Récit de la course : Trail des 5 Moulins 2009, par tcall

L'auteur : tcall

La course : Trail des 5 Moulins

Date : 4/7/2009

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 1114 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Trail des Moulins 2009.

 

  Je l’attendais de longue date ce 04 juillet 2009, pas pour fêter l’indépendance mais pour aller gambader et voir d’un peu près ces fameux moulins ou de ce qu’il en reste.

 

  Après un reveil en douceur vers 10h , pour récupérer d’une semaine professionnelle bien chargée avant les vacances, première interrogation , on mange quoi et quand pour un départ à 14h ? Sentant bien que les féculents ne passeront pas, j’opte pour le pain complet, fruits et yahourt pour le calcium.

 

   Ensuite j’aborde les préparartifs et la malheur... l’embout de ma poche d’eau ne fonctionne plus, c’est la fin du monde, le dernier jour de ma vie... Gros orage avec mon épouse que je soupconne à tort ( ?) d’un nettoyage très poussé. L’averse passée elle se sacrifie pour aller m’en acheter un autre, le soleil revient dans mon esprit et je continue mes préparatifs sans oublier de gérer au mieux ma fille.

 

  Départ  pour Mondeville vers 13h20, le thermomètre de la voiture indique 30°, autour du gymnase un monde fou à ma grande surprise. je croise Benoit en remontant la file de voitures qui me signale que je n’ai pas la vie devant moi avant le départ. Je fonce retirer mon dossard sous un soleil de plomb, on me donne un très joli tee-shirt technique (sympa l’organisation) et je retourne dare-dare vers la voiture. Je retrouve Benoit et ses commentaires sur mon retard :

- Plus que 17 minutes garçon, tu cours en tong ? j’aurai pas de mal à être devant !

- Bien chef (je le soupconne de vouloir me mettre la pression) et je fonce...

Avec l’habitude ma préparation est rapide, j’enfile le camel bag et trottine jusqu’au départ. Je retrouve Benoit et Frédéric, ce dernier ne pourra pas être des notres à cause d’une tendinite.

Le Speaker nous indique que le premier tiers de la course est difficile mais qu’ensuite c’est roulant, nous pouvons également choisir entre le 25 et le 50 km au 13eme kilomètres. Bon ok, mais c’est quand qu’on court car j’ai des fourmis dans les jambes moi...

 

  Comme d’habitude nous prenons la direction des Roches à travers champs avant de foncer vers Videlles, le plus difficile pour moi à ce moment  est de ne pas m’emballer afin de maintenir ma vitesse entre 11 et 11,5km/h. Je croise Eric venu très sympathiquement nous soutenir. Nous prenons la direction de Moigny sur Ecole à travers bois et champs, c’est une succession de grimpettes, de descentes mettant déjà les jambes à rude épreuve. Je passe les 10 kms en 53 mn pour l’instant tout va bien je suis dans le bon tempo et j’ai des jambes. La bifurcation des 13 kms arrive déjà et je choisis le 50 kms sans aucune apréhension. Je retrouve Eric, il m’accompagne en Scooter pendant une centaine de mètres et m’indique que Benoit est à environ 4 mn devant. Je décide d’essayer de mettre la pression sur Benoit et demande à Eric de lui dire que je ne suis pas très loin derrière... après le ravito du 13 ème kms où on me signale que je suis 28 ème, une route en côte sans ombre, je décide à ce moment d’accélérer et d’attaquer un peu pour me retrouver finalement à 4mn 35 / km, une dizaine de km à cette allure et je devrais rejoindre Benoit. Je double pas mal de coureurs qui doivent me prendre pour un dingue ou pour quelqu’un de très fort mais quelques grimpettes avant d’arriver à Moigny me ramènent à plus d’humilité et je ralentis pour retrouver un rythme plus conforme à la distance et au terrain. Au semi tout va bien, je le passe en 1h49.

 

Nous traversons Moigny sur Ecole, c’est une fournaise, je bois ma boisson énergétique, mais c’est chaud et sucré et finalement plus très agréable, je commence à penser à une eau fraîche ou encore un peu de Coca...Nous prenons la direction de Courance, une personne nettoyant son allée au karcher s’arrête à notre passage. Je lui signale que un peu d’eau ne va pas nous déranger, il me propose de m’arroser, j’en profite ainsi que le coureur me précédant. Nous repartons direction le château et le ravitaillement. Malheureusement l’eau n’est pas fraîche et il faut se contenter d’une eau tiède (je n’en veux aucunement à l’organisation !) J’aperçois le paquet de cigarettes d’une bénévole et je lui lance :

- Je peux vous prendre une cigarette ?

Après un instant de surprise tout le monde éclate de rire et je repars dans la bonne humeur avec des jambes encores solides... direction Dannemois toujours à travers champs sous une chaleur écrasante.

 

   Je passe les 25kms en 2h20 et tout va bien, mais ma vitesse diminue et je décide d’accélerer encore une fois (grave erreur en fait !) pour passer les 30 kms en 2h55. Sans m’en rendre compte je laisse beaucoup de force et je suis obligé de marcher un peu pour faire descendre le cardio et m’alimenter. J’arrive péniblement au ravito du 33 ème kilomètre à Soisy sur école avec le moral dans les chaussettes, comment faire pour terminer les 17 kms restant ? et d’abord les huit kilomètres jusqu’au prochain ravito ? Je décide d’imiter mon prédécesseur en marchant jusqu’à ce que je puisse de nouveau courir. Après quelques centaines de mètres, je cours et je reprends un bon rythme puisque je double la deuxième féminine (je lui tire d’ailleurs mon chapeau, elle est très très forte). Maheureusement en direction de Beauvais, de nombreuses grimpette me cassent de nouveaux les jambes et c’est une sucession de marches et de courses lentes jusqu’au ravito situé au 41 ème kms. La deuxième féminime me double et me demande si tout va bien car j’ai posé mon sac pour prendre les gels « derniers recours » , c’est sucré ils ont du mal à passer qui plus est accompagné d’une mixture tiède. Au 37 ème kilomètre un couple en goguette me demande le chemin pour aller à Champcueil, je leur reponds qu’ils sont sur la bonne direction et sans trop penser à mon sort, je rejoins péniblement le ravito du 41 ème km situé dans les bois et je décide de prendre le taureau par les cornes et d’essayer de récupérer un maximum de force pour pouvoir terminer. J’ai remarqué qu’aucun coureur ne m’avait doublé depuis un moment, ils ne doivent pas être en meilleur état que moi. Je prends mon temps pour me ravitailler, m’étirer et discuter avec les bénévoles...

 

J’effectue finalement les neuf derniers kms en petite foulée malgré quelques crampes, des ampoules aux pieds et mes rèves d’une bonne bière ou d’un bon pastis. j’arrive à la Padole où je double un coureur pas bien du tout et qui ne me répond pas lorque je m’adresse à lui. Il est complétement à l’Ouest et j’insiste pour qu’il me dise s’il peut finir les 3 derniers kms. Bien qu’il m’affirme pouvoir terminer je me retourne de temps à autre pour le surveiller, mais il est debout et il marche. Je passe ensuite le long de la maison de mon beau-frère, c’est la fête ! Barbecue et apéritif  sans doute au programme ! et moi et moi je cours comme un c.. (dans ces moments là j’en veux à la terre entière mais cela ne dure pas !). Mais j’oublie vite car arrive pour moi un des meilleurs moments de la course, les deux kilomètres à travers champs jusqu’à l’arrivée. J’enclenche le turbo (pas folichon le turbo à 11 km/h) et je maintiens le rythme jusqu’à l’arrivée, ce qui me permet de doubler un dernier coureur. Finalement, j’arrive en 27 ème position en 05h38, pas folichon, mais je suis satisfait de mon classement et je m’isole un peu pour récupérer. Je prends le volant en ayant ajouté une petite brique à mon bonheur.

8 commentaires

Commentaire de shunga posté le 13-07-2009 à 23:43:00

Purée ! T'écris comme tu cours ! Avec du rythme.
BRavo, avec ce temps et cette heure de départ.

Commentaire de JLW posté le 14-07-2009 à 20:52:00

Il a fait chaud ce jour là, je peux en témoigner j'étais à la bifurc du 13ème kilo puis au ravito de Courances. J'étais content de prendre des photos plutôt que de courir. Bravo à toi et merci pour ton récit.

Commentaire de JLW posté le 14-07-2009 à 20:55:00

Je viens de me rendre compte que tu as pris ma photo dans ton profil ... Je ne t'en veux pas, au contraire. Tu es le 2ème à le faire après germaine, sur le trail des Moulins également !!

Commentaire de tcall posté le 14-07-2009 à 23:29:00

Merci pour les photos, elles sont superbes !

Commentaire de lepidop posté le 15-07-2009 à 17:04:00

Et Benoît, il a abandonné lui!
Respect au Finisher...
Je te dois une bière...
Benoît

Commentaire de Papillon posté le 30-05-2010 à 18:20:00

Punaise, encore à la bourre le Papillon...!!!!!

Je viens juste de lire ton récit... oui, nous avons bien souffert sur ce trail des moulins!!! Si bien que je suis tombée à moitié dans les pommes en me changeant derrière la voiture! Heureusement que mon ayrton était là!

Quand à ma deuxième place, je ne suis pas très forte! Oui, elle m'a faite plaisir, mais je ne me leurre pas, sur cette course côté fille, la seule vraie concurrence, c'était Agnès, la première. C'est la seule qui méritait, ce jour là, cette marche là de la boîte!!!

Il manquait des filles, beaucoup de filles entre elle et moi.

T'y retourne cette année?

Commentaire de Papillon posté le 30-05-2010 à 18:21:00

Punaise, encore à la bourre le Papillon...!!!!!

Je viens juste de lire ton récit... oui, nous avons bien souffert sur ce trail des moulins!!! Si bien que je suis tombée à moitié dans les pommes en me changeant derrière la voiture! Heureusement que mon ayrton était là!

Quand à ma deuxième place, je ne suis pas très forte! Oui, elle m'a faite plaisir, mais je ne me leurre pas, sur cette course côté fille, la seule vraie concurrence, c'était Agnès, la première. C'est la seule qui méritait, ce jour là, cette marche là de la boîte!!!

Il manquait des filles, beaucoup de filles entre elle et moi.

T'y retourne cette année?

Commentaire de Le Loup posté le 18-06-2010 à 18:25:00

Merci pour ce récit tcall, il va me permettre d'affiner ma préparation... Naaaan, je rigole, pas besoin de préparation ! (juste de l'eau fraîche et pas trop de soleil :-) Seras-tu de la partie ? Encore bravo à toi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran