Récit de la course : Off - 6 heures des Marmottons 2007, par al27

L'auteur : al27

La course : Off - 6 heures des Marmottons

Date : 11/2/2007

Lieu : Le Bourget Du Lac (Savoie)

Affichage : 1168 vues

Distance : 54km

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6h00 off du Marmotton

6h00 de la marmotte

Abat-jour houppette tétine nuit (désolé pour ceux qui n’y étaient pas ça sera moins drôle), j’ai bondi devant mon écran et j’ai dis «ouais, super cette course est pour moi ! »
Allez savoir pourquoi, puisque je n’avais jamais dépassé le marathon et je cours 90% du temps dans la nature. Taz28, Sandrine pour les intimes, y est pour beaucoup.
Deux mois de négociation avec ma belle, quelques soucis de logistique et nous y voici.

Vendredi, avec l’envie de rencontrer d’autre kikoureurs et de me dépasser sur une distance inconnue, je chemine vers l’antre du petit diable de Tasmanie.
Quelques minutes et pâtes en plus, je rencontre Domi alias Monstertruck, la mine grise et le cul en chou-fleur, gastro oblige, qui lui restera Fidel jusqu’au bout (comprenne qui voudra).
Vient ensuite la connaissance d’un gentil farceur, Mathias, qui après un 10 bornes se sent d’attaque pour un six heures.
Nous voici tous les quatre partis vers le Mordor de France, une contrée mythique et mystique : le Revermont, où sévi THE GASTEROPODE j’ai nommé NONO l’escargot. Sa famille nous reçoit avec faste et gentillesse, encore merci mille fois.
Après un festin de renne, nous allons nous coucher,

le lendemain nous serons à nouveau choyé par NONO et sa famille, merci à Phil pour la ballade, et à NONO pour le repas.
Samedi soir nous arrivons à CHAMBERY et nous rencontrons nombre de kikoureurs, (je les nommerais pas parce que j’ai trop peur d’en oublier) dans une pizzeria qui n’en a que le nom.

Le lendemain, c’est le grand jour :
Réveil sous des trombes d’eau. Au petit dej, ce n’est pas la joie, à part Domi qu’est moins vaseux.
Enfin le moment du départ, l’objectif de la troupe est de terminer. Je n’avais pas affirmé de pronostic, j’avais juste l’intention de finir sachant que je n’étais jamais allé au-delà de 4h30 de course.
A peine le premier tour achevé, je m’aperçois que le train de Taz, Nono et Mathias est trop lent pour moi. Domi, gros fainéant, est venu en touriste.
Je prends donc mon rythme de croisière avec arrêt au stand tous les deux tours en moyenne sauf urgence (merci Domi pour le cadeau).
La première fois que je regarde la montre c’est au dix bornes, j’ai mis une heure, c’est trop rapide, il faut que j’ajuste, je dois faire du 9 kmh. J’ai mal aux pieds, mes chaussures de route sont trop petites, je prends mes chaussures de trail (c’est pas le top mais les douleurs aux jambes s’estompent). Hémérodrome et Sylvain me fascine, comment on fait pour faire ça ?
Castor junior va faire le fanfaron pour pas grand chose (tu m’as piqué mes pâtes au saumon pour faire ça ??!!)
Au bout de 2 heures, je suis à 19 km, c’est encore au-dessus mais ça va mieux, du coup une demi heure après, je m’autorise une pause plus longue pour manger des pâtes. Souvent en course je gère mal mon temps, je suis donc surpris d’être aussi régulier.
Je vais rester sur le même rythme jusqu’au bout, c’est pour cela que je suis très surpris que l’on ne m’annonce que trois tours entre 4 et 5 heures de course (il y a eu un loupé tanpis, moi je sais où j’en suis).
Depuis le début, je croise ou double mes potes de galère, Taz s’en sort bien, Mathias était régulier mais commence à souffrir, Nono est plus marquée et m’inquiète un peu. Voulant garder mon rythme, je reste peu à parler avec chacun, on s’encourage, on se remonte.
Les douleurs aux jambes commencent véritablement au bout de 5h15 de course. Je suis content, je sais que j’ai bien géré et qu’il faut que je m’économise pour ne pas arrêter prématurément. J’ai toujours un peu d’avance autant en profiter. J’ai déjà vu pas mal de personnes abandonner et je ne veux pas en faire partie, j’ai toujours terminé mes courses.
Le dernier quart d’heure va être le plus difficile, mais je termine mon tour avec une minute d’avance, Marmoton me dit que je peux en faire un autre, je l’entame avec Sylvain (trop fort lui) qui y va en marchant une bière à la main. Au bout de 5 minutes je fais demi tour, le vent de la ligne droite à raison de moi.
Mathias a terminé, il a beaucoup plus de mérite que beaucoup d’entre nous car il en a vraiment chié pour le terminé son marathon.
J’ai fait 54 Kms, c’était l’objectif rêvé, je vais rentrer heureux chez moi, surtout que je fini beaucoup moins abîmé que lors de mon dernier marathon.
A l’arrivée, on parlote, on se dit au revoir, un bisous chargé d’émotion à Nono (quand nous reverrons-nous ?)
Le soir super resto entre potes, merci à Cloclo d’avoir veillé à ce que mon pantalon ne fane pas.
Rien de plus à mentionner ce soir là sauf les démarches pittoresques de Mathias et de Sandrine et bien sur les pets au reblochon de Domi. (Coucou à Manu, dealer de reblo au 4x4 mazout).
Lendemain, retour au pays avec les boules d’avoir vu se week-end défiler comme un rêve sans avoir pu le retenir.
Merci à Sandrine, de m’avoir convaincu de venir et de m’avoir inscrit
Merci à Domi et Mathias pour leur soutien
Merci à Millepattes et sa famille pour leur dévouement pendant la course
Merci à Marmotton pour tout et surtout pour son état d’esprit.

Et enfin je suis vraiment ravi d’avoir rencontré tout ces kikoureurs qui m’on beaucoup apporté pendant ce week-end.
A plus,
Al27, le mec qui fait « hein ?! »

9 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 17-02-2007 à 19:01:00

Il est des rencontres dans une vie qui comptent double, voire triple .....
Avec the Nono's family, tu feras partie de ceux là !!!
Quel week end de folie en ta compagnie, ce fut un réél bonheur de te rencontrer, de te connaitre !
Tu es un grand, (oui je sais 1,95m...) oui très grand bonhomme !
Merci Al pour tout
Merci pour ce CR à ton image : drôle et généreux
Taz

Commentaire de L'Castor Junior posté le 18-02-2007 à 07:10:00

Hein ? Fanfaronner, moi ?
M'enfin...
Dis-toi bien que c'est pour te rendre service que je t'ai piqué tes pâtes au saumon : je ne serais pas surpris que ce soient elles qui aient bridé insidieusement mon moteur... ;-))
En tout cas, si j'étais un charpentier, et que tu t'appelais Marie...
Euh, non, je m'égare...
En tout cas, j'ai été ravi de te rencontrer et d'échapper aux pets au reblochon du gros camion.
à+

Commentaire de _azerty posté le 18-02-2007 à 17:45:00

Salut Aigle Noir,

quelle belle rencontre et quel beau début dans les courses horaires.
Va te perdre un peu dans les trails que tu affectionnes, mais reviens te joindre à nous de temps en temps ...
On s'amuse beaucoup malgré un circuit fermé.

A bientôt à Chevreuse
Domi

Commentaire de sylvain61 posté le 18-02-2007 à 21:52:00

ravi d'avoir fait ta connaissance alain, y'en aura d'autres des OFfS de cet accabit ! on l'espère tous.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 18-02-2007 à 23:28:00

Pour une rencontre, ce fut une belle rencontre !
Promis, ce sera pô la dernière, que non !
Bravo pour ta course, faut dire qu'avec de telles enjambées...
Et félicitations pour ce joli CR au goût de reviens-y !

NoNo_devenue_fan_de_Barbara_!!!

Commentaire de rapace74 posté le 19-02-2007 à 11:26:00

dealer je veux bien ... passe encore¨!!!
mais des reblochons au 4x4 mazoutés la je ne suis po d'accord!!!!
m'enfin c'est po grave tout ca,bravo pour ta course et tres heureux d'avoir rencontré mousieur HEIN!!!
a bientôt
manu

Commentaire de totote01 posté le 21-02-2007 à 19:53:00

bravo Alain pour tous ces kilomètres!!!
et à bientôt sur une autre course.
michèle

Commentaire de cloclo posté le 25-02-2007 à 23:38:00

Ravi d'avoir fait ta connaissance, Al'Hein!
Et je tacherai de veiller à chacune de nos rencontres que ton pantalon ne fane pas, soit en assuré, lol.

Commentaire de mathias;o) posté le 09-03-2007 à 19:20:00

Abat-jour mon Al-hein? ...

Sympa ton CR.
Encore merci pour ton soutien durant cette course... et pour ton humour au (al)27 ème degré ;o)

A la prochaine...
Ton bouffeur de tartiflette ;o)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran