Récit de la course : L'Escrapade de la source à Journans 2007, par franciss

L'auteur : franciss

La course : L'Escrapade de la source à Journans

Date : 22/4/2007

Lieu : Journans (Ain)

Affichage : 1780 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail, aïe, aïe...

 

 

Nous voici à Journans, un des plus beaux villages que je connaisse dans le département. Situé au pied de plusieurs collines, il possède une vraie âme de village : maisons en pierre, point de source, petites rues étroites… un peu le Bonneval s/Arc de l’Ain… M’enfin ce dimanche matin, même si je ne peux m’empêcher de penser que trouver domicile ici peut être un doux rêve que je ne saurai laisser de côté, je suis venu tenter une expérience que mon entourage proche qualifie d’osée voire plus (« non mais t’as vu le dénivelé !?! », « tu sais dans quoi tu t’embarques ? »…) : « l’escrapade de la source ». 

Cette course fait partie du Challenge de la Montagne ; 16 courses : A chaque épreuve les coureurs marquent des points (300, 270, 250, 240, 230, 225, 220, 215, 210, 205, 200, 199, 198, 197, 196, etc.). Pour être classé, il faut participer à au moins 6 courses. Il y a un classement femmes et un classement hommes.

 

1

Trail du Val Cottey

Dagneux

4 février

24 km

300 m

2

L'Escrapade de la Source

Journans

22 avril

10,2 km

560 m

3

Défi de Fort l'Ecluse

Longeray

29 avril

5,4 km

330 m

4

Trail nature

Douvres

6 mai18 km550 m

5

Cross des Jonquilles

Cuvéry - Retord

13 mai

13 km

310 m

6

Montée pédestre

Parves-Virignin

20 mai

10,6 km

450 m

7

Montée de Sur-Lyand

Corbonod

3 juin

11 km

865 m

8

Cross du Bramafan

Lagnieu

10 juin

10 km

380 m

9

Montée du Crêt d'Eau

Bellegarde

17 juin

14 km

1330 m

10

Cross des Brillonnes

Lélex

24 juin

12,5 km

900 m

11

Cross de la Biche

Giron

8 juillet

17 km

380 m

12

Trail du Georgean

Ceignes

14 juillet

13 km

300 m

13

Ronde des Grangeons

Ambérieu-en-Bugey

2 septembre

15,7 km

430 m

14

Trail du Bugey

Belley

16 septembre

52 km

1600 m

15

La Roc et Gravillon

Ceyzériat

23 septembre

21 km

550 m

16

La Spiridone

Bellignat-Apremont

4 novembre

11,3 km

510 m

 En bref, c’est donc un 10 kilomètres, distance que j’affectionne particulièrement, mais avec un 560 d+, ce qui retient quelque peu mon attention… Je n’ai jamais tenté un tel dénivelé et mon terrain d’entraînement n’est pourvu que de sympathiques  petites bosses (20 à 30m tout au plus…). Mais j’ai envie d’essayer et il me semble que pour travailler la résistance, ce n’est pas totalement à négliger. 

A quelques jours de la course, j’ai pu m’apercevoir que ma chevauchée ne sera pas tout à fait solitaire puisqu’un kikoureur m’a rejoint : il s’agit de léo activasport.

 

         

 

Arrivé sur les lieux de la course (du trail, de la grimpette, de la course verte, de la montée impossible…) j’ai la chance de repérer tout de suite ce néo-kikoureur ; je le salue, me présente et le laisse pour aller récupérer mon dossard, mon t-shirt et mon paquet de Cadbury’s (Sympa le Sou des écoles !).

 

Après 20 minutes d’échauffement je retrouve léo activasport et termine ma pré-combustion avec lui… on papote un peu, il me dit que lui est encore jeune (j’ai pas bien compris pourquoi il m’a dit ça…) et qu’il connaît plutôt bien ce type d’épreuves, son terrain de jeux étant les Savoies…

 

Nous rejoignons le départ, patientons 2 à 3 minutes et PAN… c’est parti !

 

léo activasport a visiblement enclenché un gros turbo sorti de derrière les fagots, je ne l’apercevrai (1m93 quand même !) que quelques instants… Moi, je décide de partir tranquille ; la fiche de course, remplie par notre bien aimée hélicicultrice kikoureuse, laisse poindre 3 difficultés majeures au 2ème, 3ème et 7ème kilomètre.

 

De nombreux coureurs me passent donc sur les 2 premiers kilomètres mais il me semble qu’il ne s’agit là que du début et je vais me refaire (tout au moins en partie…). Je m’efforce de saluer tous les bénévoles au passage…ça me coûte peut-être un peu de souffle mais c’est tellement plus sympa…

 

Arrivé au 2ème kilomètre, un pré se dresse devant nous, à flanc de colline et le mille-pattes de coureurs (ou plutôt marcheurs…) le gravit avec plus ou moins de bonheur affiché. Ce sera ma première halte-cadence, étant également, au bout d’une centaine de mètres, obligé de mettre pied à terre. Certains se lancent dans des dépassements hasardeux car très consommateurs d’énergie et leur technique yo-yo me laisse dubitatif quant à l’espérance d’un gain de performance…

 

Un faux-plat d’un bon kilomètre me permet d’être en accord avec moi-même : je suis bien venu pour courir, j’avais peur de m’être inscrit pour la rando de l’après-midi…

Et la 2ème difficulté se présente à nous (ou p’t’être bien l’inverse…). C’est donc reparti pour les pas du dromadaire, jusqu’au ravitaillement oú à vouloir boire trop vite je manque de m’étouffer mais ne rate pas le t-shirt du bénévole ( encore mille excuses…).

 

Je repars avec le moral à la hausse, ayant laissé au ravito plusieurs coureurs qui me précédaient jusqu’alors… ma course reprend donc avec de nouveaux visages, plus affûtés et qui me paraissent d’un bon niveau : va falloir s’accrocher !

 

Nous engageons une descente impressionnante, je tiens tête à mes adversaires du moment et me permets même d’en griller 2 dans la partie la plus pentue (bon, j’avoue m’être fait un peu peur sur ce coup là, vu qu’ils occupaient toute la largeur du sentier, et viser le faufilement à plus de 20km/h, et ben c’est pas gagné !!!).

Le palpitant est à bloc sur 2 bornes et je rejoins… la ligne d’arrivée ! Mais ce n’est qu’un passage, qui, entre parenthèses, aurait pu nous être signalé au départ… (pô ben grave…)

 

Un peu de plat donc et voilà la dernière difficulté : une horreur, un mur, une nature à laminer les esprits entreprenants, une terrible déconfiture… Me voilà transformé en légionnaire crapahutant sous le soleil-chape de plomb (j’ai omis de signaler que la chaleur ne m’a pas vraiment aidé, étant de nature craintive à cet égard), dans une longue traversée du désert (à ceci près que la pente de la dune saharienne ne fait que s’accentuer au fur et à mesure…).

 

15 minutes ! Il m’aura fallu 15 minutes pour venir à bout de cette p… de côte (environ 1,5km). Des coureurs vont me rejoindre et trouver le moyen de m’lâcher…au pas !(vengeance de la descente précédente ?). Mon objectif de 57 minutes, évalué en me basant sur temps de référence + 10 minutes + 2 minutes pour méforme possible, s’éloigne… je me vois de plus en plus passer l’heure.

 

Une dernière descente ne me redonnera pas beaucoup d’espoirs : c’est de la grosse caillasse et cela me fout la trouille… je freine donc des 4 fers et rejoint le bitume prudemment.

 

Saint-Bitûme, loué sois-tu (à mes amis trailers : sachez faire preuve de mansuétude, je ne fais que débuter…), je peux enfin dérouler mes gambettes sur…300 mètres (snif…) et c’est l’arrivée.

 

léo activasport s’est affranchi de l’épreuve en 47 minutes et le premier arrivé en 39… De vraies mobylettes !

 

Reste des souvenirs excellents de cette course ; le trail est encore difficile pour mon manque d’expérience et surtout d’entraînement sur ce terrain, mais on y prend goût et si le bitume est gratifiant pour les perfs, le pleine-nature l’est pour le simple plaisir de courir…

 Le 5 mai à Saint-Rémy, ce sera une autre histoire…

7 commentaires

Commentaire de léo des bois posté le 22-04-2007 à 21:14:00

yééé

super sympa cette petite course et encore plus de rencontrer un kikoureur!! moi qui le suit que récemment...

c'était très ympa, je fais le premier kil en tête pour le fun (j'ai entendu des noms d'oiseau à l'arrivée mais je m'en fout! lol). Je lache après pour aller cool en monté et envoyer du gros dans les descentes

super sympa! je reviens l'année prochaine!
l'expérience kikourou commence bien!

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 22-04-2007 à 21:28:00

Bravo Francis, voilà une 1° course de trail bien menée !
Et un joli récit, manque plus que les photos, la région est si belle !
(je le sais, c'est la mienne !) Dommage que je n'ai pas pu
aller te supporter (réunion de famille oblige), c'est vraiment
quasi à côté de mon jardin :-( Partie remise pour LA CASCADE
en septembre à Ceyzériat, OK ?

NoNo_à_bientôt !

Commentaire de patcap21 posté le 22-04-2007 à 22:57:00

Salut Francis,
sympa ce petit récit surement autant que les côtes empruntées pendant la journée.
Je garde le calendrier des courses sous le coude, sait-on jamais, je ballade mes running de temps en temps vers Lyon.

bon run à toi
pat.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 23-04-2007 à 23:44:00

Avec les photos, maintenant que ça fonctionne,
c'est encore mieux !!! ;-)

Commentaire de Gibus posté le 27-04-2007 à 12:06:00

Je vois que tu en as ch.. aussi dans les descentes. Terribles ces cailloux, et il faut freiner sans arrêt, des 4 fers comme tu le dis. C 'est ça qui fait mal aux cuisses. Mais finalement c'est génial les trails, on y revient toujours. Bonne récup

Commentaire de gdraid posté le 27-04-2007 à 14:56:00

Bravo pour ton récit et ta course fmarthin
JC

Commentaire de nico01 posté le 08-04-2008 à 22:52:00

Bon histoire de s'inspirer, cela fait plaisir de lire un Cr juste avant de retourner affronter la bosse! Cette année, tu seras plus à l'aise, c'est certain, tu connais le terrain!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran