Récit de la course : Trail Blanch' Font Romeu - 51 km 2009, par caroux

L'auteur : caroux

La course : Trail Blanch' Font Romeu - 51 km

Date : 18/1/2009

Lieu : Font Romeu Odeillo Via (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 2327 vues

Distance : 51km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une belle leçon ...

Mon 1er trail enneigé !!!

Quelques jours avant la course : 

-Combien de temps comptes-tu mettre ?

-Je sais pas, 8 heures  ...

Et oui, et même la veille de la course, au gîte Cal Paï ( à Eyne) où j'ai (bien) dormi, après avoir (bien) mangé, d'autres clients du lieu me posaient la même question, et je leurs donnais la même réponse pourtant ...

Pourtant, après avoir pris mon dossard, le samedi après-midi, je suis allé faire un petit tour sur les pistes de raquettes autours du lycée climatique, histoire de déstresser et de tester les Yaktrak (ah oui il est comme ça le Caroux, il se pointe la veille d'un Ultra avec du matos qu'il n'a jamais essayé, à ce niveau là c'est c'est même plus de la naïveté, c'est de la c....erie enfin, bon).

Me v'la donc sur les pistes avec mes "chaines" tout va bien et je me sens bien il fait et fera beau, il y a de la neige,  le Week-end s'annonce bien.

Je me présente donc le lendemain sur la ligne de départ, "à la bourre", prêt à en découdre ...j'ai juste le temps de mettre les chaines et c'est parti ... il y a devant moi environ 150 coureurs qui se ruent, moi je sais que je suis du genre "diesel", je laisse partir, la course est longue ....

A peine 500m et nous voilà sur un mono-trace : 1er embouteillage.. bon c'est le truc habituel je m'inquiète pas d'autant plus que, peu de temps après nous traversons un champ, je me lance pour doubler ..... c'est une autre histoire, je m'enfonce à mi-mollets et y laisse une énergie considérable. OUPS !!!  Je réintègre la colone de coureurs, ça va pas être du gâteau !!!

Je décide de prendre patience, la course est longue, et de profiter des 1ère lueurs du jour sur ces paysages que je connais bien mais qui m'émmerveillent toujours autant... c'est l'occasion de prendre une photo, je sors l'appareil que m'ont prêté des amis... rien ne se passe, la baterie est HS (le froid sans doute), tanpis je ferai encore un CR sans photos.

Le Pic dels Moros passé nous attaquons la 1ère descente et surtout la 1ère piste damée ...ça y est on peu courir   Youppi, mais je suis pas le seul à y penser ...bref pas possible de remonter grand monde, tant pis, la course est longue ...

Refuge de la Calme, (9km-1h20' de course), 1er ravito : des bénévoles un peu transis mais chaleureux (???) .

Une grimpette et c'est LA FAMEUSE descente sous le télésiège. C'est l'occasion pour moi de remarquer un gars qui "sent" bien les passages, je lui "file le train" et engage la conversation ... BINGO c'est un Kikou : Pascalarmissan, nous voilà ensemble pour un bout de temps !!!

Nous navigons entre forêts et étangs gelés, le plus souvent en file indienne ...toujours très difficile de gagner une place ou 2 mais ...la course est longue !

Enfin le refuge des Bouillouses apparait (16.5km-2h32') et son ravito (j'y fait honneur, comme à tous d'ailleurs) et c'est parti pour le tour du lac "version Trail Blanch 2009" ...pour faire court : c'est 9km et env. 400m de D+/D-....et on va mettre 2h50'... 

 J'ai bien dis 2h50 !!!! c'est à dire un peu plus de 3km/h. C'est terrible, on a de la neige à mi-cuisses, c'est impossible de sortir de la trace et reste plus qu'une chose à faire : Attendre un "créneau de dépassement" !!!

Avec Pascal, on prend notre mal en patience et on profite du Carlit et de ses paysages d'autant plus que le soleil, jusqu'à là discret, est décidé d'être de la partie ... 

Un replat, un champ de neige moins profonde, c'est l'occase pour doubbler 4 ou 5 gars qui faisaient "bouchon", je me retourne, Pascal n'a pas suivi, je ne suis pas inquiet, la course est longue ...

Je rejoins peu de temps après Julia Rousset (la soeur d'Alexandra), c'est maintenant en sa compagnie que je poursuit la course, parfois devant, le plus souvent derrière. Enfin nous arrivons à la cabane de la Calmet, toujours hors-piste, pour rejoindre le lac que l'on va traverser Nord-Sud sur presque sa totalité avant de retrouver le refuge, prêt de 3h après notre 1er passage.

Je me ravitaille, repositionne les Yaktrak et c'est reparti  pour la montée (chronomètrée) au lac d'Aude, un peu plus de 3 km plus loin : nous mettrons, Julia et moi, environ 50' ... et je vous jure qu'on a pas chaumé ...on a même réussi à doubler (ceux qui étaient assez sympas de se "garer" pour nous laisser passer. J'entends encore un coureur avec un fort accent corse dire :

"Quand est-ce qu'on cours ici ???"

A vrai dire, je crois que nous étions nombreux à nous poser la même question !

Après quelques alternance de montées-descentes, nous "plongeons" vers le Pla des Aveillans. Le coureur corse "a repris du poil de la bête" : "AH ça c'est du trail !!!"

De mon côté, j'ai un coup de moins bien ...je tombe à plusieurs reprises et perds le contact avec le groupe de Julia. Le moral en prend un coup, j'ai froid au bouts des pieds, mes gants sont trempés et je me retrouve à "rater" le balisage 2 ou 3 fois !!!! Je commence à trouver que la course est longue !

Vite au secours les "mantras de détresse" ... on a de la chance d'être là, de pouvoir courir, le paysage est superbe, tu sera content de l'avoir fait, "Yes, I can" ....(je vous fait pas un dessin)...

OUF Voilà le Pla des Aveillans (35ème KM et 7h30' de course). Ravitaillement copieux, remise en place des "chaines" et puis faut y aller ...

A partir de maintenant c'est (enfin) essentiellement des pistes de ski de fonds, damées, qui nous mènent jusqu'à l'arrivée.

Le moral repars mais les jambes, elles, n'en veulent plus !!!! Ah ça oui, "la course est longue"  !!!

Je me force à trottiner, je me traine mais je remarque que c'est pareil pour tout le monde, alors à coup de "mantras" les km passent...

Je pense à tout un tas de trucs tant et si bien que je fini par rater un balisage et me coltine un bon km de plus, suivi de 5 autres coureurs (ça fait toujours du bien d'être plusieurs dans ces moments là) ... SORRY

 Les Estagnyols (plus que 4km ), il commence à avoir un peu de public, on en a bien besoin. La traversée de P2000 : OH les S.. ..auds, nos v'la reparti vers le col del Pam...manquait plus que ça !!!

Enfin, c'est la dernière descente, on entend la voix du speaker qui annonce les concurents qui passent la ligne.

La dernière ligne droite ... j'apperçois Alexandra et sa soeur qui en ont fini (Alexandra : 1ère, Julia : 3ème) .

CA Y EST : 9h15!! Décidement, cette course est vraiment longue...mais je l'ai fini   

Je "cours" me doucher, changer et faire masser. Un des podologues soigne les dégâts (je vais sans doute perdre un ongle, ce sera mon 1er dans ma "carrière" de trailer), et ça va déjà mieux et je me rends dans le gymnase où je retrouve, grâce à son Buff, Benos, qui me présente Corto, Isard.... Enfin des Kikous...mais la discution est brève, Corto doit partir prendre son train, il a pas trop  le temps de s'attarder ...(ça à l'air d'être l'histoire de sa vie, ça ! ... ).

Puis ce sera Fascialata et son frère Boby13, dommage que l'appareil ....GGGRRRR

La remise des prix :Bravo la "ROUSSET Familly" qui trust le podium féminin , Fernanda Marciel s'intercale entre les 2 soeurs.

Bravo Antoine (Guillon) qui, même s'il a perdu son titre, a fait une belle course et fini 2ème derrière Oscar Perez Lopez qui parait-il n'est pas inconnu "outre-Pyrénées" et devant Claude Escot : Beaux podiums

Bilan :

J'ai commis plusieurs erreurs :

- sous-estimé la difficulté de la course, de courir dans la neige, les problèmes de dépassement,

- ne pas avoir essayé les Yaktrak avant !

- ne pas m'être mieux placé sur la ligne de départ (être arrivé plus tôt),

- c'était peut-être pas le meilleurs endroit pour essayer l'ultra "sans bâtons".

 Par contre, chose positive, j'ai réussi à courir les 15 derniers km "au moral" et c'est toujours ça de pris pour plus tard (l'EUT en octobre).

Au bout du compte, c'est une superbe course, bien organisée, bien dure (comme on les aime) et qui mérite bien le terme d'ULTRA même si elle ne fait QUE 51km !!!! 

 

10 commentaires

Commentaire de Francis31 posté le 20-01-2009 à 08:45:00

Un grand bravo pour ta course parfaitement gérée : l'essentiel était d'aller au bout et vu les conditions de neige, il fallait du physique et surtout un très gros moral. Chapeau bas.

Commentaire de Belet posté le 20-01-2009 à 14:40:00

Chapeau.

Je penserais à toi, tes mantras et ton moral ce week end pendant le RTT. Avec la neige, même si ca fait 10km de moins je pense que notre course aussi "va être longue".

Et alors ces Yatrax, ca le fait?

Commentaire de pascalarmissan posté le 20-01-2009 à 15:12:00

salut bernard.super ton reçit y rien a rajouter ta tout dis .bravo pour ta course.effectivement j ai pas voulu te suivre quant tu a doubler et je me suis fait bouchonner un bon moment.tant pis on se reverra sur une autre course.tchao.pascalarmmissan.

Commentaire de claude41 posté le 20-01-2009 à 19:14:00

Bravo pour ta course. Sur un tel parcours le mental est hyper important. Ton CR ma rappelé bien des souvenirs (de galères entre autres) lors de l'édition 2008.
A + sur un beau sentier!

Commentaire de Phylea posté le 20-01-2009 à 20:50:00

Salut Bernard super recit.
Bravo pour pour ta belle et longue course.
A bientot

Commentaire de Cawito46 posté le 22-01-2009 à 16:12:00

beau récit pour une belle course. J'ai l'impression que malgré tout, tu as prix beaucoup de plaisir sur ce week end.

Bravo aux vaillants

Commentaire de caroux posté le 22-01-2009 à 17:27:00

Merci Cawito et bravo d'avoir réussi à percevoir le plaisir, effectivement présent.C'était pas évident à voir !!!

Commentaire de calimero posté le 22-01-2009 à 19:35:00

Ce fût une belle course parfaitement gérée malgré des conditions difficiles!!

Commentaire de McFly posté le 24-01-2009 à 23:34:00

Bravo pour ta course, on a mal aux cuisses le lendemain après un truc pareil ?

Commentaire de Insigma posté le 30-09-2009 à 20:14:00

J'ai lu avec grand intérêt ton CR.
Merci ! Très sympa, tu m'as convaincu.

Bon, par contre, petit souci technique pour moi, pauvre parisien, qui ne voit la neige qu'à la TV (bon j'exagère... Je fais du snow aussi ^^)
Bref, courir dans la neige, jamais fait. La distance est longue et je te vois parler de "yaktrak"... Qu'est-ce donc, ça coute combien, c'est indispensable, etc. ?

Oui je pourrais chercher sur le net toutes ces infos mais autant avoir l'avis d'un local, et qui a fait cette course.

Merci de tes précieux conseils. Si ça ne coûte pas XXX €, je me mets en quête d'un logement ! Ce sera un sacré périple, mais je suis motivé :D

A bientôt de te lire
Stan

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran