[Templiers 2015] Pour un Endurance Trail "à la Cori"

Les courses : se retrouver sur les courses, l'avant-course et l'après-course, suivi des courses des kikoureurs, ...
Courir en région : qui veut courir avec moi, où courir près de chez moi, organiser des OFF, des sorties entre kikoureurs, les communautés régionales, où trouver un médecin, un magasin, un club, ...

Voir la fiche de la course sur kikouroù
Endurance Trail des Templiers 2015 - Millau
avec 32 kivaoù, 6 récits pour 2015 et 248 au total, 8 galeries photos, 16 vidéos, les résultats


Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 11:01

Bon allez hop, je lance un fil spécifique Endurance Trail 2015.
J'avais "menacé" dans le fil Templiers 2015 récemment créé de le faire en mode provoc'. Encouragé par les propos de Monsieur Benoît Cori (http://www.festivaldestempliers.com/rencontre-avec-benoit-cori-vainqueur-des-templiers-2014/ - avec cet entretien et deux/trois autres choses lues de lui ou à son sujet, j'ai l'impression que les Templiers 2014 ont hérité d'un sacré bonhomme "comme on aimerait en voir plus souvent", maximum respect) me voici voiloù : que diriez-vous de faire en mode pétition une demande aux organisateurs pour que cette épreuve se fasse :
a) sans assistance (comme le suggère B. Cori)
b) sans bâtons (euh ... ok là il n'y a que moi pour le suggérer pour l'instant)

Pour alimenter la discussion (faut bien s'occuper, c'est dans longtemps le 23 octobre !), mes motivations :

pour le a) : pourquoi ne pas se dire qu'il pourrait y avoir deux types de courses trail ?
Un premier plutôt orienté top performance ouvert aux assistances, pacers, salles de shoot (ok là j'déc..ne), ... bref tout ce qui peut optimiser la perf pure quitte à avoir du coup plusieurs catégories de participants entre les quasi pro épaulés par des teams et les total amateurs heureux de l'opportunité de partager l'évènement avec les stars.
Et un deuxième type d'épreuves plutôt orienté simplicité, rusticité desquelles seraient bannies toute assistance autre que les ravito fournis par l'orga. L'Endurance Trail pourrait par exemple être s'inscrire dans ce 2nd type, appuyant ainsi la promesse "trail origin" du Festival.

pour le b) : y a pas, dans des courses à jolis singles (tel l'ET), même qd les coureurs font attention, les bâtons enquiquinent tj qqun à un moment donné. Ca gêne pour doubler le porteur de bâtons, ou qd celui-ci double. On s'en prend un coup parce que la pointe glisse sur un rocher ou autre aléa. Et ça c'est quand le porteur fait attention. Après il y a l'étourdi, le fatigué, le rêveur ... et l'inévitable em..deur qui font qu'il y a encore plus d'occasion que ces accessoires gênent autrui.
Alors ma foi pour le bonheur du plus grand nombre, et parce qu'il est possible de faire ces courses sans bâtons, je milite pour leur interdiction. Ainsi les mains sont libres pour saluer la foule en délire, caresser les castors ou se rouler une clope (à ne fumer qu'en extérieur au ravito en jetant le mégot dans une poubelle, celle où on met ses gels vides évidemment).

Qu'en pensez-vous ?

PS j'allais oublier : inscrit je suis à cette course

Messagepar BigPat » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 13:51

je vote pour à tout tout tout (sauf peut-être les salles de shoot :D )

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 16:00

BigPat a écrit:je vote pour à tout tout tout (sauf peut-être les salles de shoot :D )

Yo, 100% des votants OK avec le concept ! A nous la gloire et un ET bien "roots" avec potage du Cade et tartines de roquefort. Mes quadri en frétillent d'avance !
Je prépare la pétition. Avec 2 signatures, ça va avoir de la "gueule". S'il faut on bloquera les routes pour faire valoir nos idées minoritaires avec lesquelles on est majoritairement d'accord. C'est la méthode à la mode, non ?

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 16:05

Pour les courses sans assistances : 100 % OK. Après toutes les polémiques qu'il y a eu au TOR cette année, je pense que les organisateurs vont certainement être obligé de se poser la question.

Pour les courses sans batons , c est non !
pour un 100 km, ça revient plus ou moins à virer les vétérans... tu verra quand tu sera vieux, tu ferra moins le malin :D

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 16:30

Perso, je ne reste pas opposer à l'assistance, l'essentiel est qu'elle soit réglementée.
Par contre, il conviendrait dans les trails où l'assistance est autorisée et qui va concerner une minorité, de ne pas calculer les BH sur leur chrono pour la majorité qui n'a pas d'assistance...

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 16:33

fred_1_1 a écrit:Pour les courses sans assistances : 100 % OK. Après toutes les polémiques qu'il y a eu au TOR cette année, je pense que les organisateurs vont certainement être obligé de se poser la question.

Pour les courses sans batons , c est non !
pour un 100 km, ça revient plus ou moins à virer les vétérans... tu verra quand tu sera vieux, tu ferra moins le malin :D

Euh ... avec 50 piges, je gagne ou pas ? :?:

Kikourou, le seul site ou kon r'garde pas kika la plus grosse, mais kiké l'plus vieux ! :P

Blague à part (pas pour les 50 piges, je les ai vraiment), tu penses effectivement que tu peinerais à boucler la chose sans bâtons ? Ma question est sans malice, c'est vraiment pour savoir.

Messagepar peky » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 16:46

Bonjour,

A l'origine il n'y avait pas d'assistance et pas bâtons non plus.

V2 moi même, si les bâtons n'étaient pas autorisés je modifierai l'entrainement en conséquence.(travail sur la puissance)
Aprés tout, le GRR se fait sans bâtons.

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 17:13

L'assistance interdite ne nuit pas à la notion de compétition ou de performance, elle veille juste à l'équité entre tous les participants.

Messagepar poucet » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 18:45

NRT421 a écrit:Qu'en pensez-vous ?


100% OK aussi ... :mrgreen:

Je serai surement sur l'ET 2015


fred_1_1 a écrit: Pour les courses sans batons , c est non !
pour un 100 km, ça revient plus ou moins à virer les vétérans... tu verra quand tu sera vieux, tu ferra moins le malin :D


:roll: je suis V2, et je ne vois pas bien le rapport ...

Messagepar patdours » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 18:48

L'assistance perso : si besoin est, dans une zone des ravito, uniquement là et pour tout le monde pareil
Les bâtons : à chacun selon ses habitudes et ses besoins (et effectivement, tant mieux pour celui qui veut ménager ses genoux et préserver ses vieux os....... après, vu l'usage potentiellement hasardeux qu'en font certain, il est préférable de les interdire le temps que le peloton s'étire...Tout cela existe dans la majorité des trails depuis des lustres et tout se passe bien.
Et puis si on se mettait à virer le premier qui :
- a une assistance perso
- n'a pas exactement tout le matos oblig
- a des bâtons (ou qui n'en a pas, car dans certaines sections, certaines conditions (pentes de boues, verglas....) ce peut être salutaire et pour soi et pour les autres
- coupe un sentier
- n'a pas son dossard de visible
- laisse tomber un gel par terre
- empêche qu'un de doubler sur un single (ou traîne trop à un moment donné, ce qui revient un peu au même)
....... j'ai un doute.
bonne continuation, bonne course

Messagepar Lanternerouge » sa fiche K
» 20 Déc 2014, 19:01

poucet a écrit:


fred_1_1 a écrit: Pour les courses sans batons , c est non !
pour un 100 km, ça revient plus ou moins à virer les vétérans... tu verra quand tu sera vieux, tu ferra moins le malin :D


:roll: je suis V2, et je ne vois pas bien le rapport ...


Bien tu verras en v3 comme moi :wink:

Messagepar float4x4 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 10:37

100% pour du sans assistance, c'est vrai que c'est un peu rageant de voir des gens qu'on s'échine à doubler dans les chemins repartir devant à la sortie des ravitos juste parce que la bagnole est là avec le sac de rechange, les gourdes prêtes... A la limite laisser accès aux familles pour avoir du public et des encouragements, mais c'est tout.

Pour ce qui est bâtons, boarf, sur l'ET, je l'ai fait avec, mais je pense que ça passe très bien sans. Après, pour ceux qui veulent ménager leur genoux, je vois pas trop le problème, du moment que le règlement est respecté, à savoir pas de bâton dans la première montée et la première descente (et ce n'était pas le cas cette année grrr :evil: ).

Messagepar fred_1_1 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 16:54

Pour revenir sur cette histoire de "pas de baton dans la première montée".

- Les organisateurs n'ont communiqué là dessus que 15 jours avant la course. En disant "vous les pliez dans le sac jusqu'au kilomètre 6".

- 1) Cette mesure de dernière minute est due à l'augmentation du nombre de dossards de 750 à 1050. Mais les premiers kilomètres n'étaient pas tracés pour un peloton aussi gros (avec ou sans batons).
- 2) Si je me suis entrainé toute l'année en pensant faire la course avec les batons, je ne suis pas d'accord pour que l'on modifie le règlement à la dernière minute.
-3) mes batons ne sont pas pliables, je vais pas investir 100 euros de plus juste pour cette course ( ces 2 jours à millau , me sont déjà revenu à plus de 400 euros ).

Conclusion, c est l'organisation qui ne respecte pas son propre règlement...et les coureurs font se qu'ils peuvent :|

Mis à part ce petit problème, c est une très belle course :D Je ne la refais pas cette année parce que c est un peu loin de chez moi. Mais je la conseille à tous ceux qui n y sont jamais allé. :wink:

Messagepar mic31 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 18:17

fred_1_1 a écrit:Conclusion, c est l'organisation qui ne respecte pas son propre règlement...et les coureurs font se qu'ils peuvent :|



Il arrive même qu'ils changent les règles le jour même, voir les Templiers 2013 et le bienvenu ravito autorisé de Massebiau dont un seul team connaissait l'existence.

Messagepar Bourdonski » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 19:58

Un trail sans assistance, ça pourrait être un off ?
Plus sérieusement, je n'ai jamais eu d'assistance mais vu mon niveau, je ne suis pas contre l'assistance dont profite certains. A ce jour, ça ne changera rien à mes résultats (résultat factice pour l'exemple): terminer 600 eme en 21h00 sans assistance pour personne ou 630 eme en 21h00 également avec assistance pour certains, la seule chose que je retiendrais, c'est que j'ai fini en 21h00 !
Il faut avoir en tête que cette assistance permet de faire participer de manière active l'entourage familial parfois fortement sollicité pendant la préparation. Dans l'idéal, l'assistance devrait se limiter à un soutien psychologique et une aide matérielle sur place avec les moyens du bord.
Il faut rappeler les règles de base que certains ont tendance à oublier :
1 - l'assistance doit se limiter aux zones d'assistance prévues par les organisateurs. J'ai vu cette année à 2 reprises des assistances sauvages sur le parcours en bord de route loin, très très loin, d'une zone ravito officielle.
2 - les zones ravito ne doivent pas être encombrées par l'assistance au détriment des coureurs. Il était parfois difficile de trouver un bout de banc libre occupés par un coureur et 1 ou 2 assistants !
3 - OK pour que quelqu'un aide le coureur à remplir son camel back mais difficile d'encaisser que tu doives te frayer un chemin jusqu'aux tables pendant que d'autres attendent tranquillement assis pendant que l'assistant va lui chercher soupe et ravito !
4 - Le coureur assisté doit s'engager à porter le même sac et tout le matos du début à la fin. Certains se délestaient du surplus au petit matin (frontale, veste chaude, etc..) pour certainement le récupérer avant la nuit ! De même, par respect pour les autres, il serait bon de trainer avec soi tout son ravito perso style les gels ou dosettes énergétiques plutôt que de se faire ravitailler au fur et à mesure !
Concernant les bâtons, je suis désolé mais j'ai testé avec et sans : ya pas photo, ça sera avec sauf interdiction formelle. Par contre, il faut impérativement savoir s'en servir !
J'ai malheureusement été stoppé par la BH au 75 eme km mais je n'avais qu'à mieux me préparer ! J'espère bien remettre ça en 2015 après été 2 fois finisher et 2 fois non finisher (abandon et BH).

Messagepar Bert75 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 20:36

Bourdonski a écrit:Un trail sans assistance, ça pourrait être un off ?
Plus sérieusement, je n'ai jamais eu d'assistance mais vu mon niveau, je ne suis pas contre l'assistance dont profite certains. A ce jour, ça ne changera rien à mes résultats (résultat factice pour l'exemple): terminer 600 eme en 21h00 sans assistance pour personne ou 630 eme en 21h00 également avec assistance pour certains, la seule chose que je retiendrais, c'est que j'ai fini en 21h00 !
Il faut avoir en tête que cette assistance permet de faire participer de manière active l'entourage familial parfois fortement sollicité pendant la préparation. Dans l'idéal, l'assistance devrait se limiter à un soutien psychologique et une aide matérielle sur place avec les moyens du bord.
Il faut rappeler les règles de base que certains ont tendance à oublier :
1 - l'assistance doit se limiter aux zones d'assistance prévues par les organisateurs. J'ai vu cette année à 2 reprises des assistances sauvages sur le parcours en bord de route loin, très très loin, d'une zone ravito officielle.
2 - les zones ravito ne doivent pas être encombrées par l'assistance au détriment des coureurs. Il était parfois difficile de trouver un bout de banc libre occupés par un coureur et 1 ou 2 assistants !
3 - OK pour que quelqu'un aide le coureur à remplir son camel back mais difficile d'encaisser que tu doives te frayer un chemin jusqu'aux tables pendant que d'autres attendent tranquillement assis pendant que l'assistant va lui chercher soupe et ravito !

4 - Le coureur assisté doit s'engager à porter le même sac et tout le matos du début à la fin. Certains se délestaient du surplus au petit matin (frontale, veste chaude, etc..) pour certainement le récupérer avant la nuit ! De même, par respect pour les autres, il serait bon de trainer avec soi tout son ravito perso style les gels ou dosettes énergétiques plutôt que de se faire ravitailler au fur et à mesure !
Concernant les bâtons, je suis désolé mais j'ai testé avec et sans : ya pas photo, ça sera avec sauf interdiction formelle. Par contre, il faut impérativement savoir s'en servir !
J'ai malheureusement été stoppé par la BH au 75 eme km mais je n'avais qu'à mieux me préparer ! J'espère bien remettre ça en 2015 après été 2 fois finisher et 2 fois non finisher (abandon et BH).


Entièrement d'accord! Le combat devient de plus en plus farouche aux ravitos avec certains conjoint(e)s qui sont prêt(s) à tout pour vite nourrir leur champion(e)...

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 22:11

Bourdonski a écrit:Un trail sans assistance, ça pourrait être un off ?
Plus sérieusement, je n'ai jamais eu d'assistance mais vu mon niveau, je ne suis pas contre l'assistance dont profite certains. A ce jour, ça ne changera rien à mes résultats (résultat factice pour l'exemple): terminer 600 eme en 21h00 sans assistance pour personne ou 630 eme en 21h00 également avec assistance pour certains, la seule chose que je retiendrais, c'est que j'ai fini en 21h00 !
Il faut avoir en tête que cette assistance permet de faire participer de manière active l'entourage familial parfois fortement sollicité pendant la préparation. Dans l'idéal, l'assistance devrait se limiter à un soutien psychologique et une aide matérielle sur place avec les moyens du bord.
Il faut rappeler les règles de base que certains ont tendance à oublier :
1 - l'assistance doit se limiter aux zones d'assistance prévues par les organisateurs. J'ai vu cette année à 2 reprises des assistances sauvages sur le parcours en bord de route loin, très très loin, d'une zone ravito officielle.
2 - les zones ravito ne doivent pas être encombrées par l'assistance au détriment des coureurs. Il était parfois difficile de trouver un bout de banc libre occupés par un coureur et 1 ou 2 assistants !
3 - OK pour que quelqu'un aide le coureur à remplir son camel back mais difficile d'encaisser que tu doives te frayer un chemin jusqu'aux tables pendant que d'autres attendent tranquillement assis pendant que l'assistant va lui chercher soupe et ravito !
4 - Le coureur assisté doit s'engager à porter le même sac et tout le matos du début à la fin. Certains se délestaient du surplus au petit matin (frontale, veste chaude, etc..) pour certainement le récupérer avant la nuit ! De même, par respect pour les autres, il serait bon de trainer avec soi tout son ravito perso style les gels ou dosettes énergétiques plutôt que de se faire ravitailler au fur et à mesure !
Concernant les bâtons, je suis désolé mais j'ai testé avec et sans : ya pas photo, ça sera avec sauf interdiction formelle. Par contre, il faut impérativement savoir s'en servir !
J'ai malheureusement été stoppé par la BH au 75 eme km mais je n'avais qu'à mieux me préparer ! J'espère bien remettre ça en 2015 après été 2 fois finisher et 2 fois non finisher (abandon et BH).


Purée, 2015 sera ma première participation sur ce trail, à vous lire c'est la jungle !!!! Alors qu'avec près de 4 années de trails et une dizaine d'ultras je n'ai jamais connu cette situation au ravito (bon c'est vrai j'arrive début 3ème tiers..
Il faut que je m'équipe d'un taser ??? :mrgreen:

Et pour les bâtons, les miens seront du voyage, mais pas sur le premier tiers ou la nuit, cela représente un risque pour les autres participants (et non concurrents..)

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 21 Déc 2014, 23:05

Galaté57 a écrit:Purée, 2015 sera ma première participation sur ce trail, à vous lire c'est la jungle !!!! Alors qu'avec près de 4 années de trails et une dizaine d'ultras je n'ai jamais connu cette situation au ravito (bon c'est vrai j'arrive début 3ème tiers..
Il faut que je m'équipe d'un taser ??? :mrgreen:

Et pour les bâtons, les miens seront du voyage, mais pas sur le premier tiers ou la nuit, cela représente un risque pour les autres participants (et non concurrents..)


M'enfin ... la jungle ... en plein milieu des Causses ... pas possible ça : trop sec :wink:

Plus sérieusement, Il faut relire les récits post course dans le fil 2014 pour se faire une idée de la diversité des constats sur les ravito. Mais, s'il y a peut-être eu qqs moments de rush ou de fin de course qui ont pu susciter qqs commentaires pas que positifs, il me semble qu'au global les ravito n'ont pas été un sujet de reproches général.

En tout cas à titre perso rien à redire, au contraire. Je prendrai même beaucoup moins avec moi pour la prochaine car j'ai trouvé tous les ravito plutôt très bien avitaillés en quantité et variété. Et en cadeau bonux, je peux te dire que la chaleur humaine de l'accueil au dernier, celui de la Ferme du Cade, vaut la participation à elle seule !

Je n'ai pas bcp d'expérience (c'était ma 3ème course) mais je l'ai trouvée super et espère bien y retourner en 2015. J'ai lancé les deux sujets bâtons et assistance juste pour voir comment elle pourrait être ENCORE mieux. Ca nous occupe en attendant octobre, et qui sait, avec l'intelligence collective Kikourienne, peut-être peut-on faire émerger des idées intéressantes. Ca frémit je sens !

Bonnes fêtes à tous !

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 22 Déc 2014, 08:57

Galaté57 a écrit:Et pour les bâtons, les miens seront du voyage, mais pas sur le premier tiers ou la nuit, cela représente un risque pour les autres participants (et non concurrents..)


Un risque parce que les trailers français n'ont pas encore compris qu'on pouvait tenir les batons pointes en avant afin de maitriser la position dans l'espace de celles ci.
En Espagne, la majorité des trailers les tiennent comme çà. Ici, quand je l'ai fait en course, j'ai souvent eu droit à des réflexions style " tu vas embrocher quelqu'un ?" :roll:

Mais cela ne vaut évidemment que pour les portions courues batons en main, le plus grand danger étant dans les montées raides , quand notre visage est à hauteur des pieds ( et donc des pointes de batons ) de celui qui nous précède.

Messagepar float4x4 » sa fiche K
» 22 Déc 2014, 10:22

sur l'ET cette année, je suis parvenu à me couper un peu la peau au niveau du tendon d’Achille (heureusement juste une éraflure) avec la pointe de mon propre bâton alors que j'essayais de manger une pâte de fruit :lol:

Messagepar pascalator » sa fiche K
» 23 Déc 2014, 14:20

pour l'interdiction des pâtes de fruit ! :mrgreen:

Messagepar BigPat » sa fiche K
» 23 Déc 2014, 18:52

C'est une honte ces pâtes de fruits, une honte. :twisted:

Messagepar o[Bob] » sa fiche K
» 24 Déc 2014, 16:31

Et sans vouloir paraphraser le Grand Rabbin du coin :
"Non à la peau du tendon ! " :shock:

(déjà loin)

Messagepar christ-off » sa fiche K
» 25 Déc 2014, 08:23

Bert75 a écrit:
Bourdonski a écrit:Un trail sans assistance, ça pourrait être un off ?
Plus sérieusement, je n'ai jamais eu d'assistance mais vu mon niveau, je ne suis pas contre l'assistance dont profite certains. A ce jour, ça ne changera rien à mes résultats (résultat factice pour l'exemple): terminer 600 eme en 21h00 sans assistance pour personne ou 630 eme en 21h00 également avec assistance pour certains, la seule chose que je retiendrais, c'est que j'ai fini en 21h00 !
Il faut avoir en tête que cette assistance permet de faire participer de manière active l'entourage familial parfois fortement sollicité pendant la préparation. Dans l'idéal, l'assistance devrait se limiter à un soutien psychologique et une aide matérielle sur place avec les moyens du bord.
Il faut rappeler les règles de base que certains ont tendance à oublier :
1 - l'assistance doit se limiter aux zones d'assistance prévues par les organisateurs. J'ai vu cette année à 2 reprises des assistances sauvages sur le parcours en bord de route loin, très très loin, d'une zone ravito officielle.
2 - les zones ravito ne doivent pas être encombrées par l'assistance au détriment des coureurs. Il était parfois difficile de trouver un bout de banc libre occupés par un coureur et 1 ou 2 assistants !
3 - OK pour que quelqu'un aide le coureur à remplir son camel back mais difficile d'encaisser que tu doives te frayer un chemin jusqu'aux tables pendant que d'autres attendent tranquillement assis pendant que l'assistant va lui chercher soupe et ravito !

4 - Le coureur assisté doit s'engager à porter le même sac et tout le matos du début à la fin. Certains se délestaient du surplus au petit matin (frontale, veste chaude, etc..) pour certainement le récupérer avant la nuit ! De même, par respect pour les autres, il serait bon de trainer avec soi tout son ravito perso style les gels ou dosettes énergétiques plutôt que de se faire ravitailler au fur et à mesure !
Concernant les bâtons, je suis désolé mais j'ai testé avec et sans : ya pas photo, ça sera avec sauf interdiction formelle. Par contre, il faut impérativement savoir s'en servir !
J'ai malheureusement été stoppé par la BH au 75 eme km mais je n'avais qu'à mieux me préparer ! J'espère bien remettre ça en 2015 après été 2 fois finisher et 2 fois non finisher (abandon et BH).


Entièrement d'accord! Le combat devient de plus en plus farouche aux ravitos avec certains conjoint(e)s qui sont prêt(s) à tout pour vite nourrir leur champion(e)...


D'accord avec tous ce qui est dit ,mais cette situation n'est pas propre aux Templiers,sur beaucoup de trails plus ou moins connus tu retrouves ce scénario avec ce mélange de niveau de coureurs.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 25 Déc 2014, 17:42

christ-off a écrit:D'accord avec tous ce qui est dit ,mais cette situation n'est pas propre aux Templiers,sur beaucoup de trails plus ou moins connus tu retrouves ce scénario avec ce mélange de niveau de coureurs.

Bonjour et joyeux Noël à tous,
J'ai l'impression que cette caractéristique des épreuves compétitives de trail (ultra ou pas) qui est de permettre ce mélange de niveaux de coureurs sont de celles qui distinguent positivement cette discipline auprès de ses pratiquants. Tout un chacun peut s'il le souhaite (modulo les systèmes de quota rendus nécessaires par le succès de certaines épreuves) s'engager sur la même épreuve que les références de la discipline pour la simple satisfaction de les côtoyer et tenter d'être au moins finishers sur le même parcours.
Sans jugement de valeur, avec l'engouement actuel pour le trail, l'évolution vers des pratiques tendant à maximiser la performance est logique. Et ce avec avec ses corollaires tel celui que nous discutons sur les assistances.
D'où l'idée que j'ai souhaité partager avec vous : ne pourrait-il être intéressant de segmenter les épreuves notamment selon le niveau d'assistance permis. Des propos d'un coureur "Elite" comme B. Cori que je vous ai signalé en début de fil, je retire que même pour eux, cette approche pourrait avoir son intérêt.
Les Templiers me semble typiquement être un cadre idéal pour expérimenter cela avec sa diversité d'épreuves. Ainsi la grande course des Templiers pourrait conserver son aspect performance max avec une approche assistance très ouverte. A contrario d'autres courses de ce même festival (par ex l'Endurance Trail) pourraient afficher une approche plus rustique (à la Man against wild ;-) ) en étant beaucoup plus restrictifs sur les possibilités d'assistance.
Mon intuitions est qu'il y a une diversité d'attente sur ce point, que ce soit chez le coureur "de base" ou le coureur Elite.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 21:48

Bon ben après avoir initié ce fil Endurance Trail 2015 je vais lui être infidèle : je viens de m'inscrire à une nouvelle course du Festival des Templiers, la Solitaire des Templiers.

Ayant lancé le thème d'un fonctionnement plus rustique, je ne pouvais décemment pas reculer devant la proposition d'une épreuve sans assistance, sans ravitaillement avec parcours dévoilé au moment du départ. Faut être cohérent tout de même, rognotudju.

Messagepar Rem » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 22:16

très belle idée , très séduisante comme approche.
a voir "les dix commandements" ça fait très envie :
1 – je ne connaîtrai ni le lieu, ni l’heure de départ
2 – le parcours me sera tenu secret jusqu’à l’heure du départ
3 – je serai d’une extrême vigilance pour suivre un balisage minimaliste mais efficace
4 – je m’engage à venir en secours à un concurrent en difficulté
5 – je m’engage à évoluer en totale autonomie alimentaire
6 – je m’engage à chercher les points d’eau dans les villages ou hameaux traversés
7 – je m’engage à n’accepter aucune assistance sauf en cas de secours
8 – j’accepte d’être pointé en des lieux inconnus
9 – j’accepte que la distance ne soit pas mesurée officiellement
10 – j’accepte de vivre une aventure trail en dehors des codes habituels pour plus de liberté

mince , je n'ai pas terminé une course de templier, ni terminé dans la 1ere moitié d'un 60k+,
une prochaine fois.
j'espere que ce type d'epreuve va faire des emules.

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 22:22

Rem a écrit:très belle idée , très séduisante comme approche.
a voir "les dix commandements" ça fait très envie :
1 – je ne connaîtrai ni le lieu, ni l’heure de départ
2 – le parcours me sera tenu secret jusqu’à l’heure du départ
3 – je serai d’une extrême vigilance pour suivre un balisage minimaliste mais efficace
4 – je m’engage à venir en secours à un concurrent en difficulté
5 – je m’engage à évoluer en totale autonomie alimentaire
6 – je m’engage à chercher les points d’eau dans les villages ou hameaux traversés
7 – je m’engage à n’accepter aucune assistance sauf en cas de secours
8 – j’accepte d’être pointé en des lieux inconnus
9 – j’accepte que la distance ne soit pas mesurée officiellement
10 – j’accepte de vivre une aventure trail en dehors des codes habituels pour plus de liberté

mince , je n'ai pas terminé une course de templier, ni terminé dans la 1ere moitié d'un 60k+,
une prochaine fois.
j'espere que ce type d'epreuve va faire des emules.


C'est sûr, vraiment envie de voir ce que donne cette "Solitaire des Templiers". Les CR permettront de partager et j'espère de faire la promotion de ce type de format plus "roots".

Messagepar mic31 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 22:38

Pour avoir vécu du roots en Espagne, 96km 5000m+ en montagne, sans assistance ni ravito, je peux témoigner avec mes petits copains présents sur cette course que chaque accès routier croisé avait son lot de ravitos et assistances sauvages, malheureusement. L'idée est séduisante, mais en pratique...

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 22:45

mic31 a écrit:Pour avoir vécu du roots en Espagne, 96km 5000m+ en montagne, sans assistance ni ravito, je peux témoigner avec mes petits copains présents sur cette course que chaque accès routier croisé avait son lot de ravitos et assistances sauvages, malheureusement. L'idée est séduisante, mais en pratique...

Boarf, on va être optimistes et se dire qu'au moins pour la 1ère édition, ça se passera comme doit. Et puis avec la révélation du parcours au moment du départ ça complique.

Maintenant c'est sûr qu'une photo par Whatsapp et hop les petits copains peuvent assurer le support. Mais bon, après il y a les chutes (malencontreuses, évidemment ... niârf niârf) dans les ravins ... et le ménage par les vautours (je parle de la version oiseaux, hein). La justice immanente et toute cette sorte de chose kwâââhhhh.

Roots qu'on vous dit !

Messagepar pierrot7483 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 23:12

et ça coute combien cette organisation minimaliste? moins de 50 cts le kilomètre j'espère, parce que grosso modo pour l'orga il suffit d'un petit balisage, deux bénévoles pour un contrôle, et basta. ils vendent pas un peu du rêve, là?
ah non, c'est vrai... Trail ORIGIN! :roll:
et au fait les bâtons sont autorisés :mrgreen:

Messagepar NRT421 » sa fiche K
» 13 Jan 2015, 23:17

pierrot7483 a écrit:et ça coute combien cette organisation minimaliste? moins de 50 cts le kilomètre j'espère, parce que grosso modo pour l'orga il suffit d'un petit balisage, deux bénévoles pour un contrôle, et basta. ils vendent pas un peu du rêve, là?
ah non, c'est vrai... Trail ORIGIN! :roll:
et au fait les bâtons sont autorisés :mrgreen:

Sont évoqués une quinzaine de points de contrôle alors à ce stade je ne pleure pas les 130 cts/km demandés.
Et pour les bâtons : flûte zut, pas fait attention à ça. Crotte. Bah, ça peut pas être parfait du 1er coup. Et puis ça servira pour "traiter" les ravitailleurs sauvages envisagés par Mic31 niârk niârk :twisted:

Retour vers [Kivaou] Les courses - courir en région : live, OFF, communautés, près de chez moi

Voir la fiche de la course sur kikouroù
Endurance Trail des Templiers 2015 - Millau
avec 32 kivaoù, 6 récits pour 2015 et 248 au total, 8 galeries photos, 16 vidéos, les résultats

Accueil - Haut de page - Version grand écran