Récit de la course : Eco-Trail de Paris® Ile de France - 80 km 2017, par freethunder

L'auteur : freethunder

La course : Eco-Trail de Paris® Ile de France - 80 km

Date : 18/3/2017

Lieu : St Quentin En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 951 vues

Distance : 80km

Objectif : Faire un temps

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tentative de Sub 8h...

Me voilà donc au départ de mon 3eme EcoTrail 80.

2014 : Finisher en mode fin du monde.
- Pas entrainé,
- Départ rapide
- Mauvaise gestion alimentaire.
- Explosion au 30,
- 50km de calvaire
- mais heureux finisher en 11h10

2015 : Finisher de milieu de peloton.
- Entrainé,
- Départ prudent,
- Bonne gestion alimentaire.
- Petite tfl sur les 20 derniers kilo
- Mais finisher en 9h44


Objectif : Mix de 2014 et 2015
2017 :
- Entrainé
- Départ Rapide
- Bonne gestion alimentaire
- Exploser le plus tard possible
- Résister et relancer
- Finisher en 8h00...

 

Bon voilà l'objectif. 8h00. C'est la grosse pression que je m'inflige et que mes amis kikourous n'oublient pas de me rappeler quelques minutes avant le départ. J'assume (presque) la prétention que j'expose aux yeux du monde.

Mais pourquoi un sub 8h, alors que tu n'es qu'un pauvre coureur de fin de peloton ?
Tu vas droit dans le mur ou la déception...

Je ne le vois pas comme ça. J'ai décidé de sortir de ma zone de confort sur cette course. Voir ce que je peux faire en partant à un rythme honteusement rapide pour moi.

C'est une course physique, tactique et mentale. Je vise 8h dans l'idée d'être proche de 9h. Pourquoi ?

J'ai décidé de caler tous mes temps de passages sur 8h. Je connais les allures entre chaques sections. On tiendra le plus longtemps et on verra.

Si j'explose et bien tanpis, j'aurais essayé. Pas de déception à avoir, c'est le risque et SI, SI j'arrivais à tenir ce rythme qui pour moi n'est pas de mon niveau. Est-ce que mentalement je ne pourrais pas passer un cap ? Me libérer, prendre un peu plus de confiance. Ça vaut le coup d'essayer :)

Allez hop, je pars pour une performance. D'habitude la perf, c'est de finir, mais là je vise plus.
L'équipement sera très light. J'optimise pour une fois. Pas de 2emem tshirt, 2emem chaussette, 2l d'eau, etc.

 

Equipment :

1 kway leger
2 flask de 600 ml. Je fais l’impasse sur les 300ml et je m'expose à la pénalité.
4 Gel, 2 pomPotes, 1 sandwich Maison
Sac de secours, (couverture, lacet, pièce, etc)

Pour moi c'est très léger :)

Arrivé sur place vers 11H10, je croise ou plutôt me croise Gbirot qui m'avait reconnu suite à notre restaurant pré-Origole. Petite discussion pour comprendre qu'il vise aussi un Sub 8. Mais avec comme entraineur un certain Philippe. La ça doit envoyer du lourd :)

Je retrouve le Gang Kikourou et mon Sub 8h qui me revient dans la troncheJe suis plutôt silencieux quand je vois le palmarès des personnes autour de moi. Mais bon je reste sur mes allures annoncés :)

12h05, on avance doucement vers l’aire de départ. Bubulle ouvre le chemin pour se retrouver au plus près de la ligne.

12h15, Départ et motivation général. J'abandonne immédiatement mes kikous, et je pars de suite sur le côté pour essayer de remonter rapidement sur le devant du peloton. Je pense déjà au pont et à l'embouteillage habituel. Je pars de suite pour optimiser mes temps de pause. Pas moyen de perdre du temps sur ce pont.

Pour un Sub 8h, je dois faire la première section de 22km en 2h02. Soit une moyenne de 5.30 au kilo.
Partie dans le troupeau, je dois accélérer un peu pour reprendre ma moyenne.
Je suis bien, ça tourne entre 5 et 6 min au kilo. Je reste concentré.

 

Ravito de Buc - Ecole Pré St Jean - 22,9 km - 1h58 de course, 372eme
Temps prévu, 2h02. Ouillee.  Je suis plus rapide....

 

Toujours dans l'optimisation, je vide une flask avant même d'arriver. Je me prépare a ravitailler juste en eau, de loin je repère le stand. Hop Hop, je chope 3 saucissons au passage et je repars. 2 min à tout casser.

Je repars sur le même rythme mais je sais que les premières boss vont bientôt arriver.

2eme section de 24 km à faire en 2h25, j'ai 4 min d'avance, ok je dois faire un peu moins de 6min au kilo.

Comme prévu les boss arrivent. Je retrouve mon collègue Sub 8h "Gbirot" sur le chemin, je suis un poil plus vite que lui. Je sais bien que ce n’est pas normal, mais bon voilà, je continue.
Aucune alerte physique.
Je suis vraiment pas dans une course normalMe vla ti pas que je prends un gel. Mais je n’aime pas les gels. Mais bon c'est bon pour ce que tu fais la tout de suite. Pas question d'avoir un coup de mou pour une hypo.

Les montées descentes s'enchainent, je continue mon pacman. C'est bon pour le moral.

Mais voilà, aux alentours des 40 kilomètres. Je sens le vent tourner. Je ne suis pas cramé, mais ça commence a tiré. Et pour preuve mon copain Sub8, revient très facilement sur moi. Bon il devait pas être loin, mais par contre il s'éloigne très vite.
Bientôt le ravito en eau de Meudon.

Je le connais, il ne fait pas bon y trainer, vent et froid au programme. Objectif, arrêt subsonic, je repars en marchant je mange mon sandwich et je reprends ma course.


Château st Philippe à Meudon - 46 km - 4h30 de course, 260eme
Temps prévu : 4h27, j'ai perdu 3 mais en fait 7 minutes. Le coup de moins bien commence effectivement à se faire sentir.

Ravitaillement 4 étoiles. 1 personne vient à moi avec une carafe pour me remplir mes 2 flasks. Je dois rester 1 min au ravito.
On parle d'eau et bien voilà mon erreur. A peine 1,5l depuis le départ.... C'est trop peu....

Je repars comme prévu non pas dans la côte mais plutôt la descente avec mon sandwich à la main qui finir au final à la poubelle. Impossible à avaler... Ça sera 1 Gel puis 40 min plus tard une pompote.

Voilà j'y suis dans le temps faible de la course. C'est pourtant une section assez plate après ce ravitaillement. Je beaucoup de mal à tenir le 10km/h

On repart pour une section de presque 12 km à faire en 1h00. Hmm ça va être compliqué.
Les côtes se montent facilement. Je reprends toujours du monde dans les côtes mais les relances sont très compliquées. Je devrais relancer autour de 10, 11 km/h, mais je n'arrive jamais à dépasser les 9km/h

Je scrute ma montre pour me motiver à relancer, encore et encore.

50km, Aie je sens les crampes pointés le bout de leur nez. NON pas déjà.
Mais voilà mon erreur. Mais POURQUOIIII je n'ai pas bu..... Quel imbécile. Tu le sais, et pourtant tu te fais encore avoir.....

cette section est vraiment compliqué mentalement et physiquement avec en plus des changements de parcours qui me déstabilise un peu.

C'est décidé, au prochain ravito. Je me poserais un peu pour calmer la machine.



Chaville - Parc Mare Adam - 57,8 km - 5h52 de course, 260eme
Temps prévu : 5h30, aie 22 min de retard. Par contre aucune place de perdu. Je ne dois pas être le seul dans le dur.

Allez hop, je remplis mes flasks + jus de citron. Je prends un peu de salé et Pepsi MAX au ravito et cherche une chaise pour calmer la bête :)
2 3 min, je repars prends un coca, mais je tombe sur le stand SOUPE.
Parfait, je balance mon coca et demande une double ration. Pas trop chaude, à boire immédiatement.

Je décide de repartir en marchant avec ma soupinette.
Je sais que cette soupe va me relancer d'ici quelques minutes.

Aller on repart pour 12 km vers le ravito de Saint Cloud. Mon terrain de jeux :)

Sur mon planning il est prévu 1h21 sur cette section, donc pour moi si je veux rattraper, ça sera encore 1h pour 12km. Impossible.


Je comprends très facilement que le Sub8 s'envole. Ce n'est pourtant pas une déception, je le savais.


C'est au contraire maintenant que la course commence. Je suis toujours sur un super chrono, si je lâche mentalement, je peux totalement m'écrouler et terminer en 10h voir plus.
Je suis dans le dur, les jambes lourdes, les foulées courtes, les douleurs en continue.
Je sais le gérer, je commence à avoir une petite expérience :)Je suis un bon finisher.

Mais aujourd'hui, je ne veux pas être finisher. Je veux me pousser au cul, me faire mal, voir jusqu'où ça passe.

Je dois résister à l'envie de ralentir de finir comme d’habitude, en grimaçant à un rythme cool. Tellement facile, mais aujourd'hui je n’ai pas envie d'être facile.


Allez hop, on repart. Je n'ai plus d'objectif précis, juste finir, finir fort et au-dessus de mes moyens.

J'arrive enfin dans mon QG d'entrainement. Saint Cloud. Petite pause technique qui fera perdre pas mal de minute et remonter certaines crampes....

 

Domaine National St-Cloud- 69,5 km - 7h30 de course - 288eme
Temps prévu : 6h51, 41 min retard. Je perds 28 places sur cette section.

Ravito rapide, car j'imagine quand même un 8h30, ce qui ne serait pas si mal pour un Sub8 initial :)

Une soupe, et du salé. Je ne refais pas d'eau car je finirais avec. Je fais 1/3 de la descente avec ma soupe à la main. Et cette fois ci je n'attends pas comme les années précédentes la fin de la descente pour relancer. J'y retourne et je décide de ne plus descendre sous la barre des 10km/h.

Enfin ça s'était avant de voir la dernière surprise.
Depuis le départ, il y avait un flou sur la fin du parcours, allons-nous reprendre la cote de l'année dernière suite aux travaux de voirie.

LA REPONSE est OUI...
Bon pas question de la courir celle-là. Alors je la monte d'un pas pressé mais douloureux.

Une fois en haut. On repart pour un 10, voir 10,5km/h de moyenne.

On y est, en plein dans le dur et dans un finish au mentale.
Etant quand même pas mal dans le classement je ne croise que très peu de personnes en détresse sur les quais.

 

Y'a pas moyen que je sois le seul à marcher. Oublie tout et court Forest. 10, 10,5, je ne fais que scruter ma montre pour me relancer à chaque mini défaillance.

Surement plus très lucide, j'ai beaucoup de mal à estimer le kilométrage restant. 3, 4 5 km. Je ne sais pas et je vois le chrono tourner.

Allez voilà dernière marche avant. AIEEEEEEEEEEEEEE

Me voilà en 1 fraction de seconde le cul par terre, Au meilleurs endroit.

Les dernières marches avant le carrefour de la tour eiffel.

Normalement tu bombes le torse, genre j’ai pas mal, je suis trop baleze. 80km les doigts dans le nez.

Ba pas cette fois-ci. Une crampe derrière la cuisse vient de me mettre ko sur la dernière marche :)
Enfin dernière marche, il me reste juste un étage de la dame de fer à monter.

Tout un programme...

Bon plus de peur que de mal, je repars en courant et grimaçant. La foule ça aide, y'a pas à dire. Et ce chrono qui défile toujours.

Je savais qu'on ferait le tour de la tour, donc pas surpris, omis cette pu$*$& de flaque d'eau à 10m des escaliers....  Qui me pourrira mon super ensemble de traileur :)

 

Allez hop, on est dans la place, je gratte une petite place dans la montée.
Pas vraiment le temps d'apprécier ce moment. Je veux finir et finir vite.

 

Enfin cette ligne d'arrivée que je passe avec hargne. En témoigne cette dernière image ou je balance mes bras d'un point rageur. YES !

 

Finisher en 8h49.42 sec à la 298 place. (J’ai gagné une place entre samedi et mardi) ...

Voilà, c'est ma perf, ma course pleine. Aucun regret. Toujours des choses à améliorer, mais j'étais venu pour me défoncer. C'est ce que j'ai fait.


Je finis vraiment dans la douleur et les crampes. 20 min après, j'étais dans les mains de 2 kinés pour une séance de massage à 4 mains pendant 1h. Ce n’était pas du luxe clairement...

 

Je finis cette soirée au repas d'après course, avec certains kikous, Bubulle, Pat, Fafa, Sab, Raya, ....

Une belle journée de trail.

 

 Merci à tous :)

 

 

10 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 23-03-2017 à 06:52:38

Tu as tenté et....tu n'as pas perdu...:-)

C'est le dilemne, cette course, de toute façon. On sait tous qu'à partir vite, on se mettra dans le dur à un moment ou un autre. En général, la section qui tue, c'est Meudon-Chaville avec son interminable parc de l'Observatoire. C'est là qu'il faudrait être capable de faire le mega-pacman, ainsi que dans le parc de Saint-Cloud.

Mais, pour un sub8, le problème est que tu peux difficilement te permettre de "perdre" trop de temps au départ. Dans mon idée, le passage idéal à Buc pour cela serait 2h05, pas moins. Donc, partir à peu près au 1/3 du peloton pas plus devant.

Mais, aussi, cela impose de bien courir sur le plat, y'a pas de mystères, sur cette course hyper roulante. Et c'est là que ça se complique...:-)

Cela dit, gagner 1 heure, c'est énorme, surtout qu'en réalité tu as gagné plus que cela au vu de l'allongement du parcours.

Donc, c'est réellement un très gros résultat.

Commentaire de caro.s91 posté le 23-03-2017 à 09:28:48

Bonjour,

C'est un objectif très ambitieux que tu avais ! Mais visiblement tu t'étais donné les moyens de tes ambitions. Ensuite 80km rapide c'est long... très long et cet ecotrail est certes une course facile par rapport à un trail de montagne, mais piégeux. Pour faire un temps il faut partir vite sur le plat, mais pas trop... la difficulté est de parvenir à optimiser la consommation d'énergie sur les 23 premiers kms. Ce n'est pas du tout simple... Tout dépend de la capacité de chacun à passer les successions de côtes. Là aussi, pas perdre trop de temps dans les montées sans dépenser trop d'énergie. Une course de compromis!
Au final, tu gagnes tout de même 1 heure !!! Ce n'est pas rien !!! Bravo/
C.

Commentaire de gbirot posté le 23-03-2017 à 10:06:05

Hello copain sub 8h,

Bon, je n'ai pas non plus rempli mon contrat (8h14). Faut vraiment que je revois ma gestion des ravitos...

Un grand bravo à toi pour ta course et ton finish. Je dois dire que j'étais un peu inquiet pour toi quand je t'ai passé avant Meudon!!! Le sandwich maison a dû être salvateur !!!

A bienôt;

Geoffray

Commentaire de freethunder posté le 23-03-2017 à 11:28:07

J’étais aussi inquiet à Meudon lol :)
Bravo à toi pour tes 8h14.

Merci Caro et bubulle :)

Commentaire de trailaulongcours posté le 23-03-2017 à 11:35:06

8h49 est un très beau chrono. Tu as eu le courage de te présenter sur la ligne de départ avec une très grosse ambition. Déjà, ça faut le faire. Ce genre d'expérience permet de savoir à quoi on peut prétendre, ce que l'on vaut et quels points peuvent être améliorés. Donc tu en sors grandi!

Commentaire de centori posté le 23-03-2017 à 11:37:47

Finisher en 8h49.42 sec à la 298 place. (J’ai gagné une place entre samedi et mardi) ... <== un contrôle anti-dopage qui a mal tourné ?

Commentaire de freethunder posté le 23-03-2017 à 13:33:20

peut etre, ou un gars qui n'a pas ete biper sur une partie du parcours ?
Le soir, j’étais 299 et la en regardant 298 :)

Commentaire de Bikoon posté le 23-03-2017 à 15:17:06

Bravo pour ta course, et merci pour ce CR !
comme déjà dit par les camarades, cette course est vraiment difficile en terme de gestion, mais ce que tu as réalisé tant mentalement que physiquement t'aidera indédiablement à continuer à améliorer tes chronos.
c'est bon de se mettre en mode perf, et d'essayer d'optimiser tous les secteurs d'une course ;o)

Commentaire de Fa² posté le 24-03-2017 à 16:01:54

Rien de plus à ajouter, si j'étais bon en conseils je finirais mieux :-)
Malgré tout tu as eu raison de tenter, y'a que comme ça que tu peux savoir et tu finis avec un temps très honorable (rien que finir c'est bien).
Très heureux d'avoir pu discuter et rigoler de tes blagues à la "collation de fin de course".
L'an prochain peut être....

Commentaire de fanfan1978 posté le 27-03-2017 à 14:30:22

Espèce de chameau...... pas assez bu ........pff déjà quand on courait ensemble, moi je me trimballais 1.5l et j'en buvais plus d'1 et toi juste ta petite flask et jamais je l'ai vue vide :) prochaine fois je t'entraine a boire :) en attendant super perf Mr content de courir avec toi de temps en temps.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran