Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km 2011, par franck de Brignais

L'auteur : franck de Brignais

La course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km

Date : 20/2/2011

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 987 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

REVANCHE !!!

 

L'année dernière, je prenais le départ de ce même semi à St Priest avec des prétentions bien trop ambitieuses. J'ai pris une gifle sévère ce jour là...

Le départ de celui de cette année, je le prends avec beaucoup plus de modestie. Il débute ma deuxième semaine de prépa pour le Marathon de Paris, (que j'ai prévu de terminer en 4h15) il me servira donc de course de calage : tourner en 10,2 km/h pour apprendre à mes petites gambettes à tourner à ce rythme. Donc franchir la ligne en 2h05 environ.

C'est sous une pluie battante à 10 mètres de la ligne de départ que je me fais toutes ces réflexions. Le départ va être donné dans quelques secondes. Je suis venu avec Denis. Longtemps organisateur de cet événement du temps où il habitait dans la commune, c'est sa première participation à celui-ci. Je me la suis donc un peu pêté ("tu feras gaffe, il y a deux montées un peu ardues... ", "la ligne droite au 18ème est super longue"...) Ouai ben ça va ... pour une fois que je pouvais le faire !! Hier on a fait une super journée au ski en famille : super soleil, neige excellente, personne sur les pistes... on s'est éclaté comme des bêtes. J'espère que je vais pas trop le payer aujourd'hui, parce que les cuisses ont bien forcé hier.

Je disais donc... derrière la ligne en pleine réflexion. J'en fais partager une de plus à Denis :"je suis bien trop prêt du départ... ça va galoper sévère ... je ferai bien de reculer". "Mais non, regarde autour de toi... tu crois vraiment que tu es le plus mauvais ?" ... Bon... même si je n'ai pas l'habitude de juger les gens sur leur physique, il faut admettre que j'aimerai terminer avant un ou deux de mes voisins... enfin si ils s'engagent sur le semi !!

C'est partit !!... comme prévu ça galope très fort !! Je me mets sur le côté et .... je freine, je freine, je freine... Mais malgré toutes mes bonnes intentions, je reste très au dessus de mon 10,2 .... je suis même très au dessus de 11 de moyenne. On fait des tours et détours dans St Priest. On repasse devant le départ (et des pom pom girls aaaaadorable et pleines d'entrain ...;-) ...). On attaque le 4ème et une première côte. Je me sens très bien, je continue donc sur mon allure. (pfff... je n'ai aucune volonté... enfin j'ai surtout une petite revanche à prendre sur cette course). On enjambe l'A46, longe l'A43 et je tiens le rythme de deux jeunes femmes. Elles ont une bonne forme (qui a dit "de belles formes" ???!!) et surtout un dossard pour le 10. Ce qui me permet d'avoir des lièvres "pleine bourre". On rentre de nouveau sur St Priest... descente sur le complexe sportif, traversée du dit complexe. Mes lièvres accélèrent pour leur finish, je les suis et ... me retrouve seul du côté des 21... alors que mes compagnes exultent à l'arrivée de leur course...

Petite déprime passagère liée à la perte de mes muses ... enfin surtout à la vue de la "grimpette du 4ème", que je rebaptise du coup... "grimpette du 10ème"... je suis bluffant d'inspiration aujourd'hui !!! Je passe Martine (oui oui LA Martine SPODE) ... qui me précise qu'elle a 3 kilos à perdre . Je lui réponds que ça ne se voit pas et qu'elle serait beaucoup moins bien sans. Elle exulte et me précise que je suis un vilain flatteur ...

Nous passons cette fois ci au dessus de l'A43 et plongeons vers Manissieux. Triste défilés de ligne droites. Je trouve le temps bien long. Je dépasse et me fais dépasser alternativement. Je suis pourtant très régulier : 11 km/h pile de moyenne au chrono. Arrive (enfin ?...) la remontée vers St Priest. Elle passe assez facilement (même si le rythme baisse assez sensiblement). Je n'arrive pas à trouver de lièvre à mon rythme, trop rapide ou trop lent à mon goût. Je double un vendeur de chez SPODE (si si je vous jure... le grand brun... mais j'ai l'impression qu'il est facile le garçon...!!), m'arrête une dizaine de secondes au ravito (comme aux 5 qui se seront présentés à moi) un verre d'eau, une tranche de banane. Et je repars. Je double un concurrent croisé l'année dernière sur la même course. J'étais à l'époque au plus mal et lui pas mal du tout. Aujourd'hui c'est le contraire. On papote 2 minutes, mais je vois qu'il a du mal à tenir mon rythme. Je n'ai pas envie de ralentir, je le laisse donc et continue mon chemin.

Les lignes droites s'enchainent, dont la plus terrible : on longe, vers le 18ème, une avenue bordée de magasins fermés, sur laquelle défile des centaines de voitures à la minute, le tout sous un ciel bas et gris ... ouai ... va falloir aller chercher la motivation très très très loin !! Surtout que je sais qu'arrive "l'impasse". C'est une sorte d'aller retour dans une ... impasse ... certainement mise en place pour boucler les 21,1 km ... mais alors qu'elle fait mal au moral celle là !! Sans compter qu'on enchaine par la dernière grimpette (que j'ai baptisé "dernière grimpette" ... on peut être au plus mal mais avec une créativité toujours au top !!) Je double deux concurrents bien plus mal que moi dans cette montée vers l'arrivée.

Sur le replat, j'entends des pas rapides derrière moi ... Je me fais exploser par un petit bout de femme qui doit faire 1m50 les bras levés !!... et qui a une patate d'enfer !! Je ne me laisse pas faire, je force comme un sauvage et je la repasse. Mais la bougresse a du jus ... et bien plus que moi !!... elle me repasse 30 mètres avant l'arrivée. Elle passera la ligne avant moi.

J'arrête mon chrono. 1'58'03. Wouhouuu ... je l'ai ma vengeance ... 6 minutes de moins que l'année dernière. Bon ok je n'ai pas du tout tenu mon objectif (vilain garçon) ... mais je suis content de la gestion de la course : régulier, pas déchiré... bref, plutôt pas mal.

Etirements, un thé, un sandwich offert par l'orga. La conclusion d'une belle matinée. Elle m'a rassuré sur ma dure reprise d'après Saintelyon... Allez en avant : un plan d'entrainement à boucler et 42,195 km de balade dans Paris au mois d'Avril. Prochaine étape : Les foulées Vourloises.  

Franck

5 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 21-02-2011 à 06:57:00

Super moins de 2h pour 2h05 prévues. Bravo à toi. Les conditions Etaient bonnes malgré la pluie ça a aidé. Du tout bon en vue de ton marathon.

Commentaire de Jean-Phi posté le 21-02-2011 à 06:58:00

Super moins de 2h pour 2h05 prévues. Bravo à toi. Les conditions Etaient bonnes malgré la pluie ça a aidé. Du tout bon en vue de ton marathon.

Commentaire de totoro posté le 21-02-2011 à 10:10:00

Belle course bien gérée comme le récit !

Commentaire de Arclusaz posté le 21-02-2011 à 11:49:00

Bravo.
c'est bien de "rater" ses objectifs comme ça !

bon, c'est sur, le passage sur les deux hases que tu suis (j'ai pas dit levrettes!) alors que tu es en pleine bourre et pas loin du complexe sportif, c'est un passage à ne pas faire lire par des oreilles trop chastes ...

Merci de m'avoir rappelé les Foulées Vourloises : je vais peut être bien allé y faire un tour ...

Commentaire de tidgi posté le 22-02-2011 à 21:55:00

Pas compris. Tu as eu ton objectif (2h05 annoncé) ?
La reprise est bonne...
Sympa la foulée Vourloise, je ne suis pas sûr de pouvoir la faire cette année.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran