Haut-Giffre 17-19 juin 2022

Les courses : se retrouver sur les courses, l'avant-course et l'après-course, suivi des courses des kikoureurs, ...
Courir en région : qui veut courir avec moi, où courir près de chez moi, organiser des OFF, des sorties entre kikoureurs, les communautés régionales, où trouver un médecin, un magasin, un club, ...

Voir la fiche de la course sur kikouroù
Samoëns Trail Tour - 127 km 2022 - Samoens
avec 2 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
Samoëns Trail Tour - 91 km 2022 - Samoens
avec 5 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
Samoëns Trail Tour - 18 km 2022 - Samoens
avec 6 récits au total, 1 vidéo
Samoëns Trail Tour - 51 km 2022 - Samoens
avec 2 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
Samoëns Trail Tour - 30 km 2022 - Samoens
avec 1 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
Samoëns Trail Tour - 9 km 2022 - Samoens
avec 6 récits au total, 1 vidéo


Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 09 Jan 2022, 16:22

Tout sur l'édition 2022 du Haut-Giffre :

UTLAC - Ultra Tour des Lacs aux Cîmes (127km - 9150 D+)
UTHG - Ultra-Trail® du haut-Giffre (96km - 6850 D+)
TDF - Tour des Frahans (51km - 3750 D+)
TDG - Tour du Giffre (30km - 1900 D+)
VDL - Virée des Lucioles (18km- 1000 D+)
MDG - Montée de Gers (18km - 970 D+)
FDG - Au Fil du Giffre (9km - 330 D+)

ça fait un bon paquet de courses et ça m'a filé du boulot de créer toutes les fiches !

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 09 Jan 2022, 16:27

Du coup, je pars sur UTLAC, j'accompagne un pote, donc pas d'objectif.

En espérant avoir une meilleure météo que lors de mon dernier passage à Samoens pour UTHG 2016

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 23 Mai 2022, 12:41

hello,

Présent sur l'UTHG avec une partie de la chocolateam. Pour ma part, avec comme seul prépa, l"UBS... se sera donc en mode touriste :wink:

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 02 Juin 2022, 16:13

Sans aucune considération pour mes maigrelettes cuisses parisiennes, j'ai craqué pour le 96 km et cette jolie petite ville de Samoëns où j'ai passé de chouettes vacances il y a quelques années.

Y'a plus qu'à organiser la logistique car ce sera un voyage en solo et sans la voiture réquisitionnée par la famille. A moi, les nombreuses correspondances SNCF et les derniers kms en car. Mais ces "expéditions" font partie du charme de faire une course et de (re)découvir un petit coin de France.

Rendez-vous le 17 sur la place du gros tilleul pour une belle ballade.

Messagepar boire ou courir » sa fiche K
» 03 Juin 2022, 14:02

UTHG pour ma part.
j'espère quand même ne pas être trop mauvais et je la ferais au maximum de ce que je pourrais faire. J'ai fais l'ultra du mole il y a quelques jours pour bien me rendre compte que je ne sais absolument pas marcher en montagne et que je suis toujours du lenteur scandaleuse. Ca tombe bien l'UTHG est très roulant :mrgreen:
Ensuite ce sera obj les ultra.

Messagepar stephrunrun » sa fiche K
» 03 Juin 2022, 15:24

Bert75 a écrit:Sans aucune considération pour mes maigrelettes cuisses parisiennes, j'ai craqué pour le 96 km et cette jolie petite ville de Samoëns où j'ai passé de chouettes vacances il y a quelques années.

Y'a plus qu'à organiser la logistique car ce sera un voyage en solo et sans la voiture réquisitionnée par la famille. A moi, les nombreuses correspondances SNCF et les derniers kms en car. Mais ces "expéditions" font partie du charme de faire une course et de (re)découvir un petit coin de France.

Rendez-vous le 17 sur la place du gros tilleul pour une belle ballade.


Si ca peut aider, je récupère avec un collègue une voiture de location à Bellegarde. Le départ de Paname est prévu le vendredi à 14h16, Gare de Lyon. Arrivée à 17h00. On file ensuite directement à Samoens pour récupérer notre logement. Nous sommes inscrits sur le 51 km, le départ est samedi matin. On a une petite voiture, mais on doit pouvoir caser une personne pour faire le trajet.

Messagepar JuCB » sa fiche K
» 03 Juin 2022, 15:55

On avait fait la 1 ère moitié en off l'an dernier et c'est plus les transitions (chemin balcon, fond de vallée,...) qui m'avaient éclatés. On n'était pas déçu du voyage ! 8)

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 03 Juin 2022, 17:50

Bonjour,
J'ai très clairement l'intention de participer sur un des parcours de cet évènement en 2023, donc je vous remercie par avance des récits que vous voudrez bien commettre à l'issue de cette édition 2022.
Et en attendant bonne fin de prépa (sauf pour les suppôts de L'écureuil) et régalez-vous !

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 03 Juin 2022, 18:26

C’est vrai que ça approche cette histoire…
Faudrait penser à commencer la prepa :oops: la dernière sortie montagne m’a bien rappelé à la réalité :roll:

Messagepar lio2865 » sa fiche K
» 08 Juin 2022, 10:46

Bonjour,
Je suis sur l'UTLAC :x :? , et bien qu'étant originaire des Pyrénées, je sais que ça va être assez épique pour moi qui suis ancien pilar au rugby.

Je vis en Eure et Loir et donc j'ai fait le hamster sur pas mal de côtes (Elancourt, Chevreuse, ...).
Cela m'a toujours réussi pour préparer mes sorties de retour au pays.
On verra si cela fonctionne.
Ce que je crains le plus, ce sont les phases d'endormissement après 25 h de courses. Sur l'Ultra-marin, pas trop d'incidence mais sur des sentiers en corniche :? .

bon courage à tous

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 08 Juin 2022, 12:58

lio2865 a écrit:Bonjour,
Je suis sur l'UTLAC :x :? , et bien qu'étant originaire des Pyrénées, je sais que ça va être assez épique pour moi qui suis ancien pilar au rugby.

Je vis en Eure et Loir et donc j'ai fait le hamster sur pas mal de côtes (Elancourt, Chevreuse, ...).
Cela m'a toujours réussi pour préparer mes sorties de retour au pays.
On verra si cela fonctionne.
Ce que je crains le plus, ce sont les phases d'endormissement après 25 h de courses. Sur l'Ultra-marin, pas trop d'incidence mais sur des sentiers en corniche :? .

bon courage à tous


Il y a déjà pas mal d'endroit sur kikourou où on a parle du sommeil en course, chacun a ses petites habitudes : ça va de la grosse sieste de 2 Heures aux microsiestes de 5 minutes. Dans tous les cas, essayer de continuer d'avancer en luttant contre le sommeil est une vraie perte de temps.
Moi aussi je suis sur l'UTLAC Je n'ai pas encore trop regardé où il va être possible de dormir. En général Il y a des lits aux bases de vie, mais les dortoirs sont souvent très bruyants. C'est souvent plus confortable de faire sa sieste à un petit ravito...

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 14 Juin 2022, 17:11

DNS pour moi :(

Programme trop chargé ! j'ai pas récupéré suffisamment après la Drome et le GR73. Et besoin de retravailler un peu la vitesse avant le Beaufortain et l'EB.

C'est ça d’être M3, c'est plus comme avant :)

Messagepar Benman » sa fiche K
» 14 Juin 2022, 18:39

Mince Fred... :cry:
Est-ce que quelqu'un est allé sa balader dans le coin récemment? Y a-t-il encore de la neige sur le parcours. Les récits des années précédentes laissent supposer de longues portions enneigées, mais un aperçu des webcam et les dernières expériences en altitude ces temps ci laisseraient à penser que c'est quasi complètement sec.
Qui sait?

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 14 Juin 2022, 20:47

NRT421 a écrit:Bonjour,
J'ai très clairement l'intention de participer sur un des parcours de cet évènement en 2023, donc je vous remercie par avance des récits que vous voudrez bien commettre à l'issue de cette édition 2022.
Et en attendant bonne fin de prépa (sauf pour les suppôts de L'écureuil) et régalez-vous !



si c'est pour le mal de gorge, il faut en prendre à l'eucalyptus.
Par contre, contrairement à NRT, je vous déconseille de les manger : lisez plutôt le mode d'emploi.

Messagepar Arclusaz » sa fiche K
» 14 Juin 2022, 20:50

fred_1_1 a écrit:DNS pour moi :(

Programme trop chargé ! j'ai pas récupéré suffisamment après la Drome et le GR73. Et besoin de retravailler un peu la vitesse avant le Beaufortain et l'EB.

C'est ça d’être M3, c'est plus comme avant :)



en même temps, ça te faisait de sacrés enchainements ! c'est peut être plus raisonnable d'enlever une des courses.

Messagepar serge » sa fiche K
» 14 Juin 2022, 21:23

Benman a écrit:Mince Fred... :cry:
Est-ce que quelqu'un est allé sa balader dans le coin récemment? Y a-t-il encore de la neige sur le parcours. Les récits des années précédentes laissent supposer de longues portions enneigées, mais un aperçu des webcam et les dernières expériences en altitude ces temps ci laisseraient à penser que c'est quasi complètement sec.
Qui sait?


une idée sur la combe d'à côté :
https://www.camptocamp.org/outings/1430 ... r-salvadon

Messagepar Benman » sa fiche K
» 15 Juin 2022, 07:05

Merci Serge.

Donc il y a bien encore un peu de neige dans les combes....

Messagepar Lécureuil » sa fiche K
» 15 Juin 2022, 20:05

NRT421 a écrit:Bonjour,
J'ai très clairement l'intention de participer sur un des parcours de cet évènement en 2023, donc je vous remercie par avance des récits que vous voudrez bien commettre à l'issue de cette édition 2022.
Et en attendant bonne fin de prépa (sauf pour les suppôts de L'écureuil) et régalez-vous !


Les suppôts de l'écureuil ils sont déjà en train de faire du jus et du gras :mrgreen:

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 18 Juin 2022, 18:29

NRT421 a écrit:Bonjour,
J'ai très clairement l'intention de participer sur un des parcours de cet évènement en 2023, donc je vous remercie par avance des récits que vous voudrez bien commettre à l'issue de cette édition 2022.
Et en attendant bonne fin de prépa (sauf pour les suppôts de L'écureuil) et régalez-vous !

Et bien c'est un sacré chantier! Au départ du 96, je me suis arrêté à mi parcours détruit par la chaleur, la technicité du terrain et la raideur des montées. Pour illustrer, il y a 3600d+ pour les 38 premiers kilos.
Je savais que c'était présomptueux de m'aligner sur cette course en n'ayant pas vu la.montagne depuis l'été dernier, mais avec la chaleur c'était vraiment trop pour moi. Je me suis pris un coup de chaud dans la rocaille de la descente du Bostan qui m'a mis KO.
Sinon grosse orga, très pro mais sympa et on sent que c'est un rendez-vous important pour le village. Et puis, comment ne pas tomber sous le charme des paysages et points de vue, c'était magnifique avec un ciel totalement dégagé. J'en ai pris les mirettes.
N'hésites pas y aller, mais avec une grosse.prepa.des.cuissots et en espérant que les températures se prêtent plus à notre beau sport.
Dernière édition par Bert75 le 19 Juin 2022, 01:49, édité 1 fois au total.

Messagepar jazz » sa fiche K
» 18 Juin 2022, 20:03

Go go nos kikous ; à cette heure Benman et ewi dans la dernière montée.

Messagepar TomTrailRunner » sa fiche K
» 18 Juin 2022, 21:59

Sorry pour Bert.
Go les choco fondus

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 19 Juin 2022, 01:21

Retour à chaud (parce qu’il a fait super chaud):
CEST QUOI CE TRUC DE MALADE.

C’est comme si la Montagnhard et l’Echappée avait eu un gamin.

Messagepar jazz » sa fiche K
» 19 Juin 2022, 08:35

Plus 25 heures de course, oui au bout. Vous méritez votre tablette de cacao ; totalement fondu cette journée.
Bravo

Messagepar jazz » sa fiche K
» 19 Juin 2022, 10:01

bouzinage !
class.
benman > Finisher - 25:22:11 - 3,84 km/h 209
ewi > Finisher - 25:22:13 - 3,84 km/h 210

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 19 Juin 2022, 10:36

Un grand coup de chapeau, d'ombrelle, de casquette et de Bob à Benman et Ewi!

Messagepar boire ou courir » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 09:41

Qui avait sa casquette dans le SAS de départ car j'étais à coté d'un kikourou mais je n'avais pas la mienne, je n'ai mis la casquette que vers 8-9h car étant bien dégarnie je ventile mieux sans :)

Pour la course je l'ai trouvé super jusqu'au cirque de Sixt Fer à cheval. Ensuite ça devient assez moyen.

Sur le 96km on a assez rapidement doublé les courageux du 130km donc jamais seul jusqu'à la bifurcation au km 80.
Pour le température, je crains énormément le chaud donc j'ai été sur la retenu toute la course sans jamais me mettre dans le rouge et grace à l'altitude et un peu d'air ça c'est très bien passé ( c'était ma principale crainte) pas mal de passage ou on pouvait se mouiller et je n'ai fait l'impasse sur aucun point d'eau naturel pour m'arroser. Uniquement chaud dans la vallée lorsque l'on arrivé au ravito (la avec la saharienne j'avais l'impression de cuire à l'étouffé).

Pour la technicité du parcours je l'ai trouvé assez facile, dans le coin il y beaucoup plus compliqué ( sur le tour des Fizz les descentes sont plus dangereuse je trouve). Sur l'ultra du mole il nous font descendre des partie a 40%.... Il y a la partie à mis parcours un peu compliqué sur les rochers avant les quelques mètres de luge sur les fesse. Sinon pas mal de descente chemin de 4X4 ou passage dans les bois. Descente pas très pentu ce qui permet de dérouler sans devoir se freiner et pas de racine ou caillou à sauter.

Ca donne quand même envie d'être bon et de finir en 14h pour avoir plus de parcours à la fraiche :) mais ça je ni arriverais jamais.

Le seul moment déplaisant que j'ai eu c'est la coureuse avec qui on se doublait fréquemment qui s'éclate de pouce (justement dans les rochers de la mi-parcours), que je vais voir la main en sang , elle me demande d'aller chercher les secours (je la laisse avec deux randonneurs). J'arrive au secours qui me dit de reculer et d'attendre car l'hélico va se poser récupérer un autre conçurent. Ca met un petit coup de froid (mais sans rafraichir).

Je pense que la clé pour finir pas trop mal c'est d'assurer la partie 45-65km (donc être sérieux à la BV) ensuite la fin est un peu chiante mais très simple techniquement. Et jusqu'au 45km on est assez frais physiquement et il ne faisait pas encore chaud.

Pour les ravitos il y avait tous ce qu'il fallait soupe , sel et les grand classique. Par contre tous identique ce qui lasse un peu. just ea la deuxième BC les ravioli qui m'ont fait bien plaisir

J'ai pas mal pensé au mec sur l'UTPMA car pour l'avoir fait 3 ou 4 fois je préférais largement être dans les Alpes que dans le Cantal. Ca devais être un fournaise là bas.

Content de mon choix de m'inscrire sur le 96, car les distances inférieures ne doivent pas être bien jolie vue qu'ils ont la fin du parcours et sur le 130km j'aurais peu être été limite avec le début de la deuxième nuit ce qui aurait gâché l'arrivé au Lac (très agréable pour la récup).

Bonne récup a tous.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 14:09

Bert75 a écrit:
NRT421 a écrit:Bonjour,
J'ai très clairement l'intention de participer sur un des parcours de cet évènement en 2023, donc je vous remercie par avance des récits que vous voudrez bien commettre à l'issue de cette édition 2022.
Et en attendant bonne fin de prépa (sauf pour les suppôts de L'écureuil) et régalez-vous !

Et bien c'est un sacré chantier! Au départ du 96, je me suis arrêté à mi parcours détruit par la chaleur, la technicité du terrain et la raideur des montées. Pour illustrer, il y a 3600d+ pour les 38 premiers kilos.
Je savais que c'était présomptueux de m'aligner sur cette course en n'ayant pas vu la.montagne depuis l'été dernier, mais avec la chaleur c'était vraiment trop pour moi. Je me suis pris un coup de chaud dans la rocaille de la descente du Bostan qui m'a mis KO.
Sinon grosse orga, très pro mais sympa et on sent que c'est un rendez-vous important pour le village. Et puis, comment ne pas tomber sous le charme des paysages et points de vue, c'était magnifique avec un ciel totalement dégagé. J'en ai pris les mirettes.
N'hésites pas y aller, mais avec une grosse.prepa.des.cuissots et en espérant que les températures se prêtent plus à notre beau sport.

Merci pour ce retour Bert75. Reviens en hiver, la descente du Bostan n'est plus que du plaisir avec un tapis de neige :mrgreen:

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 14:13

Ewi a écrit:Retour à chaud (parce qu’il a fait super chaud):
CEST QUOI CE TRUC DE MALADE.

C’est comme si la Montagnhard et l’Echappée avait eu un gamin.

Typiquement le genre de bazar que je devrais éviter eu égard à mes quadri de criquet lyophilisé, mais clairement cette description me chauffe encore plus, merci Ewi pour cet encouragement à mon auto-destruction.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 14:15

Bert75 a écrit:Un grand coup de chapeau, d'ombrelle, de casquette et de Bob à Benman et Ewi!

A quand le livre sur la méthode Ecureuil ? L'éditeur prévoit d'arrêter la distribution du G. Millet quand cette nouvelle référence sera disponible.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 14:27

boire ou courir a écrit:Qui avait sa casquette dans le SAS de départ car j'étais à coté d'un kikourou mais je n'avais pas la mienne, je n'ai mis la casquette que vers 8-9h car étant bien dégarnie je ventile mieux sans :)

Pour la course je l'ai trouvé super jusqu'au cirque de Sixt Fer à cheval. Ensuite ça devient assez moyen.

Sur le 96km on a assez rapidement doublé les courageux du 130km donc jamais seul jusqu'à la bifurcation au km 80.
Pour le température, je crains énormément le chaud donc j'ai été sur la retenu toute la course sans jamais me mettre dans le rouge et grace à l'altitude et un peu d'air ça c'est très bien passé ( c'était ma principale crainte) pas mal de passage ou on pouvait se mouiller et je n'ai fait l'impasse sur aucun point d'eau naturel pour m'arroser. Uniquement chaud dans la vallée lorsque l'on arrivé au ravito (la avec la saharienne j'avais l'impression de cuire à l'étouffé).

Pour la technicité du parcours je l'ai trouvé assez facile, dans le coin il y beaucoup plus compliqué ( sur le tour des Fizz les descentes sont plus dangereuse je trouve). Sur l'ultra du mole il nous font descendre des partie a 40%.... Il y a la partie à mis parcours un peu compliqué sur les rochers avant les quelques mètres de luge sur les fesse. Sinon pas mal de descente chemin de 4X4 ou passage dans les bois. Descente pas très pentu ce qui permet de dérouler sans devoir se freiner et pas de racine ou caillou à sauter.

Ca donne quand même envie d'être bon et de finir en 14h pour avoir plus de parcours à la fraiche :) mais ça je ni arriverais jamais.

Le seul moment déplaisant que j'ai eu c'est la coureuse avec qui on se doublait fréquemment qui s'éclate de pouce (justement dans les rochers de la mi-parcours), que je vais voir la main en sang , elle me demande d'aller chercher les secours (je la laisse avec deux randonneurs). J'arrive au secours qui me dit de reculer et d'attendre car l'hélico va se poser récupérer un autre conçurent. Ca met un petit coup de froid (mais sans rafraichir).

Je pense que la clé pour finir pas trop mal c'est d'assurer la partie 45-65km (donc être sérieux à la BV) ensuite la fin est un peu chiante mais très simple techniquement. Et jusqu'au 45km on est assez frais physiquement et il ne faisait pas encore chaud.

Pour les ravitos il y avait tous ce qu'il fallait soupe , sel et les grand classique. Par contre tous identique ce qui lasse un peu. just ea la deuxième BC les ravioli qui m'ont fait bien plaisir

J'ai pas mal pensé au mec sur l'UTPMA car pour l'avoir fait 3 ou 4 fois je préférais largement être dans les Alpes que dans le Cantal. Ca devais être un fournaise là bas.

Content de mon choix de m'inscrire sur le 96, car les distances inférieures ne doivent pas être bien jolie vue qu'ils ont la fin du parcours et sur le 130km j'aurais peu être été limite avec le début de la deuxième nuit ce qui aurait gâché l'arrivé au Lac (très agréable pour la récup).

Bonne récup a tous.

Gran mâci pour ce retour. Mole, Fizz, Haut-Giffre ... pas impossible qu'on se croise un jour.

Messagepar boire ou courir » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 15:11

NRT421 a écrit:Gran mâci pour ce retour. Mole, Fizz, Haut-Giffre ... pas impossible qu'on se croise un jour.



Ce sera avec plaisir, on croise pas mal de monde dans ce département.
A la fin de la dernière descente je suis persuadé d'avoir vue Sébastien Chaigneau remonté avec un autre coureur mais bon c'est allé très vite, mais ça petite boucle d'oreille ne ment pas.

J'ai oublié de demandé au speaker si il était sur le parcours à la caméra ou en touriste ou si c'est moi qui avait pris un coup de chaud et qui m'étais tapé une hallucination.

Je trouve ça tellement bien de croisé ses "star/idole", des coureurs dont on a regardé des vidéos ou des lives, sur leur propre terrain de jeu. C'est mon coté Fan Boy que j'assume totalement. Le soucis c'est que quand je les vois parfois au départ des courses je suis trop timide et je n'ose même pas prendre le bon selfie du groupie

L'hiver on voit beaucoup Dawa Sherpa au ski de fond à plaine joux, et l'été sur le Môle, il a une asso dans le coin

Moi qui ai passé 10 ans en Haute Vienne ça change un peu.

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 15:48

boire ou courir a écrit:
NRT421 a écrit:Gran mâci pour ce retour. Mole, Fizz, Haut-Giffre ... pas impossible qu'on se croise un jour.


L'hiver on voit beaucoup Dawa Sherpa au ski de fond à plaine joux, et l'été sur le Môle, il a une asso dans le coin


Moi Monsieur, j'étais dans le même hôtel que Dawa et Diego Pasos! Je connaissais leur réputation, mais vraiment deux bon gars sans chichis.

Messagepar stephrunrun » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 16:24

Petit retour sur le 51 km (qui a plutôt l’air d’en faire 53).

Le parcours ne présente pas de difficulté technique, excepté une courte descente assez raide après la pointe d’Angolon (quand il pleut ca doit être un enfer, limite dangereux) et la première partie de la dernière descente, après le col de Bostan (qui fait quand même à la louche 1600 de D- au total, jusqu’à Samoens), où quelques cailloux bien placés imposent de faire un peu attention. J’ai doublé pas mal de monde en difficulté dans cette dernière descente, il faut donc être bien préparé (un trail en montagne avec un bon rapport dénivelé / distance, quoi). Etant arrivé très tard sur la ligne de départ, je suis parti en queue de peloton. Avec plus de 700 participants et un single qui arrive assez vite, j’ai du patienter de longues minutes avant de prendre un rythme normal. Donc, pour les plus rapides, il faut bien se positionner dans le peloton. Parce qu’un peu plus tard sur le parcours, il y aussi quelques portions où il est compliqué de doubler. Je pense qu’il serait judicieux que l’orga réfléchisse à des départs par vague. Les 3 derniers kilomètres de tours et détours dans Samoens afin de regagner la base nautique gagneraient à être bien raccourcis… Parce que c’est vraiment pas génial.

Les ravitos sont tous identiques, avec les « classiques » : eau, coca, saucisson, pain, fromage, tucs, caouettes, fruits secs, bananes, oranges, pain d’épice et soupe (pas sur tous pour la soupe). Un collègue arrivé plus tard m’a toutefois dit qu’il n’y avait plus grand chose au ravito du Cret. Au col de la Golèse, le ravitaillement en eau était assuré par des bouteilles. J’ai été étonné de les voir toutes dans une remorque en plein soleil, sans protection…

A l’arrivée, c’est vraiment sympa. On peut faire trempette dans l’étang, j’ai trouvé le repas d’après course chouette, dans le gymnase. Il y a aussi des douches (prévoir le matériel en conséquence), des kines et des osteos.

Prévoir aussi de réserver la veille voire l’avant-veille son restaurant pour le samedi soir.

Messagepar boire ou courir » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 16:40

Bert75 a écrit:
boire ou courir a écrit:
NRT421 a écrit:Gran mâci pour ce retour. Mole, Fizz, Haut-Giffre ... pas impossible qu'on se croise un jour.


L'hiver on voit beaucoup Dawa Sherpa au ski de fond à plaine joux, et l'été sur le Môle, il a une asso dans le coin


Moi Monsieur, j'étais dans le même hôtel que Dawa et Diego Pasos! Je connaissais leur réputation, mais vraiment deux bon gars sans chichis.


Je n'ai pas les moyens de me payer l'hôtel pour les croiser :wink:
C'est vraiment cool de pouvoir rencontrer ce type de personnage/coureur. On pratique quand même un joli sport avec de belle personne.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Juin 2022, 18:33

stephrunrun a écrit:Petit retour sur le 51 km (qui a plutôt l’air d’en faire 53).

Le parcours ne présente pas de difficulté technique, excepté une courte descente assez raide après la pointe d’Angolon (quand il pleut ca doit être un enfer, limite dangereux) et la première partie de la dernière descente, après le col de Bostan (qui fait quand même à la louche 1600 de D- au total, jusqu’à Samoens), où quelques cailloux bien placés imposent de faire un peu attention. J’ai doublé pas mal de monde en difficulté dans cette dernière descente, il faut donc être bien préparé (un trail en montagne avec un bon rapport dénivelé / distance, quoi). Etant arrivé très tard sur la ligne de départ, je suis parti en queue de peloton. Avec plus de 700 participants et un single qui arrive assez vite, j’ai du patienter de longues minutes avant de prendre un rythme normal. Donc, pour les plus rapides, il faut bien se positionner dans le peloton. Parce qu’un peu plus tard sur le parcours, il y aussi quelques portions où il est compliqué de doubler. Je pense qu’il serait judicieux que l’orga réfléchisse à des départs par vague. Les 3 derniers kilomètres de tours et détours dans Samoens afin de regagner la base nautique gagneraient à être bien raccourcis… Parce que c’est vraiment pas génial.

Les ravitos sont tous identiques, avec les « classiques » : eau, coca, saucisson, pain, fromage, tucs, caouettes, fruits secs, bananes, oranges, pain d’épice et soupe (pas sur tous pour la soupe). Un collègue arrivé plus tard m’a toutefois dit qu’il n’y avait plus grand chose au ravito du Cret. Au col de la Golèse, le ravitaillement en eau était assuré par des bouteilles. J’ai été étonné de les voir toutes dans une remorque en plein soleil, sans protection…

A l’arrivée, c’est vraiment sympa. On peut faire trempette dans l’étang, j’ai trouvé le repas d’après course chouette, dans le gymnase. Il y a aussi des douches (prévoir le matériel en conséquence), des kines et des osteos.

Prévoir aussi de réserver la veille voire l’avant-veille son restaurant pour le samedi soir.

Merci pour ce retour d'expérience stephrunrun.

Messagepar Ewi » sa fiche K
» 21 Juin 2022, 10:16

Bon j'avais commencé un récit puis... c’était pas assez intéressant donc je vais le faire ici en mode rapide et factuel:

L'orga est top. Y a rien a dire. Les ravito pourraient être un peu mieux organisé avec l'eau pour les flask/gourde d'un coté et le reste de l'autre. C’était parfois un peu la guerre pour accéder au jerrican.

Sur le parcours, y a du bien, génial, bof et complétement nul. Faisons par ordre kilométrique:

    - (2Km) Tour du village : top, super ambiance , pleins d'encouragement... très agréable
    - (12,6km) Montée a Joux plaine : Pas mal. Pas de bouchon. C'est du sous-bois classique
    - (16,6km) Arrivé a Joux Plaine, on part pour la pointe de l'angolon... par les pistes de ski. Moyen bof jusqu’à ce qu'on arrive au pied de la montée. C'est assez impressionnant (je l'avais déjà fait en rando). Le faire de nuit est pas mal pour ceux qui ont le vertige car la descente est bien raide. Au final, il n'y a pas trop de danger car le balisage est bien fait. Il faut prendre 5 minutes pour regarder le ballet des frontale. Le peloton est encore assez compact et la pointe d'angolon offre une vue a 360 avec des lumières partout dans la montagne. Super beau!
    - (23km) Lac des Mines d’Or : sans encombre, c'est en sous bois. On voit pas grand chose et de toute façon il fait encore nuit
    - (26km) Col de Coux : C'est génial : Le panorama avec le levé de soleil est juste a coupé le souffle. Emplacement rêvé pour un bivouac
    coux.jpeg

    - (32km) Col de la Golèse : aucun souvenir :mrgreen:
    - (37km) Col de Bosan : on a un sacré panorama. Faut pas se faire avoir par les petites bosses successives pour arriver au sommet, ca en vaut la peine. Le Mont Blanc est même la
    bosse.jpeg
    mb.jpeg

      - (44km) Le Cret : Base vie qui n'est qu'un ravito. Pas de douche, pas de kiné, pas de repas chaud.
      - (48km)Refuge de Folly : La monté est régulière et sans difficulté autre que sa longeur. Bien faire le plein d'eau car apres, il n'y aura plus d'ombre
      - (52km) Combe aux Puaires : On arrête tout, c'est pour moi le coin le plus génial du parcours. C'est minéral, enneigé, y a des lapias, faut chercher son chemin et jouer a saut cailloux... j'aurai aimé plus de Km comme ca. La vue sur le lac envoie du lourd aussi.
      - (55km) Refuge de la Vogealle : petit ravito/eau pratique mais sans plus. Il est apres le lac, on ne le voit pas depuis la combe aux Puaires mais il arrive vite. Pas de panique :wink:
      - (57km)Chalet du Boret : Avant la bifurcation vers la combe du bout du monde. Super vue sur la vallée
      - (60km) Fond de la Combe : Une combe quoi :mrgreen: Il faut garder des force et du mental pour courir sur cette portion. C'est plat et y a tout les cadavre de la combe au Puaires a récupérer. On oublie pas de lever la tête pour admirer le cirque
      - (65km) Le Pelly : Fin de la course pour moi, le reste est totalement superflus et décevant. Avec notre super assistance de luxe 5 étoiles sur place... j'ai vraiment puissé dans mon mental pour ne pas repartir en voiture...
      - (70km) Les Praz de Commune : On monte voir une étable et on redescente par la route. C'est INTERMINABLE... en gagne des mètre de D+ au forceps...
      - (78km) Sixt-Fer-à-Cheval : Repas chaud, de la route, encore de la route et de la route
      - (86km) Lac de Gers : Pour y monter, on prend : la route, la route, un chemin en sous bois au frais avec un super torrent, des pistes de skis et un chemin 4x4. Pas super (et de toute façon mon mental avait flanché depuis longtemps)
      - (97km) Samoëns : On dévale 700 D- sur un chemin 4x4 puis un petit chemin en sous bois.

    Pour résumer : Il faut se préparer a monter haut et redescendre très bas. En dénivelé comme en intérêt. C'est ce que j'ai trouvé dur dans cette cours. Je n'avait jamais fait de trail avec des descentes aussi longues, raides et répétées.
    Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

    Messagepar boire ou courir » sa fiche K
    » 21 Juin 2022, 10:40

    Très bon résumé d'Ewi je retrouve assez bien ma course.

    Petite précision sur la BV à Le Cret on a notre sac d'allégement donc on peu se changer si ça ne dérange pas d'être en slip devant tous le monde (perso ca ma fait pas mal de bien un change total notamment les chaussures pour prendre de la grosse semelle pour pouvoir ensuite bien talonner), 5sec pour récupérer le sac et on à juste à le reposer.

    Je m'étais pas mal économisé donc j'ai pu assez bien courir la fin mais si on est dans le dur elle doit être sacrément longue car il y a des parties bien pénible (bitume ou 4*4 si on ne peux pas courir)

    Je me referais peu être la pointe d'angolon car de nuit ce n'est pas très impressionnant et on ne ressent pas trop le dénivelé.
    Ca me fait aussi penser que la descente qui suit et qui est assez raide passe bien par temps sec car ça fait des sorte de petite marche mais si il pleut ça doit être une autre paire de manche car ça se transformera en boue....

    Messagepar lio2865 » sa fiche K
    » 21 Juin 2022, 12:48

    Bonjour,
    Tout est bien résumé dans les messages précédents.

    Malheureusement pour moi dnf utlac.
    J'ai dû lâcher le morceau au refuge de Grenairon faute de mon adducteur droit qui ne voulait plus lever ma jambe. En revanche, pas de soucis en descente d'où mon départ du parcours au parking des Fonds après une descente peinard. Sans ce souci musculaire, j'aurai probablement mis 38 à 40 heures pour finir.
    La chaleur et donc l'hydratation a probablement pesé lourd dans ce souci. J'ai en permanence ce problème de manque d'hydratation.
    En règle générale, je n'urine pas pendant près de 20 h que ce soit en course ou en rando (ultra-marin 2021, 1er pipi après 24h de course !). Je bois tout le temps toute l'eau dont je dispose mais je ne vais pas me trimbaler 3 à 4 litres d'eau.
    Bref, tout cela se traduit par de gros coups de barre dans les montées un peu longues (> 600 m d+).

    Concernant la course, j'ai trouvé les sentiers très variés avec des mono-traces (assez peu finalement), de beaux sentiers de rando classique et d'autres moins (cf. montée et descente Angolon). Toutes les zones karstiques sont magnifiques et les névés très ludiques. La descente vers le lac de la Vogealle est onirique avec les vues sur les chutes d'eau et le cirque du Fer-à-cheval. En revanche, c'était interminable pour arriver au point "Le Pelly" avec le cagnard qu'il faisait.
    Sur l'ensemble du parcours que j'ai réalisé, les pistes forestières sont pénibles car trop nombreuses à mon goût.
    Concernant les ravitos, il manque un peu de variétés. J'aurais vraiment adoré quelques morceaux de fromages locaux et pas ces petits bouts sans goût. Me concernant, je suis capable de bouffer n'importe quoi sans soucis.

    Pour finir, sacré beau morceau cette course et les paysages sont à tomber. Dès le dimanche matin, j'avais envie de repartir là-haut bien qu'il faille rentrer.
    Bravo à l'organisation et aux bénévoles qui étaient à notre écoute avec une grande bienveillance.

    Messagepar Bert75 » sa fiche K
    » 21 Juin 2022, 12:53

    TomTrailRunner a écrit:Sorry pour Bert.
    Go les choco fondus


    Merci Tom, mais y'a pas de secret : avec une préparation un peu juste et des conditions climatiques exceptionnelles, c'était un coup à mettre 1 mois pour récupérer si j'avais continué (et les vacances sont dans deux semaines!).

    Messagepar Benman » sa fiche K
    » 22 Juin 2022, 22:54

    Quelques impression sur l'UTHG

    Une course partagée avec ewi de bout en bout.
    Un we de retrouvailles et de partage dans un cadre majestueux.
    C'est une très belle course, avec des paysages très beaux et une organisation sans faille.
    Je trouve l'idée de partir à minuit vraiment bien, vu les conditions de chaleur. Nous avons profité à plein des montagnes zébrées de lignes lumineuses de tous les côtés. Encore plus sympa qu'à l'échappée Belle ou à la Saintélyon.
    L'arrivée à Joux Plane était bien sympa, avec la lune qui pointe alors ses rayons sur le lac.
    Le ravito est ambiancé avec Michel Sardou... On chante les courses à fric... adieu.
    IMG_22062022_233628_(650_x_400_pixel).jpg

    La pointe d'Angolon est une belle montée bien régulière.
    La descente est particulièrement raide, dans l'herbe.
    Le fait de le faire de nuit a certainement permis à certains de passer sans se faire trop de frayeur. Il n'y a objectivement peu de danger, mais avec le vide d'un côté et la pente de l'autre, ça peut paraitre impressionnant.
    IMG_23062022_004720_(650_x_400_pixel).jpg

    La vue en plein jour doit être sympa quand même, car on devinait les lumières le long de la rive du lac Léman au loin.

    La journée fut ensuite très contrastée, avec la féerie du soleil levant à avancer dans la fraîcheur dans des paysages magnifiques.

    L'arrivée au col de Coux est assez féérique. On est sur la frontière Suisse. Il est encore temps d'y planquer ses egos et se rappeler du crash de l'UBS il y a un mois.
    IMG_22062022_233603_(650_x_400_pixel).jpg

    La descente va se faire au soleil ,comme le reste de la journée d'ailleurs
    IMG_22062022_233701_(650_x_400_pixel).jpg

    Nous atteignons le col de la Golèse pour un ravitaillement au milieu de la montagne avec le lever du soleil

    IMG_23062022_004819_(650_x_400_pixel).jpg

    La montée qui nous attend ensuite vers le col de Bostan est bien longue et de plus en plus belle au fur et à mesure que le paysage se dévoile.
    IMG_22062022_233403_(650_x_400_pixel).jpg

    IMG_22062022_233535_(650_x_400_pixel).jpg


    On finit avec le Mont-Blanc d'un côté et plein d'antécimes enherbées. Cela finira-t-il un jour?
    IMG_23062022_005831_(650_x_400_pixel).jpg

    Nous sommes au kilomètre 36
    IMG_22062022_233506_(650_x_400_pixel).jpg


    La descente vers la base vie du Crêt est sans difficulté. J'attendais la neige dans cette combe, eh bien ce ne sera pas pour cette fois
    Ensuite la joie de retrouver Chococaro à la base vie pour un moment réconfortant.
    Le seul problème c'est qu'on n'avait encore rien vu de ce qu'est cette course.
    IMG_23062022_004617_(650_x_400_pixel).jpg

    La montée vers la combe aux Puaires est magique. Après un début de montée bien à l'ombre, le paysage se dégage après le ravito du refuge de Folly, et on se retrouve dans un environnement très minéral, et surtout avec des températures sahariennes.
    IMG_23062022_004526_(650_x_400_pixel).jpg

    Ma foulée aérienne devient saharienne puis saharrête tout simplement, pour péniblement gagner chaque mètre jusqu'à la grosse borne qui marque le passage du col.
    IMG_23062022_004426_(650_x_400_pixel).jpg

    Nous avons alors expérimenté la dilatation du temps, et le moment un peu hagard où après un combat de chaque instant pour continuer à avancer sous le soleil et dans les lapiaz brûlants et coupants, tu arrives en haut, et tu t'aperçois vite que la descente risque d'être bien pire...

    J'ai retrouvé cet état d'hebétude expérimenté à l'EB.
    IMG_22062022_233449_(650_x_400_pixel).jpg


    La descente est loin d'être simple. On alterne entre les passages rocheux et les fameux toboggans de neige, pas si longs vu l'état d'enneigement famélique pour la saison.
    IMG_22062022_233739_(650_x_400_pixel).jpg


    Le lac de la Vogealle est un endroit vraiment superbe, qui me fait penser au lac d'Anterne, mais peut-être un peu plus sauvage.
    Nous sommes dominés par les crètes de tous les côtés, et le cirque du fer à Cheval se dévoile
    IMG_22062022_233811_(650_x_400_pixel).jpg


    Le reste est plus anecdotique ensuite. Le circuit pour atteindre le cirque du Bout du Monde est chouette par le paysage autour, mais le single en forêt se transforme vite en chemin de 4*4
    IMG_23062022_004840_(650_x_400_pixel).jpg

    C'est l'occasion d'une bonne séance de chocopapotage jusqu'au ravito qui sera 5 étoiles pour nous.

    Sur les 2 dernières montées/descentes nous avons imaginé une séance de pacman, une descente à rechercher l'intérêt de faire ce (dé)tour de 4x4, un ravito à Sixt vite expédié malgré la présence de pâtes bolo, une remontée méga relou à nouveau sur route, piste de 4×4 puis piste de ski, à compter chaque centimètre gagné dans la douleur, et enfin une descente finale à se faire péter les quadris et les chevilles, à nouveau en mode pacman.
    IMG_23062022_004904_(650_x_400_pixel).jpg

    Bref, beaucoup d'intensité pour une belle course, que je recommande pour qui aime la montagne variée, depuis les alpages pentus, les déserts de lapiaz, les combes enneigées, mais aussi les pistes en forêt et une fin un peu en eau de boudin...
    Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

    Suivant Retour vers [Kivaou] Les courses - courir en région : live, OFF, communautés, près de chez moi

    Voir la fiche de la course sur kikouroù
    Samoëns Trail Tour - 127 km 2022 - Samoens
    avec 2 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
    Samoëns Trail Tour - 91 km 2022 - Samoens
    avec 5 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
    Samoëns Trail Tour - 18 km 2022 - Samoens
    avec 6 récits au total, 1 vidéo
    Samoëns Trail Tour - 51 km 2022 - Samoens
    avec 2 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
    Samoëns Trail Tour - 30 km 2022 - Samoens
    avec 1 kivaoù, 6 récits au total, 1 vidéo
    Samoëns Trail Tour - 9 km 2022 - Samoens
    avec 6 récits au total, 1 vidéo

    Accueil - Haut de page - Version grand écran