Récit de la course : Marathon de Toulouse 2007, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : Marathon de Toulouse

Date : 28/10/2007

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)

Affichage : 1730 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Duel !!

Yo l’Zoo ! Yo les Kikoureurs !

 

Ce dimanche 28 octobre 2007, jour du 1er Marathon du Grand Toulouse, le temps est idéal pour faire un chrono : grand bleu, pas de vent et température fraîche. Il est environ 8h30 quand L’Agneau et moi quittons la Mouette et L’Oursonne qui partent rejoindre leur poste de bénévole au 42ème km pendant que nous allons vite prendre la navette qui va nous emmener du stade de Sesquières à Aéroconstellation où nous attend l’A380 pour nous regarder prendre notre envol !..

 

Cela fait 15 semaines que je m’entraîne comme jamais à raison de 5 fois par semaine : au total 74 h d’entraînements, 675 km en 61 sorties dont 3 courses et 74km de compét dont la marathon du Médoc tout cool... Je pense avoir fait tout ce qu’il faut pour accomplir  ce 8ème marathon en 3h45, mon record sur la distance étant de 3h52 en juin dernier au Mont St Michel.

 

Retrouvailles sur place avec le Lombric (qui va courir avec son frère, objectif 4h) et Agnés

(venue en supporter de son chéri) mais pas d’autres Kikous croisés malgré ma zoulie Kaskette Kikourou rouge fièrement portée.

 

Le départ est donné à 9h30 et avec l’Agneau on part trankil, côte à côte. La veille au village marathon on a récupéré des bracelets 3h45 mais sur proposition de l’Agneau on a pris aussi celui des 4h…. ben pourquoi pas après tout ! on risque d’arriver dans cette fourchette là

sans doute mais sûrement pas avant 3h40 mais pas après 4h non plus !!!

  

Très vite l’Agneau me freine et je ralentis même si j’ai pas l’impression de m’enflammer. Je pense alors au Shadock  qui recommande 10 à 15 secondes de plus que la moyenne prévue pendant les 1ers kms. Nous ferons donc les 3 premiers kms en 5’37.

 

L’Agneau va ensuite décrocher sans que je m’en aperçoive. Je vais me caler à 5’15 au kilo jusqu’au 5ème pour attraper à la volée une bouteille d’eau au 1er ravito et en retard de 42 sec sur l’objectif. Mon objectif étant de 5’20 au kilo, je considère que 5’15 doit me laisser le temps de souffler si nécessaire au ravito.

 

Je suis rejoins au 7ème par l’Agneau qui m’avoue un coup de moins bien et du mal à me remonter. Je vais alors me caler sur sa foulée car j’ai bien envie que l’on fasse cette course ensemble pour se relayer si nécessaire et pourquoi pas finir ensemble en 3h45...

 

A partir de cet instant, il prendra donc le devant de la course et je vais le suivre à son rythme. Vouimévoilà... l’animal a retrouvé du poil de la bête et le 8ème kilo est fait en 5’10, le 9ème et le 10ème en 5’07 (passage du 10km en 53’09 avec 10 sec d’avance..), le 11ème en 5’12 et le 12 carrément en 4’59 !!!  Je vais demander à mon tour à l’Agneau de lever le pied car cela me semble un peu prématuré pour accélérer et nous passerons le 13ème et le 14ème en 5’24. Je suis tellement concentré sur notre allure de course que je zappe complètement le paysage. Au 15ème re-accélération de l’Agneau en 4’55 (1h19 et 1mn d’avance...) puis 5’ au 16ème !!!

Accroché comme un morpion à l’Agneau que je ne veux surtout pas laisser filer, je commence à être agacé par cette allure trop rapide pour notre objectif .... On est pas venu pour faire 3h30 !!  C’est au dessus de nos possibilités un tel chrono et il est temps de se calmer si nous ne voulons pas le regretter ensuite... Je râle en silence (pour l’instant...) et je re-demande encore à l’Agneau de lever un peu le pied et les 17 et 18 se feront en 5’36.  Ouff !! Je crois alors que mon message est passé et nous approchons alors de la Cité de l’Espace bien calés derrière le ballon des 3h45 partis avant nous. Le répit sera bref car l’Agneau ne tient décidément pas en place et il se met à dépasser le ballon meneur d’allure !!!  Je lui emboîte le pas bien sûr pour boucler le 19ème kilo en 4’49 !!!! et le 20ème en 5’ et nous passerons le semi en 1h50 avec 2 mn d’avance.... Je pense alors à la Tortue qui me conseillait plutôt de passer là avec 2mn de retard....

 

Km 22 en 5’08 et 12ème km au dessus de l’objectif des 5’20  : c’en est trop !!!  Tout cela est suicidaire. Je suis venu pour courir et atteindre un objectif chrono et si possible le partager avec mon compagnon de route. Je ne suis pas venu pour faire la bagarre pendant toute la course !!! A ce jeu là on va se planter tous les 2 et on risque d’exploser avant l’arrivée !!!!!! Je sermonne donc l’Agneau violemment, je suis trèèèès en colère !!! Je ne comprend pas son petit jeu où plutôt je crois le comprendre et cela me déçoit... Ce n’est à mon avis pas très malin de me faire le coup de l’accélération comme à Marvejols-Mende car on n’est pas sur un semi et qui plus est on en est qu’à la 1ère moitié du marathon dont on sait tous que la course commence au 30ème....

 

A partir de ma gueulante, l’Agneau restera derrière moi en 5’23 jusqu’au 24ème. Passage au 25ème en 2h11 toujours avec 2mn d’avance. J’ai retrouvé l’allure souhaitée de 5’15.

Je ne verrais  plus l’Agneau à partir du 27ème . Je commence à faiblir mais je vais m’accrocher au ballon des 3h45 qui m’a rattrapé pour passer au 30ème en 2h38 toujours avec les 2 mn d’avance....  Toujours concentré dans ma course je ne profite pas beaucoup des berges de la Garonne et il me tarde d’arriver à la Place du Capitole au km 35 avec 1 mn de retard sur l’horaire !!!  Pour la 1ère fois depuis le début de la course je vais arrêter de courir... et marcher quelques mètres au ravito et non plus attraper une bouteille d’eau à la volée.. Je sens immédiatement que je dois vite repartir en courant car sinon je vais me tétaniser et ne plus pouvoir repartir....Ca-y-est.... le mur me tombe dessus....... je l’savais ! je l’savais !!! Grrrrrrrrr !!!!!... 40ème en 3h37 au lieu de 3h33.... 41ème en 3’43.... L’Oursonne est là au 42ème à son poste de bénévole et me demande où est l’Agneau ?!!... Je ne peux pas parler tellement je suis mal, je lui fait signe avec mon pouce qu’il est derrière moi... Elle me dit : 3h45 ?!!!..  Je lui fais signe NON de la tête et continue de courir jusqu’à l’entrée du stade où se trouve la Mouette. Je rentre dans le stade et mes amis Toulousains sont là aussi pour m’encourager dans mes derniers efforts. Je leur offre un sprint final comme j’aime à le faire mais pour franchir la ligne d’arrivée avec 6 mn de retard en 3h51’26.... à une poignée de seconde de mon meilleur temps sur la distance. Je suis déçu car j’espérais au moins faire mieux que 3h50 à défaut de 3h45 étant données les circonstances...

 

Je reste assis 10 mn sur un banc à côté de la ligne d’arrivée, je ne verrais pas Le Lombric arriver en 3h58 pour un objectif de 4h. Bravo ! Bien joué !! Je retrouve enfin l’Agneau qui m’explique avoir été pris de crampes à partir du 30ème....

 

L’Ourson_ki_aurait_préféré_vous_faire_un_autre_CR_que_celui_là....

10 commentaires

Commentaire de Le_lombric posté le 30-10-2007 à 09:01:00

Eh bien, mon Ourson on te sens déçus alors que je t'ai trouvé plein de joie à l'arrivé (enfin il m'a semblé). Tu nous fais un marathon Blues ?

En tout cas, encore heureux de t'avoir vu avec l'Agneau sur cette belle course.

Maintenant, mon prochain je le fais collé à tes pompes pour passer les 3h45.

Le_lomb_qui_n'a_même_pas_commencé_son_CR

Commentaire de calimero posté le 30-10-2007 à 11:49:00

Bravo pour ton courage et ta course!

Magnifique CR en plus, les 3h45 ne sont plus très loin!!

Commentaire de agnès78 posté le 30-10-2007 à 20:14:00

très très contente d'avoir eu à nouveau l'occasion de te croiser stéphane. J'ai une chite photo des trois zanimaux que vous êtes, tu sais, avec les deux que tu as POURRI, msieur l'ourson!
Bonne récup et la prochaine fois j'attache l'agneau pour vous éviter de faire des bêtises et taper les 3H45!!! tsssss :D Bravo pour le record!
A très bientôt, j'espère
gros bisous
agnès

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 31-10-2007 à 10:24:00

Mais c'est qu'il mordrait ! Allez mon Ourson préféré,
ne soit pas trop dur envers l'Agneau blagueur...
Félicitation quand même pour ton EXCELLENT chrono,
et merci pour le récit...

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de moumie posté le 31-10-2007 à 13:54:00

coucou mon ptit Ourson,

Hou tu es en colère on dirait et je te comprends, tu n'as pas réussi ton objectif.

Tu veux que je te prête mon épaule pour pleurer :-) Ah pardon, c'est l'inverse, ton épaule est beaucoup plus confortable :-)))

La prochaine fois, tu seras quitte pour courir tout seul si tu veux réaliser un chrono. mais bon 3h51, c'est quand même très bien.

A bientôt et biz à l'oursonne
Moumie

Commentaire de Yannael posté le 31-10-2007 à 21:44:00

Comme quoi, courir à deux, ça présente des avantages (entraide, stimulation), mais ça peut aussi être risqué !
En tout cas, tu n'es pas si loin des 3h45. Tu y arriveras sans doute bientôt.

Commentaire de la panthère posté le 01-11-2007 à 12:14:00

hou !!! ça donne quoi un ourson en colère en plein marathon, j'aurais voulu voir ça! en tous cas bravo pour ce très beau chrono, pour la belle préparation, et bonne récup! à un de ces jours!

Commentaire de Pasqui posté le 03-11-2007 à 23:41:00

L’Ourson_ki_aurait_préféré_vous_faire_un_autre_CR_que_celui_là.... lol Mais pourquoi n'aimes-tu pas ton CR? ;) Il est très bien et puis on arrive facilement à déceler à travers celui-ci que l'Agneau t'a un tout ptit peu énervé..! :)
Dommage pour les 3h45 que tu frôles... La prochaine fois, mets une laisse à l'Agneau et vous réussiez vous deux à descendre sous cette barre!!
En tout cas bravo pour ta course et merci pour ce CR fort sympathique à lire!

Commentaire de bigout66 posté le 04-11-2007 à 10:48:00

Salut l'Ourson,

mais je l'avais râté ton cr, ça m'étonnait aussi que tu ne l'ai pas encore rédiger, obligé d'aller voir ta fiche pour constater que tu l'avais déjà écris.
Tout d'abord félicitation pour avoir amélioré ton record et avoir pourri les 2 bestioles lol.
Ensuite, je comprends tout à fait ta déception car un entraînement marathon c'est un gros investissement personnel et ça laisse un goût amer si on ne réalise pas son objectif.
Mais il faut bien reconnaître que quand on court à 2, il ne faut pas hésiter à lacher ou laisser partir son compagnon dès que le rythme est trop différent.
Perso j'ai courru mon marathon de Barcelone avec un pote et au 30ème il a accéléréet je n'ai pas essayé de le suivre car je savais que je ne tiendrai pas son rythme.
En tout cas ça t'aura fait une expérience et ce sont des erreurs que tu ne commettras probablement plus.
Allez l'ami remets toi de ta déception ta perf n'en reste pas moins très bonne et puis au final tu les as pourri !!!!!lol

@+ ;-)

Commentaire de Moicélolo posté le 10-12-2007 à 23:21:00

Ce n'est pas évident de faire des courses accompagnées par des potes avec qui on ne s'entraine pas... en plus la gestion sur marathon est difficile.

Mais tu as quand même amélioré ton temps , c'est très bien.

A bientôt. Lolo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran