alpaco sur kikourou

Les 5 dernières activités

Inscrit le
8/09/2014 soit depuis 1227 jours
Dernière connexion
15/01/2018
Messages
342 soit 0.27 messages par jour
Ville
Marseille 02 (Bouches-du-Rhône)
Débuts
1990
Taille
178 cms
Poids
70 kgs
FC repos
54
FC max
182
Sport principal
Course à Pied
Sports pratiqués
Course à pied (routes et chemins)
Yoga et vélo (à l'occasion)
Devise
Ils me disent: « Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu ». Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ? (Khalil Gibran)
Courses courues
10 km du CG 13 à Marseille (o1 mai 2o14)
Course nature de La Penne sur Huveaune, 14km (29 mai 2o14)
Les 15km de Gignac-la-Nerthe (22 juin 2o14)
La Trilogie de Pagnol, 15km à Aubagne (o7 septembre 2o14)
Le semi-marathon Run in Marseille (14 septembre 2o14)

Meilleurs souvenirs/perfs
Toujours la dernière course avec la dernière remontée sans se faire doubler les derniers kilomètres.
Courses en projets (court terme)
Les 10km de La Provence et surtout un trail entre 15 et 30 km dans les BdR.
Courses en projets (long terme)
Le marathon du Mont Blanc ou le Trail de l'Ubbaye.
Courses en projets (rêves les plus fous)
Marathons ou trails à l'étranger.
Semaine d'entrainement type
Jamais de programme et l'espoir, un jour, de faire des séances de fractionné.
Entre 10 et 24 km par jour, au moins 6 jours sur 7, sur terrain vallonnés dans Marseille avec une moyenne comprise entre 8 et 11 km/h. Parfois un aller-retour Vieux Port-Estaque la nuit ou des sorties d'une demi-journée dans les Calanques au sud ou les collines au nord. Et de plus en plus des séances "rapides" à Borély de 19h30 à 20h30. Avec (un peu) du vélo.
Historique des blessures
Trop de choses que mes ennemis n'ont pas à connaitre.
Nourriture préférée
Le chocolat noir et les galettes au miel.
Boisson préférée
L'eau et accessoirement le jus de citron et beaucoup de bières belges (mais rarement maintenant pasqu'y faut plus abuser !)
Ce que j'aime dans mon sport
La liberté, les effets sur le corps (je mute !) et les sensations difficiles à décrire.
Ce que je déteste dans mon sport
Les coureurs citadins qui se prennent au sérieux (moi y compris), qui ne répondent jamais aux bonjours, les coureurs qui balancent leurs gels d'effort partout et laissent leurs déchets sur place.
L'étincelle des débuts !
Quitter un (petit) sommet des Alpes au coucher du soleil après avoir mis la journée à monter pour en toucher la neige et... redescendre de nuit en cavalant la montagne, traversant un champ de lucioles au passage. Puis retirer ses chaussures et chaussettes les orteils en sang mais avec la banane en rentrant au chalet. Et rassurer ses parents avant de boire un chocolat chaud.
Pourquoi je cours (nage, pédale, skie...)
Pasque ça a toujours été comme ça.
Pasque ma santé ne me permet plus de ne pas le faire,
Pasque je n'ai pas d'argent pour faire régulièrement des sports coûteux,
Pasque tous ceux que je fréquente ne me voient pas faire autre chose.
Pasqu'après 20 ans de pratique en mode balade j'essaie la compétition et j'aime ça.
Pasque j'ai choisi que ça me plaît même si parfois ça me gave grave !
Pasque je le fait depuis longtemps et que je sais ce que je fais et comment bien le faire.
Pasque quand je cours, je n'ai pas d'âge, je ne suis plus adulte ; le temps d'une course il n'y a plus de soucis, de responsabilités, aucun autre problème que celui de continuer à courir dans les meilleures conditions.

Et pasqu'après une course, le moindre verre d'eau, la moindre douche, le moindre quoi que ce soit prend une saveur inestimable.
Remarques
Courir, c'est comme être méchant : le faire juste pasqu'on peut le faire.

Vous pouvez accéder à tous les entraînements et naviguer dans le carnet ici.

Résultats personnels

Accueil - Haut de page - Version grand écran