Récit de la course : La Course des 5 Clochers - 11 km 2007, par vial

L'auteur : vial

La course : La Course des 5 Clochers - 11 km

Date : 14/10/2007

Lieu : Chazay D'Azergues (Rhône)

Affichage : 1542 vues

Distance : 23.8km

Matos : Course vallonnée, sur les hauteurs du Val de Saone, majoritairement sur petites routes

Objectif : Faire un temps

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

les 9 clochers 2007

Debout tôt à 6 heures du matin,, malgré un coucher tardif (j’eu préféré cardiff) pour regarder nos « bleus » tenter de faire reculer l’éternel « ennemi «  anglais, je me levais sûrement moins « courbaturés » que nos malheureux perdants. Mais sans gueule de bois puisque absence de  victoire. Je craignais un peu cette course-test pour les templiers, après ma déconvenue sur le trail Rochois, 15 jours auparavant. Ajoutez à cela une semaine d’anti-inflammatoires, soignant la blessure, mais déclenchant ensuite toutes les infections dentaires latentes perfidement cachées aux racines (du mal) des dents. Une fin de semaine bien difficile, avec nuit difficile, rendez-vous difficile chez le dentiste, pour finir sous antibio. Le grand test ….

Anxieux de mes expériences précédentes sur cette course (ayant du séparer il y a 2 ans, sur le chemin de l’aller un âne en rupture de pacage, d’un rottweiller affamé, tout ce beau monde ayant fini au gnouf- je veux dire à la gendarmerie, mais sans les menottes, afin d’éviter une plainte de la SPA), j’arrivais sans encombre au parking situé au pied même de la ligne d’arrivée. Digne d’un VIP ! Dossard et rencontre avec la prévoyante Marie69 ayant attendu le dernier jour pour s’inscrire et se retrouvant sans dossard pour défendre les couleurs de son club Caladois sur ses propres terres. Marie tu sauras pour l’année prochaine les 5 et 9 clochers ont la côte (et des cotes, comme nous le verrons plus tard.). Preuve en est la présence de 37 coureurs du club « courir à Varangeville »  près de Nancy, venu par autocar visiter en souterrain (les caves) et en aérien (les chemins perchés dans les vignes), de la Calade (c’est la région beaujolaise des environs de Villefranche sur Saône). Tant pis Marie69  courra sans dossard.

Retour à la voiture pour un petit échauffement de  3 km en gagnant le centre perché de Chazay d’Azergues. On se place rapidement sur la ligne, sans avoir le temps de héler Estive73 et son maillot bariolé. Lui au moins apporte un peu de couleurs dans la grisaille. Car le Val de Saône noyé dans le brouillard matinal, ce ne sont pas ses splendides paysages qui nous détourneront du chrono.

C’est parti dans le paquet de tête qui, très vite s’étire, et chacun prend tout de suite sa place. Car cette année l’organisation a judicieusement séparer le départ des deux courses, les coureurs des 5 clochers partant 10 minutes plus tard. On se réchauffe vite car il fait 8° au départ. Quelle surprise de voir passer en trombe dans la première montée, haletant, un concurrent à poil malgré la chaleur matinal ! Non il ne s’agit pas d’un gag, mais d’un chien filant à toute allure je ne sais où!.Les 9 clochers restent donc une course sérieuse. Et les choses sérieuses commencent. Premier ravitaillement et première maladresse de mes mains gantées tout de soie (nous sommes tout près de Lyon, capitale des Gaules et des soyeux). Un M….. Très impoli et après un rapide exercice d’assouplissement, voilà le précieux gel énergétique récupéré et englouti. Malheureusement le paquet a filé et me voilà bien seul après Morancé. La course ne deviendra qu’un joyeux yoyo entre concurrents avant de lâcher définitivement prise vers la fin de la course. On monte sur Lucenay. Pour l’instant on s’accroche afin d’attaquer la Côte : celle qui nous conduira en 2 km sur Marcy sur Anse. L’écrémage continue, même si la région est plutôt viticole que laitière. Dans la montée sur le point culminant je cède quelques places, en adoptant l’attitude prudente de gérer la distance sans retour de blessure. Descente sur Charnay, et je propose à mon voisin d’aller chercher en relais le groupe précédent. Me suis-je mal exprimé ? Car celui-ci part en trombe dans la descente et me laisse sur place…Raté pour le retour.  Raté aussi le ravitaillement suivant, mal décidé alors que nous attaquons une belle descente à risque. Nouvelle tentative après la montée sur le site des Pierres Folles. La folie des Pierres du chemin serait-elle contagieuse ? Je garde le gel mais  perd la bouteille d’eau, erreur sans gravité car nous arrivons au ravito de l’organisation. Un peu de route puis de nouveau une petite grimpette de pierre. Après St Jean des Vignes Belmont avec un secteur de petites montées et descentes. Je ne peux me rapprocher du groupe qui file devant, mais me rapproche dangereusement de la 206 de Papy, qui sortant de la messe, entame une longue et hasardeuse marche arrière au beau milieu de la route. Ca descend trop fort, pas le temps de freiner, et on passe sur le talus devant son capot, que j’ai au moins le temps de voir sa tête avant le grand vol !! Ouf ça passe,, rassurant les signaleurs qui n’en croient pas leurs yeux. Finalement cette course c’est la route des ânes !!

Ensuite c’est la longue descente sur Lozanne et Chazay, avec à 4 km de l’arrivée, la sensation de la crampe qui s’installe très légèrement dans la cuisse droite. Pas la peine de pousser le moteur la transmission ne suivra pas. Tant pis si, avec un moins bon temps que l’an passé, je me fais sonner les cloches à l’arrivée des 9 clochers. Et l’entraîneur tout comme le coureur suivant, est loin derrière. L’entraîneur loin derrière les collines du Val de Saône puisque resté à Lyon. Encore un effort, entrée dans Chazay avec une tête grisonnante devant moi. Et hop une place de gagnée, toujours bon à prendre surtout lorsque ce n’est pas un tout jeune, histoire d’éliminer un éventuel concurrent V2.Mauvaise pioche, je reconnaîtrais à l’arrivée mon copain Jean Claude qui est V3. Et aussi malchanceux que moi car deuxième dans sa catégorie V3, comme moi 2ième V2. Et donc non récompensés puisque seuls les premiers de chaque catégorie seront appelés sur le podium. Les couleurs de KIKOUROU ne grimperont pas les marches… L’arrivée en musique sympa et la ligne franchie en 1 : 37 : 40 et 35ième. Bilan par rapport à 2006 :15 places de perdus, sur un temps de 1 :37 :11. Dur de vieillir ou le niveau s’élève ?

Retour dans la grande salle du gymnase, contre remise du dossard, maillot ou bouteille de beaujolais ? J’aime le risque je choisis la bouteille ! Puis après quelques mots avec Jérôme (DEBIZEJ) qui a souffert d’un genou, douches chaudes (hummm!). Je rencontre NONO (hors la douche je précise..), qui ayant couru les 5 clochers va bien nous faire un p’tit récit pour placer les p’tites photos faites à l’arrivée avec ses p’tites mains.  La moutarde me monte au nez car je un regret de ne pas avoir pu rencontrer PACAP21 originaire de Dijon. Mais ce sera pour une autre fois, comme mon prochain récit. Salut….

9 commentaires

Commentaire de Moicélolo posté le 14-10-2007 à 19:10:00

Récit sympa... le coup de la 206 m'a bien fait rire... récupères bien.. je voulais venir mais finalement ai couru plus près de chez moi...
A+ Lolo

Commentaire de Marie69 posté le 14-10-2007 à 20:56:00

C'est pas tout à fait ça Vial... ;-)
J'avoue je m'y suis prise à la dernière minute, mais avec ceux du mag' on a accompagné les gens... on était pas tous là pour la compète !
Super course, et le temps m'a rappelé que les cross approchent.... :-)

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 14-10-2007 à 22:26:00

Bravo ! 1h37, en sortant de blessure, il fallait le faire !
Ravie de t'avoir recroisé, avec tous les kikouX, c'est toujours
un plaisir d'apercevoir une casquette ou un Buff kikourou !
RV à Jogg'iles et en attendant, bonne course aux Templiers

Bises - l'esc@rgot

Commentaire de titifb posté le 15-10-2007 à 07:18:00

J'ai l'impression que t'as forcé sur cette course ! ? Tu as vu la photo sur le CR de Nono ?
Bises, Vial et Bravo, comme d'hab : il est fort ce Vial !

Commentaire de Jerome_I posté le 15-10-2007 à 09:34:00

Bravo Vial,

belle course malgré la semaine difficile que tu as passé. Ce fut sympa de te revoir après le OFF en Ardeche.

Bonne récup maintenant avant les templiers.

A bientot sur les routes ou chemins Rhone - alpes...

Jérome

Commentaire de Jerome_I posté le 15-10-2007 à 09:35:00

Bravo Vial,

belle course malgré la semaine difficile que tu as passé. Ce fut sympa de te revoir après le OFF en Ardeche.

Bonne récup maintenant avant les templiers.

A bientot sur les routes ou chemins Rhone - alpes...

Jérome

Commentaire de Estive 73 posté le 15-10-2007 à 17:43:00

Bravo Michel pour le CR.
La performance n'est pas à la hauteur de tes espérances, mais la barre était haute !!

Au plaisir de ce revoir... aux Templiers... un exercice différent !!

Dominique

Commentaire de Estive 73 posté le 15-10-2007 à 17:43:00

Bravo Michel pour le CR.
La performance n'est pas à la hauteur de tes espérances, mais la barre était haute !!

Au plaisir de se revoir... aux Templiers... un exercice différent !!

Dominique

Commentaire de chtigrincheux posté le 16-10-2007 à 08:11:00

Il est tout malade mon ch’ti vial ,viens tout contre moi que je te fasse un gros câlin mamour……
M’en parle pas du match grrrrrrrr
Tu ne couve pas la grippe toi des fois , à moins que tu soit enceinte et que tu ne le sache pas encore
Mais quand même tu as assuré comme un chef

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran