Récit de la course : Saintélyon 2016, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2016

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1531 vues

Distance : 72km

Objectif : Se défoncer

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Retour à la SaintéLyon

SAINTELYON 2016

 

 

 

C’est avec une mélange d’excitation et d’appréhension que j’ai retrouvé mon compère Snoopy à la gare de Colmar pour partir vers la mythique virée nocturne à travers les monts du lyonnais. Mes cinq précédentes participations m’avaient toujours laissés d’excellents souvenirs mais la SaintéLyon a bien changé depuis mon dernier dossard en 2010 et quelques nouveautés me laissaient perplexe.

 

Depuis l’Alsace le déplacement en train est la formule simple et pratique pour aller faire la SaintéLyon. Le système du retrait des dossards instauré depuis l’an passé complique un peu l’affaire puisqu’il oblige théoriquement tous les coureurs à faire le détour par la Halle Tony Garnier à Lyon avant de se rendre au Parc des Expositions de Saint Etienne. Nous avons heureusement pu contourner cet obstacle préliminaire grâce à Kikourou et à Grand Maître Arclusaz qui s’est gentiment proposé de nous représenter pour les démarches. Nous avons pu trouver nos sacs coureurs lors de l’excellent AAB(*) organisé au restaurant Le Flore, à deux pas du départ. Merci Laurent, merci à toute l’équipe de kikoureurs qui s’est chargée de l’organisation de cette petite bouffe vraiment impeccable.

 

Le cadre feutré du Flore est bien plus agréable et confortable que le grand hall du parc des Expositions. C’était sympa mettre des visages sur les pseudos du forum et d’échanger avec les kikoureurs venus des quatre coins de France. Pour ne rien gâcher, les pâtes étaient délicieuses et nous avons trouvé un petit coin pour somnoler un moment avant le grand départ.

 

 

 

Nous avions réglé nos montres à 22H pour nous préparer tranquillement. J’avais choisi une tenue longue classique trois couches avec un coupe vent leger, une simple ceinture avec un bidon, la couverture de survie obligatoire, une petite Petzl de secours au cas où, quelques gels et pâtes de fruit, de la sporténine . Et bien sur la Ferei HL40 vissée sur al tête avec la batterie déportée dans une pochette. Thierry nous avait dégoté des combinaisons lights pour nous protéger du froid en attendant le départ ...

 

Le choix des chaussures est toujours un dilemme lorsque l'on s'aligne sur la Doyenne. Quelques jours plus tôt j’avais finalement abandonné les Nike Pégasus qui m’avaient jusqu’alors toujours accompagnées sur la STL . L’amorti me semblait émoussé et je n'avais pas eu de bonnes sensations sur les derniers footings. Et j'ai finalement choisit les Hoka Rapa Nui qui avaient parfaitement assurées deux semaines plus tôt sur le Marathon des Princes à Montbeliard … J’ai eu bien de mal à me faire à ces Hoka, le rodage a été long avant que je me sente vraiment à l'aise. Je suis aujourd'hui convaincu par ces pompes qui en dépit d’une allure pataude envoient bien sur toutes les surfaces tout en conservant un moelleux incomparable, même sur le long.

En dépit des mesures de sécurité draconiennes, l’écoulement du flux de coureurs était parfaitement bien géré et nous sommes rentrés assez rapidement dans l’enceinte de départ. De même j’ai eu l’agréable surprise de découvrir la nouvelle formule pour déposer les sacs, avec plusieurs camions dédiés en fonction des numéros de dossards … Aucune attente, aucun stress, parfait. Oublié la foire d’empoigne du passé lorsqu’il fallait se frayer un passage jusqu'aux bus …

 

C’est ainsi que nous sommes rentrés dans le Sas vers 23H … L’attente est passé assez vite, les élites et la première vague est partie comme prévue à 23h40. J’ai cru un moment que nous allions prendre ce premier wagon … Et puis non, la barrière s’est refermée un peu trop tôt et nous sommes partis 10’ plus tard. Avec le recul je pense que ce fut une bonne chose, le rythme étant probablement sur ce second départ…

 

 

Hormis les élites qui peuvent rejoindre la ligne au dernier moment, il n’est pas possible de s’échauffer sérieusement sur la STL. Ce sont donc les grands boulevards de Saint Etienne qui permettent de faire chauffer la machine tout en étirant l’imposant peloton. Je redoutais ce départ par vagues mais tout s’est parfaitement déroulé. Jusqu’à St Catherine il y avait certes quelques ralentissements de temps en temps, mais à aucun moment je ne me suis trouvé bloqué … Une mise en route idéale finalement, qui oblige à lever un peu le pied. Seuls les nombreux arrêts prostate m'ont un peu perturbés sur le début de parcours.

 

 

J’ai tout aimé durant cette nuit magique qui est passée très vite … Le tracé roulant qui me convient à merveille, l’ambiance tant à l’intérieur du peloton que sur les bords de route ou de nombreux spectateurs mettent toujours une ambiance de feu, les villages illuminés et le réconfort des ravitaillements (même si j’y ai passé très peu de temps, peut-être 2’ à Ste Catherine et 1’ à Soucieu), l’historique bois d’Arfeuille, conforme à sa légende, autant que les petites nouveautés qui viennent pimenter le parcours peu après …

L’étonnement de ne pas remonter de suite après avoir traversé le Garon et la surprise de trouver si vite le panneau “Arrivée 15 km”, le plaisir d’avoir encore des canes pour pouvoir allonger dans le final … J’étais un peu déboussolé de retrouver mes vieux repères dans un ordre un peu diffèrent du passé, avec le raidards des aqueducs qui arrive très tard, annonçant déjà les 5 derniers kilomètres. J’ai adoré les petits lacets dans le Parc, le dernier plongeon sur Lyon, le panneau “Arrivée 2 km”, les derniers escaliers … A fond jusqu’au bout !!!!


 

 

L’allée finale bordée de nombreux spectateurs, le bonheur de rentrer dans l’immense Hall Tony Garnier, la ferveur des speakers, les flashs des photographes … Je passe sous l’arche et regarde ma montre pour la première fois depuis le départ : 7h31 au chrono, classé 200 tout rond !!! Je me frotte les yeux ....

 

 

 

 classement scratch

Tout s'est déroulé impeccablement. Ma fiche Livetrail montre que j'ai tenu une allure régulière et que j'ai constamment remonté au classement. Je n'ai jamais eu froid, ni chaud, pas un début de crampes, la Ferei a assurée toute la nuit, les Hoka m'ont apporté le confort attendu ...

Le ravito d’arrivée était très bien et j’en ai largement profité en attendant Thierry qui a bouclé l’affaire tout sourire un peu plus tard … Sans beaucoup d’entrainement, c’est encore une très belle perf pour notre Elsaesser Snoopy !!!! Bravo Thierry, encore un joli tee shrirt Finisher et une course mythique à afficher au palmarès !!!

 

Comme au départ l’organisation était parfaite pour le retour. Récupération des sacs, vestiaires vastes et douches chaudes … Peut être un petit bémol pour la qualité du repas d’après course. Heureusement j’avais profité du sauciflard sur les tables à l’arrivée … Cela n’enlève rien à l’impression générale, la SaintéLyon est une grosse machine qui fonctionne parfaitement bien, qui reste magique et donne du bonheur !!! Cette édition 2016 a été une superbe réussite !!!!



(*) AAB = Appel A Bouffer

 

 

 

12 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 10-12-2016 à 00:17:42

Bon sang que tu es allé vite !!!!!
très impressionnant. Bien content d'avoir fait ta connaissance même si j'étais tellement "débordé" au Flore que nous avons peu eu le temps de parler. Pas de souci l'année prochaine je te reprends ton dossard et ceux des dizaines de copains que tu vas amené.
J'ai commencé le miel ce matin, il est excellent !

Commentaire de poucet posté le 10-12-2016 à 06:31:55

Merci encore Laurent. Le miel vient de mon petit village d'Alsace ...
L'an prochain je serais assez tenté par la 180 ... Wait and see !!!
Bonne fin de saison, Bonnes Fêtes

Commentaire de MULTISPORTS74 posté le 10-12-2016 à 06:37:46

Félicitations pour ta nème belle performance et c'est toujours un grand plaisir de lire tes CR en attendant 2017 et de nouvelles aventures bonnes fêtes de fin d'année avec un peu d'avance YVES - ANNECY

Commentaire de poucet posté le 10-12-2016 à 08:26:31

Yves d'Annecy ... ça me rappelle la MaxiRace !!!
Merci ... Joyeuses Fêtes à toi également.

Commentaire de tidgi posté le 11-12-2016 à 11:21:59

Ah oui, çà va très vite !
Bravo !

Commentaire de poucet posté le 11-12-2016 à 21:20:21

Merci Tidgi. Il y a des jours (et des nuits) ou tout s’enchaîne parfaitement ...
J'espère que le Père Noel t'aménera de jolis dossards pour la suite ....
@++++

Commentaire de Jean-Phi posté le 12-12-2016 à 11:25:51

très belle perf !!

Commentaire de poucet posté le 12-12-2016 à 20:52:59

Merci Jean Phi !!!

Commentaire de Philkikou posté le 12-12-2016 à 20:51:37

Une course menée de pied de maître...7h30 belle perf. pour clôturer un magnifique saison 2016 !!! ... quoique, avec l'insatiable Poucet il doit bien y avoir encore qqs courses avant la fin de l'année ;-)

Commentaire de poucet posté le 12-12-2016 à 20:54:39

Ah non, c'est fini pour 2016. Le Poucet est cuit de chez cuit !!!
Bonne fin d'année à toi Philippe.

Commentaire de Benman posté le 16-12-2016 à 18:13:12

Bravo pour ta course. Pour la photo du départ, heureusement que la légende précise qu'il s'agit de la Saintélyon, sinon, on aurait pu imaginer un départ de la CasaRabat...
Bon, par contre, j'ai pas réussi à te localiser au Flore. Pas de pot pour le flore.

Commentaire de poucet posté le 17-12-2016 à 20:49:15

Merci Benman. D'accord avec toi pour la photo de départ !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran