Récit de la course : Le Cul d'Enfer - 21 km 2015, par LutetienND

L'auteur : LutetienND

La course : Le Cul d'Enfer - 21 km

Date : 30/8/2015

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 415 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Chaud, Chaud, le cul d'enfer

Mon dernier CR c'était pour la Sky Race de Chaberton. La dernière fois que j'ai couru avec mon fils GDtrail_musique c'était pour le Castor Fou... et là, pas de CR. Une bonne course pour moi, mais, ce jour-là, GDtrail_musique a été vraiment en souffrance à cause de la chaleur. Mais nous n'en dirons pas plus

Du coup, nous voilà tous les deux, GDtrail_musique et moi, pour affronter ce qui s'annonce être chaud. Très chaud. C'est la troisieme fois que je viens sur le Cul d'enfer. 41% du scratch en 2009 (en 1h54), et 61% du scratch en 2011 (2h04). J'vous l'dis, ca se dégrade chaque année. 

GDtrail_musique a tiré les conséquences de sa course du Castor fou et c'est un peu la course test pour lui. 23° au départ, 30°-31° prévu à l'arrivée. On sait déjà que ca va être chaud.

On arrive tôt, vers 8h-8h10. Le parking se rempli déjà bien et, le temps d'aller cherche les dossards, il est déjà plein. Ya pas à dire, ya du monde.

Un peu de discute deçi-delà. J'aperçois caro.s91 en bénévole, Le Loup ou un sosie (avec un masque de loup ça ne peut être que lui). Un peu de trottinage pour échauffer mes vieux os, un peu de repos zen à l'ombre d'un cocotier (d'un arbre en tous cas). Vérif du matos. Serrage de lacets. Hydratation avec une boisson d'attente de ma composition (eau + sirop de raison de ma fabrication, avec les raisins du jardins. La classe). Bref, la routine.

Faut dire que je me sens bien. Il y a bien cette contracture au mollet qui m'inquiéte un peu. Le résultat d'un moi d'aout intense, pendant lequel j'ai couru tout mon saoul dans les marais de Mesquer (au coeur de la presqu'ile Guérandaise) et à travers les dolmens et menhirs de Carnac. 125 km dans le mois, ça faisait longtemps que je n'avais pas aligné autant de sorties. Un été de rêve. Mais une petite contracture à la sortie.

9h30 : départ des Joelettes suivi du départ de la course - un peu fouilli. Le speaker demande environ 120 fois de reculer pour se mettre derrière la ligne de départ. Mais comme elle n'est pas trop matérialisée et que manifestement les premiers ont hâte d'en découdre, il a du mal à contrôler la foule en délire. Un camion de pompier traverse le peloton : un présage? GDtrail_musique est un peu derrière moi sur la ligne de départ, sagement à l'ombre de la caserne de pompier. Pas la peine de chauffer avant même d'avoir fait une foulée. On se fait un petit coucou et on se souhaite bonne course.

Pan... c'est parti. On piétine un peu sur les premiers 500m, le temps que chacun prenne son rythme. Les 5 premiers km de plaine sont avalés à 11.5km/h de moyenne. Trop vite me dis-je, mais j'ai envie de cavaler aujourd'hui. Alors soyons fous.

On rentre dans les bois. Un petit embouteillage pour passer un éboulis pas bien méchant. J'entends 2 jeunes discuter derrière : genre "comment?, ça va faire baisser notre moyenne...". La suite du parcours dans les bois est super chouette. Des single tracks, la côte des Italiens : c'est vrai que c'est du brutal au niveau pourcentage. Je m'applique à relancer dès le sommet atteint. Des descentes un poil technique dans lesquelles je me lâche pour doubler des coureurs un peu moins agiles.

Je passe les ravitos rapidos (juste un petit arrosage de tête,... et re-remplissage d'un de mes deux bidons + un bout de banane au second ravito). Hydaratation consciencieuse et régulière, arrosage de maillot et de bandana pour garder le frais : je sais qu'il fait très chaud, mais pour moi ça va pour le moment. A partir de la mi-course, je vois des coureurs qui commencent à tirer la langue. Pour un fois, pas de crampe, pas de baisse de régime. J'en profite à plein.

Normalement, on devrait parvenir à la côte du cul d'enfer, mais je la passe sans voir ... le moindre c..l. Soit j'avais la tête dans le sac, soit il n'y avait pas de photos.

Enfin, sortie des bois. une jeune photographe semble prendre tous les coureurs dans son collimateur. Je découvrirais plus tard que c'est Elise, qui a gentiment mis en ligne de très chouettes photos.

LutetienND au km 17 (c) Elise

On fait un peu le yo-yo avec un autre copain de club de GDtrail_musique : Je le double en descente et il me reprend dans les montées. Dans la dernière montée, j'entends de nouveau les 2 jeunes de tout à l'heure : "finalement, on va pas faire notre moyenne. Le parcours était dur. Il faisait chaud". Pour un peu, ils vont dire que les sangliers avaient mangé des cochonneries (NDLR : relire Asterix). Il me font sourire, ces jeunes Padawans.

Nous revoilà dans la plaine. Je suis doublé par un copain de club de GDtrail_musique : c'est un vrai dur qui prépare le Thor des Géant. Pas la peine de le suivre. Le cheval sens l'écurie et je commence à accélérer. Je double 6-7 coureurs sur les 3km finaux.

Un coureur en rouge est juste devant moi dans le petit bois avant l'arrivée. Pour le fun je l'attaque dès qu'on débouche sur la clairière. Il répond le bougre. On se tire la bourre dans la montée, et je finis par lâcher juste en haut de la montée. Il fini 2 foulées devant moi. On se serre la main en rigolant. Le fun.

Au total, me voilà crédité d'un temps de 2h10, 40% du scratch. Mieux qu'en 2009. Finalement, pas trop vieux le vieux...

GDtrail_musique arrive frais comme une rose (presque). 465ème en 2h22. Sur la route du retour, on fait le bilan de notre match haletant :

Josas 2014 : GDtrail_musique et LutetienND  finissent main dans la main (voir CR)  0/0

Sanglier 2014 : GDtrail_musique bat LutetienND (voir CR)                  1/0

Carrières 2014 : GDtrail_musique est battu par LutetienND (voir CR)   1/1

Malpassant 2015 : GDtrail_musique bat LutetienND (voir CR)              2/1

Castor Fou 2015 : GDtrail_musique est battu par LutetienND              2/2

Cul d'enfer 2015 : GDtrail_musique est battu par LutetienND              2/3


Encore une belle journée. Un état d'esprit trail super. Le plaisir de courir la même course que mon fils. Des organisateurs et des bénévoles au top. On reviendra sans doutes (mais je ne sais pas si je ferais un jour comme le V5M qui a terminé la course cette année - chapeau à lui).

Et un bel après-midi de jardinage derrière :  les salades, elles s'en fichent que j'ai les jambes un peu lourdes

Prochain épisode, peut-être la Carrière by night, ou bien le Lièvre by night, ou alors la toute nouvelle Castor Garou. On n'a pas fini d'en découdre.

6 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 02-09-2015 à 22:41:57

C'est sympa de continuer à se challenger en famille !!!
Bises,
Caro

Commentaire de LutetienND posté le 02-09-2015 à 23:14:12

C'est le top... Trop content que le virus ait franchi une génération (et aussi contaminé ma soeur, mon beau-frère, mon second fils). Beaucoup de plaisir depuis mon premier trail : la SaintElyon en 1999.

Bon. Un jour je serais toujours derrière lui! La question c'est quand?

Commentaire de Arclusaz posté le 02-09-2015 à 23:04:27

bravo de défendre aussi brillamment l'étendard des "vieux" face à ces jeunes présomptueux...

Commentaire de LutetienND posté le 02-09-2015 à 23:13:31

Merci Arclusaz. Quand est-ce qu'on se revoit dans une course? tu en as en tête pour 2016?

Commentaire de Arclusaz posté le 03-09-2015 à 10:51:24

Non, pas de projets pour 2016. je recommence juste à trottiner après une mauvaise entorse il y a 10 mois... du coup, je me donne du temps...

Commentaire de DavidSMFC posté le 03-09-2015 à 09:32:15

Sympa le défi familial ! Bravo pour la course.. Et le CR !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran