Récit de la course : Jogg'iles - 30 km 2009, par totoro

L'auteur : totoro

La course : Jogg'iles - 30 km

Date : 15/11/2009

Lieu : Miribel (Ain)

Affichage : 1390 vues

Distance : 30.7km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

'tain, y'a encore du boulot !

Ca y est, j'ai mon inscription pour la Route du Louvre 2010 :-) Autant commencer par une bonne nouvelle !

J'habite Lyon mais le marathon ici est une blague ... de mauvais goût ... Alors pour mon premier marathon, j'ai décidé de repartir dans ma région et ses deux principales villes : Lens et Lille : Allez Lens au passage ;-)

Mais pour faire un marathon, il faut se préparer et ainsi, depuis Janvier 2009, je suis parti de 0 pour faire d'abord quelques courses bien sympa pour enchaîner ensuite sur un 10kms, le semi de Lyon et une course nature bien éprouvante.

Me rester à monter encore en terme de kilométrage et c'est là que se présente les Jogg'îles de Miribel et son 30kms.

Voilà pour le contexte :-)

Côté préparation, depuis le semi de Lyon, j'avais embrayé sur un plan marathon mais depuis quelques semaines, je sentais la fatigue s'accumuler de plus en plus. Normal, puisque j'en suis près de 2200kms depuis le début de l'année ... et c'est ma première année de course à pied ! La motivation est là mais le corps demande du repos. Les Jogg'îles seront donc le point final de cette année.

Pour couronner le tout, le départ est fixé à 8h10 : c'est tôt quand même ! J'ai dû me lever à 5h du mat' histoire de pouvoir digérer tranquillement mes céréales et mes tartines de miel (miammm).

Je me rends donc au Parc de Miribel, vais chercher mon dossard et la puce, ça va, y' pas trop de monde pour l'instant. J'en profite pour une dernière pause "technique" et retourne à la voiture pour enfiler la tenue de combat !

Quelques étirements puis un brin d'échauffement avant de me placer sur la ligne de départ où nous apprenons que la course fait 30.7kms en deux boucles : une autour du lac de 10kms puis un grand tour de 20.7kms : on ne va pas s'ennuyer.

Avec le temps pourri de ces derniers jours, j'ai peur que le terrain soit propice à des Candeloro improvisés mais la tempête d'hier semble avoir fait séché tout ça : tant mieux ! Déjà que tout haletant et transpirant, chui pas beau à voir alors si en plus je me suis vautré dans la gadoue ...

8h10 pile, nous sommes lancés et on se dirige tout de suite vers la plage et là, c'est place à la magie: tout le long du premier tour autour du lac, avec le brouillard encore présent, c'est enchanteur : l'eau calme, les cygnes, les canards et pas un chasseur : du bonheur, superbe !

Résultat, je suis pas concentré sur ma course et je fais le premier kilo en 4'10 ! Beaucoup trop vite, j'ai le cardio au taquet et il reste 30kms ... il me faudra 5kms pour stabiliser le cardio à une valeur raisonnable mais je remarque qu'il reste trop haut par rapport à ma vitesse : faut que je fasse une coupure !

Les chemins sont très caillouteux et glissants avec le brouillard matinal, je fais attention où je mets les pieds : un peu stressant du coup. Je boucle le premier tour en 48' Effectivement, je suis trop vite.

La deuxième boucle nous emmène à l'autre bout du parc où le décor est très différent : étangs, sous-bois, champs mais reste très agréable à parcourir, voire à courir tout court ;-)

Entre le 10 et le 20, je me sens beaucoup mieux, j'ai l'impression que ma foulée est relativement souple, ma respiration est ok. Après avoir été copieusement doublé dans les 10 premiers (départ trop rapide), j'ai réussi à doubler 2 personnes sur les dix suivants. Je tourne autour de 4'50 au kilo +/- 10''. Et fini les vingt premiers kilo en 1h38.

Du 20 au 25, j'ai les jambes qui commencent à se faire sentir, je garde le rythme au mental et double de plus en plus de coureurs, ça commence à être dur pour tout le monde. Dans cette portion, on nous fait passer sous un gros pylône électrique ! C'est une première pour moi ;-)

Puis, c'est le drame, notre course et celle des 15kms se rencontrent, y'a plein de monde autour de moi tout à coup et ils courent beaucoup plus vite. Ca m'a fait un de ces coups derrière la tête !

A partir du 25, j'en peux plus, le moral commence à flancher, c'est long mais je m'accroche à l'idée que le marathon, c'est 12 kms de plus. Je serre les dents et essaye de suivre les coureurs de devant. Les derniers kilomètres sont vraiment très durs mais seront à coups sûrs formateurs ! Les deux derniers raidillons sont terribles pour les jambes et font apparaître des débuts de crampes mais c'est la fin : ouf ! J'en termine en 2h35. J'ai jamais courru aussi longtemps en terme de temps et de kilométrage. C'est pas encore le marathon mais je suis content, malgré ce qu'on pourrait croire en me voyant après la ligne d'arrivée franchie !

J'essaye de m'étirer pour prévenir l'arrivée des crampes, raté, on verra après. On me demande de soulever le pied pour récupérer la puce : la vache quel effort ! Je file manger et boire tout ce qui se présente à moi et rentre très vite dans la salle pour me réchauffer : on est le 15/11 et il fait pas bien chaud une fois que l'on ne court plus !

Merci pour votre lecture et maintenant place au repos complet pour au moins 10 jours et ça va être long ! euh, maintenant que j'y pense, pas si complet que ça, y'a le boulot ...

3 commentaires

Commentaire de yves_cool_runner posté le 15-11-2009 à 17:49:00

C'est une bonne prépa marathon... Mais il ne faut pas se dire que le marathon c'est 12 de plus : là, tu étais parti pour 30 km, pas pour 42 ! Le jour du marathon, tu partiras pour 42 et dans la tête, c'est complétement différent ! Bon, attention quand même au départ trop rapide. Donc en conclusion, bravo pour cette première incursion dans le "long" !... Et dommage que nous ne nous soyons pas croisés sur ce 30 où j'étais aussi, avec Mamanpat et Fimbur + Vial sur le 21.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-11-2009 à 22:07:00

C'est vrai, c'est pénible d'être doublé par les coureurs qui font une plus courte distance.
Cela dit, c'est un temps très correct pour la distance et une très bonne préparation pour un marathon.

Commentaire de vial posté le 17-11-2009 à 23:36:00

2200 depuis le début d'année! pfff tu vas bloquer le compteur!!
bravo pour cette longue distance
tu as trouvé le mur au 25km
sur le marathon c'est souvent au 30/35 qu'on le trouve
tu serres les dents et ça passe vite
surtout si tu n'es pas parti trop vite
bonne chance pour le prochain marathon
michel

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran