Récit de la course : Trail du Donjon - 50 km 2014, par ejouvin

L'auteur : ejouvin

La course : Trail du Donjon - 50 km

Date : 17/5/2014

Lieu : La Roche Guyon (Val-d'Oise)

Affichage : 569 vues

Distance : 54.5km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Oh ouiiiiiiiii maitresse mettez moi les menottes et fouettez moi.

Une bien belle communauté

Pendant plusieurs jours, je ferai le malin à dire que je risque de m'aligner sur le Donjon et les Cerfs. Mais mon coach arrive à me convaincre de ne pas le faire avec une simple réponse : "Si tu le fais, il faudra faire les deux courses très cool en mode sorties très longues". Moi, faire une course en dedans en mode cool, avec un dossard accroché sur le tee shirt ? Surpris Qui plus est, après 3 semaines sans inscription ... Incertain

Définitivement, je ne serai pas raisonnable et je vais risquer d'aller tout droit à la case blessure, juste pour satisfaire mon égo sur l'échelle des bêtises. Donc, je laisse filer le temps et les inscriptions closes. Je vais me "contenter" du trail du Donjon en ce samedi 17 mai. Une fois n'est pas coutume, je ralentis la semaine précédente, avec pour objectif de faire une course de "qualité".

Il y a eu quelques chambrages entre Psycho, Bikoon et moi-même. Et finalement, nous allons co voiturer avec Bikoon. Quel privilège ai-je de partager un moment en compagnie de Bikoon qui a un tableau de chasse impressionnant. Mais j'ai donc la pression, il faut que je sois à l'heure au point de rendez-vous. Ce sera chose faite, m'obligeant un réveil à 5h et la prise de repas dans la foulée. Au moins, j'aurai mangé 3h avant le départ.

Et la veille, devinez quoi.... Je me planifie les courses le midi. Compote, jambon, tout y est. Juste incroyable, je n'aurai donc rien à raconter pour mon CR de course ?

 

Le départ

Sur le lieu de départ, nous retrouvons Psycho et nous discutons de la journée à venir. Il nous annonce la présence de Aurélien Collet et un de ses amis, Jonathan Duhail ... Bref, le niveau va être costaud costaud. Je n'écouterai absolument pas le briefing et je suis placé sous l'arche de départ, devant les cadors du jour. Huuum, ça craint un peu quand même.

Je voulais profiter de cette course pour effectuer un petit test. En effet, depuis le début de l'année, je constate après les courses que les pulses moyennes sont légèrement supérieure que les objectifs. Cela m'a fait un peu mal sur l'Ecotrail, mais aujourd'hui, je décide de me mettre 5 pulses au-dessus des précédentes stratégies, soit 165. Je vois déjà coach me gronder en disant qu'il fallait rester sur 155, déjà que je jouai avec le feu à 160. Bah oui, à force de rater les 06, je me sens une âme de Bernard Tapie les bagouzes en moins, à savoir sévèrement burné.

Le départ est donné pour un petit tour dans le parc en face de la zone de départ. Devant cela ne part pas "super" vite, je m'attendais à prendre un vent dès le départ. Je vois Bikoon devant, aperçois Psycho sur la droite que je veux approcher. Mais en fait je me ravise, il faudrait que je sprinte pour le reprendre.

Le tour dans le parc est rapide et on arrive sur la première montée au km 1. Note pour une prochaine fois, il faut être bien chaud. Parce qu'elle pique déjà. Une toute petite descente puis on remonte pour faire une belle descente bien raide et étroite.

En gros, le CR pourrait se résumé à ces phrases, tellement le parcours va être un enchaînement de telles difficultés.

 

Quelques faits marquant

Le début de la course se déroule plutôt correctement. Je tiens les pulses moyennes, avec quelques erreurs en allant taper au-dessus de 170 de temps en temps. Mais bon, je n'ai pas vraiment le niveau sur les montées, et elle se passe globalement en marchant. Qui plus est sur les premières, j'ai des petites douleurs sur les mollets et l'ischio droit.

Par contre, je me satisfais du rythme imprimé sur le plan ou les parties descendantes. Je ne me sens pas trop mal.

 

IL va bien y avoir des montées de dingue, une passée avec une corde, d'autre où il faut presque se mettre à 4 pates Surpris

Au fil de la course, je vais réussir à trouver mon rythme dans les montées et les passer de plus en plus en trottinant. Je m'amuse de revoir les coins où j'avais traîné l'année dernière pour voir le coach passer.

 

Sur la première partie, je vais me faire absolument déposer par un concurrent qui rendrait jaloux Bubulle. Il porte de magnifiques bas de compression rose. C'est que cela a l'air efficace ces petites choses, mais je me dis dans ma tête "Mouai mouai, nous verrons plus tard hein".

Après le premier ravito, km 19, je rejoins Papi Luca. Quel personnage... et nous échangeons quelques mots. Je ne m'attendais pas à être à son niveau. Alors que nous montons à travers champs, un petit bonhomme Cetelem, parce qu'il a un tee shirt vert, me dépose aussi. Même réflexion dans ma tête, nous verrons plus tard.

 

Je me surprends à accélérer le rythme sans vraiment dépasser mon objectif. Sur les 10 premiers kms et entre 10 - 20, le D+ est similaire. Jusqu'au 30, cela se calme un peu mais le terrain est difficile. Les nombreux passages dans les champs se font sur des pseudos chemins. La terre est dure et travaillée par les roues des engins agricoles, ou alors nous passons dans l'herbe. Sans m'en rendre compte, cela entraîne une usure à feu doux.

 

Du km 25 au 40, ce sont de longs passages exposés au soleil qui n'est absolument pas dérangé par les nuages. C'est qu'il cogne fort le bougre et il fait des dégâts. Alors que j'arrive au deuxième ravito, proche du km 38, je peux voir des concurrents assis par terre. A priori, ça fait un moment qu'ils y sont. Les bénévoles racontent que certains devant ont explosé et ont également réalisé un très long arrêt.

 

Je repars et au continuer de compter les intermédiaires par 10 kms. Arrivés au 40, je m'aperçois avec surprise et satisfaction que j'ai eue une bonne accélération et donc je revois mon objectif temps. J'aurai repris et posé le gars en rose, par contre jamais revu Cetelem.

De même Bikoon m'avait indiqué que Psycho n'était pas loin, mais à part une vision furtive sur une montée, je ne le verrai jamais alors que j'ai essayé d'envoyer.

 

La correction, l'humiliation

J'aurai aimé arrêter le CR juste avant ce chapitre et dire que j'ai repris du monde, que j'ai bien fini et que le résultat est très satisfaisant pour une course de "préparation".

Un peu après le ravito, le gars en rose me rattrape dans une montée, mais impossible de l'accrocher sur le plat. Il disparaitra vite de mon champ de vision.

Et doucement mais surement, la chaleur, l'objectif élevé, la distance, les montées et le terrain vont finir de m'avoir. Je note une petite difficulté pour épancher ma soif, ce qui est de plus en plus problématique. Mais je m'adapte en essayant de boire des petites gorgées plus rapprochées.

Je ne m'en rends pas compte, bluffé par certains intermédiaires au km convenables à mes yeux.

Un peu avant le kilo 50, je vois au loin le donjon et cela me semble loin, très loin. C'est à cet instant que je vais me faire une raison, je commence à être cuit à point. D'autant plus que je vais me faire poser dans ce magnifique single sauvage, je ne compte pas le nombre de branches dans la tronche, par deux gars.

Je n'arrive plus à rien, je suis au ralenti dans les montées, les descentes sont terribles et je me crispe. Un point de côté fait son apparition et les problèmes gastriques commencent à se manifester.

 

4 derniers kms

Je vais vivre un enfer. Il n'y a quasiment plus de montées, juste deux trois de 20m maximum. Alors normalement ça doit permettre de bien finir... Et donc pour rire, voici les intermédiaires pour cette partie :

  • 6'56
  • 8'53
  • 7'48
  • 12'21, montées dans le donjon, je vais y revenir
  • 4'20 pour les dernier 500m

 

Alors que s'est-il passé dans cette foutue montée du Donjon ??? Ca faisait un moment que j'avais des alertes, comme dis plus haut. Mais aux pieds du Donjon, je me sens pousser des ailes. Je me dis dans ma tête "Oh maitresse du Donjon, j'ai été un vilain garçon, fouette moi, fais couler la cire sur mon dos, fais de moi ton objet, marche moi sur la main avec tes talons aiguilles". Sauf qu'elle doit vraiment exister pour le coup. Et en qualité de maitresse, celle-ci n'accepte pas de recevoir des ordres et elle va me le faire payer par un supplice bien spécial.

C'est la fin, plus que quelques escaliers, ce n'est pas la mort et j'attaque cela en marche rapide. Mais une fois dans la tour, voilà que j'ai des contractions violentes dans le ventre.

Oh non, je ne vais pas salir ce beau bâtiment. Mais, vous le savez tous, ces moments ne sont absolument pas contrôlables. Je regarde par-dessus la rembarde, et mince je suis vachement haut, impossible; e n'ai absolument aucun moyen de m'échapper. Par chance, je vais repérer un petit bloc sur la façade et vais tenter ma chance pour le viser. Et là, je vais m'y reprendre à 4 fois pour ne rien sortir. Mes abdos se contractent violement, je suis foudroyé par l'effort. Je tente de repartir mais là, catastrophe... En regardant la prochaine marche, il m'est  juste impossible de bouger. Aucune réaction de ma part, plus rien ne réponds. Je pose ma tête entre les bras et je vais attendre comme ça. J'arrive tant bien que mal à remettre un pied devant l'autre et atteint le haut du Donjon. J'en rigole, j'ai fait honneur à mon statut de président du Vomito Club.

Les bénévoles continuent de nous encourager, m'indiquent qu'il n'y a plus qu'une toute petite descente en zig zag, mais elle sera interminables pour moi. Je dois bien avouer que je serai ravi d'en voir la fin.

 

Informations sur la course

Bon un CR, ça permet de dire des conneries mais il faut bien donner quelques indications sur la course au cas où quelques cherchent des informations utiles.

Niveau balisage, j'ai été très surpris. Moi qui aime être guidé tous les 100m, je n'ai vu aucune rubalise. Juste des pancartes aux croisements, de la peinture sur la route et une tonne de bénévoles. Mais en fait, une fois sur le chemin, il ne faut pas trop réfléchir c'est tout droit jusqu'au prochain croisement.

Les chemins sous souvent sous plein cagnard, ce qui m'a valu de jolis coups de soleil et la marque de la montre...

Les montées sont super exigeantes et à mes yeux il ne faut pas s'aligner avec un petit bobo. Même si il y a "que" 1600m D+, la course fait bien mal.

Mais assurément, il faut le tenter ce trail et être prudent au départ. Et finalement, je suis bien content de ne pas m'aligner sur les Cerfs le ledemain.

19 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 18-05-2014 à 05:23:17

Ah, mais c'est que ça n'a pas l'air d'être une course de Mickey, ce Conjon. Du coup, ce matin, j'ai l'impression de partir en promenade..:-). Sinon, t'as raison, je suis jaloux du type aux bas roses......et je me suis bien marré en imaginant Super Vomito dans ses oeuvres.

Bon, tu nous manqueras quand même un peu ce matin.....ou même juste à l'after (bon, après tout, si tu t'ennuies, tu peux toujours venir, c'est pas si loin La Queue en Yvelines)

Commentaire de ejouvin posté le 18-05-2014 à 20:22:30

Disons que les montées sont raides et il y a de longues périodes où ça déroule.
Donc la difficulté est de se mettre dans le rouge dans la pente, de voir que ça avance sur le plat et puis d'un coup.... Plus d'essence.

À tenter assurément, mais en forme.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 18-05-2014 à 07:42:33

Bravo Etienne, belle course, non j'rigole, beau récit, bien rigolo ! (belle course aussi j'imagine :-))
Sinon t'as vraiment pas de chance avec ton estomac, tu ne bois pas un peu de trop ?
Allez, bonne récup et c'est vrai, heureusement que tu n'as pas tenté d'enchaîner...
@+
Philippe
PS: j'espère que Bikoon est content de sa course ?

Commentaire de ejouvin posté le 18-05-2014 à 20:38:38

Bah je dirai que je ne bois pas assez et mal.
Sur premier ravito, une des gourdes n'étaient pas vide. La dessus je suis indiscipliné.

De toutes les façons, il ne faut pas chercher midi à quatorze heure, je suis parti trop vite pour moi, voilà tout.

Pour l'enchaînement, même en étant inscrit, je n'y serai pas aller pour cause de douleur sur un pieds. Mais bon, je n'ai pas le niveau pour ce genre de bêtises, du moins pour le faire en se faisant plaisir.

Commentaire de sabzaina posté le 18-05-2014 à 19:57:29

Va quand même falloir finir par comprendre ce qui te rend malade ainsi, c'est pas normal...
Bon sinon, comme dit Bubulle, il a l'air d'être costaud ce trail... A tenter donc !
Repose-toi
Biz

Commentaire de ejouvin posté le 18-05-2014 à 20:34:30

Mais la raison est simple. À chaque fois, c'est parce que je tape trop fort un moment ou un autre.
La j'ai voulu partir un peu plus, je le paye sur la fin. Panne d'essence tout simplement. En plus la chaleur, et me voilà KO sur la fin.

Je cherche encore ma limite finalement.
Allez y l'année prochaine, ça vaut le coup. Bon pas pour les cadeaux, ceux qui aiment avoir une attention au début et à la fin, c'était léger cette année. Moi je m'en tape.

Commentaire de celestcyr posté le 18-05-2014 à 22:04:40

Moi ça me tente bien pour l année prochaine...surtout pour aller a la rencontre de cette étrange maitresse du donjon ;-)...est ce qu'il y a la version apollon dominateur??...ça peut motiver ;-) mais je ne prends pas l option vomito par contre! En tout cas ton C.R est toujours aussi drole et plein d autoderision...vivement le prochain

Commentaire de ejouvin posté le 18-05-2014 à 22:48:05

Je ne peux pas vraiment te renseigner sur la présence d'un apollon dominateur dans le donjon, je ne l'ai pas cherché. Tu nous dira cela l'année prochaine.

Mais tu as raison de mettre ce trail en option, tu as toutes les chances d'y faire une belle place, surtout si tu arrive à être sage comme une image, ou un bon point, au départ.

J'ai manqué cruellement d'inspiration pour mon CR, mais tant mieux si il plait quand même.

Commentaire de Jean-Phi posté le 19-05-2014 à 09:08:00

Effectivement tu as bien analysé : trop vite trop fort par endroit + mauvaise hydratation = vomito.
Bon, tu as dépoté sec quand même parce que 170 puls sur 50 bornes faut oser !!
Il est très bient ce CR, comme d'hab et en plus il te servira de marqueur pour te rappeler de ce que tu ne dois pas reproduire pour êtr mieux ! Bonne récup !

Commentaire de ejouvin posté le 19-05-2014 à 09:35:56

Je ne sais pas si j'ai bien analyser, mais il faut être lucide.
J'ai joué, j'y ai cru, j'ai constaté, j'ai perdu ;-)

Après, je suis juste "content" d'être encore lucide pour me dire que j'ai fais une erreur et ne pas me chercher des excuses bidons.

Quand les deux gars m'ont passé sur la fin, je rigolais tout seul en imaginant ce qu'il pouvait se dire : "Encore un qui ne sait pas gérer sa course". Effectivement, sur celle-ci, la gestion n'était bonne que pour 40 kms.

Oui, je garde ce CR comme marqueur en espérant que celui dans 3 semaines ait une meilleure conclusion.

Commentaire de Jean-Phi posté le 19-05-2014 à 14:37:29

Ouais bah tu fais 18° quand même ce qui n'est pas si mal pour une mauvaise gestion !!! Encore bravo !

Commentaire de ejouvin posté le 19-05-2014 à 14:46:39

C'est anecdotique ;-)
Nous avons dit qu'en 2014, nous ne parlions plus de classement, enfin moi.

Commentaire de Bikoon posté le 19-05-2014 à 15:35:58

Moi je dis qu'un gars qui arrive à gérer 72,7% de sa course dans ces conditions a plein de trucs à m'apprendre ;o)
Bravo pour ta course Etienne, ça ne pas fait [trop] mal quand tu m'as déposé, j'étais en train de passer en mode "je le prends avec philosophie, c'est physiologique, je n'y peux rien blablabla..."
Moi aussi je le trouve très bien ton CR (comme d'hab), au plaisir d'une revanche proche (..?)

Commentaire de ejouvin posté le 19-05-2014 à 15:42:20

Bon je ne voulais pas parler de ce passage. Mais il est vrai que quand je t'ai vu, cela m'a surpris, je me doutais qu'il y avait un truc qui clochait.

Désolé si je t'ai fais mal, mais rassure toi... j'ai passé mon temps à chercher Psycho au loin, en maintenant mon rythme et ça pour ... ne jamais le voir même dans les longues lignes droites ;-) Sauf une fois dans une montée où je me suis dis : "Ok, 3-4 minutes devant", après t'avoir passé.

Sinon il n'y a pas vraiment de revanche, tu es bien meilleur en valeur absolue. Nous vérifierons cela dans 3 semaines, sur un profile bien différent. On comptera sur Philippe pour accueillir le "vainqueur du duel".

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 19-05-2014 à 16:37:35

Ouais, bien même à moi ça peut arriver ce genre de défaillance, panne de carburant, partir trop vite ou différente chose alors ce n'est encore sur que d'être devant vous deux dans 3 semaines.
J'essayerai mais je ne promets rien ;-)
A dans 3 semaines avec plaisir !
@+

Commentaire de Mamanpat posté le 21-05-2014 à 10:41:44

Je n'ai pas commenté ça moi ?

Commentaire de ejouvin posté le 21-05-2014 à 10:45:42

Bah non, enfin si maintenant c'est fait ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 04-06-2014 à 17:50:50

moi non plus, je n'ai pas commenté ?
pourtant je l'ai lu, c'est sur, le coup du vomito dans le donjon, on ne peut pas l'oublier !

Commentaire de ejouvin posté le 04-06-2014 à 17:53:24

Pas dans le donjon, mais par dessus la rambarde en visant au mieux... ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran