Récit de la course : La Villarinche - 26 km 2016, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Villarinche - 26 km

Date : 24/7/2016

Lieu : St Colomban Des Villards (Savoie)

Affichage : 905 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Villarinche asseoit son statut de capitale mondiale du Saucisson Spirit !!!


La Villarinche asseoit son statut de capitale mondiale du Saucisson Spirit !!!





Aaaaaah la Villarinche…

 

 

Quand il a fallu choisir une manche « de secours » pour notre DTTN2016, et que le sieur Didier07 proposa la Villarinche, le choix était quasiment fait !

 

 

La Villarinche !

 

 

La-Vil-la-rin-che

 

 

Une course en montagne, au milieu de nulle part, dans ce hameau de Saint-Colomban-des-Villars, dans cette vallée qui mène au Col du Glandon… C’est notre barbapapa à nous !!!

 



 

Hélas forfait du faizan, de bipbip73 et de campingou, mais présence de :

-       Brick, l’intouchable DTTNiste de l’année 2016

-       La Corne, villarinchois pour sa 3ème villarinche (toutes les années paires en fait !)

-       Albacor, qui, espérons-le aura retrouvé, forme depuis son Moyen Duc

-       Chasse-Neige, qui annonce une méforme significative (mais est-ce du bluff ??)

-       Namtar, présent sur toutes les belles courses (et les pa$ belle$ au$$i)

-       Noruas, notre récent relayeur des passerelles, co-recordman du nombre des courses à saucisson cette année ex aequo avec le Bouk

-       Le Bouk donc, qui, sans coup férir, a repris une belle dynamique en cet été 2016, entre l’alimentation (- 5 kgs) et le volume (bientôt une couleur au jeu des 365h !!)

 

 

Nous arrivons les premiers avec Namtar, direction le retrait des dossards avec 1 heure de retard mais tout est possible tout est réalisable ! La jolie miss nous donne non pas un mais DEUX dossards (devant/derrière ou short/tshirt !), plus un sac à dos Quechua avec coloris au choix !! S’ensuit un petit verre de Chartreuse orange pour se mettre en appétit… Sans compter qu'on nous avait appeler sur notre portable pour entendre une douce voix "votre inscription est complète, au plaisir de vous voir" !! Et on n'a pas payé 900 boules !!!

 



 

J’ose quand même poser la question, sommes-nous nombreux cette année (parce que voilà, on en a fait l’éloge de cette course !), « oh oui, le double d’il y a deux ans, 70 je crois », bon en fait c’est 70 sur les deux courses !!!

 

 

Comme en 2014 nous logeons à l’hôtel du Glandon, on est reçu par Monique et Barnabé trop trop sympa, tellement sympa qu’on s’explose le bide mais ON S’EN FOUT demain on élimine !

 

 

8h nous voici sur la ligne de départ, après avoir assisté à l’appel ( !!!) de chaque coureur ! L’occasion de rire avec pleins de gonz souriants, et autres traileuses/trailers dont c’est le premier trail (choissisent pas le + facile !!).

 

 

Ca s’observe, mais c’est bon, PAN je peux faire le hole-shot !! Un hole-shot ridicule à souhait, d’ailleurs dès le premier virage au bout de 35m je mets le clignotant, du coup le dossard 44 ne comprend pas ce que j’ai fait et se marre, excellent !!

 




 

Je laisse la foule me doubler, j’ai même l’impression qu’ils me doublent tous, excepté le chasse-neige (normal il veut me coller au cul) et namtar.

 

 

Oui parce que rappelons l’objectif du jour :

-       Confirmer ma bonne forme du moment

-       Si possible prendre ma revanche sur ma terrible déconvenue de Piegros qui bénéficia au chasse-neige

-       Ne pas avoir à (re-)faire un sprint face à Namtar

-       Et même, dans un coin de ma tête (je plane complètement hein), qui sait si je ne pourrai pas coller Albacor sur la fin ? (je confirme je plane)

 



 

Bref, on en est au kilomètre 1, et nous voici tous trois réunis : Namtar, CN & ma pomme. Et surtout, on est quasiment déjà isolés, derrière plus personne, et devant… plus personne ! Je me souviens du début de course, ce sont des bosses façon Trail des Coulmes, ça se court, doucement, mais ça se court. Par contre, j’appréhende la suite, puisque le CN avait raison, le parcours a changé et on a 1.750m de D+ a priori !

 

 

Km2 on rejoint la route, un renault espace hollandais est au ralenti tandis qu’un kangoo monte avec une remorque, ce sont en vérité (nous le découvrirons) nos signaleurs et ravitailleurs !!

 

 

Et donc ce début de course se passe avec Namtar, tandis que le CN fait un peu le yoyo. Ceci dit, je suis pas vache et km3.5 je re-re-re-re-re-pisse, le laissant revenir !

 

 

Km5 nous voici à la table d’orientation, ça y est on remonte le vallon jusqu’au R1. Je sens bien que les deux oiseaux ne sont pas à fond mais que faire ? Sur la durée je ne suis pas inquiet face au CN qui va au-devant du suicide vu sa prépa, par contre le Namtar j’ai toujours peur qu’il cache son jeu.

 

 

Mais au final une petite tape sur l’épaule et c’est le CN qui se propose de prendre un relais !

Prendre un relais !

Alors que Môssieur a zéro d+ et 2*5kil de prépa !

La carte de la fraîcheur, ça peut marcher en prime, mais une victoire pour lui ça fera 3-0 au DTTN 2016 !!

 

 

Bon, on va se dire que la course est longue…

Et d’ailleurs je passe en P3 puisque Namtar s’intercale.

Je laisse même filer quelques mètres par moment, avant de me ressaisir… Pourtant moi le saucissoneur je suis pas un diesel !!

 

On arrive aux lacets « Alpe d’Huez », l’occasion pour une nana de nous remonter, puis un moustachu ! Puis…  Plus rien ! Pourtant on a du champ. Du coup se pose LA question : serait-on dernier ???

 

 

Km7.5 fin de la montée en forêt, nous voici à la jolie bergerie, et nous rejoignons la route forestière. Et là c’est Namtar qui se met à envoyer, avec son porte-bidon ultra-léger et ses bâtons, il est juste insuivable. Du coup je tente la petite foulée, ce quart d’heure avant le R1 est peut-être l’occasion de mettre un uppercut à « monsieur zéro prépa » !!!

 




 

Las, dans un lacet, le Namtar me fait « il est juste là », et c’est vrai… On oublie l’uppercut, et on va se neutraliser jusqu’au R1. L’occasion d’échanger encore entre nous 3, entre la barrière horaire mise en place, le vide derrière nous, ou encore Lisa Sparxxx (traileuse connue).

 

Grande championne

 


Et le voici ce R1 !! Bernard et Norbert sont là, et il y a du victuaille !! Même des Mars !! L’occasion de faire un arrêt façon bipbip73, d’être averti des prénoms des chiens qu’on risque de croiser (dont deux patous !), et on repart… derrière le CN qui repart devant.

 

 

On continue de grimper, quand soudain, moi qui ai la tête dans le c** du CN, je constate qu’il ralentit ? Mon Dieu serait-il grillé ? « hé tu fais du surplace ! », du coup je passe, suivi comme mon ombre par Namtar. Mais contrairement à mes attaques débiles, là je me contente de garder un rythme, on sait qu’on n’a pas fait la moitié… (la sagesse me guette !!)

 

 

D’ailleurs, je crois que même Namtar se fait un peu distancer ! Mais rien de bien méchant, on double l'éco-traileuse (tout en shootant involontairement dans ses bâtons, mais avec ses écouteurs difficile de communiquer), on croise une bien jolie bergère (on resterait bien !!!), puis le cousin caché de Michel Riondet, et voici qu’on entame la première descente, celle qui file vers le R2 (dernier ravito !).

 

 

Je ne creuse pas sur Namtar

Je vois le maillot jaune du Chasse-neige pas si loin que ça

Je vois la traileuse dont c’est le premier trail aujourd’hui un peu plus bas mais ne ferais pas la jonction de peu.

 

 

Km12.5, c’est parti pour 1 gros kil de faux-plat avant le R2, Namtar est déjà à mes côtés, cool car je ne relance pas (et pourtant, c’est sans doute sur ce tronçon qu’on perd gros à ne pas relancer), mais il marche fort l’animal ! Le CN beugle, bon, il n’est pas si loin, on le sait on sera ensemble au R2. D’ailleurs faut pas traîner, Namtar me reparle de la BH mais merde, on va quand même pas être éliminé lol !!! (et pourtant…)

 

 

Le voici ce R2, à nouveau arrêt façon Bipbip, la gendarmette repart tandis que le CN arrive. L’occasion d’échanger dans la simplicité et le plaisir avec les bénévoles du jour, entre soleil et panoramas magnifique… Quels chanceux nous sommes…

 

 

Et nous repartons dans ce single au milieu des paravalanches. SI j’ai bien compris, on va remonter ce vallon au lieu de filer dans le « plus direct » sur notre gauche.

 

 

Je marche d’un bon pas de randonneur, et pourtant les deux autres me collent et conversent !! Que faire, les laisser passer ? Mais si je n’arrive pas à les suivre ? Non, mieux vaut les bloquer.

 

 

Et puis la motivation est là, un lac est indiqué, et la gendarmette défaille juste au-dessus. Je crois que c’est au moment de la jonction que j’entends Namtar me dire que le CN ne suit plus !

 

 

Le voici ce Lac des Balmettes, mais d’abord on a à rejoindre un pierrier, un gars devant moi en rouge me sort « bonjour monsieur », pas compris ?? Puis les neurones percutent, c’est Noruas qui est là, 1m devant moi !!! Ca alors !! « je paye mon manque de D+ ! ». Et ça ne s’arrête pas là puisqu’un couple est là aussi dans le pierrier, décidément en l’espace de 10 minutes on glane 4 positions youhou !

 

 

Mais le pire n’est point là

Le pire, c’est de contempler le vallon, et d’essayer de deviner par où on va passer…

Et ce sera le Col tout au fond là-bas… Fou ce que la montagne nous offre, on a l’impression que c’est au bout du monde… Mais intérieurement on se dit que ça va passer vite, allez.

 



 

Et c’est au km16, traversant le troupeau de mouton, que je constate que ne suivent derrière moi que Namtar et Noruas non détaché malgré son bluff. Et devant au loin deux gars mais qui n’ont pas l’air de bien progresser !

 

 

La pente se raidit, nous voici dans le mur final, le dernier D+ avant de basculer vers le bonheur, cette fameuse descente de la Villarinche qu’on a tant vanter à tout le monde !

 

 

Mais qu’il est pentu ce mur final ! On progresse pas à pas, ça tire tout le long du corps, je marque l’arrêt 3-4 fois, l’occasion d’essayer de constater que j’ai creusé, de reprendre mon souffle et de contempler ce panorama avec le Lac tout au fond… Magnifique, dirait Cristina

 

Une bénévole-sosie


 

Et enfin me voici au Col !! L’occasion de se poser après cet effort ! De discuter avec la bénévole, pas peu fière de sa belle montagne, l’occasion d’échanger avec le binôme… de ch’tis !! Et l’occasion de revoir Namtar et Noruas qui en terminent.

 

 

Allez maintenant c’est comme dans l’ancienne descente, il faut viser à chaque fois le bénévole d’en dessous ! Je repars le premier, mais même pas 200m descendu que je suis pris de nausées, de dégluttissement mais qui restent dans la poitrine, la tête tourne, merde ??! Je me penche, les deux zozios s’arrêtent, mais ouf, ça ne durera que 10 secondes avant de retrouver mes esprits

 

 

La suite est moins folichonne : on descend une tranchée plutôt technique, avant de basculer dré dans le pentu dans des herbes mouillées !! Avant que je ne découvre un lit de rivière séché, c’est moins pénible à descendre ! Et surtout, une nouvelle course a démarré : je veux croire que Namtar ne me suivra pas en descente, mais maintenant qu’on est là j’aimerai bien fumé mon saucissoneur de Noruas !!

 

 

Hélas ce coureur vêtu du rouge kikourou ne décroche pas tellement, sauf une fois la piste herbeuse franchie il faut rester en ligne de côte jusqu’à rejoindre une certaine Coralie (véridique), et là soulagement, la menace Noruas s’est éloignée !

 

 

Je croise la Coralie, et continue dans ces hautes herbes, quand soudain… Où est le chemin ?! On doit bien descendre à un moment ? Je cherche, jusqu’à ce que je remarque des gens descendre bien plus bas, OK j’ai dû raté une intersection du coup je file à la recherche du sentier, façon hors-piste !

 

 

Et là nous voici dans un single en serpentin terrible ! Bordel ce que c’est joueur, on se croirait à Luna Park !!! Et je suis galvanisé par le trio qui descend devant, il me faut les rattraper, 3 places à la Villarinche ça rapporte GROS !

 


"Sire, on en a gros"

 

Fin du single en serpentin, je ne tarde pas à rejoindre le triplé et à m’envoler, surtout qu’on annonce un « R3 non officiel » pas loin ! D’ailleurs, le voici, un mec en bleu en repart alors que j’arrive, je viens de trouver un nouvel objectif !

 

 

Je prends quand même des forces, sachant qu’on n’est pas arrivé, mais sachant aussi que le meilleur est encore à venir avec la belle descente herbeuse à avaler ! Et je repars avant que le trio n’arrive, et pas de Noruas en vue, cool

 

 

D’ailleurs, ne rentre-t-on pas dans le Money Time ?

Ce moment où les secondes perdues au départ sont des minutes à glaner à l’arrivée ?

Je DOIS continuer l’effort, le job semble fait aujourd’hui (pour une fois, après quelques déconvenues, ça fait du bien), mais qui sait si Albacor ne serait pas trop loin devant, notamment avec ses soucis de genou du Moyen Duc ?

 

 

Mais first of all, il faudrait rejoindre le gars en bleu, et même si je l’ai eu en visu à quelques tronçons je ne le vois plus ? Et du coup le réflexe con, je me mets à me retourner, sait-on jamais…

 

 

Km22 ou 23, alors que je me prépare à traverser la rivière, bah non la dernière section a changé également on file tout droit ! Ca me surprend, va-ton finir par le bitume entre le camping et le bourg ? En tout cas je commence vraiment mais vraiment à ne plus avoir de cuisses, 4h15 d’effort et les bénévoles de la fausse passerelle qui m’annonce encore 15 minutes d’effort, put*** après les 4h des Passerelles je refais un +4h je vais scorer au jeu des 365h moâ

 

 

FIN de la descente, nous revoici au bourg de Les Roches, toujours personne derrière c’est COOL mais moins cool on se reprend les coups de cul du départ, bouh, mais pourtant je tiens la cadence, motivé non pas par le mec en bleu mais un mec en rouge que je passe, le mec en bleu est encore devant.

 

Hélas, je ne trottine plus pour le coup, et me mets en mode marche, jusqu’au Pont où c’est bon c’est plus que de la descente, le mec en bleu se retourne (il peut !!) je fais des grandes enjambées de Faizan, d’ailleurs il y en a un autre encore devant lui, allez faux-plat du parking j’accélère et le passe, la Corne est là et est arrivé depuis belle lurette ( !!!!!!), virage et dernier kilomètre sur plat, il faudrait aller chercher encore cette place mais le jeune de devant ne lâche rien, il ne lâche rien mais derrière ça a lâché, je ne ferai pas la jonction et en termine donc à cette 28ème place en 4h16, cuit !!!

 

 

La suite

 

Vite, à l’ombre

Des mecs me proposent une bière, mais c’est AVEC PLAISIR, il se trouve que c’est le Gryffon qui fait P2 et son pote P1 ( !!), Albacor est en fait arrivé depuis longtemps, très longtemps même (on est vraiment mais vraiment plus dans la même division…), c’est c** si la corne avait fait DNS j’étais donc sur le podium DTTN, petit-franck est là, et… SURPRISE un maillot jaune est déjà là, NON : c’est le Chasse-Neige !!!!!!!!

 

 

Zéro prépa et môssieur termine juste derrière moi !! Suivront Noruas et Namtar. Quel final, qui aurait prédit une dernière partie du Chasse-Neige de la sorte ??

 

 

La suite ce sont échanges, simplicité, rires, on refait la course, on remercie les bénévoles, on se prend notre assiette de pâtes et notre part de tarte à la pomme, on profite des podiums du Gryffon, de Didier07 et d’Albacor qui, avec son maillot MK6 détonne dans cette capitale du saucisson, encore une fois, un dimanche inoubliable à Saint-Colomban-des-Villars, merci merci & merci


12 commentaires

Commentaire de Byzance posté le 01-08-2016 à 19:39:36

Pas trouvé les résultats de Lisa Sparxxx sur Kikourou :)
Par contre, tu faiblis beaucoup pour la rapidité de mise en ligne des CR :(
Vive le saucisson !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-08-2016 à 09:48:14

C'est vrai, mais là Jérôme j'en ai plus qu'un de retard, et vu que je n'ai plus de dossard de prévu, je suis bientôt à jour !!! SAUCISSON POWER

Commentaire de samontetro posté le 01-08-2016 à 22:03:55

Moi qui vient de me payer 5h en mode "marche" (toujours pas le droit de courir), lire ce récit endiablé me fait saliver avec de petites démangeaisons au bout des orteils qui aimeraient tant....
Encore un course saucisson labellisée "Bouk" qui fait bigrement envie (et excellente pour ma convalescence!)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-08-2016 à 09:48:57

Tu n'en apprécieras que plus ta reprise mon doux Patrick !!
Courage, ça doit quand même être chiant...

Commentaire de Corne de chamois posté le 01-08-2016 à 23:32:35

Mais oui je l avai oublié cette descente très pentue dans l herbe humide j était tellement cuit qu il m à traverse l esprit de la faire en glissade sur le cul.
En tout cas ça donne qu une envie c est de la refaire en 2017 !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-08-2016 à 09:49:52

Avec les deux bénévoles tout en bas qui se marrent à voir le spectacle affligeant des trailers transformés en patineurs artistiques !!
Si ça se trouve, en 2017 on dépasse les 50 participants !!!

Commentaire de Namtar posté le 02-08-2016 à 09:57:59

ça c'était de la course. Vivement l'année prochaine oui. Bien jouée le Bouk

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-08-2016 à 10:24:46

Tu vas me fumer bientôt...
Tel Albacor...

Commentaire de Trixou posté le 02-08-2016 à 11:37:32

2 récits du Bouk enchainés, c'est cool, mais c'est bien le signe que je suis de retour au boulot... Heureusement que tes récits sont là pour faire passer la pilule !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 02-08-2016 à 17:24:23

Et un autre arrive !!! Mais je sais pas quand, ô môssieur le juilletiste !!

Commentaire de Albacor38 posté le 03-08-2016 à 22:16:51

Bon j'ai d'abord dû me faire un petite remise à niveau sur le palmarès de de cette grande traileuse qu'est Lisa Sparxxx et dont j'ignorais jusqu'à l'existence. Pas de doute elle semble taillée pour les p..entes abruptes et aptes à affronter les chemins glissants de toutes natures.

Etonnant qu'elle ne se soit pas présentée au départ de la Villarinche.

J'apporte également un tout petit rectificatif : Tu boucles en 4:36 et non 4:16. On ne pas crache pas sur 20mn de bonheur supplémentaire :)

Commentaire de Phénix posté le 07-08-2016 à 17:12:29

Effectivement ! Sympa ce récit ! Et bravo pour tes 35m de célébrité ! A bientôt !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran