Récit de la course : Les Foulées d'Alénya 2007, par bigout66

L'auteur : bigout66

La course : Les Foulées d'Alénya

Date : 6/5/2007

Lieu : Alenya (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 486 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une course dans le vent !!!

Aujourd’hui c’est avec beaucoup d’impatience mêlée à un gros doute que je décide de me lancer sur ces 10km d’Alenya.

Le village se situe à une dizaine de km de chez moi  ce qui me permet de dormir un peu plus.

 

Après 15 jours sans aucune activité sportive selon les conseils (pardon les ordres de Miss Agnes et de Zakkari ) je ne ressens plus de douleur ni au genou ni au tibia…on verra bien.

 

En me réveillant, j’entend les bourrasques de vent et l’idée de rester dans mon lit m’effleure l’esprit un quart de dizième de seconde mais l’envie de me faire une petite course ne tarde pas à prendre le dessus !!! Mort de rire

Je me prépare donc et attend la kikoureuse moumie qui doit me rejoindre chez moi.

 

On arrive sur place avec un peu d’avance ce qui nous permet de retirer nos dossards tranquillement et d’aller faire un petit échauffement.

C’est la 1ère fois que je fais cette course et je ne connais donc pas le profil de la course mais bon  c’est que 10 km.

 

J’ai dans l’idée de me donner à fond pour voir si mon niveau a encore régressé ce qui me paraîtrait normal après 2 mois presque sans entraînement.

Je vise de tourner aux alentour de 41minutes mais bon avec le vent qui souffle à 100 km/h, je sais que ça va être très très dur. Perplexe

 

Pendant l’échauffement, je constate que le niveau est assez relevé malgré le petit peloton (180 coureurs environ). Je croise Abdalah Moulay, un V2 qui tourne en environ 31’ aux 10000 quand même ainsi que quelques locaux avoisinant les 32-33’.

Je vois aussi un V3 avec qui je me tirais la bourre l’an dernier (il vaut 39’ sur 10 km s’il vous plait, moi je dis chapeau !!! ).

Mais je sais qu’en ce moment il n’est pas très en forme et tourne plutôt autour des 42’.

On risque de se retrouver sur la course si tout va bien.

 

A 9h30, le départ est donné et je décide de partir prudemment avec un passage au 1er km en 4’15 et déjà le vent en pleine face.

Dans ces conditions, difficile d’avancer et de trouver son souffle, même en se protégeant derrière les autres coureurs.

J’ai l’impression que certaines bourrasques me scotchent sur place et que je n’avance plus.

 

Je passe le 2ème km en 8’20 et je suis dans un peloton où l’on se prend les relais à tour de rôle pour protéger les autres (mais c’est sûr qu’avec mon gabarit je ne dois pas protéger grand monde !!! Mort de rire)

 

On arrive au 3ème km en 12’20 et pris dans la course, je découvrirai en parlant avec moumie en fin de course que j’ai râté le 1er ravito (ça fait tôt quand même)

 

Je ne double la première féminine qu’entre le 3 et le 4ème km et c’est à ce moment là qu’un coureur que je ne connais pas décide de me servir de lièvre et me fait accélérer.

 

Du coup, on passe le 4ème en 16’10 et on a déjà doublé quelques coureurs.

Il essaye de me protéger du vent même si ça ne sert à rien vu la violence mais bon dans l’intention c’est super sympa et j’apprécie.

 

A partir de là, je le suis sans me préoccuper du chrono.

Je me hisse difficilement à sa hauteur pour lâcher un merci comme je peux entre 2 souffles.

 

Petit à petit, on rattrape le V3 pour finalement le doubler.

Mais j’ai laissé pas mal de plumes en accélérant pour le revenir à son niveau et il me faut un moment pour reprendre mon souffle Horreur !, du coup il se cale dans ma « roue » et nous suit.

 

Au 6ème, je regarde quand même le chrono : 25’10 » bon on a un peu ralenti mais rien d’alarmant.

Juste après le km 6, mon lièvre se retourne pour me parler et en me voyant, je le vois se décomposer et s’arrêter net en lachant un « oh put…n merde !!! »

 

C’est à ce moment là que j’ai compris qu’en fait il m’avait confondu avec un de ses potes, tant mieux pour moi.Moqueur

 

Je me retrouve donc seul avec mon V3 et je commence à râler intérieurement en me demandant quand allait arrivé ce fichu ravito.

 

Enfin au 7ème je prends mon premier ravito (le second en fait pour ceux qui ont suivi…)

Et c’est reparti.

 

On en profite pour faire un brin de causette et je lui confie mon étonnement de le voir à un niveau loin du sien habituellement.

En fait, il est blessé depuis 16 mois à cause d’une tendinite au talon.

Je lui dis que c’est un peu pareil pour moi.

 

Notre binôme fonctionne plutôt bien puisqu’on se prend les relais assez fréquemment histoire de maintenir un rythme de course acceptable.

 

Depuis le km 8, mon genou me fait souffrir et je dois une fois de plus serrer les dents pour finir la course.

 

Arrive enfin le 9ème km en 38’40 et je sais que les 41’ sont déjà loin, tant pis on va quand même finir au taquet !!!

Petite précision importante, le vent dans le dos enfin sur le dernier km et encore pas tout à fait !!!

 

Je sens qu’il en a encore sous le capot et décide de le coller pour ne pas me faire surprendre.

Effectivement, à environ 500m de l’arrivée, il place une petite accélération pas très violente mais à ce stade de la course ça fait quand même mal (c’est l’expérience ça).

Je force un peu et arrive à rester à son niveau.

 

Je sais que sur la vitesse de pointe j’ai le dessus et je me dis que si j’arrive à rester à son niveau c’est tout bon.

 

Il tente une autre accélération mais je sens qu’il atteint ses limites et qu’il tente là un coup de poker, ça passe ou ça casse.

Malheureusement pour lui j’arrive de nouveau à le suivre et je décide d’attaquer à mon tour à 100m de la ligne tout en sachant qu’il ne me rattrapera pas  (mais bon j’ai pas trop de mérite face à un V3 sans vouloir paraître péjoratif, au contraire)

Je boucle la course en 42’34 » déçu de mon temps mais heureux de ce bon moment de compétition, 46/180 arrivants.

Il me suit de quelques secondes, et bon joueur il me tape dans la main.Sourire

Je suis vraiment très admiratif de ce genre de coureur qui à plus de 60 ans (64 je crois) arrive à tenir tête à un p’tit jeune de même pas 30 ans.

C’est dans ces moments là qu’on se sent humbles et j’espère vraiment pouvoir à son âge faire aussi bien que lui mais ça c’est pas gagné !!!

 

Je bois rapidement un verre avant de retourner sur mes pas pour aller à la rencontre de moumie.

Je commence en courant mais la douleur au genou est trop vive et je continue en marchant.

Je la rejoins au 9ème km et me mets à ses côtés en l’encourageant un peu.

Juste avant la fin je lui dis de tout donner car l’arrivée est proche (juste derrière un virage).

Elle réussi dans un superbe sprint à rattraper une fille avec qui elle va sympathiser par la suite.

 

Au même moment, je croise mon lièvre qui vient à ma rencontre pour m’expliquer le quiproquo et il me présente son pote qu’il devait aider effectivement habillé comme moi Mort de rire. Bref un bon moment de rigolade avec ce coureur inconnu mais très sympathique que je remercie encore.

 

En ce qui concerne le parcours, il ne présente pas de réelles difficultés et il est plutôt agréable.

On court dans le village pendant environ 1km, puis on emprunte une route au milieu des vignes et autres arbres fruitiers avec des passages sur chemins de terre.

Les derniers 500m se font dans le village.

L’organisation est assez bonne malgré des ravitos étrangement disposés (3, 7 et 8ème km) et pas pratiques puisq’il fallait faire un crochet pour aller prendre son verre.

Mais bon ce ne sont que des détails et on a passé une très bonne matinée.

 

Du côté des blessures, le bilan est plutôt positif, mon pied et mon tibia ne m’ont pas fait souffrir. Seul ma tendinite au genou s’est réveillée en fin de course mais je pense que la confection de semelles résoudra mon problème et tout rentrera dans l’ordre…enfin j’espère !!!

 

 

   

8 commentaires

Commentaire de cedre posté le 10-05-2007 à 11:30:00

Il est génial ce bigou66 : il se déguise en coureur-ami pour profiter de l'aspiration des autres.... (j'en peux plus de rire )
Maintenant pour faire la course en équipe, il va falloir inventer des codes.
Sacré bigout66.
Trêve de plaisanterie : belle course, le grand bigout66 est de retour, tremblez, ça risque de faire mal sur les routes catalanes ;-)

Commentaire de Pilate posté le 10-05-2007 à 11:52:00

J'imagine bien la tête du type qui se retourne et s'aperçoit que ce n'est pas la bonne personne lol
En tout cas félicitation, malgré une petite baisse de régime sur la fin ton chrono en ferai palir plus d'un ;)
Bon rétablissement pour ton genou.

Commentaire de Pasqui posté le 10-05-2007 à 12:43:00

Enorme!! Le lièvre décomposé en voyant le fantôme bigout66! J'ai bien ri!
Les conditions avaient l'air difficile! Donc t'as fait un bon chrono! Surtout après un entrainement plutôt chaotique ces derniers mois! Et le genou va comment? Tu as dit que t'as ressenti la douleur au 8ème kilo. Rien de grave?
Et bravo aussi au V3...

Commentaire de espace_marathon88 posté le 10-05-2007 à 13:11:00

jolie course rendue pas trop facile avec ce grand vent..eh oui parfois les veterans nous laisse reveur de leur performance et de leur allure.
C'est bien il y a quelques leger mieux dans tes blessures. courage et a bientot.

Commentaire de moumie posté le 10-05-2007 à 15:19:00

merci encore pour ton récit, j'ai moi aussi beaucoup sourit en lel isant, surtout quand tu parles de ton gabarit.
En effet, moi qui te connaît très bien, je confirme à tous les kikoureurs qui voudraient se protéger derrière toi, que cela ne sert à rien, t'es trop petit.(HAHAHAHA)
Dommage que ton genou te fasse encore mal, car tu ne peux pas encore courir avec aisance et ses craintes. Prend ton mal en patience et va prendre de suite rendez-vous chez le médecin. A moins que tu attendes encore une fois, que je m'en occupe?
Allez courage, après tu regaloperas aussi vite qu'avant.
Bisous

Commentaire de calimero posté le 10-05-2007 à 18:30:00

Et bien voilà tu es de retour!!
Encore quelques bobos, mais l'essentiel est là : tu recourres!
Bon c'est pas terrible de rester dans les roues mais bon tu arrives même à berner les lièvres de service!!
A bientôt j'espère!!

Commentaire de agnès78 posté le 10-05-2007 à 19:50:00

Les ordres, les ordres!!!!
Bah, j'suis super contente que tu n'ais presque plus rieng ressenti comme douleur!!!
Maintenant, tu galopes comme un lapingggg.... derrière un faux lièvre!!!
Merci mon ptit bigout pour ce beau récit plein d'humour!
Prends soin de toi
Et à bientôt, j'espère!
Bises
agnès

Commentaire de zakkarri posté le 10-05-2007 à 22:25:00

slt bigout !
Ah ouai mort de rire de ton cr, j'aurai aimé voir sa tronche au gars!
Tu vois que c'est bien de couper des fois, ça ne sert à rien de persister, j'espere que ça va aller encore mieux et que tu vas tout déchirer maintenant!
a bientot speedy gonzalez ... !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran