Récit de la course : L'Ardéchois - 34 km 2011, par maï74

L'auteur : maï74

La course : L'Ardéchois - 34 km

Date : 30/4/2011

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 1005 vues

Distance : 34km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

34 km de l'Ardéchois...

... Ou la suite de mes aventures après l'épisode entorse au raid des Dentelles...
J'ai finalement pu courir l'Ardéchois 2 semaines après, l'entorse n'étant pas trop grave, mais j'ai surtout misé sur le vélo entre les 2 courses.

L'Ardéchois va ponctuer nos vacances en famille, pile poile au milieu !
Après 4 jours d'entrainement du côté des gorges avec notre équipe de raid, nous remontons vers le nord de l'Ardèche pour y découvrir ce trail, dont on m'a dit beaucoup de bien.

Pas de 57 km pour Nico et moi, nous avons opté pour le 34 km, compte tenu du stage de raid, mais aussi et surtout du fait que je n'ai pas encore la gniaque pour m'attaquer à quasiment 60 bornes à la fin avril !
Il me faut du temps chaque année pour monter progressivement en "puissance" côté kilométrage.


Le départ des 2 distances est commun, un tour de chauffe dans le ravissant village de Désaignes et zou c'est parti mon kiki...
Arrivés un peu à l'arrache avant le départ, je n'ai même pas regardé le profil de la course et suis donc un peu surprise que la côte du départ dure si longtemps !
Pas mal de gens nous encouragent et les percussions du départ rythment la montée.
Je suis partie sur une bonne allure mais que c'est dur d'attaquer par de la montée !
Je trottine toute le temps, ma copine Emilie qui finira 3e du 57 est à côté, mais fini les bavardages, on s'accroche...
Devant c'est parti vite, et la favorite du 34 est déjà hors de vue, comme je m'y attendais.

Pour moi l'objectif est simple : d'abord savourer de pouvoir courir après cette blessure, et décrasser le moteur qui, entorse oblige, n'est pas trop monté dans les tours ces temps-ci, ayant négligé le fractionné. Et, enfin, pourquoi pas viser le podium si y a moyen...
Pas de supers sensations en ce début de course mais bon, rien de plus logique !
Le cardio ça va encore mais les jambes sont lourdes... 1ère descente après une longue portion de piste montante : ma chevillère Zamst me maintient très bien la cheville et me rassure mais je reste extrêmement prudente sur ce sentier recouvert de feuilles mortes, piégeux à souhait.
Je me fais doubler à gogo mais je préfère courir et me faire doubler que d'avoir dû rester à la maison !

On attaque maintenant une 2nde montée en sous bois, les sensations sont meilleures et j'essaie de relancer dès que la pente se calme.
On entend à nouveau le groupe de percussions qui nous attire comme un aimant, ils nous attendent à une intersection, excellent, ça me rappelle la Réunion !
Je remonte pas mal de monde sur cette montée qui se poursuit, j'aperçois la future 2e du 57 pas loin devant, ça me fait une "carotte" même si nous ne sommes pas sur la même course.

Place maintenant à une longue portion très roulante entre prairies et sous-bois, et là ma cocotte c'est pas le moment de compter les pissenlits, faut envoyer du bois !!! Je m'efforce de relancer et de maintenir une bonne allure tout le long, ma foi c'est pas si mal malgré l'absence de fractionné ces derniers temps, la fameuse "mémoire" du corps, heureusement qu'elle existe celle-là...
Dans la descente qui suit, ma "carotte", qui descend très fort, me lâche !

Et hop on débouche sur les fameuses ruines du château, et le sentier se corse niveau technique avec pas mal de caillasse.
La vue est superbe mais j'avoue ne pas en avoir beaucoup profité, concentrée sur mes appuis.
Emilie me rattrape et nous partageons un petit bout de route ensemble. Nous sommes toutes deux menacées par les crampes, aux mollets pour ma part, mais pour l'instant ça tient, je m'efforce de boire davantage pour enrayer le tout.

Et hop ! Ca remonte à nouveau, direction l'unique ravito du 34 km. Je me sens assez bien maintenant, rien à voir avec le départ, et les relances se font assez facilement, je me fais plaisir.
Au ravito (km22)j'attrape une banane, un coca et repars dans la dernière ascension du jour, je double au passage Karine, ma "carotte" de tout à l'heure, en l'encourageant ! Pour elle la route est encore longue, il faut gérer alors que moi je peux me permettre de lâcher les chevaux !
On m'a annoncée 2e du 34, je sais déjà que la 1ère est hors de portée, intouchable depuis le tout début, pas la peine de se faire des films, autant conserver cette 2 place.

A nouveau une longue portion roulante : relance, relance, relance... Peu de répit sur ce trail, d'ailleurs j'ai les quadriceps qui en prennent pour leur compte !
Cours forrest, cours !

Km 29 : c'est la bifurcation des 2 parcours, honnêtement j'aurais pas eu les crocs pour aller sur le 57, et c'est avec joie que je plonge dans l'ultime descente !
La cheville va super bien mais je me méfie encore et gère mes appuis.

J'arrive sur un gars à l'arrêt, on constate qu'il n'y a plus de balisage... et merde on s'est lourdés, mais où ???
J'avoue ne pas avoir été très vigilente à ce niveau-là, suivant machinalement ceux de devant.
D'autres nous rejoignent, hésitation, on remonte un peu, toujours rien, un coureur pense se souvenir de la direction à prendre, on est 5 ou 6 à suivre, "tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais" !
Je me dis que cette boulette pourrait me coûter la 2e place (pas loin de 5' perdues) mais bon, c'est l'jeu ma pôv lucette.
Ouf on aperçoit de la rubalise en contrebas d'un champ qu'on dévale et zou ça repart en bonne et due forme !

Le village approche, j'aperçois Nico venu à ma rencontre, je lui demande depuis combien de temps il est arrivé : il m'a mis 30' dans la vue !!!
Allez on discute on discute mais là c'est le dernier raidillon, allez on pousse sur les mollets qui veulent cramper, allez encore 100m et je franchis l'arrivée en 3h50.

Le speaker, qui n'a sûrement pas ses lunettes : "et voici la 2e, oh mais elle est toute jeune !"
moi : "euh, ben non pas tant que ça !"
"ah bon mais quel âge avez-vous, 25 ans ?"
"... pas vraiment, non, bientôt 35 !!!"
Il rigole, moi aussi et je file retrouver ma petite famille.
Mon fils ainé : "oh maman, comme elle t'a explosé la 1ère !" 
Les enfants sont formidables... ça voulait sûrement dire "bravo maman" ?!!?

Bon, il a raison quand même ce mouflet, j'ai pris très très cher aujourd'hui : plus d'1/2 h dans la vue par Stéphanie Duc !!!
M'enfin, j'aurais aussi très bien pu ne jamais courir l'Ardéchois et être clouée par ma cheville, alors ma foi je suis bien contente, et puis la saison est encore longue !

Allez, au boulot pour la reprise sérieuse du plan d'entrainement, finies les vacances !!!

Merci à Christian et Jean-Luc de Sport 2000 Epagny pour leur soutien.



 

14 commentaires

Commentaire de millénium posté le 14-05-2011 à 21:50:00

Bravo miss. Très belle course , belle place , récit toujours aussi tip-top...
Je suis très fier de t'avoir comme amie , et accessoirement comme membre du team.
Bisous

Commentaire de langevine posté le 14-05-2011 à 22:13:00

trop belle la coupe .... c'est le cadeau du prochain premier de l'an??? ;-))
Toujours la grande classe, du début jusqu'à la fin de la course !
Alors continue de faire la grenouille, ça a l'air de te réussir plutôt pas mal ! D'ailleurs il est grand temps que je m'y mette aussi! :-))
Bisous ma jolie!

Commentaire de Astro(phytum) posté le 14-05-2011 à 22:53:00

La classe Maylis ;-)))

Commentaire de jepipote posté le 14-05-2011 à 23:00:00

belle course, la cheville a tenue et c'etait bien l'essentiel.

Commentaire de gjoss posté le 14-05-2011 à 23:19:00

Trainequille !!! comme d'hab, :-) Bravo à la Drevon Family

Commentaire de blob posté le 15-05-2011 à 00:16:00

comme dirait quelqu'un que je connais "c'est bien, t'as fait le métier"

bises

Commentaire de DROP posté le 15-05-2011 à 15:21:00

Encore une tres jolie perf. Bravo et bonne continuation pour le reste de ta saison

Commentaire de martinev posté le 15-05-2011 à 18:06:00

Cours forrest cours. Tu le fais tres bien et toujours avec le sourire. Bravo pour ce beau debut de saison ma belle. Tu va etre au top pour l'utmb.

Commentaire de yves_cool_runner posté le 15-05-2011 à 18:38:00

Bravo Maï, un bon résultat et une approche très positive. Un exemple pour beaucoup de grognons qui ont toujours un bobo ou un nuage pour expliquer qu'ils auraient pu faire mieux ! Tu te perds, tu as une cheville en réparation, et tu prends tout ça avec humour et joie de vivre ! Félicitations.

Commentaire de Melanie9 posté le 15-05-2011 à 22:07:00

Encore félicitations Maïlys ! Tu gères !
Et en plus quel beau coquillage tu as dans les bras ;-)

Commentaire de tounik posté le 16-05-2011 à 08:43:00

C'est vrai que ça donne envie de faire des podiums une belle coupe comme ça !!!

En plus on fait l'admiration des ses enfants ...

Le jus d'orange, c'est une erreur ou il ont mis du rhum dedans ?

Commentaire de tounik posté le 16-05-2011 à 08:43:00

C'est vrai que ça donne envie de faire des podiums une belle coupe comme ça !!!

En plus on fait l'admiration des ses enfants ...

Le jus d'orange, c'est une erreur ou il ont mis du rhum dedans ?

Commentaire de Ben64 posté le 16-05-2011 à 23:40:00

Aupa neska! En voilà un beau résultat acquis au retour d'une entorse. Bienvenue au club!
Une vieille dame a dit la même chose de ma copine : "mais tu as quel âge toi??" Comme si elle avait 12 ans... La course à pieds, ça conserve!!

A bientôt j'espère et bonne chance pour la suite!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-05-2011 à 08:03:00

Content de voir que tu as vite guéri et bravo !

35 ans, mais non ! J'y crois pas !



Bon si, alors tu peux m'appeler papa...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran