Récit de la course : La Course nature du Pays de l'Arbresle - 14 km 2011, par totoro

L'auteur : totoro

La course : La Course nature du Pays de l'Arbresle - 14 km

Date : 26/6/2011

Lieu : L'Arbresle (Rhône)

Affichage : 674 vues

Distance : 14km

Matos : Brooks Cascadia 6
Salomon Advent XA20

Objectif : Se défoncer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Rien à voir avec l'année dernière !

 Deuxième participation pour moi à cette course qui a lieu dans mon lieu de villégiature, à savoir L'Arbresle :-)

Profil du p'tit défi

 Comme l'année dernière, j'avais fait le 14kms, cette année, j'avais prévu de faire le grand parcous de 32kms pour 1000m de D+. Mais entre temps, j'ai eu la chance de gagner mon dossard pour l'Incontournable : 30kms pour 2300m de D+ qui a lieu le dimanche suivant. Aussi, comme j'ai l'opportunité de faire mon premier trail de montagne, je décide de me rabattre sur le petit parcours à L'Arbresle : 14kms pour 350m de D+.

En préparation de l'Incontournable, j'ai pas mal "bourlingué" dans les monts autour de chez moi en faisant autant que possible du dénivellé aussi, cette course devrait bien se passer.  Même si pour le coup, j'ai franchement pas travailler la vitesse mais plutôt les faibles allures.

 Moi :-)J'arrive sur place vers 8h pour récupérer mon dossard et un très joli sac à chaussures. Je peux aussi voir les participants du grand parcours s'élancer à 8h30. Il vont souffrir car il fait déjà 20° ! Ca change de l'année dernière où le ciel était bas et le thermomètre frollait les 12° !

Le speaker nous annonce que le parcours est identique à celui de l'année dernière sauf que nous allons le prendre dans le sens inverse : dans ma tête, ça veut dire, montée plus longue et descente plus abrupte (voir profil).

Après quelques minutes d'échauffement, à 9h, le départ est lancé ! On fait d'abord une boucle dans le stade. Je sais que la sortie du stade et la première montée laisse peu de place, aussi, je m'élance vite. Pas assez vite pour un kikou, le berger, que je vois débouler et sortir du stade dans les 20 premiers !

La montée commence à la fin du premier kilomètre, la chaleur fait s'envoler le cardio, j'essaye de ventiler au maximum mais dédiou qu'il fait chaud ! Après un léger plat, sur lequel je relance bien, je me fait doubler par pas mal de monde ... Ensuite on attaque les choses sérieuses pour 4 kilomètres de montée relativement régulière avec des passages plus chauds (dont la traversée d'un cépage). On traverse une route et je rattrape le berger. Je l'encourage mais la chaleur est terrible : j'ai bien fait d'emporter ma poche à eau pour m'hydrater au maximum.

Ensuite, on entre dans un bois : du bonheur !!! La différence est flagrante pour moi, je me sens mieux et commence à doubler quelques personnes. Une fois en haut, le ravitaillement nous attend. Je ne m'arrête pas et relance la machine pour attaquer la descente. Pas trop fort car je sais qu'une côte bien raide nous attend. Elle n'est pas bien longue (~100m) mais est très pentue. D'ailleurs, je ne suis pas arrivé à la monter entièrement en courant, préférant garder des forces pour envoyer dans la descente : ma spécialité :-) Cette descente est abrupte et très caillouteuse : surtout bien regarder où mettre ses pieds. Je suis bien content de connaître le coin !

Sur la partie bitumeuse qui suit, plus plate, je rattrape deux compères. On fait un bout ensemble, les lâchant quand la descente devient plus pentue, vers le 11ème. Suis alors un petit kilomètre de montée commençant par un petit coup de cul puis en pente douce dans lequel j'essaye de ne rien lâcher mais ça devient dur car je suis à sec : plus d'eau ... ça me perturbe un peu, j'arrive même à me planter de chemins. Petit retour sur mes pas pour aborder la dernière partie de la descente qui commence par des grosses pierres mouillées où j'y vais mollo. En bas, je lâche tout car il reste un petit kilomètre (600m en vrai). J'ai quelqu'un en vue, ça facilite mais je n'arriverai pas à le rattraper.

Je termine le parcours en 1h06'15. Je gagne 30 secondes par rapport à l'année dernière. Et je termine 24ème/218. Content de moi mais j'attends, voire appréhende, les 2300m de+ de dimanche : ce ne sera pas la même histoire !

A l'arrivée, je retrouve le berger qui m'annonce qu'il va nous faire de jolis récits des courses qu'il va faire cet été  ;-)

Le premier fait 50' : ça devait être très impressionnant à voir dans les descentes !

Pour finir, un mot sur l'organisation qui est au top : l'année prochaine, venez nombreux !

5 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 29-06-2011 à 15:26:00

En voilà une jolie perf, bravo !
Maintenant du repos avant l'incontournable et ça devrait rouler ! Enfin... façon de parler bien sûr !

Commentaire de tidgi posté le 29-06-2011 à 18:45:00

Bon, alors le 32km, c'est pour l'année prochaine ;-)
Bravo pour ta perf...

Commentaire de Arclusaz posté le 29-06-2011 à 22:16:00

Dis donc, ça consomme un Totoro !!! une poche à eau à l'heure.

Bravo pour cette capacité à aller vite.
Dimanche prochain, tu verras que tu peux aussi aller longtemps.

Et quand la synthèse de tout ça sera fait, tu seras redoutable en trail !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-06-2011 à 08:00:00

Tiens, on a la même spécialité... ça m’aurait bien plu de terminer en descente. Un petit trail, permet aux descendeurs de s'exprimer vraiment sans retenue, ce qui explique ton très bon classement.

Commentaire de le berger posté le 30-06-2011 à 17:12:00

Oui, j'aurais bien aimé que tu me pousses pendant toute la montée.
Bravo pour ta course....quant à moi, j'arrête de faire des courses sans entraînement.
Fais-toi plaisir à ton premier trail de montagne...ne pars pas trop vite, comme certains.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran