Récit de la course : La Comba 2006, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : La Comba

Date : 5/11/2006

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 1402 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Comba des chefs


La comba


Avant la course


Après la saison de raid qui a occupé une bonne partie de l'automne avec la maintenant célébrissime équipe des PP, je reprends la course à pied de façon plus intensive pour préparer la sainté.
J'avais dit à l'époque que j'y retournerais pas mais comme d'hab le temps aidant c'est sur je vais la refaire cette sainté.

Donc je fais un entrainement très scientifique qui consiste à courir 'quand il ya un créneau'
Pas toujours facile de faire tout rentrer dans le planning.

Cool une bonne semaine de vacance, j'ai un peu de temps pour qq sorties longues.
Je sens que je suis pas mal en forme, il reste plus qu'à tenir encore un mois sans faiblir.

Il y a qq temps je discute à la fin d'une course avec un des organisateurs d'une nouvelle course 'la comba'
Je fais un peu de pub pour kikourou et je mme dis tiens ça serait pas mal en prévision de la sainté.

Sur le site ils disent beaucoup de chemins, mais on sait pas trop le cumul du deniv mais ça a l'air valonné.

La veille pasta party chez Christophe et comme d'habitude je suis mon régime de sportif bière vin et je reprendrais bien 3 fois du gateau.
Christophe est plus raisonnable, je sais c'est un piège, pourtant j'aimerais bien repasser un peu devant lui sur une course.
Il a pris la mauvaise habitude de finir devant moi depuis un moment sur les course, jamais beaucoup mais toujours qq places.

Ce matin réveil 7h30, petit dej léger, c'est bizarre j'ai pas faim, j'ai du un peu trop m'empifrer hier soir.
Je passe chercher Philippe, mon partenaire de raid, qui a décidé aussi de faire la sainté.
Ce matin ça caille la voiture est complétement gelé.
On arrive un peu à la bourre, donc on est garré loin, donc on perd encore du temps.
Bilan des courses, le temps de retourner à la voiture on attaque l'échauffement il est 9h20, départ de la course 9h30.
Ils annoncent 122 inscrits, ce qui pour une première édition est pas mal.
Pour le moment l'organisation est parfaite, quelqu'un pour placer les voitures en arrivant, pas de problèmes pour les dossarts, les gens sont sympas.
Au niveau des concurrents c'est du lourd, de l'affuté. On retrouve quelque unes des stars locales et ceux qu'on voit sur chaque course.
Par contre il y a pas trop ceux qui peuplent la fin du classement habituellement, la distance de 17 bornes avec le deniv a du refroidir quelques ardeurs.

La course


Bon c'est pas tout ça mais on va quand même courir un peu ça nous réchauffera car la température doit être très proche de zéro.
Moi je prépare la sainté alors j'assume, je suis le seul à partir avec un sac à dos, même pas peur.
J'ai vaguement regardé le profil, un peu de plat au début, ça monte jusqu'au 8ème, une bonne descente et ça remonte pour terminer par de nouveau une descente.

Comme d'habitude je pars à fond et beaucoup trop vite. En plus avec notre échauffement proche de zéro, très rapidement j'ai du mal. Pas la grosse patate.
Au bout de 2 km de petites montées et petites descentes c'est parti pour la vraie montée.
Et ça me double, un par ci, un par là.
Salut jcdu38, on se voit à l'arrivée, il a l'air en forme le bougre (il va me mettre 8mn, chapeau bas)
La montée commence par un chemin et on rejoint une route que l'on suivra qq kms.
Toujours pas la frite, je double pas grand monde.
Et la je vois Christophe qui me passe devant.
A non pas encore une fois !!!!!!!!!!

Je prends la roue et je m'accroche tant pis si j'explose.
Je suis dans le dur un bon moment mais je tiens bon, j'arrive à combler un écart 5m qui c'était formé à un moment.
Ce qui est bien c'est qu'on en profitte pour doubler une poignée de valeureux adversaires qui avaient habusé de ma faiblesse du début.
Petit à petit j'arrive à suivre de plus en plus facilement les jambes et le souffle reviennent.
Je commence même à prendre un relai et à me montrer un peu, et oui maintenant je suis tel le morpion on ne se débarasse pas de moi comme ça.
Tiens voila le premier ravito, je relentis à peine pour boire une gorgée dans mon sac camel test de la sainté et je largue Christophe qui lui s'arrête pour ravitailler.

Les jambes sont de mieux en mieux, un bénévole annonce encore 1 km de montée.
Le vieux proverbe du coureur en compétition "méfie toi du bénévole qui annonce des distances".
J'accelère un peu mais j'en garde quand même un peu sous le pied.
En plus j'ai en point de mire un groupe de 7-8 coureurs que j'aimerais bien rattraper avant la descente.
Le km en faisait presque 2 (merci le GPS) et c'est en queue de peleton que j'attaque la descente.
Après la route de la montée, voila un descente bien sympa dans un chemin.
Comme j'ai les trails au pied j'attaque un peu et je double un par un le petit groupe.
J'ai vraiment les bonnes jambes aujourd'hui finalement.

Le chemin rejoint une route et on continue la descente sur la route.
Un des gars que je viens de doubler me repasse et on fera le "un coup toi un coup à moi". Moi c'est les descentes techniques et lui le reste.
Je m'attends à tout moment à voir débouler Christophe

Après cette bonne descente la montée qui fait mal au jambe, on se reprend un peu plus de 100m de déniv sur 1km.
Les cuisses chauffent on pose le cerveau sur le chemin et on tient bon.
Allez c'est le haut, normalement maintenant si ma mémoire est bonne ça monte plus trop, enfin on croise les doigts.

Au ravito, je grille encore quelques coureurs en buvant dans ma pipette.
Par contre ils font peut être parti de l'autre course (8km) que l'on a rejoint je sais pas où (ils sont partis 30mn après nous)

Ca descend maintenant sur bitume, je suis tout seul.
Personne devant à attaquer et personne me talonne. J'allonge la foulée en descente sur bitume c'est facile.
J'attends le coup de barre traditionnel mais rien ne vient.

Allez on se rapproche de l'arrivée, de descente on passe à faux plat montant qui fait mal au papates.
Tiens revoila le gars que je double en descente qui m'enfume dans la montée je m'accroche quelque mètre, impossible de suivre.

Je me retourne et je vois 100m dérrière Christophe.
A non pas si près de l'arrivée, ça me redonne du courage pour mettre les dernières forces dans la fin de ce faux plat.
Enfin le bout de la montée on nous indique un chemin pour descendre.

Alors je me retourne, j'ai bien 30 s d'avance sur Christophe, il reste 2.5 km de descente.
Je lache les cheveaux, je redouble pour la 3ème ou 4ème fois celui qui me double dans les montées.
J'en reprends 2 autres dans la fin de la descente, c'est bon d'avoir de bonnes jambes, c'est pas si souvent.

Enfin un dernier virage, l'arrivée, coucou aux supprorters et c'est fini.
Christophe est sur mes talons il était temps que ça se termine, il a attaqué comme un malade dans la descente, il fallait pas 500m de plus.
Je suis frais comme une rose.

C'est parti pour le vin chaud promis par l'organisation, ils avaient aussi promis les chemins mais il n'y en avait pas trop
On attend maintenant Philippe alias PP1 des PP de kikourou.
Visiblement il s'est perdu dans la montagne et enfin le voila en footing légé, heureusement ils allaient fermer le parcours

Conclusion de P1 : un truc comme c'est pas fait pour moi ça m'a permis de comprendre que la sainté bof.
Je te jure celui là il s'arrange pas en veillissant.
Je crois que les fans des PP vont être tristes on a perdu la moitiée des membres de l'équipe pour la sainté.

Distance 17km Temps 1:32:57 Classement de cette course 70ème sur 120 à l'arrivée.
Pas cool ça je me tape du 11km/h sur un parcours certe roulant mais avec 660m de d+ et je suis même pas dans la première partie du classement.
Quand je dis que cette course c'était le rdv des 3 poumons entre ceux qui préparent la sainté, la saison de ski de fond, de ski de rando ou que sais je encore.

Conclusion


Pour une première édition très bonne organisation.
Le seul reproche qu'on peut faire c'est de mettre sur le site de la course qu'il y a beaucoup de chemin alors que la majorité du parcours se fait sur route.
Heureusement quelques descentes sympas ont permis de ne pas complétement regreter d'avoir mis mes trails.
Sinon c'est presque un sans faute bravo les gars.

Note pour la prochaine fois, ne pas reprendre du vin chaud, moins facile à digérer que la bière après s'être tiré la bourre en course à pied ...


Et comme toujours, le commentaire encourage le rédacteur de CR


11 commentaires

Commentaire de thunder posté le 06-11-2006 à 22:35:00

toujours aussi marrant les CR de la PP team, viendez donc à la sainté pour mettre l'ambiance.

Commentaire de l'ourson posté le 06-11-2006 à 22:42:00

Bravoooooo Pinston !
Te voilà bien en forme pour la Saintélyon ;-)) Au plaisir de t'y croiser ave un zouli bonnet Kikourou à l'AAB !!!

Commentaire de espace_marathon88 posté le 07-11-2006 à 06:25:00

un petit commentaire de plus pour encourager l'auteur du recit mdr. Bravo pour la course et déjà bon courage pour les prochaines.

Commentaire de béné38 posté le 07-11-2006 à 09:37:00

Whaou !! Philippe quelle caisse !!! Bravo, beau récit et belle perf. C'est vrai qu'avec un adversaire en ligne de mire ça motive plus. Le promblème à la Sainté c'est qu'on verra pas trop ceux qui seront devant ou derrière, à moins d'être plein phare !! Et alors PP1 il abandonne la partie ??? Reste le relai...
Bises à vous deux.
Béné38

Commentaire de nicou2000 posté le 07-11-2006 à 11:25:00

bravo pour cette course bien gérée!! (le régime bière + gâteau de la veille ça a du bon...)
bonne chance pour la saintélyon, il te reste quelques semaines pour convaincre pp1 de se raviser

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 07-11-2006 à 17:18:00

Plutôt la patate le Pinston ! En plus des jambes, quel moral !
Comme dit Béné, ça motive un adversaire en ligne
de mire...et encore plus sur les arrières !
Ca va dépoter à la Sainté, ça promet !
Bravo et merci pour ce récit.
NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de jcdu38 posté le 07-11-2006 à 17:52:00

Bravo pour ta course et ton récit plein d'humour.

Pour la SaintéLyon, pourquoi tu ne démarrerais pas un poil plus lentement, c'est un poil plus long ? :))

Mais ca ne grimpe pas autant !

Jean-Christophe

Commentaire de agnès78 posté le 08-11-2006 à 13:30:00

merci pour ton récit et bravo pour la course...
Régale toi bien à La Sainté...
Bises

Agnès

Commentaire de Zeb posté le 08-11-2006 à 15:12:00

Bon,franchement, moi j'trouve que c'est déjà pas mal comme résultat(bon, c'est vrai que c'est pas sur ce genre de course qu'on améliore, si tant est que l'on veuille l'améliorer ,bien sûr, son classement sur Kikourou...alors bravo Phillipe, pour ta course et pour ton CR.

A+ à Saint-Etienne, au resto...

Zeb

Commentaire de Zeb posté le 08-11-2006 à 15:14:00

Bon,franchement, moi j'trouve que c'est déjà pas mal comme résultat(bon, c'est vrai que c'est pas sur ce genre de course qu'on améliore, si tant est que l'on veuille l'améliorer ,bien sûr, son classement sur Kikourou...alors bravo Phillipe, pour ta course et pour ton CR.

A+ à Saint-Etienne, au resto...

Zeb

Commentaire de L'Castor Junior posté le 09-11-2006 à 10:52:00

Salut Philippe,
Chouette récit, et course sympa (après tout, la route, ça prépare bien à la Sainté, non ? ;-) ).
C'est vrai que le niveau était relevé, parce que tu n'es qu'à 17' des meilleurs (comme Michel_C), pour quelque chose qui s'apparenterait en fait à un semi.
Belle perf', donc.
Et puis au moins tu as mouché le PP1 qui s'la pète un peu avec son VTT ;-))))
L'Castor Junior

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran