte mal argumentés, je me suis souvent retrouvé en situation de devoir me justifier. Marre de tomber sur des haineux qui cherchent une occasion de se défouler en toute légitimité parce que leur système de pensée est sensé combattre le mal du côté du bien.

Ben, du coup, je me suis retrouvé à ne fréquenter que des z'Arabes et même à bien m'entendre avec des Gay' et autres Bi'z. Et je suis à 2 doigts d'aller m'inscrire chez les FrontRunners de Marseille tellement la compagnie de la majorité des coureurs que je croise, pour ne pas parler de leur mentalité, ne m'amuse pas. Ne m'amuse pas = ne m'amuse pas tout simplement, rien à critiquer mais rien partager non plus.

Et là je fais donc le l'intolérance positive : imaginer que les stratégies d'adaptation sociale des FR de Mars en font des personnes joyeusement différentes et que bla-bla-bla...
Comment on en sort ? :lol: :lol: :lol:

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 08 Jan 2018, 20:11

Je relirai ce poste à tête reposée quand j'aurai récupéré ma fille. Dans un premier temps je tiens à dire que tu as largement fait la démonstration ici de l'acuité de ton esprit et de ton humour.

Je ne pense pas être la seule à apprécier tes rudes qui ne sont jamais gratuites et qui secouent régulièrement les têtes trop bien rangées.

Merci de passer nous voir de temps en temps, je ça réveille. :D

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 08 Jan 2018, 22:43

Voilà un bel échange,je l'ai un peu suivi, mais je n'ai pas la réactivité pour répondre au fur et à mesure, un peu lent le CAPCAP... :?

"Le sujet m'intéresse parce que j'aime la course à pied, j'aime partager mes passions, et je me demande sans cesse, comme une obsession, comment faire évoluer ma mentalité, notre mentalité à tous."
Comme je te comprends, c'est pour ça que je suis dans une association philosophique. Échanger avec les autres, profiter de leurs points de vue aide à cheminer.

"En France, nous n'avons pas de pétrole, nous avons peut-être des idées, mais surtout nous avons une mentalité de plus en plus dégueulasse. Je ne pense pas qu'il soit possible d'être humainement viable et pourtant homophobe."
Je ne suis pas sûr qu'on soit de plus en plus dégueulasses en France. Pour en revenir au sujet du fil, la dernière enquête que j'ai entendu en ce début d'année nouvelle (que je vous souhaite excellente :D ) donne une acceptation de l'homosexualité par les Français en nette hausse.
Notre société post-industrielle nous conduit certainement à de plus en plus d'individualisme. N'est-ce pas ce qui génère le rejet des migrants? Sans doute pas pour leurs personnes, leur personnalité, voire leur religion, mais plutôt pour le risque de voir bousculé encore plus notre petit confort individuel, non? Ce qui peut se comprendre dans un pays où 10% de la population est au chômage, où bien des gens ont du mal à joindre les 2 bouts. Cela peut se comprendre, mais cela n'excuse pas à mon sens.

"L'homophobie peut servir de thermomètre, entre autres, pour déterminer le degré de connerie d'un individu."
Peut-être pour un temps. Mais, les mentalités évoluant, il faut savoir changer de thermomètre. Dans les années 30-40 c'était plutôt l'antisémitisme, aujourd'hui un anti-islam se développe fort, chaque rejet ne "détrônant" pas les autres...
Moi je fais un peu une people-phobie et j'ai fait il y a 15 ans une TV-phobie qui fait que je n'ai plus que France-Culture...

"Je pense que dans bien des cas, cette intolérance recouvre la négation de la sincérité de l'autre. Ils pensent qu'aimer quelqu'un du même sexe, ou de 25 ans plus jeune (surtout quand c'est elle, la vieille) ou d'une autre couleur est "contre nature" - c'est l'expression hautement scientifique généralement utilisée"
L'expression "contre-nature" n'est-elle pas généralement utilisée pour dire "contre ma culture" quand on ne sait pas justifier de ce que sa culture porte? Ou qu'on ne s'est même pas questionné sur ce qu'elle véhicule.

"Un homophobe fier ou content de l'être, c'est comme un gars violent qui a franchi le pas et bat sa femme."
Je ne suis pas sûr. Le gars violent peut se sentir conforté dans son monde et dans son intimité. Si son père avait déjà des tendances violentes, ça l'ancre dans sa lignée.
A contrario, il semble que bien des homophobes le soient par rejet de leur part homosexuelle qu'ils cherchent à refouler à tout prix. Tel télé-évangéliste étasunien, tel politique russe, tel meneur de la manif pour tous, connus pour fréquenter les lieux gays... (pour ceux qui rejettent une homosexualité prégnante) Mais sans se sentir franchement homo, j'ai connu pas mal de gens qui ont eu une petite expérience homosensuelle ou homosexuelle dans leur vie, et qui préfèrent l'hétérosexualité, ceux-là se sentent alors bien dans leur orientation, en connaissance de cause, et ce sont souvent des gens très tolérants avec les autres orientations. Ils savent qui ils sont et n'ont pas peur des autres, d'une "contagion" fantasmée.
Mais je rappelle que l'homo (le bi, le trans) est toujours en décalage avec sa famille, contrairement au noir qui est noir comme ses parents, au juif qui est en général juif comme ses parents (sa mère), etc... Il peut donc générer une homophobie intériorisée qu'il applique y compris contre lui-même. C'est très douloureux.
Et il ne trouve en général pas le soutien des proches pour travailler contre ce rejet intériorisé de lui-même, car ses proches ne sont pas homos.

"Et pour quelles raisons étranges ; Les gens qui n'sont pas comme nous ; Ça nous dérange" Michel Berger, France Gall

Messagepar Caracole » sa fiche K
» 09 Jan 2018, 10:31

alpaco a écrit:Ben, du coup, je me suis retrouvé à ne fréquenter que des z'Arabes et même à bien m'entendre avec des Gay' et autres Bi'z. Et je suis à 2 doigts d'aller m'inscrire chez les FrontRunners de Marseille tellement la compagnie de la majorité des coureurs que je croise, pour ne pas parler de leur mentalité, ne m'amuse pas. Ne m'amuse pas = ne m'amuse pas tout simplement, rien à critiquer mais rien partager non plus.

Et là je fais donc le l'intolérance positive : imaginer que les stratégies d'adaptation sociale des FR de Mars en font des personnes joyeusement différentes et que bla-bla-bla...
Comment on en sort ? :lol: :lol: :lol:


Et au détour d'une joyeuse discussion, tu vas tomber sur l'homo aigri, raciste et grossièrement mysogine comme j'en ai subi des tas en suivant mon pote homo dans ses soirées privées! :mrgreen: Tu vas bien te marrer!

Je ne vois pas en quoi passer d'un groupe à un autre peut être une solution. Je ne vois pas comment un groupe, quel qu'il soit, apporte une solution. Les homos se regroupent par sentiment d'insécurité face à la société, pour manifester contre un rejet de ce qu'ils sont intrinsèquement, mais ils ne sont pas tous potes.
Que les runners ne t'amusent pas je le conçois, mais pourquoi le feraient-ils? Sous prétexte que vous avez un centre d'intérêt commun? Beuh....
HS on. c'est comme les motards qui se croient obligés de se saluer quand ils se croisent, ça m'a toujours laissée pantoise.... HS off

C'est vrai que les mentalités évoluent. Pas vite. Mais certains ont du boulot pour passer par dessus leur éducation, leurs réactions épidermiques. Comme les parents de mon copain, enfant battu et traité de "pédé" - en quoi il a fait plaisir à Papa - qui ont fini par accepter parce que c'était ça ou ne plus voir leur garçon. Et ça finalement, c'était l'inacceptable.... de braves gens, à leur façon. :D

Je n'imagine pas être mise au ban de ma famille dès l'adolescence. Je m'y suis sentie seule et incomprise mais je ne sais pas si j'aurais pu surmonter un rejet. Et surtout si une part de moi m'avais parue honteuse, comme c'est le cas pour beaucoup d'homos.
Il faut beaucoup de force, et en cela je comprends le besoin de se rassembler, car finalement on peut les aimer et les soutenir, mais pas être sur la même longueur d'ondes.

CAPCAP a écrit:Notre société post-industrielle nous conduit certainement à de plus en plus d'individualisme. N'est-ce pas ce qui génère le rejet des migrants? Sans doute pas pour leurs personnes, leur personnalité, voire leur religion, mais plutôt pour le risque de voir bousculé encore plus notre petit confort individuel, non? Ce qui peut se comprendre dans un pays où 10% de la population est au chômage, où bien des gens ont du mal à joindre les 2 bouts. Cela peut se comprendre, mais cela n'excuse pas à mon sens.

A mon avis, ça n'explique pas non plus. Je suis certaine qu'à 5% de chômage, l'autre venu d'ailleurs continuerait à ficher les foies. D'ailleurs voilà encore une évolution à venir : celle qui conduira le pauvre à taper sur celui qui l'appauvrit plutôt que sur plus pauvre que lui.... ça s'appelle une révolution? Ha! Et y a quoi chez Ardisson, c'soir? :shock:

Continue à être en colère, Alpaco : c'est comme ça qu'on lutte contre l'assoupissement. C'est fatiguant - j'ai le même à la maison :wink: - mais c'est intéressant et ça évite la bien-pensance-croupissante.

Messagepar L'Dingo » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 01:03

Caracole a écrit:
Les homos ......... ne sont pas tous potes.



De ce fait, et n' en déplaise à Thomas Hobbes, une question de haute teneur philosophique me turlupine :wink: :

" l' homo est il est loup pour l'homo ? " :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:




(un peu de cross threading pour élargir le débat :D :arrow: )

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 08:53

cedricmtpl a écrit:D'un côté c'est bien que ce soit ouvert à tout le monde mais du coup ça n'a plus beaucoup de sens. J'ai rien contre, juste que je ne comprends pas l'interêt.


L'intérêt est tout simple cette manifestation date elle plus de trente ans et part des états unis dans un contexte à l'époque globalement très dur mondialement avec les gays ,c'est un rassemblement festif et sportif tout simplement qui a juste pour mission de peut être ouvrir un peu les yeux dan un monde de plus en plus intolérant avec les minorités.
Quant au sport en général on ne peut pas dire qu'il soit super ouvert de ce coté là quand tu vois l'omerta dans les sports co ,tu as vite compris le chemin à faire .Je pense donc que ces jeux sont pour ma part une belle caisse de raisonnance face à l'intolérance.
Dernière édition par taroc78 le 10 Jan 2018, 10:33, édité 2 fois au total.

Messagepar akunamatata » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 09:53

taroc78 a écrit:une belle caisse de raisonnante face à l'intolérance.


J'aime ce lapsus volontaire

Messagepar taroc78 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 10:23

akunamatata a écrit:
taroc78 a écrit:une belle caisse de raisonnante face à l'intolérance.


J'aime ce lapsus volontaire


Même pas volontaire.... désolé

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 20:24

L'Dingo a écrit:
Caracole a écrit:
Les homos ......... ne sont pas tous potes.



De ce fait, et n' en déplaise à Thomas Hobbes, une question de haute teneur philosophique me turlupine :wink: :

" l' homo est il est loup pour l'homo ? " :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:




(un peu de cross threading pour élargir le débat :D :arrow: )


La question de l'hybridation du loup est déjà débattue ici : viewtopic.php?f=8&t=34767&p=976006#p976006 :mrgreen:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 09 Juil 2018, 22:13

PARIS 2018
10e ÉDITION
DES GAY GAMES


Du 4 au 12 août 2018, Paris accueille la 10e édition des GAY GAMES, la plus grande manifestation sportive, culturelle et festive du monde, ouverte à toutes et à tous !
Paris est l’hôte idéal pour célébrer cette 10e édition où l’on attend 10 000 participants venant de plus de 80 pays ! Soutenue par les plus hautes instances institutionnelles et sportives françaises, PARIS 2018 prépare des jeux célébrant la diversité, le respect, l’égalité, la solidarité et le partage.

Si vous souhaitez soutenir ce message, si vous voulez voir cet évènement unique, si vous voulez apportez quelques heures pour que cette organisation fasse honneur à la France, vous pouvez être bénévoles!
Il y aura de l'endurance en CàP (semi et marathon) de l'athlétisme (du 100m au 5000m marche... via les sauts et lancers) du triathlon et plein d'autres sports (150 compétitions) !!!
C'est ICI

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 15 Juil 2018, 14:16

Ce soir je ne regarde pas la finale de foot !
(d'accord, ça ne me prive pas vraiment)
Je refuse cette vague d'émotion mal placée, dans un pays qui maltraite violemment ses citoyens LGBT.
La politique humaine de ce pays est à bannir!

Ce soir je regarde Laurence Anyways, film de Xavier Dolan

J'espère que dans 10 ans la Russie sera débarrassée de Poutine, que dans 20 ans Le Refuge pourra installer des antennes pour accueillir les jeunes homos chassés de chez eux, que dans 30 ans les LGBT pourront faire du sport dans des clubs normaux sans avoir à cacher ce qu'ils sont, parce que la société aura évolué.

Cependant, je sais bien que tout n'est pas parfais chez nous, notamment en banlieue, dans des familles intégristes, etc.

[EDIT] Avec Laurence Anyways, j'ai repris une sacrée claque !
C'est une question sensible, culturelle et profonde, il faut donc du temps…
Ce que je souhaite le plus pour la Russie, c'est de prendre le long chemin vers la tolérance.

Précédent Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Accueil - Haut de page - Version grand écran